Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for the ‘UCEM~LEÇON 55 – Révision des leçons 21-22-23-24-25.’ Category

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 23, 2017 at 8:23

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

Révision I – Introduction

Choisis à nouveau – ET DIEU LUI-MÊME ESSUIERA TOUTE LARME.

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 23, 2016 at 9:27

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

RÉVISON 1–Introduction–Leçon 1 à 50.

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 23, 2015 at 10:04

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 24, 2014 at 12:39

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 24, 2013 at 1:12

24 février~ 61335843_p

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui couvre les idées des leçons 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 24, 2012 at 1:15

24 février~ 61335843_p

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

AUDIO

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

UCEM~LEÇON 55 – La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit : Les idées 21 à 25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 24, 2011 at 12:46

24 février ~ images

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

L’audio de la leçon 55 ici

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

UCEM~LEÇON 55 – Révision des leçons 21 à 25

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 24, 2010 at 1:54

21 janv ~ l'oeil unique

LEÇON 55

La révision d’aujourd’hui comprend ce qui suit :

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

L’Inspiration

Le trésor de Dieu

1. Nous sommes la volonté conjointe de la Filialité, dont l’Entièreté est pour tous. 2 Nous commençons le voyage de retour en partant ensemble, et nous rassemblons nos frères tout en continuant ensemble. 3 Chaque gain que nous faisons en force est offert à tous, afin qu’eux aussi puissent mettre de côté leur faiblesse et nous ajouter leur force. 4 L’accueil de Dieu nous attend tous, et Il nous accueillera comme je t’accueille. 5 N’oublie pas le Royaume de Dieu pour quoi que ce soit que le monde a à t’offrir.

2. Le monde ne peut rien ajouter à la puissance et à la gloire de Dieu et de Ses saints Fils, mais il peut rendre les Fils aveugles au Père s’ils le contemplent. 2 Tu ne peux pas contempler le monde et connaître Dieu. 3 Un seul est vrai. 4 Je suis venu te dire que ce n’est pas à toi de choisir lequel est vrai. 5 Si c’était le cas, tu te serais détruit toi-même. 6 Or Dieu ne voulait pas la destruction de Ses créations, les ayant créées pour l’éternité. 7 Sa Volonté t’a sauvé, point de toi-même mais de l’illusion de toi-même. 8 Il t’a sauvé pour toi-même.

3. Glorifions Celui Que nie le monde, car sur Son Royaume le monde n’a aucun pouvoir. 2 Nul que Dieu a créé ne peut trouver la joie en quoi que ce soit, sauf en l’éternel; non pas qu’il soit privé de quoi que ce soit d’autre, mais parce que rien d’autre n’est digne de lui. 3 Ce que Dieu et Ses Fils créent est éternel, et en cela et cela seul est Leur joie.

4. Écoute l’histoire du fils prodigue et apprends ce qu’est le trésor de Dieu et le tien : Ce fils d’un père aimant avait quitté sa demeure et pensait avoir tout gaspillé pour rien qui vaille quoi que ce soit, bien qu’il  n’eût pas compris alors cette absence de valeur. 2 Il avait honte de retourner chez son père, parce qu’il pensait l’avoir blessé. 3 Or lorsqu’il rentra chez lui, le père l’accueillit avec joie, parce que le fils lui-même était le trésor de son père. 4 Il ne voulait rien d’autre.

5. Dieu ne veut que Son Fils parce que Son Fils est Son seul trésor. 2 Tu veux tes créations comme Il veut les Siennes. 3 Tes créations sont ton don à la Sainte Trinité, créées par gratitude pour ta création. 4 Elles ne te quittent pas plus que tu n’as quitté ton Créateur, mais elles étendent ta création comme Dieu S’étendit Lui-même à toi. 5 Les créations de Dieu Lui-même peuvent-elles trouver la joie dans ce qui n’est pas réel ? 6 Et qu’y-a-t-il de réel hormis les créations de Dieu et celles qui sont créées comme les Siennes ? 7 Tes créations t’aiment comme tu aimes ton Père pour le don de la création. 8 Il n’y a pas d’autre don qui soit éternel; par conséquent, il n’y a pas d’autre don qui soit vrai. 9 Comment, donc, peut-tu accepter ou donner quoi que ce soit d’autre, et attendre de la joie en retour ? 10 Et quoi d’autre que la joie pourrais-tu vouloir ? 11 Tu n’as fait ni toi-même ni ta fonction. 12 Tu n’as fait que prendre la décision d’être indigne des deux. 13 Or tu ne peux pas te rendre indigne parce que tu es le trésor de Dieu, et ce qu’Il estime est estimable. 14 Sa valeur ne peut faire question, parce que cette valeur réside en ce que Dieu Lui-même Se partage avec lui, et en établit à jamais la valeur.

6. Ta fonction est d’ajouter au trésor de Dieu en créant le tien. 2 Sa Volonté vers toi est Sa Volonté pour toi. 3 Il ne voudrait pas te refuser la création parce que Sa joie est en elle. 4 Tu ne peux trouver la joie, si ce n’est comme Dieu le fait. 5 Sa joie résidait en ta création, et Il étend Sa Paternité à toi pour que tu puisses t’étendre toi-même comme Il l’a fait. 6 Tu ne comprends pas cela parce que tu ne Le comprends pas. 7 Nul qui n’accepte pas sa fonction ne peut comprendre ce qu’elle est, et nul ne peut accepter sa fonction à moins de connaître ce qu’il est. 8 La création est la Volonté de Dieu. 9 Sa Volonté t’a créé pour créer. 10 Ta volonté n’a pas été créée séparée de la Sienne, ainsi tu dois vouloir comme Il veut.

7. Une  » volonté qui ne veut pas  » ne signifie rien; c’est une contradiction dans les termes qui, de fait,  ne signifie rien. 2 Quand tu penses que tu ne veux pas vouloir avec Dieu, tu ne penses pas. 3 La Volonté de Dieu est Pensée. 4 Elle ne peut pas être contredite par la pensée. 5 Dieu ne Se contredit pas Lui-même, et Ses Fils, qui sont pareils à Lui, ne peuvent contredire ni eux-mêmes ni Lui. 6 Or leur pensée est si puissante qu’ils peuvent même emprisonner l’esprit du Fils de Dieu, s’ils choisissent de le faire. 7 Certes, ce choix fait que la fonction du Fils de Dieu est de lui-même inconnue, mais jamais de son Créateur. 8 Et parce qu’elle n’est pas inconnue de son Créateur,  elle lui est à jamais connaissable.

8. Il n’y a jamais qu’une question que tu devrais te poser :  » Est-ce que je veux connaître la Volonté de mon Père pour moi ?  » 2 Il ne la cachera pas. 3 Il me l’a révélée parce que je la Lui ai demandée, et j’ai appris de ce qu’Il avait déjà donné. 4 Notre fonction est de travailler ensemble, parce que séparés l’un de l’autre nous ne pouvons pas fonctionner du tout. 5 Toute la puissance du Fils de Dieu réside en nous tous, mais en aucun de nous seul. 6 Dieu ne veut pas que nous soyons seuls parce qu’Il ne veut pas être seul. 7 C’est pourquoi Il a créé Son Fils et lui a donné le pouvoir de créer avec Lui. 8 Nos créations sont aussi saintes que nous le sommes, et nous sommes les Fils de Dieu Lui-même, aussi saints qu’Il l’est. 9 Par nos créations, nous étendons notre amour et nous augmentons ainsi la joie de la Sainte Trinité. 10 Tu ne comprends pas cela, parce que toi qui es le Propre trésor de Dieu, tu ne te considères pas comme précieux. 11 Étant donné cette croyance, tu ne peux rien comprendre.

9. Je partage avec Dieu la connaissance de la valeur qu’Il t’accorde. 2 Ma dévotion pour toi est de Lui, étant née de ma connaissance de moi-même et de Lui. 3 Nous ne pouvons pas être séparés. 4 Ceux que Dieu a joints ne peuvent être séparés, et Dieu a joint tous Ses Fils à Lui-même. 5 Peux-tu être séparé de ta vie et de ton être ? 6 Le voyage à Dieu n’est que le nouveau réveil de la connaissance de là où tu es toujours, et de ce que tu es à jamais. 7 C’est un voyage sans distance vers un but qui n’a jamais changé. 8 La vérité ne peut être qu’expérimentée. 9 Elle ne peut être ni décrite ni expliquée. 10 Je peux te rendre conscient des conditions de la vérité, mais l’expérience est de Dieu. 11 Ensemble nous pouvons remplir ses conditions, mais c’est d’elle-même que la vérité se fera jour en toi.

10. Ce que Dieu a voulu pour toi est à toi. 2 Il a donné Sa Volonté à Son trésor, dont c’est le trésor. 3 Ton cœur est là où est ton trésor, comme le Sien. 4 Toi qui es aimé de Dieu, tu es entièrement béni. 5 Apprends cela de moi et libère la sainte volonté de tous ceux qui sont aussi bénis que toi.

UCEM~LEÇON 55 – Révision des leçons 21-22-23-24-25.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 55 - Révision des leçons 21-22-23-24-25., Un Cours en Miracles on février 24, 2009 at 4:58

24 janvier ~ colombe_05-455b7

La pratique pour cette leçon ici

La leçon ici

1. (21) Je suis déterminé à voir les choses différemment.

2 Ce que je vois maintenant ne sont que des signes de maladie, de désastre et de mort. 3 Ce ne peut pas être ce que Dieu a créé pour Son Fils bien-aimé. 4 Le fait même que je vois de telles choses est la preuve que je ne comprends pas Dieu. 5 Par conséquent, je ne comprends pas non plus Son Fils. 6 Ce que je vois me dit que je ne sais pas qui je suis. 7 Je suis déterminé à voir les témoins de la vérité en moi, plutôt que ceux qui me montrent une illusion de moi-même.

2. (22) Ce que je vois est une forme de vengeance.

2 Le monde que je vois n’est guère la représentation de pensées aimantes. 3 C’est une image d’attaque contre tout par tout. 4 C’est tout sauf le reflet de l’Amour de Dieu et de l’Amour de Son Fils. 5 Ce sont mes propres pensées d’attaque qui font surgir cette image. 6 Mes pensées aimantes me sauveront de cette perception du monde et me donneront la paix que Dieu avait l’intention que j’aie.

3. (23) Je peux échapper de ce monde en abandonnant les pensées d’attaque.

2 En cela réside le salut et nulle part ailleurs. 3 Sans pensées d’attaque je ne pourrais pas voir un monde d’attaque. 4 Lorsque le pardon permet à l’amour de revenir à ma conscience, je vois un monde de paix, de sécurité et de joie. 5 Et c’est cela que je choisis de voir, à la place de ce que je regarde maintenant.

4. (24) Je ne perçois pas mon propre intérêt.

2 Comment pourrais-je reconnaître ce qu’est mon propre intérêt quand je ne connais pas qui je suis ? 3 Ce que je pense être mon intérêt ne ferait que me lier davantage au monde des illusions. 4 Je suis désireux de suivre le Guide que Dieu m’a donné pour découvrir ce qu’est mon propre intérêt, en reconnaissant que je ne peux pas le percevoir par moi-même.

5. (25) Je ne sais pas à quoi sert quoi que ce soit.

2 Pour moi, le but de toute chose est de prouver que mes illusions à mon sujet sont réelles. 3 C’est dans ce but que j’essaie d’utiliser chacun et chaque chose. 4 C’est à cela que je crois que le monde sert. 5 Par conséquent, je ne reconnais pas son but réel. 6 Le but que j’ai donné au monde a conduit à une image effrayante de lui. 7 Que j’ouvre mon esprit au but réel du monde en lui retirant celui que je lui ai donné, et en apprenant la vérité à son sujet.

L’inspiration

Création et communication (T-4.VII ici)

1. Bien que le contenu de l’une ou l’autre des illusions de l’ego n’ait pas d’importance, il est clair que sa correction aide davantage dans un contexte précis. 2 Les illusions de l’ego sont très concrètes, bien que l’esprit soit naturellement abstrait. 3 Une partie de l’esprit devient concrète, toutefois, lorsqu’il se divise. 4 La partie concrète croit en l’ego, parce que l’ego dépend du concret. 5 L’ego est la partie de l’esprit qui croit que ton existence est définie par la séparation.

2. Toute chose que l’ego perçoit est un tout séparé, sans les relations qui impliquent l’être. 2 Ainsi l’ego est contre la communication, sauf dans la mesure où elle est utilisée pour établir plutôt que pour abolir l’état de séparation. 3 Le système de communication de l’ego est basé sur son propre système de pensée, comme l’est tout ce qu’il dicte. 4 C’est son besoin de se protéger qui contrôle sa communication, et il interrompt la communication quand il se sent menacé. 5 Cette interruption est une réaction à une ou plusieurs personnes en particulier. 6 Ce qu’il y a de concret dans la pensée de l’ego débouche alors sur une généralisation spécieuse qui n’est pas du tout abstraite. 7 Il ne fait que répondre de certaines façons concrètes à tout ce qu’il perçoit comme relié.

3. Par contraste, le pur-esprit réagit de la même façon à tout ce qu’il connaît pour vrai, et il ne répond pas du tout à n’importe quoi d’autre. 2 Il ne tente pas non plus d’établir ce qui est vrai. 3 Il connaît que ce qui est vrai, c’est tout ce que Dieu a créé. 4 Il est en communication complète et directe avec chaque aspect de la création, parce qu’il est en communication complète et directe avec son Créateur. 5 Cette communication est la Volonté de Dieu. 6 Création et communication sont synonymes. 7 Dieu a créé chaque esprit en lui communiquant Son Esprit, l’établissant ainsi à jamais comme canal pour la réception de Son Esprit et de Sa Volonté. 8 Puisque seuls des êtres d’un même ordre peuvent communiquer véritablement, Ses créations communiquent naturellement avec Lui et comme Lui. 9 Cette communication est parfaitement abstraite, puisque sa qualité est universelle dans son application et n’est sujette à aucun jugement, aucune exception ni aucune altération. 10 Dieu t’a créé par cela et pour cela. 11 L’esprit peut distordre sa fonction, mais il ne peut pas se doter lui-même de fonctions qui ne lui ont pas été données. 12 C’est pourquoi l’esprit ne peut pas perdre totalement l’aptitude à communiquer, quoiqu’il puisse refuser de l’utiliser au profit de l’être.

4. L’existence, comme l’être, repose sur la communication. 2 L’existence, toutefois, spécifie comment, sur quoi et avec qui la communication est jugée digne d’être entreprise. 3 L’être est complètement dépourvu de ces distinctions. 4 C’est un état dans lequel l’esprit est en communication avec tout ce qui est réel. 5 Dans la mesure où tu permets que cet état soit tronqué, tu limites le sentiment de ta propre réalité, qui ne devient total qu’en reconnaissant toute la réalité dans le contexte glorieux de sa relation réelle avec toi. 6 C’est cela, ta réalité. 7 Ne la profane pas et ne recule pas devant elle. 8 C’est ta vraie demeure, ton vrai temple et ton vrai Soi.

5. Dieu, Qui englobe tout être, a créé des êtres qui ont tout individuellement, mais qui veulent le partager pour augmenter leur joie. 2 Rien de réel ne peut être augmenté, sauf en partageant. 3 C’est pourquoi Dieu t’a créé. 4 L’Abstraction divine se fait une joie de partager. 5 C’est ce que signifie la création. 6 ” Comment ”, ” quoi ” et ” à qui ”, cela est sans rapport, parce que la création réelle donne tout, puisqu’elle peut créer uniquement à l’image d’elle-même. 7 Souviens-toi que dans le Royaume il n’y a aucune différence entre avoir et être, comme c’est le cas dans l’existence. 8 Dans l’état d’être, l’esprit donne tout toujours.

6. La Bible affirme maintes fois que tu devrais louer Dieu. 2 Cela ne signifie guère que tu devrais Lui dire combien Il est merveilleux. 3 Il n’a pas d’ego avec lequel accepter une telle louange, ni de perception avec laquelle en juger. 4 Mais à moins que tu ne joues ton rôle dans la création, Sa joie n’est pas complète, parce que la tienne est incomplète. 5 Et cela Il le connaît. 6 Il le connaît en Son Propre Être et son expérience de l’expérience de Son Fils. 7 Le flot constant de Son Amour est bloqué quand ses canaux sont fermés, et Il est seul quand les esprits qu’Il a créés ne communiquent pas pleinement avec Lui.

7. Dieu a gardé ton Royaume pour toi, mais Il ne peut partager Sa joie avec toi tant que tu ne la connais pas avec ton esprit tout entier. 2 La révélation ne suffit pas parce que c’est une communication qui vient uniquement de Dieu. 3 Dieu n’a pas besoin que la révélation Lui soit rendue, ce qui serait nettement impossible, mais Il veut qu’elle soit portée aux autres. 4 Cela ne peut se faire avec la révélation proprement dite; son contenu est inexprimable, parce qu’il est intensément personnel à l’esprit qui le reçoit. 5 Il peut, toutefois, être rendu de cet esprit à d’autres esprits, par les attitudes qu’apporte la connaissance venant de la révélation.

8. Dieu est loué chaque fois qu’un esprit apprend à être entièrement capable d’aider. 2 Cela est impossible sans être entièrement incapable de nuire, parce que les deux croyances doivent coexister. 3 Ceux qui aident véritablement son invulnérables, parce qu’ils ne protègent pas leur ego et ainsi rien ne peut les blesser. 4 L’aide qu’ils apportent à autrui, c’est la louange qu’ils font à Dieu, et Il leur rendra leur louange parce qu’ils sont comme Lui, et ils peuvent se réjouir ensemble. 5 Dieu va vers eux et à travers eux, et il y a dans tout le Royaume une grande joie. 6 Chaque esprit qui est changé ajoute à cette joie par son désir individuel de la partager. 7 Ceux qui aident véritablement sont les faiseurs de miracles de Dieu, que je dirigerai jusqu’à ce que nous soyons tous unis dans la joie du Royaume. 8 Je te dirigerai partout où tu peux véritablement aider, et vers tous ceux qui peuvent être guidés par moi à travers toi.