Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~RÉVISON 1–Introduction–Leçon 1 à 50.

In UCEM on février 19, 2018 at 3:03

RÉVISION I

Introduction

1. À partir d’aujourd’hui nous aurons une série de périodes de révision. 2 Chacune couvrira cinq des idées déjà présentées, en commençant par la première et en finissant par la cinquantième. 3 À la suite de chacune des idées, il y aura quelques brefs commentaires que tu devrais considérer dans ta révision. 4 Durant les périodes d’exercice, il faudrait procéder comme suit :

2. Commence la journée en lisant les cinq idées, commentaires compris. 2 Par la suite il n’est pas nécessaire de suivre un ordre particulier en les considérant, quoique chacune devrait être pratiquée au moins une fois. 3 Consacre deux minutes ou plus à chaque période d’exercice, en pensant à l’idée et aux commentaires qui s’y rapportent après les avoir lus. 4 Fais cela aussi souvent que possible pendant la journée. 5 Si l’une des cinq idées te plaît plus que les autres, concentre-toi sur celle-là. 6 À la fin de la journée, toutefois, assure-toi de les réviser toutes encore une fois.

3. Il n’est pas nécessaire de couvrir complètement ou de suivre littéralement tous les commentaires qui suivent chaque idée pendant les périodes d’exercice. 2 Essaie plutôt de mettre l’accent sur le point central et d’y penser comme faisant partie de ta révision de l’idée à laquelle il se rapporte. 3 Une fois que tu as lu l’idée et les commentaires qui s’y rapportent, fais les exercices les yeux fermés et quand tu es seul dans un endroit tranquille, si possible.

4. Cela est à souligner pour les périodes d’exercice à ce stade de ton apprentissage. 2 Il sera nécessaire, toutefois, que tu apprennes à appliquer ce que tu apprends sans requérir de cadre particulier. 3 Tu auras le plus besoin de ce que tu apprends dans les situations qui paraissent contrariantes, plutôt que dans celles qui semblent déjà calmes et quiètes. 4 Le but de ton apprentissage est de te permettre d’apporter la quiétude avec toi, et de guérir le bouleversement et le tumulte. 5 Cela ne se fait pas en les évitant et en cherchant un havre d’isolement pour toi-même.

5. Tu apprendras ensuite que la paix fait partie de toi et qu’elle requiert seulement que tu sois là pour embrasser toute situation dans laquelle tu es. 2 Finalement tu apprendras qu’il n’y a pas de limite à là où tu es, de sorte que ta paix est partout, tout comme toi.

6. Tu noteras que, pour les besoins de la révision, certaines des idées ne sont pas données exactement sous leur forme originale. 2 Utilise-les telles qu’elles sont données ici. 3 Il n’est pas nécessaire de retourner aux énoncés originaux ni d’appliquer les idées comme il était alors suggéré. 4 Nous insistons maintenant sur les relations entre les cinquante premières idées que nous avons étudiées, ainsi que sur la cohésion du système de pensée auquel elles te conduisent.

Publicités

UCEM~INTRODUCTION au Livre d’Exercices pour Étudiants

In UCEM on décembre 31, 2017 at 5:50

INTRODUCTION

1. Un fondement théorique comme celui que le texte procure est un cadre nécessaire pour rendre les leçons de ce livre d’exercices signifiantes. 2 Or c’est de faire les exercices qui rendra le but de ce cours possible. 3 Un esprit inexercé ne peut rien accomplir. 4 C’est le but de ce livre d’exercices d’entrainer ton esprit à penser de la façon qui est présentée dans le texte.

2. Les exercices sont très simples. 2 Ils ne requièrent pas beaucoup de temps et peu importe où tu les fais. 3 Ils n’ont pas besoin de préparation. 4 La période d’entraînement est de un an. 5 Les exercices sont numérotés de 1 à 365. 6 N’entreprends pas de faire plus d’une leçon par jour.

3. Le livre d’exercices est divisé en deux sections principales, la première traitant du défaire de ta façon de voir maintenant; et la seconde, de l’acquisition de la perception vraie. 2 À l’exception des périodes de révision, les exercices de chaque jour sont planifiés autour d’une idée centrale, qui est d’abord énoncée. 3 Suit une description des procédures concrètes par lesquelles l’idée du jour sera appliquée.

4. Le but de ce livre d’exercices est d’entraîner ton esprit d’une manière systématique à une perception différente de tous et de tout en ce monde. 2. Les exercices sont planifiés de façon à t’aider à généraliser les leçons, afin que tu comprennes que chacune d’elles est également applicable à tous ceux et à tout ce que tu vois.

5. Le transfert de l’entraînement en perception vraie ne se fait pas comme le transfert de l’entraînement du monde. 2 Si la perception vraie a été atteinte par rapport à une personne, une situation ou un évènement quelconque, le transfert total à tous et à tout est certain. 3 D’autre part, une seule exception tenue à part de la perception vraie rend ses accomplissements impossibles n’importe où.

6. Les seules règles générales à observer d’un bout à l’autre sont donc: Premièrement, que les exercices soient faits d’une manière très concrète, comme il sera indiqué. 2 Cela t’aidera à appliquer les idées en question à toute situation dans laquelle tu te trouves, ainsi qu’à tous ceux et à tout ce qu’elle englobe. 3 Deuxièmement, assure-toi de ne pas décider par toi-même qu’il y a certaines personnes, situations ou choses auxquelles les idées sont inapplicables. 4 Cela interférera avec le transfert de l’entraînement. 5 C’est la nature même de la perception vraie de n’avoir pas de limites. 6 C’est l’opposé de ta façon de voir maintenant.

7. Le but général des exercices est d’augmenter ton aptitude à étendre les idées que tu pratiqueras jusqu’à tout y inclure. 2 Cela n’exigera aucun effort de ta part. 3 Les exercices eux-mêmes satisfont aux conditions nécessaires pour ce type de transfert.

8. Certaines des idées que présente le livre d’exercices te paraîtront difficiles à croire; d’autres te sembleront tout à fait surprenantes. 2 Cela n’a aucune importance. 3 Il t’est simplement demandé d’appliquer les idées de la manière indiquée. 4 Il ne t’est pas demandé de les juger. 5 Il t’est seulement demandé de les utiliser. 6 C’est leur utilisation qui leur donnera une signification pour toi et te montrera qu’elles sont vraies.

9. Souviens-toi seulement de ceci: tu n’as pas besoin de croire les idées, tu n’as pas besoin de les accepter, tu n’as pas même besoin de leur faire bon accueil. 2 Il se peut qu’à certaines d’entre elles, tu résistes activement. 3 Rien de tout cela n’a d’importance, et leur efficacité n’en est pas diminuée. 4 Mais ne te permets pas de faire des exceptions dans l’application des idées que contient le livre d’exercices; et quelles que soient tes réactions à ces idées, utilise-les. 5 Rien d’autre que cela n’est requis.

UCEM~LEÇON 52 ~ La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 6 à 10.

In UCEM on février 20, 2018 at 7:30

LEÇON 52

La révision d’aujourd’hui couvre ces idées:

1. (6) Je suis contrarié parce que je vois ce qui n’est pas là.

2 La réalité n’est jamais effrayante. 3 Il est impossible qu’elle puisse me contrarier. 4 La réalité n’apporte que la paix parfaite. 5 Quand je suis contrarié, c’est toujours parce que j’ai remplacé la réalité par des illusions que j’ai inventées. 6 Les illusions sont contrariantes parce que je leur ai donné réalité et qu’ainsi je considère la réalité comme une illusion. 7 Rien dans la création de Dieu n’est affecté en aucune façon par ma confusion. 8 Je suis toujours contrarié par rien.

2. (7) Je ne vois que le passé.

2 Quand je regarde autour de moi, je condamne le monde que je regarde. 3 J’appelle cela voir. 4 Je reproche le passé à chacun et à chaque chose, et j’en fais mes ennemis. 5 Quand je me serai pardonné et me serai souvenu de Qui je suis, je bénirai tous ceux et tout ce que je vois. 6 Il n’y aura pas de passé et donc pas d’ennemis. 7 Et je regarderai avec amour tout ce que je manquais de voir auparavant.

3. (8) Mon esprit est préoccupé de pensées passées.

2 Je ne vois que mes propres pensées, et mon esprit est préoccupé du passé. 3 Qu’est-il, donc, que je puisse voir tel que c’est ? 4 Que je me souvienne que je regarde le passé pour empêcher le présent de se faire jour dans mon esprit. 5 Que je comprenne que j’essaie d’utiliser le temps contre Dieu. 6 Que j’apprenne à me départir du passé, et je me rendrai compte qu’en ce faisant je ne renonce à rien.

4. (9) Je ne vois rien tel que c’est maintenant.

2 Si je ne vois rien tel que c’est maintenant, on peut vraiment dire que je ne vois rien. 3 Je ne peux voir que ce qui est maintenant. 4 Le choix n’est pas entre voir le passé et voir le présent; le choix est simplement entre voir et ne pas voir. 5 Ce que j’ai choisi de voir m’a coûté la vision. 6 Maintenant je voudrais choisir à nouveau, afin de voir.

5. (10) Mes pensées ne signifient rien.

2 Je n’ai pas de pensées privées. 3 Or ce n’est que les pensées privées dont je suis conscient. 4 Que peuvent signifier ces pensées ? 5 Elles n’existent pas, ainsi elles ne signifient rien. 6 Or mon esprit fait partie de la création et partie de son Créateur. 7 Ne préférerais-je pas me joindre à la pensée de l’univers plutôt que d’obscurcir tout ce qui m’appartient réellement avec mes pitoyables et in-signifiantes pensées “privées” ?

Révision I – Introduction

Leçon 52 – Audio

QUE MON ESPRIT NE NIE PAS LA PENSÉE DE DIEU.