Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for the ‘UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.’ Category

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2017 at 7:20

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

4. I ~ Quelles sont les caractéristiques des enseignants de Dieu?  (Confiance)

Chapitre 6: I.B Le message de la crucifixion (paragraphes 11 à 19)

Publicités

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2016 at 8:08

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur. – audio

Chapitre 6:V.B  Les leçons du Saint-Esprit – B

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2015 at 8:17

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2014 at 5:35

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2013 at 11:38

11 avril ~ 6418B36294E4419DAAFEC15E6F03BC57

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2012 at 11:36

Space fantasy

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

AUDIO

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

  • 6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.
  • 7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

  • 6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.
  • 7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2011 at 10:59

11 avril ~ p1010114

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

L’audio de la leçon 101 ici

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

  • 6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.
  • 7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

  • 6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.
  • 7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 11, 2010 at 1:18

11 avril ~ 8808100392

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon de Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

L’Inspiration

Juste enseignement et juste apprentissage

1. Un bon enseignant clarifie ses propres idées et les renforce en les enseignant. 2 Enseignant et élève sont pareils dans le processus d’apprentissage. 3 Ils sont dans le même ordre d’apprentissage, et à moins de partager leurs leçons, la conviction manquera. 4 Un bon enseignant doit croire aux idées qu’il enseigne, mais il doit aussi satisfaire à une autre condition : il doit croire aux étudiants à qui il offre ces idées.

2. Nombreux sont ceux qui montent la garde auprès de leurs idées parce qu’ils veulent protéger leurs systèmes de pensée tels qu’ils sont, et parce qu’apprendre signifie changer. 2 Le changement est toujours apeurant pour les séparés, parce qu’ils ne peuvent concevoir que c’est un pas menant à la guérison de la séparation. 3 Ils le perçoivent toujours comme un pas vers une plus grande séparation, parce que la séparation a été leur première expérience de changement. 4 Tu crois que si tu ne laisses entrer aucun changement dans ton ego, tu trouveras la paix. 5 Cette profonde confusion n’est possible que si tu maintiens que le même système de pensée peut reposer sur deux fondements. 6 Rien de l’ego ne peut atteindre le pur-esprit, et rien du pur-esprit ne peut atteindre l’ego. 7 Le  pur-esprit ne peut ni renforcer l’ego ni réduire le conflit en lui. 8 L’ego est une contradiction. 9 Ton soi et le Soi de Dieu sont en opposition. 10 Ils sont opposés par leur source, par leur direction et par leur résultat. 11 Ils sont fondamentalement inconciliables, parce que le pur-esprit ne peut pas percevoir et l’ego ne peut pas connaître. 12 Ils ne sont donc pas en communication et jamais ils ne peuvent être en communication. 13 Néanmoins, l’ego peut apprendre, même si son faiseur peut être mal guidé. 14 Toutefois, il ne peut pas faire le totalement sans vie de ce qui a reçu la vie.

3. Le pur-esprit n’a pas besoin d’être enseigné, mais l’ego doit l’être. 2 En définitive, l’enseignement est perçu comme effrayant parce qu’il conduit à l’abandon, et non à la destruction, de l’ego à la lumière du pur-esprit. 3 C’est ce changement que l’ego doit craindre, parce qu’il ne partage pas ma charité. 4 Ma leçon était comme la tienne, et c’est parce que je l’ai apprise que je peux l’enseigner. 5 Je n’attaquerai jamais ton ego, mais j’essaie de t’enseigner comment son système de pensée a surgi. 6 Quand je te rappelle ta vraie création, ton ego ne peut répondre que par la peur.

4 Enseigner et apprendre sont maintenant tes plus grandes forces, parce qu’elles te permettent de changer d’esprit et d’aider les autres à faire de même. 2 Refuser de changer d’esprit ne prouvera pas que la séparation ne s’est pas produite. 3 Le rêveur qui doute de la réalité de son rêve tout en continuant de rêver ne guérit pas vraiment son esprit divisé. 4 Tu rêves d’un ego séparé et tu crois en un monde qui repose sur lui. 5 Cela est très réel pour toi. 6 Tu ne peux pas défaire cela en ne changeant pas d’esprit là-dessus. 7 Si tu es désireux de renoncer au rôle de  gardien de ton système de pensée et de m’en ouvrir l’accès, je le corrigerai avec beaucoup de douceur et te ramènerai à Dieu.

5. Tout bon enseignant espère donner à ses étudiants tellement de ce qu’il a lui-même appris qu’un jour ils n’auront plus besoin de lui. 2 Voilà le seul but véritable de l’enseignant. 3 Il est impossible d’en convaincre l’ego, parce que cela va à l’encontre de toutes ses propres lois. 4 Mais rappelle-toi que les lois sont montées pour protéger la continuité du système dans lequel croit le législateur. 5 Il est naturel que l’ego essaie de se protéger une fois que tu l’as fait, mais il n’est pas naturel pour toi de vouloir obéir à ses lois à moins que tu y croies. 6 À cause de la nature de son origine, l’ego ne peut pas faire ce choix. 7 À cause de la nature de la tienne, tu le peux.

6. Les ego peuvent se heurter en toute circonstance, mais le pur-esprit ne peut pas du tout heurter. 2 Si tu perçois un enseignant comme étant simplement  » un plus gros ego  », tu auras peur, parce que grossir un ego reviendrait à augmenter l’anxiété au sujet de la séparation. 3 J’enseignerai avec toi et je vivrai avec toi si tu veux penser avec moi, mais mon but sera toujours de t’absoudre finalement du besoin d’avoir un enseignant. 4 C’est l’opposé du but visé par l’enseignant axé sur l’ego. 5 Il se préoccupe de l’effet que son ego a sur les autres ego, et il interprète donc leur interaction comme un moyen de préservation de l’ego. 6 Je ne serais pas capable de me dévouer à l’enseignement si je croyais cela, et tu ne seras pas un enseignant dévoué aussi longtemps que tu le croiras. 7 Je suis constamment perçu comme un enseignant qu’il faut soit exalter soit rejeter, mais je n’accepte pour moi-même ni l’une ni l’autre de ces perceptions.

7. Ta valeur n’est pas établie en enseignant ni en apprenant. 2 Ta valeur est établie par Dieu. 3 Aussi longtemps que tu contestes cela, tout ce que tu fais te fera peur, en particulier toute situation qui se prête à la croyance en la supériorité et l’infériorité. 4 Les enseignants doivent être patients et répéter leurs leçons jusqu’à ce qu’elles soient apprises. 5 Je suis prêt à le faire, parce que je n’ai pas le droit de fixer pour toi les limites de ton apprentissage. 6 Encore une fois — aucune de tes actions, rien de ce que tu penses, souhaites ou fais n’est nécessaire pour établir ta valeur. 7 Ce point n’est  pas discutable sauf dans le délire. 8 Ton ego n’est jamais en jeu parce que Dieu ne l’a pas créé. 9 Ton pur-esprit n’est jamais en jeu parce qu’Il l’a créé. 10 Toute confusion sur ce point est délirante, et aucune forme de dévouement n’est possible tant que dure ce délire.

8. L’ego essaie d’exploiter toute situation pour en tirer des formes de louange à son égard pour vaincre ses doutes. 2 Il continuera à douter tant que tu croiras en son existence. 3 Toi qui l’as fait, tu ne peux pas avoir confiance en lui, parce que tu te rends compte dans ton esprit juste qu’il n’est pas réel. 4 La seule solution saine n’est pas d’essayer de changer la réalité, ce qui est certes une tentative effrayante, mais de l’accepter telle qu’elle est. 5 Tu fais partie de la réalité, qui reste inchangée au-delà de la portée de ton ego, mais qui est facilement à la portée du pur-esprit. 6 Quand tu as peur, sois calme et connais que Dieu est réel, et que tu es Son Fils bien-aimé qui a toute Sa faveur. 7 Ne laisse pas ton ego contester cela, parce que l’ego ne peut pas connaître ce qui est bien au-delà de sa portée comme tu l’es.

9. Dieu n’est pas l’auteur de la peur. 2 C’est toi. 3 Tu as choisi de créer autrement que Lui ; par conséquent, tu as fait la peur pour toi-même. 4 Tu n’es pas en paix parce que tu ne remplis pas ta fonction. 5 Dieu t’a donné une fonction très élevée que tu n’assumes pas. 6 Ton ego a choisi d’avoir peur au lieu de l’assumer. 7 Quand tu te  réveilleras, tu n’arriveras pas à comprendre cela, parce que c’est littéralement incroyable. 8 Ne crois pas l’incroyable maintenant. 9 Toute tentative pour augmenter sa crédibilité ne fait que retarder l’inévitable. 10 Le mot  » inévitable  » effraie l’ego mais réjouit le pur-esprit. 11 Dieu est inévitable, et tu ne peux pas plus L’éviter qu’Il ne peut t’éviter.

10. La joie du pur-esprit effraie l’ego, parce qu’après en avoir fait l’expérience, tu lui retireras toute protection et tu n’auras plus aucun investissement dans la peur. 2 Ton investissement est grand maintenant parce que la peur est un témoin de la séparation et ton ego se réjouit quand tu en témoignes. 3 Laisse-le derrière toi ! 4 Ne l’écoute pas et ne le préserve pas. 5 Écoute seulement Dieu, Qui est aussi incapable de tromperie que l’est le pur-esprit qu’Il a créé. 6 Délivre-toi et délivre les autres. 7 Ne leur présente pas une image fausse et indigne de toi, et n’accepte pas toi-même une telle image d’eux.

11. L’ego t’a bâti une piteuse demeure qui n’offre aucun abri, parce qu’il ne peut bâtir autrement. 2 N’essaie pas de faire tenir cette maison délabrée. 3 Sa faiblesse est ta force. 4 Dieu seul pouvait faire une demeure qui est digne de Ses créations, qui ont choisi de la laisser vide par leur propre dépossession. 5 Or Sa demeure tiendra toujours, prête pour toi quand tu choisiras d’y entrer. 6 De cela tu peux être entièrement certain. 7 Dieu est aussi incapable de créer le périssable que l’ego de faire l’éternel.

12. De par ton ego tu ne peux rien faire pour te sauver ou pour sauver les autres, mais de par ton pur-esprit tu peux tout faire pour ton salut et pour le leur. 2 L’humilité est une leçon pour l’ego et non pour le pur-esprit. 3 Le pur-esprit est au-delà de l’humilité, parce qu’il reconnaît son rayonnement et répand partout sa lumière avec joie. 4 Les doux hériteront la terre parce que leur ego est humble, et cela leur donne une perception plus vraie. 5 Au Royaume des Cieux a droit le pur-esprit, dont la beauté et la dignité sont bien au-delà du doute, au-delà de la perception, et restent à jamais la marque de l’Amour de Dieu pour Ses créations, qui sont entièrement dignes de Lui et de Lui seul. 6 Rien d’autre n’est suffisamment digne d’être un don pour une création de Dieu Lui-même.

13. Je me substituerai à ton ego si tu le souhaites, mais jamais à ton  pur-esprit. 2 Un père peut laisser un enfant en toute sécurité avec un frère aîné qui s’est montré responsable, mais cela n’entraîne aucune confusion quant à l’origine de l’enfant. 3 Le frère peut protéger le corps de l’enfant ainsi que son ego, mais il ne se confond pas lui-même avec le père parce qu’il fait cela. 4 Tu peux me confier ton corps et ton ego seulement parce que cela te permet de ne pas t’en préoccuper et me laisse, moi, t’enseigner qu’ils n’ont pas d’importance. 5 Je ne pourrais pas comprendre l’importance qu’ils ont pour toi si je n’avais pas moi-même jadis été tenté de croire en eux. 6 Entreprenons d’apprendre ensemble cette leçon afin d’en être libres ensemble. 7 J’ai besoin d’enseignants dévoués qui partagent mon but de guérir l’esprit. 8 Le pur-esprit est bien au-delà du besoin de ta protection ou de la mienne. 9 Souviens-toi de ceci :

10 En ce monde tu n’as pas besoin de tribulations parce que j’ai vaincu le monde.

11 C’est pourquoi tu devrais prendre courage.

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 11, 2009 at 6:29

11 avril ~ 1234622521qLYDJ4J

La leçon d’aujourd’hui ici

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon de Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

L’inspiration

LE SAINT-ESPRIT (C-6 ici)

1. Jésus est la manifestation du Saint-Esprit, Qu’il a appelé à descendre sur terre après être monté au Ciel, ou s’être complètement identifié au Christ, le Fils de Dieu tel qu’Il L’a créé. 2 Le Saint-Esprit, étant une création du seul Créateur, créant avec Lui et à Sa ressemblance ou dans Son pur-esprit, est éternel et n’a jamais changé. 3 Il fut “appelé à descendre sur terre” en ce sens qu’il était maintenant possible de L’accepter et d’entendre Sa Voix. 4 Sa Voix est la Voix pour Dieu et Elle a donc pris forme. 5 Cette forme n’est pas Sa réalité, que Dieu Seul connaît avec le Christ, Son Fils réel, Qui fait partie de Lui.

2. Le Saint-Esprit est décrit tout le long du cours comme Celui Qui nous donne la réponse à la séparation et nous apporte le plan de l’Expiation, établissant le rôle particulier que nous y jouons et nous montrant exactement ce qu’il est. 2 Il a établi Jésus comme meneur dans l’exécution de Son plan puisqu’il fut le premier à compléter parfaitement son propre rôle. 3 Tout pouvoir dans le Ciel et sur la terre lui est donc donné, et il le partagera avec toi quand tu auras rempli le tien. 4 Le principe de l’Expiation fut donné au Saint-Esprit bien avant que Jésus ne le mette en marche.

3. Le Saint-Esprit est décrit comme le Lien de Communication restant entre Dieu et Ses Fils séparés. 2 Pour remplir cette fonction particulière, le Saint-Esprit a assumé une double fonction. 3 Il connaît parce qu’Il fait partie de Dieu; Il perçoit parce qu’Il a été envoyé pour sauver l’humanité. 4 Il est le grand principe correcteur; le porteur de la perception vraie, le pouvoir inhérent à la vision du Christ. 5 Il est la lumière dans laquelle le monde pardonné est perçu; dans laquelle la seule face du Christ est vue. 6 Il n’oublie jamais le Créateur ni Sa création. 7 Il n’oublie jamais le Fils de Dieu. 8 Il ne t’oublie jamais. 9 Et Il t’apporte l’Amour de ton Père dans un rayonnement éternel qui ne sera jamais oblitéré parce que Dieu l’a mis là.

4. Le Saint-Esprit demeure dans la partie de ton esprit qui fait partie de l’Esprit du Christ. 2 Il représente ton Soi et ton Créateur, Qui ne font qu’Un. 3 Il parle pour Dieu et aussi pour toi, étant joint au Deux. 4 Par conséquent, Il est Celui Qui prouve qu’Ils ne font qu’Un. 5 Il semble être une Voix, car sous cette forme Il te dit la Parole de Dieu. 6 Il semble être un Guide à travers un pays lointain, car tu as besoin de cette forme d’aide. 7 Il semble être tout ce qui répond aux besoins que tu penses avoir. 8 Mais Il n’est pas trompé quand tu perçois ton soi pris au piège de besoins que tu n’as pas. 9 C’est d’eux qu’Il voudrait te délivrer. 10 C’est d’eux qu’Il voudrait te mettre à l’abri.

5. Tu es Sa manifestation en ce monde. 2 Ton frère t’appelle à être Sa Voix avec lui. 3 Seul, il ne peut pas être l’Aide du Fils de Dieu, car seul il n’a pas de fonction. 4 Mais joint à toi, il est le Sauveur du monde, éclatant de lumière, Dont tu as complété le rôle dans la rédemption du monde. 5 Il vous rend grâce, à toi comme à lui, car tu t’es élevé avec lui lorsqu’il a commencé à sauver le monde. 6 Et tu seras avec lui quand le temps sera terminé et que plus une trace ne restera des rêves de dépit dans lesquels tu danses sur la grêle mélodie de la mort. 7 Car à sa place l’hymne à Dieu est entendu un petit moment. 8 Et puis la Voix a disparu, non plus pour prendre forme mais pour retourner à l’éternel sans-forme de Dieu.