Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

La pratique du Cours 2015

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, Un Cours en Miracles on mars 21, 2015 at 8:12

Diapositive1_GF

Diapositive2_GF

La pratique

« Un Cours en Miracles » peut seulement être reçu d’une façon autodidacte. Il s’établit, de par sa structure même, une interaction intime entre le lecteur et le matériel lu. Et de par son curriculum, le Père a établi son intention que la filiation soit consciemment entière, et il ne peut en être autrement. Vous devez donc comprendre, qu’aucun enseignant «humain» ne peut connaître l’ intention divine des paroles perçues par le lecteur individuel , et que si , en effet , l’enseignant ne connais pas l’intention divine , il peut essayer désespérément de rendre en mots l’original du Cours qui ne peuvent pas en être les mots du cours  » .
«C’est dans l’intimité inviolable de l’élève et du curriculum du Saint-Esprit que l’expérience se produit. C’est dans cette intimité indivisible, où aucun autre professeur ne peut entrer, que le voyage sans distance se produit. C’est dans cette expérience intime de l’amour que l’intégralité de la filiation est consciemment réalisée ».

Le fonctionnement

Voici la façon de fonctionner pour l’année qui vient.

Je vais envoyer la leçon quotidienne et les instructions s’il y a lieu entre 16 heures et 22 heures (heure de Montréal) le soir précédant la leçon du jour. Ainsi, le 31 décembre 2014 j’enverrai l’introduction et la leçon 1 qui sont pour le lendemain, le 1 janvier 2015.

La pratique des leçons se fait au rythme de une par jour. Une fois la leçon du jour complétée, tu passes à la suivante le jour suivant et ainsi de suite pour 365 jours. Si la compréhension ne se fait pas, ce n’est pas important. L’important est la pratique telle qu’indiquée soit dans la leçon ou encore dans les instructions qui précèdent la leçon du jour. L’important c’est de pratiquer. Le reste le Saint-Esprit s’en occupe à plein temps. Tu n’as qu’à faire ta part. L’expérience désirée sera au rendez-vous au moment où tu t’en attends le moins.

Le but

Il est certain que la pratique quotidienne des leçons du Cours ne peut qu’apporter un changement radical de ton système de pensée. Le but des exercices est bien indiqué dans l’introduction aux leçons:

“Le but de ce livre d’exercices est d’entrainer ton esprit d’une manière systématique à une perception différente de tous et de tout en ce monde.

Les exercices sont planifiés de façon à t’aider à généraliser les leçons, afin que tu comprennes que chacune d’elles est également applicable à tous ceux et à tout ce que tu vois.”

Les services offerts

Différents types de services te sont offerts gratuitement pour te mettre à la pratique des leçons du Cours ou en continuer la pratique. N’oublie pas que l’entrainement est toujours très individualisé. Voici donc les services qui s’adressent aux différents besoins que tu peux ressentir face à la pratique des leçons.

  • Tu peux décider de te joindre à la page du Cours en Miracles sur Facebook: https://www.facebook.com/UnCoursEnMiracles
  • Attention: Pour vous assurer de recevoir tous les messages depuis la page Facebook UnCoursEnMiracles, cliquez sur “j’aime” dans le haut de la page Facebook UnCoursEnMiracles. Dans le menu déroulant, juste à côté du bouton “j’aime”,  sélectionnez “Ajouter aux listes d’intérêts…” Puis, créez une liste d’intérêt en donnant un nom à vos sites favoris, par exemple, “ Un Cours en Miracles ”. Lorsque vous sélectionnez cette liste d’intérêt, vous pourrez voir tous nos messages du Cours en Miracles.

Les applications mobiles

Tu peux aussi trouver les applications de WordPress, Blogger, Facebook et Twitter pour tes appareils mobiles. Ainsi tu peux faire suivre partout où tu te déplaces les leçons du jour ainsi que les informations qui peuvent s’ajouter sur Facebook et Twitter au fil de la journée.

Remerciements

Merci à tous ceux et celles qui partagent les informations du Cours en Miracles mises en ligne gratuitement en mentionnant la référence du site que vous utilisez. Nous vous en sommes reconnaissants.

Pour plus d’informations

uncoursenmiracles@gmail.com

INTRODUCTION AU LIVRE D’EXERCICES POUR ÉTUDIANTS

Voici l’introduction aux exercices à relire en particulier lors de moments de relâchement de l’assiduité.

INTRODUCTION AU LIVRE D’EXERCICES POUR ÉTUDIANTS

Un fondement théorique comme celui que le texte procure est un cadre nécessaire pour rendre les leçons de ce livre d’exercices signifiantes. Or c’est de faire les exercices qui rendra le but de ce cours possible. Un esprit inexercé ne peut rien accomplir. C’est le but de ce livre d’exercices d’entrainer ton esprit à penser de la façon qui est présentée dans le texte.

Les exercices sont très simples. Ils ne requièrent pas beaucoup de temps et peu importe où tu les fais. Ils n’ont pas besoin de préparation. La période d’entraînement est de un an. Les exercices sont numérotés de 1 à 365. N’entreprends pas de faire plus d’une leçon par jour.

Le livre d’exercices est divisé en deux sections principales, la première traitant du défaire de ta façon de voir maintenant; et la seconde, de l’acquisition de la perception vraie. À l’exception des périodes de révision, les exercices de chaque jour sont planifiés autour d’une idée centrale, qui est d’abord énoncée. Suit une description des procédures concrètes par lesquelles l’idée du jour sera appliquée.

Le but de ce livre d’exercices est d’entraîner ton esprit d’une manière systématique à une perception différente de tous et de tout en ce monde. Les exercices sont planifiés de façon à t’aider à généraliser les leçons, afin que tu comprennes que chacune d’elles est également applicable à tous ceux et à tout ce que tu vois.

Le transfert de l’entraînement en perception vraie ne se fait pas comme le transfert de l’entraînement du monde. Si la perception vraie a été atteinte par rapport à une personne, une situation ou un évènement quelconque, le transfert total à tous et à tout est certain. D’autre part, une seule exception tenue à part de la perception vraie rend ses accomplissements impossibles n’importe où.

Les seules règles générales à observer d’un bout à l’autre sont donc: Premièrement, que les exercices soient faits d’une manière très concrète, comme il sera indiqué. Cela t’aidera à appliquer les idées en question à toute situation dans laquelle tu te trouves, ainsi qu’à tous ceux et à tout ce qu’elle englobe. Deuxièmement, assure-toi de ne pas décider par toi-même qu’il y a certaines personnes, situations ou choses auxquelles les idées sont inapplicables. Cela interfèrera avec le transfert de l’entraînement. C’est la nature même de la perception vraie de n’avoir pas de limites. C’est l’opposé de ta façon de voir maintenant.

Le but général des exercices est d’augmenter ton aptitude à étendre les idées que tu pratiqueras jusqu’à tout y inclure. Cela n’exigera aucun effort de ta part. Les exercices eux-mêmes satisfont aux conditions nécessaires pour ce type de transfert.

Certaines des idées que présente le livre d’exercices te paraîtront difficiles à croire; d’autres te sembleront tout à fait surprenantes. Cela n’a aucune importance. Il t’est simplement demandé d’appliquer les idées de la manière indiquée. Il ne t’est pas demandé de les juger. Il t’est seulement demandé de les utiliser. C’est leur utilisation qui leur donnera une signification pour toi et te montrera qu’elles sont vraies.

Souviens-toi seulement de ceci: tu n’as pas besoin de croire les idées, tu n’as pas besoin de les accepter, tu n’as pas même besoin de leur faire bon accueil. Il se peut qu’à certaines d’entre elles, tu résistes activement. Rien de tout cela n’a d’importance, et leur efficacité n’en est pas diminuée. Mais ne te permets pas de faire des exceptions dans l’application des idées que contient le livre d’exercices; et quelles que soient tes réactions à ces idées, utilise-les. Rien d’autre que cela n’est requis.

UCEM~LEÇON 131 – Nul ne peut échouer qui cherche à atteindre la vérité.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 131 – Nul ne peut échouer qui cherche à atteindre la vérité., Un Cours en Miracles on mai 10, 2015 at 8:16

LEÇON 131

Nul ne peut échouer qui cherche à atteindre la vérité.

1. L’échec est tout autour de toi tant que tu poursuis des buts qui ne peuvent être atteints. 2 Tu cherches la permanence dans l’impermanent, l’amour où il n’y en a pas, la sécurité parmi le danger, l’immortalité dans les ténèbres du rêve de mort. 3 Qui pourrait réussir, dont le cadre de recherche, et l’endroit où il vient chercher la stabilité, est la contradiction ?

2. Les buts qui sont in-signifiants ne sont pas atteints. 2 Il n’y a pas moyen de les atteindre, car les moyens par lesquels tu les poursuis sont aussi in-signifiants qu’eux. 3 Qui peut utiliser des moyens aussi insensés et espérer par eux gagner quoi que ce soit ? 4 Où peuvent-ils mener ? 5 Et que pourraient-ils accomplir qui offre quelque espoir d’être réel ? 6 La poursuite de l’imaginé conduit à la mort, parce que c’est la quête du néant, et tout en cherchant la vie tu demandes la mort. 7 Tu cherches la sûreté et la sécurité, alors que dans ton cœur tu pries pour le danger et la protection du petit rêve que tu as fait.

3. Or il est inévitable ici de chercher. 2 C’est pour cela que tu es venu, et tu feras sûrement la chose pour laquelle tu es venu. 3 Mais le monde ne peut pas te dicter le but que tu cherches, à moins que tu ne lui en donnes le pouvoir. 4 Autrement, tu es encore libre de choisir un but qui se trouve par-delà le monde et toute pensée mondaine, un but qui te vient d’une idée à laquelle tu as renoncé mais dont tu te souviens, ancienne et pourtant nouvelle; un écho d’un héritage oublié mais qui contient tout ce que tu veux réellement.

4. Réjouis-toi de devoir chercher. 2 Réjouis-toi aussi d’apprendre que tu cherches le Ciel, et que tu dois trouver le but que tu veux réellement. 3 Nul ne peut manquer de vouloir ce but et de l’atteindre à la fin. 4 Le Fils de Dieu ne peut chercher en vain, bien qu’il essaie de forcer le retard, de se tromper lui-même et de penser que c’est l’enfer qu’il cherche. 5 Quand il a tort, il trouve la correction. 6 Quand il s’égare, il est ramené à la tâche qui lui est assignée.

5. Nul ne reste en enfer, car nul ne peut abandonner son Créateur ni affecter Son Amour parfait, intemporel et inchangeable. 2 Tu trouveras le Ciel. 3 Tout ce que tu cherches, sauf cela, tombera. 4 Mais non pas parce que cela t’aura été enlevé. 5 Cela partira parce que tu n’en veux pas. 6 Tu atteindras le but que tu veux réellement aussi certainement que Dieu t’a créé dans l’impeccabilité.

6. Pourquoi attendre le Ciel ? 2 Il est ici aujourd’hui. 3 Le temps est la grande illusion qu’il est passé ou dans le futur. 4 Or cela ne se peut pas, s’il est là où Dieu veut que soit Son Fils. 5 Comment la Volonté de Dieu pourrait-elle être dans le passé, ou encore à venir ? 6 Ce qu’Il veut est maintenant, sans un passé et entièrement sans futur. 7 Cela est aussi éloigné du temps qu’une minuscule bougie l’est d’une étoile distante, ou ce que tu choisis de ce que tu veux réellement.

7. Le Ciel reste la seule alternative à ce monde étrange que tu as fait et à toutes ses voies, à ses motifs changeants et à ses buts incertains, à ses plaisirs douloureux et à ses joies tragiques. 2 Dieu n’a pas fait de contradictions. 3 Ce qui nie sa propre existence et s’attaque soi-même n’est pas de Lui. 4 Il n’a pas fait deux esprits, le Ciel étant l’heureux effet de l’un, et la terre, le triste résultat de l’autre qui est l’opposé du Ciel à tous points de vue.

8. Dieu ne souffre pas de conflit. 2 Sa création n’est pas non plus divisée en deux. 3 Comment se pourrait-il que Son Fils soit en enfer, alors que Dieu Lui-même l’a établi au Ciel ? 4 Pourrait-il perdre ce que la Volonté éternelle lui a donné pour être à jamais sa demeure ? 5 N’essayons pas plus longtemps d’imposer une volonté étrangère au but indivisé de Dieu. 6 Il est ici parce qu’Il veut l’être, et ce qu’Il veut est présent maintenant, au-delà de l’atteinte du temps.

9. Aujourd’hui nous ne choisirons pas un paradoxe à la place de la vérité. 2 Comment le Fils de Dieu pourrait-il faire le temps pour enlever la Volonté de Dieu ? 3 Ainsi il se nie lui-même et contredit ce qui n’a pas d’opposé. 4 Il pense avoir fait un enfer qui s’oppose au Ciel et il croit qu’il demeure dans ce qui n’existe pas, tandis que le Ciel est l’endroit qu’il ne peut trouver.

10. Aujourd’hui, laisse les sottes pensées comme celles-là derrière toi et tourne plutôt ton esprit vers des idées vraies. 2 Nul ne peut échouer qui cherche à atteindre la vérité, et c’est la vérité que nous cherchons à atteindre aujourd’hui. 3 Nous consacrerons dix minutes à ce but trois fois aujourd’hui, et nous demanderons à voir s’élever le monde réel, pour remplacer les sottes images qui nous sont chères par des idées vraies, s’élevant à la place des pensées qui n’ont pas de signification, pas d’effet, et ni source ni substance dans la vérité.

11. C’est cela que nous admettons au début de nos périodes d’exercice. 2 Commence par ceci :

  • 3 Je demande à voir un monde différent, à avoir une pensée d’un genre différent de celles que j’ai faites.

  • 4 Le monde que je cherche, je ne l’ai pas fait seul; les pensées que je veux avoir ne sont pas les miennes.

5 Observe ton esprit pendant plusieurs minutes et vois, bien que tes yeux soient fermés, le monde insensé que tu penses réel. 6 Passe aussi en revue les pensées qui sont compatibles avec un tel monde, et que tu penses vraies. 7 Puis lâches-en-prise et plonge au-dessous de celles-ci jusqu’au lieu saint où elles ne peuvent entrer. 8 Il y a une porte au-dessous d’elles dans ton esprit, que tu n’as pas pu complètement verrouiller pour cacher ce qui se trouve au-delà.

12. Cherche et trouve cette porte. 2 Mais avant d’essayer de l’ouvrir, rappelle-toi que nul ne peut échouer qui cherche à atteindre la vérité. 3 C’est cette requête que tu fais aujourd’hui. 4 Il n’y a que cela qui ait une quelconque signification maintenant; il n’y a pas d’autre but maintenant qui soit estimé ni poursuivi; il n’y a rien devant cette porte que tu veuilles vraiment, et c’est seulement ce qui se trouve derrière que tu cherches.

13. Tends la main et vois avec quelle facilité la porte s’ouvre par ta seule intention de la franchir. 2 Des anges éclairent le chemin, de sorte que toutes les ténèbres disparaissent, et tu te tiens dans une lumière si brillante et si claire que tu peux comprendre toutes les choses que tu vois. 3 Un minuscule instant de surprise, peut-être, te fera faire une pause avant de te rendre compte que le monde que tu vois devant toi dans la lumière reflète la vérité que tu connaissais et n’avais pas tout à fait oubliée en t’égarant dans les rêves.

14. Tu ne peux pas échouer aujourd’hui. 2 Avec toi avance le Pur-Esprit que le Ciel t’a envoyé afin qu’un jour tu t’approches de cette porte et qu’avec Son aide tu la passes sans effort, jusqu’à la lumière. 3 Aujourd’hui ce jour est venu. 4 Aujourd’hui Dieu tient l’ancienne promesse faite à Son saint Fils, comme Son Fils se souvient de celle qu’il Lui a faite. 5 C’est un jour de joie, car nous arrivons au moment et au lieu désignés où tu trouveras le but de toutes tes quêtes ici, et de toutes les quêtes du monde, lesquelles finissent ensemble tandis que tu franchis la porte.

15. Rappelle-toi souvent qu’aujourd’hui devrait être un jour de joie particulière, et abstiens-toi des pensées lugubres et des plaintes in-signifiantes. 2 Le temps du salut est venu. 3 Aujourd’hui est désigné par le Ciel même pour être un temps de grâce, pour toi et pour le monde. 4 Si tu oublies cet heureux fait, souviens-t’en avec ceci :

  • 5 Aujourd’hui je cherche et trouve tout ce que je veux.

  • 6 Mon but indivisé me l’offre.

  • 7 Nul ne peut échouer qui cherche à atteindre la vérité.

UCEM~LEÇON 130 – Il est impossible de voir deux mondes.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 130 – Il est impossible de voir deux mondes., Un Cours en Miracles on mai 9, 2015 at 8:24

LEÇON 130

Il est impossible de voir deux mondes.

1. La perception est cohérente. 2 Ce que tu vois reflète ta pensée. 3 Et ta pensée ne fait que refléter ton choix de ce que tu veux voir. 4 De cela tes valeurs sont les déterminants, car ce à quoi tu accordes de la valeur, tu dois vouloir le voir, croyant que ce que tu vois est réellement là. 5 Nul ne peut voir un monde auquel son esprit n’a pas accordé de valeur. 6 Et nul ne peut manquer de voir ce qu’il croit vouloir.

2. Or qui peut réellement haïr et aimer en même temps ? 2 Qui peut désirer ce qu’il ne veut pas réel ? 3 Et qui peut choisir de voir un monde dont il a peur ? 4 La peur doit rendre aveugle, car son arme est celle-ci : Ce que tu crains de voir, tu ne peux le voir. 5 Ainsi l’amour et la perception vont de pair, mais la peur obscurcit dans les ténèbres ce qui est là.

3. Qu’est-ce, donc, que la peur peut projeter sur le monde ? 2 Qu’est-ce qui peut être vu dans les ténèbres qui soit réel ? 3 La vérité est éclipsée par la peur, et ce qui reste n’est qu’imaginé. 4 Or qu’est-ce qui peut être réel dans les imaginations aveugles nées de la panique ? 5 Que pourrais-tu vouloir pour que cela te soit montré ? 6 Que pourrais-tu souhaiter garder dans un tel rêve ?

4. La peur a fait tout ce que tu penses voir. 2 Toute séparation, toutes distinctions, et la multitude de différences dont tu crois que le monde est composé. 3 Elles ne sont pas là. 4 L’ennemi de l’amour les a inventées. 5 Or l’amour ne peut avoir d’ennemi ; ainsi elles n’ont pas de cause, pas d’être et pas de conséquence. 6 Elles peuvent être estimées, mais elles restent irréelles. 7 Elles peuvent être recherchées, mais elles ne peuvent être trouvées. 8 Aujourd’hui nous ne les rechercherons pas et nous ne gaspillerons pas cette journée à chercher ce qui ne peut être trouvé.

5. Il est impossible de voir deux mondes qui n’ont aucun chevauchement d’aucune sorte. 2 Cherche l’un, l’autre disparaît. 3 Il n’en reste qu’un. 4 Voilà l’éventail de choix au-delà duquel ta décision ne peut aller. 5 Le réel et l’irréel sont tout ce qu’il y a entre quoi choisir, et rien de plus.

6. Aujourd’hui nous ne tenterons pas de compromis là où aucun n’est possible. 2 Le monde que tu vois est la preuve que tu as déjà fait un choix aussi intégral que son opposé. 3 Ce que nous voudrions apprendre aujourd’hui, c’est plus que juste la leçon que tu ne peux pas voir deux mondes. 4 Elle enseigne aussi que celui que tu vois est tout à fait cohérent du point de vue où tu le vois. 5 Il est tout d’une pièce parce qu’il découle d’une seule émotion et reflète sa source dans tout ce que tu vois.

7. Six fois aujourd’hui, avec gratitude et reconnaissance, nous donnerons avec joie cinq minutes à la pensée qui met fin à tout compromis et tout doute, et nous allons au-delà d’eux tous ne faisant qu’un. 2 Nous ne ferons pas un millier de distinctions in-signifiantes, ni ne tenterons de porter avec nous une petite part d’irréalité, en consacrant notre esprit à trouver seulement ce qui est réel.

8. Commence ta quête de l’autre monde en demandant une force qui est au-delà de la tienne et en reconnaissant ce que c’est que tu cherches. 2 Tu ne veux pas d’illusions. 3 Et tu viens à ces cinq minutes en te vidant les mains de tous les trésors mesquins de ce monde. 4 Tu attends que Dieu t’aide, en disant :

  • 5 Il est impossible de voir deux mondes.

  • 6 Que j’accepte la force que Dieu m’offre et ne voie aucune valeur en ce monde, afin de trouver ma liberté et ma délivrance.

9. Dieu sera là. 2 Car tu as fait appel à la grande puissance infaillible qui fera ce pas de géant avec toi en gratitude. 3 Tu ne manqueras pas non plus de voir Sa reconnaissance s’exprimer en perception tangible et en vérité. 4 Tu ne douteras pas de ce que tu verras car, bien qu’il s’agisse de perception, ce n’est pas la sorte de vue que tes yeux seuls ont jamais vue auparavant. 5 Et tu connaîtras que la force de Dieu t’a soutenu quand tu as fait ce choix.

10. Chaque fois que la tentation surgira aujourd’hui, rejette-la aisément en te souvenant simplement des limites de ton choix. 2 L’irréel ou le réel, le faux ou le vrai est ce que tu vois et seulement ce que tu vois. 3 La perception est cohérente avec ton choix, et c’est l’enfer ou le Ciel qui viennent à toi ne faisant qu’un.

11. Accepte une petite partie de l’enfer pour vraie, et tu as damné tes yeux et maudit ta vue, et ce que tu verras sera certes l’enfer. 2 Or la liberté du Ciel reste toujours dans les limites de ton choix, pour prendre la place de tout ce que l’enfer te montrerait. 3 Tout ce que tu as besoin de dire à n’importe quelle partie de l’enfer, quelque forme qu’elle prenne, c’est simplement ceci :

  • 4 Il est impossible de voir deux mondes.

  • 5 Je cherche ma liberté et ma délivrance, et ceci ne fait pas partie de ce que je veux.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 240 autres abonnés