Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for mars 2016|Monthly archive page

UCEM~LEÇON 91 – Les miracles se voient dans la lumière.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 91 - Les miracles se voient dans la lumière., Un Cours en Miracles on mars 31, 2016 at 7:47

LEÇON 91

Les miracles se voient dans la lumière.

1. Il est important de se souvenir que les miracles et la vision vont ensemble nécessairement. 2 Ceci a besoin d’être répété, et répété fréquemment. 3 C’est une idée centrale dans ton nouveau système de pensée et dans la perception qu’il produit. 4 Le miracle est toujours là. 5 Sa présence n’est pas causée par ta vision; son absence n’est pas le résultat de ce que tu manques de le voir. 6 C’est seulement la conscience que tu as des miracles qui est affectée. 7 Tu les verras dans la lumière; tu ne les verras pas dans les ténèbres.

2. Pour toi, donc, la lumière est cruciale. 2 Tant que tu restes dans les ténèbres, le miracle reste non vu. 3 Ainsi tu es convaincu qu’il n’est pas là. 4 Cela suit des prémisses d’où viennent les ténèbres. 5 Le déni de la lumière conduit à manquer de la percevoir. 6 Manquer de percevoir la lumière, c’est percevoir les ténèbres. 7 La lumière ne t’est alors d’aucune utilité, même si elle est là. 8 Tu ne peux pas l’utiliser parce que sa présence t’est inconnue. 9 Et l’apparente réalité des ténèbres rend l’idée de lumière in-signifiante.

3. Te faire dire que ce que tu ne vois pas est là a l’air d’une insanité. 2 Il est très difficile de se convaincre que l’insanité est de ne pas voir ce qui est là, et de voir ce qui n’est pas là à la place. 3 Tu ne doutes pas que les yeux du corps peuvent voir. 4 Tu ne doutes pas que les images qu’ils te montrent sont la réalité. 5 Ta foi réside dans les ténèbres et non dans la lumière. 6 Comment cela peut-il être renversé ? 7 Pour toi c’est impossible, mais tu n’es pas seul en cela.

4. Tes efforts, aussi petits soient-ils, ont un fort soutien. 2 Si seulement tu te rendais compte de la grandeur de cette force, tes doutes s’évanouiraient. 3 Aujourd’hui, nous nous consacrerons à tenter de te laisser sentir cette force. 4 Quand tu auras senti la force en toi, qui met aisément tous les miracles à ta portée, tu ne douteras point. 5 Les miracles que cache ton sentiment de faiblesse jailliront à ta conscience quand tu sentiras la force en toi.

5. Trois fois aujourd’hui, réserve-toi environ dix minutes de calme où tu essaieras de laisser ta faiblesse derrière toi. 2 Cela s’accomplit très simplement, quand tu t’enseignes que tu n’es pas un corps. 3 La foi va à ce que tu veux, et tu instruis ton esprit en conséquence. 4 Ta volonté demeure ton enseignant, et ta volonté a toute la force de faire ce qu’elle désire. 5 Tu peux échapper du corps si tel est ton choix. 6 Tu peux faire l’expérience de la force en toi.

6. Commence les périodes d’exercice plus longues par cet énoncé des véritables relations de cause et effet :

2 Les miracles sont vus dans la lumière.

3 Les yeux du corps ne perçoivent pas la lumière.

4 Mais je ne suis pas un corps. 5 Que suis-je ?

6 La question par laquelle se termine cet énoncé est nécessaire pour nos exercices d’aujourd’hui. 7 Ce que tu penses être est une croyance à défaire. 8 Mais ce que tu es réellement doit t’être révélé. 9 La croyance que tu es un corps demande une correction, étant une erreur. 10 La vérité de ce que tu es fait appel à la force en toi pour amener à ta conscience ce que l’erreur dissimule.

7. Si tu n’es pas un corps, qu’es-tu ? 2 Tu as besoin de prendre conscience de ce que le Saint-Esprit utilise pour remplacer l’image d’un corps dans ton esprit. 3 Tu as besoin de ressentir quelque chose pour y mettre ta foi, quand tu l’enlèves du corps. 4 Tu as besoin d’une réelle expérience de quelque chose d’autre, quelque chose de plus solide et de plus sûr; plus digne de ta foi et qui soit réellement là.

8. Si tu n’es pas un corps, qu’es-tu ? 2 Demande-le honnêtement puis consacre plusieurs minutes à permettre que tes pensées erronées au sujet de tes attributs soient corrigées, et que leurs opposés prennent leur place. 3 Dis, par exemple :

4 Je ne suis pas faible, mais fort.

5 Je ne suis pas impuissant, mais puissant.

6 Je ne suis pas limité, mais illimité.

7 Je ne suis pas incertain, mais certain.

8 Je ne suis pas une illusion, mais une réalité.

9 Je ne peux pas voir dans les ténèbres, mais dans la lumière.

9. Pendant la seconde phase de la période d’exercice, essaie d’éprouver ces vérités à ton sujet. 2 Concentre-toi particulièrement sur l’expérience de la force. 3 Souviens-toi que tout sentiment de faiblesse est associé à la croyance que tu es un corps, croyance qui est erronée et ne mérite aucune foi. 4 Essaie de lui retirer ta foi, ne serait-ce qu’un instant. 5 Tu t’habitueras à rester fidèle à ce qu’il y a de plus digne en toi au fur et à mesure que nous avancerons.

10. Détends-toi pendant le reste de la période d’exercice, confiant en ce que tes efforts, si maigres soient-ils, sont pleinement soutenus par la force de Dieu et toutes Ses Pensées. 2 C’est d’Elles que ta force viendra. 3 C’est par Leur fort soutien que tu sentiras la force en toi. 4 Elles sont unies à toi dans cette période d’exercice, durant laquelle tu partages un but pareil au Leur. 5 C’est à Elles qu’appartient la lumière dans laquelle tu verras des miracles, parce que Leur force est à toi. 6 Leur force devient tes yeux, afin que tu voies.

11. Cinq ou six fois par heure, à intervalles raisonnablement réguliers, rappelle-toi que les miracles se voient dans la lumière. 2 Assure-toi aussi de répondre à la tentation par l’idée d’aujourd’hui. 3 La forme suivante pourrait aider dans ce but particulier :

4 Les miracles se voient dans la lumière.

5 Que je ne ferme pas les yeux à cause de ceci.

Chapitre 5: V. L’usage que fait l’ego de la culpabilité

Publicités

UCEM~LEÇON 90 – Révision des leçons 79 et 80.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 90 - Révision des leçons 79-80., Un Cours en Miracles on mars 30, 2016 at 8:03

LEÇON 90

Pour cette révision nous utiliserons les idées suivantes :

1. (79) Que je reconnaisse le problème afin qu’il puisse être résolu.

2 Que je me rende compte aujourd’hui que le problème est toujours quelque forme de rancœur que je voudrais chérir. 3 Que je comprenne aussi que la solution est toujours un miracle par lequel je laisse la rancœur être remplacée. 4 Aujourd’hui je voudrais me souvenir de la simplicité du salut en renforçant la leçon selon laquelle il n’y a qu’un problème et qu’une solution. 5 Le problème est une rancœur; la solution est un miracle. 6 Et j’invite la solution à venir à moi en pardonnant la rancœur et en accueillant le miracle qui en prend la place.

2. Les applications concrètes de cette idée pourraient prendre les formes suivantes :

2 Ceci me présente un problème que je voudrais voir résolu.

3 Le miracle derrière cette rancœur le résoudra pour moi.

4 La réponse à ce problème est le miracle qu’il dissimule.

3. (80) Que je reconnaisse que mes problèmes ont été résolus.

2 Je semble avoir des problèmes uniquement parce que je mésuse du temps. 3 Je crois que le problème vient d’abord, et que du temps doit passer avant qu’il puisse être résolu. 4 Je ne vois pas que le problème et la réponse arrivent simultanément. 5 La raison en est que je ne me rends pas compte encore que Dieu a placé la réponse avec le problème, de façon à ce qu’ils ne puissent être séparés par le temps. 6 Le Saint-Esprit m’enseignera cela, si je Le laisse. 7 Et je comprendrai qu’il m’est impossible d’avoir un problème qui n’ait pas déjà été résolu.

4. Voici des formes de l’idée qui seront utiles pour des applications concrètes :

2 Je n’ai pas besoin d’attendre pour que ceci soit résolu.

3 La réponse à ce problème m’est déjà donnée, si je veux l’accepter.

4 Le temps ne peut pas séparer ce problème de sa solution.

Révision II – Introduction

Chapitre 5: IV. Enseigner et guérir

UCEM~LEÇON 89–Révision des leçons 77 et 78.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 89 - Révision des leçons 77-78., Un Cours en Miracles on mars 29, 2016 at 8:06

LEÇON 89

Voici les idées à réviser aujourd’hui :

1. (77) J’ai droit aux miracles.

2 J’ai droit aux miracles parce que je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu. 3 Ses lois me délivrent de toutes les rancœurs et les remplacent par des miracles. 4 Et je voudrais accepter les miracles à la place des rancœurs, qui ne sont que des illusions cachant les miracles au-delà. 5 Maintenant je voudrais accepter seulement ce que les lois de Dieu me donnent le droit d’avoir, afin que je l’utilise au nom de la fonction qu’Il m’a donnée.

2. Tu pourrais utiliser ces suggestions pour appliquer concrètement cette idée :

2 Derrière ceci il y a un miracle auquel j’ai droit.

3 Que je n’aie pas de rancœur contre toi, [nom], mais t’offre plutôt le miracle qui t’appartient.

4 Vu véritablement, ceci m’offre un miracle.

3. (78) Que les miracles remplacent toutes les rancœurs.

2 Par cette idée, j’unis ma volonté à celle du Saint-Esprit et je les perçois comme une seule. 3 Par cette idée, j’accepte ma délivrance de l’enfer. 4 Par cette idée, j’exprime mon désir de voir la vérité remplacer toutes mes illusions, selon le plan de Dieu pour mon salut. 5 Je ne voudrais faire aucune exception ni aucun substitut. 6 Je veux le Ciel tout entier et seulement le Ciel, comme Dieu veut que je l’aie.

4 Voici des formes qui seraient utiles pour appliquer cette idée concrètement :

2 Je ne voudrais pas garder cette rancœur à part de mon salut.

3 Que nos rancœurs soient remplacées par des miracles, [nom].

4 Au-delà de ceci est le miracle par lequel toutes mes rancœurs sont remplacées.

Révision II – Introduction

Chapitre 5: III. Le Guide vers le salut

UCEM~LEÇON 88–Révision des leçons 75 et 76.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 87 - Révision des leçons 73-74., Un Cours en Miracles on mars 28, 2016 at 8:19

LEÇON 88

Aujourd’hui nous réviserons les idées suivantes :

1. (75) La lumière est venue.

2 En choisissant le salut plutôt que l’attaque, je choisis simplement de reconnaître ce qui est déjà là. 3 Le salut est une décision déjà prise. 4 Il n’y a pas d’attaque ni de rancœurs qui soient là à choisir. 5 C’est pourquoi je choisis toujours entre la vérité et l’illusion; entre ce qui est là et ce qui ne l’est pas. 6 La lumière est venue. 7 Je ne peux choisir que la lumière, car elle n’a pas d’alternative. 8 Elle a remplacé les ténèbres, et les ténèbres ont disparu.

2. Voici les formes qui pourraient être utiles pour appliquer concrètement cette idée :

2 Ceci ne peut pas me montrer les ténèbres, car la lumière est venue.

3 La lumière en toi est tout ce que je voudrais voir, [nom].

4 Je ne voudrais voir en ceci que ce qui est là.

3. (76) Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu.

2 Voilà le parfait énoncé de ma liberté. 3 Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu. 4 Je suis constamment tenté d’inventer d’autres lois et de leur donner du pouvoir sur moi. 5 Je ne souffre que parce que je crois en elles. 6 Elles n’ont pas d’effet réel sur moi. 7 Je suis parfaitement libre des effets de toutes les lois, sauf celles de Dieu. 8 Et les Siennes sont les lois de la liberté.

4. Pour appliquer cette idée concrètement, les formes suivantes seraient utiles :

2 Ma perception de ceci me montre que je crois en des lois qui n’existent pas.

3 Je vois seulement les lois de Dieu à l’œuvre en ceci.

4 Que je permette aux lois de Dieu d’opérer en ceci, et non aux miennes.

Révision II – Introduction

Chapitre 5: II. La Voix pour Dieu

UCEM~LEÇON 87–Révision des leçons 73 et 74.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 87 - Révision des leçons 73-74., Un Cours en Miracles on mars 27, 2016 at 7:53

LEÇON 87

Notre révision d’aujourd’hui couvrira les idées suivantes :

1. (73) Je veux que la lumière soit.

2 J’utiliserai le pouvoir de ma volonté aujourd’hui. 3 Ce n’est pas ma volonté d’errer à tâtons dans les ténèbres, effrayé par des ombres, apeuré par des choses non vues et non réelles. 4 La lumière sera mon guide aujourd’hui. 5 Je la suivrai où elle me conduira et je ne regarderai que ce qu’elle me montrera. 6 Aujourd’hui j’éprouverai la paix de la perception vraie.

2. Ces formes de l’idée pourraient aider à l’appliquer concrètement :

2 Ceci ne peut cacher la lumière que je veux voir.

3 Tu te tiens avec moi dans la lumière, [nom].

4 Dans la lumière, ceci paraîtra différent.

3. (74) Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

2 Je suis en sécurité aujourd’hui parce qu’il n’est de volonté que Celle de Dieu. 3 C’est seulement lorsque je crois qu’il y a une autre volonté que je peux avoir peur. 4 C’est seulement lorsque j’ai peur que j’essaie d’attaquer, et c’est seulement lorsque j’essaie d’attaquer que je peux croire que mon éternelle sécurité est menacée. 5 Aujourd’hui je reconnaîtrai que tout cela ne s’est pas produit. 6 Je suis en sécurité parce qu’il n’est de volonté que Celle de Dieu.

4. Voici quelques formes de cette idée qui peuvent être utiles pour des applications concrètes :

2 Que je perçoive ceci en accord avec la Volonté de Dieu.

3 C’est la Volonté de Dieu que tu sois Son Fils, [nom], et c’est aussi la mienne.

4 Ceci fait partie de la Volonté de Dieu pour moi, quelle que soit la façon dont je le voie­.

Révision II – Introduction

Chapitre 5: I. L’invitation au Saint-Esprit

UCEM~LEÇON 85–Révision des leçons 69 et 70.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 85 - Révision des leçons 69-70., Un Cours en Miracles on mars 25, 2016 at 8:09

cdb7a-la2bpens25c325a9e

LEÇON 85

La révision d’aujourd’hui couvrira les idées suivantes :

1. (69) Mes rancœurs cachent la lumière du monde en moi.

2 Mes rancœurs me montrent ce qui n’est pas là et me cachent ce que je voudrais voir. 3 Reconnaissant cela, pour quoi ai-je besoin de mes rancœurs ? 4 Elles me gardent dans les ténèbres et cachent la lumière. 5 Rancœurs et lumière ne peuvent aller de pair, mais lumière et vision doivent être jointes pour que je voie. 6 Pour voir, je dois mettre de côté mes rancœurs. 7 Je veux voir, et cela sera le moyen par lequel j’y arriverai.

2. Les applications concrètes de cette idée pourraient prendre les formes suivantes :

2 Que je n’utilise pas ceci pour bloquer ma vue.

3 La lumière du monde dissipera tout ceci.

4 Je n’ai pas besoin de ceci. 5 Je veux voir.

3. (70) Mon salut vient de moi.

2 Aujourd’hui je reconnaîtrai où est mon salut. 3 Il est en moi parce que sa Source est là. 4 Il n’a pas quitté sa Source, ainsi ne peut-il pas avoir quitté mon esprit. 5 Je ne le chercherai pas à l’extérieur de moi. 6 Il ne se trouve pas à l’extérieur pour ensuite être porté au-dedans. 7 Mais d’en dedans de moi il s’étendra au-delà, et tout ce que je verrai ne fera que refléter la lumière qui brille en moi et en elle-même.

4. Ces formes de l’idée conviennent à des applications plus concrètes :

2 Que je ne tente pas par ceci de chercher mon salut loin de moi.

3 Je ne laisserai pas ceci interférer avec la conscience que j’ai de la Source de mon salut.

4 Ceci n’a pas le pouvoir de m’enlever le salut.

Révision II – Introduction

Chapitre 4: VII. Création et communication

UCEM~LEÇON 84–Révision des leçons 67 et 68.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 84 - Révision des leçons 67-68., Un Cours en Miracles on mars 24, 2016 at 8:23

LEÇON 84

Voici les idées à réviser aujourd’hui :

1. (67) L’amour m’a créé pareil à soi-même.

2 Je suis à l’image de mon Créateur. 3 Je ne peux pas souffrir, je ne peux pas subir de perte et je ne peux pas mourir. 4 Je ne suis pas un corps. 5 Je voudrais reconnaître ma réalité aujourd’hui. 6 Je n’adorerai pas d’idoles et je n’élèverai pas mon propre concept de soi pour remplacer mon Soi. 7 Je suis à l’image de mon Créateur. 8 L’amour m’a créé pareil à soi-même.

2. Les formes suivantes pourraient t’aider à appliquer l’idée concrètement :

2 Que je ne voie pas en ceci une illusion de moi-même.

3 En regardant ceci, que je me souvienne de mon Créateur.

4 Mon Créateur n’a pas créé ceci comme je le vois.

3. (68) L’amour n’a pas de rancœurs.

2 Les rancœurs sont complètement étrangères à l’amour. 3 Les rancœurs attaquent l’amour et gardent sa lumière obscurcie. 4 Si j’ai des rancœurs, j’attaque l’amour; par conséquent, j’attaque mon Soi. 5 Ainsi mon Soi me devient étranger. 6 Je suis déterminé à ne pas attaquer mon Soi aujourd’hui, afin de pouvoir me souvenir de Qui je suis.

4. Ces formes pourraient t’aider à appliquer cette idée concrètement :

2 Ceci n’est pas une justification pour nier mon Soi.

3 Je n’utiliserai pas ceci pour attaquer l’amour.

4 Que je ne tente pas par ceci de m’attaquer moi-même.

Révision II – Introduction

Chapitre 4: VI. Les récompenses de Dieu

UCEM~LEÇON 83–Révision des leçons 65 et 66.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 83 - Révision des leçons 65-66., Un Cours en Miracles on mars 23, 2016 at 8:13

LEÇON 83

Révisons aujourd’hui les idées suivantes :

1. (65) Ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée.

2 Je n’ai pas d’autre fonction que celle que Dieu m’a donnée. 3 Reconnaître cela me délivre de tout conflit, parce que cela signifie que je ne peux pas avoir de buts conflictuels. 4 Avec un seul et unique but, je suis toujours certain de quoi faire, quoi dire et quoi penser. 5 Tout doute doit disparaître quand j’admets que ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée.

2. Les formes suivantes pourraient être utilisées pour appliquer l’idée plus concrètement :

2 Ma perception de ceci ne change pas ma fonction.

3 Ceci ne me donne pas une fonction autre que celle que Dieu m’a donnée.

4 Que je n’utilise pas ceci pour justifier une fonction que Dieu ne m’a pas donnée.

3. (66) Mon bonheur et ma fonction ne font qu’un.

2 Toutes choses qui viennent de Dieu ne font qu’un. 3 Elles viennent de l’Unité et doivent être reçues ne faisant qu’un. 4 Remplir ma fonction est mon bonheur, parce que les deux viennent de la même Source. 5 Et je dois apprendre à reconnaître ce qui me rend heureux, si je veux trouver le bonheur.

4. Voici quelques formes utiles pour appliquer cette idée concrètement :

2 Ceci ne peut pas séparer mon bonheur de ma fonction.

3 L’unité de mon bonheur et de ma fonction reste entièrement inaffectée par ceci.

4 Rien, y compris ceci, ne peut justifier l’illusion de bonheur à part de ma fonction.

Révision II – Introduction

Chapitre 4: V. L’illusion ego-corps

UCEM~LEÇON 82–Révision des leçons 63 et 64.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 82 - Révision des leçons 63-64., Un Cours en Miracles on mars 22, 2016 at 8:18

LEÇON 82

Nous réviserons ces idées aujourd’hui :

1. (63) La lumière du monde apporte la paix à chaque esprit par mon pardon.

2 Mon pardon est le moyen par lequel la lumière du monde trouve son expression par moi. 3 Mon pardon est le moyen par lequel je deviens conscient de la lumière du monde en moi. 4 Mon pardon est le moyen par lequel le monde est guéri, avec moi. 5 Que je pardonne, donc, au monde, afin qu’il soit guéri avec moi.

2. Voici quelques formes concrètes suggérées pour appliquer cette idée :

2 Que la paix s’étende de mon esprit au tien, [nom].

3 Je partage la lumière du monde avec toi, [nom].

4 Par mon pardon je peux voir ceci tel que c’est.

3. (64) Que je n’oublie pas ma fonction.

2 Je ne voudrais pas oublier ma fonction, parce que je voudrais me souvenir de mon Soi. 3 Je ne peux pas remplir ma fonction si je l’oublie. 4 Et à moins que je ne remplisse ma fonction, je n’éprouverai pas la joie que Dieu me destine.

4. Voici quelques formes concrètes pouvant convenir à cette idée :

2 Que je n’utilise pas ceci pour me cacher ma fonction.

3 Je voudrais utiliser ceci comme une occasion de remplir ma fonction.

4 Ceci peut menacer mon ego, mais ne peut en aucune façon changer ma fonction.

Révision II – Introduction

Chapitre 4: IV. Cela n’a pas besoin d’être

UCEM~LEÇON 81 – Révision des leçons 61 et 62.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 81 - Révision des leçons 61-62., Un Cours en Miracles on mars 21, 2016 at 8:32

LEÇON 81

Les idées à réviser aujourd’hui sont les suivantes :

1. (61) Je suis la lumière du monde.

2 Comme je suis saint, moi à qui la fonction d’éclairer le monde a été donné. ! 3 Que je sois calme devant ma sainteté. 4 Dans sa douce lumière, que tous mes conflits disparaissent. 5 Dans sa paix, que je me souvienne de Qui je suis !

2. Voici quelques formes concrètes pour appliquer l’idée quand des difficultés particulières semblent se présenter :

2 Que je n’obscurcisse pas la lumière du monde en moi.

3 Que luise la lumière du monde à travers cette apparence.

4 Cette ombre s’évanouira devant la lumière.

3. (62) Le pardon est ma fonction en tant que lumière du monde.

2 C’est en acceptant ma fonction que je verrai la lumière en moi. 3 Et dans cette lumière ma fonction apparaîtra clairement et parfaitement non ambiguë à mes yeux. 4 Mon acceptation ne dépend pas du fait que je reconnais ce qu’est ma fonction, car je ne comprends pas encore le pardon. 5 Or j’ai confiance en ce que, dans la lumière, je la verrai telle qu’elle est.

4. Voici quelques formes concrètes suggérées pour utiliser cette idée :

2 Que cela m’aide à apprendre ce que le pardon signifie.

3 Que je ne sépare pas ma fonction de ma volonté.

4 Je n’utiliserai pas ceci dans un but étranger.

Révision II – Introduction

Chapitre 4: III. L’amour sans conflit

UCEM~RÉVISION II – Introduction de la révision des leçons 61 à 80.

In Les leçons et l'Inspiration, RÉVISION II ~ Introduction ~ Leçons 61 à 80, UCEM, Un Cours en Miracles on mars 21, 2016 at 7:56

RÉVISION II

Introduction

1. Nous sommes prêts maintenant pour une autre révision. 2 Nous commencerons là où s’est arrêtée notre dernière révision, et nous couvrirons deux idées par jour. 3 La première partie de la journée sera consacrée à l’une de ces idées et la seconde partie à l’autre. 4 Nous aurons une période d’exercice plus longue et de fréquentes périodes plus courtes pendant lesquelles nous pratiquerons chacune des idées.

2. Les périodes d’exercice plus longues suivront la forme générale suivante : Prends environ un quart d’heure pour chacune d’elles, puis commence par penser aux idées du jour et aux commentaires qui sont inclus dans chaque leçon. 2 Consacre environ trois ou quatre minutes à les lire lentement, plusieurs fois si tu veux, puis ferme les yeux et écoute.

3. Répète la première phase de la période d’exercice si tu trouves que ton esprit vagabonde, mais essaie de passer la majeure partie du temps à écouter tranquillement mais attentivement. 2 Il y un message qui t’attend. 3 Sois confiant en ce que tu le recevras. 4 Rappelle-toi qu’il t’appartient et que tu le veux.

4. Ne permets pas que ton intention vacille devant des pensées qui te distraient. 2 Rends-toi compte que, quelque forme que puissent prendre de telles pensées, elles n’ont pas de signification et pas de pouvoir. 3 Remplace-les par ta détermination à réussir. 4 N’oublie pas que ta volonté a plein pouvoir sur tous les fantasmes et tous les rêves. 5 Compte sur elle pour t’aider à les traverser et te transporter au-delà d’eux tous.

5. Considère ces périodes d’exercice comme des consécrations à la voie, la vérité et la vie. 2 Refuse de te laisser dévier vers des détours, illusions et pensées de mort. 3 Tu es voué au salut. 4 Sois déterminé chaque jour à ne pas laisser ta fonction inaccomplie.

6. Réaffirme aussi ta détermination pendant les périodes d’exercice plus courtes, en utilisant la forme originale de l’idée pour les applications générales, et des formes plus concrètes au besoin. 2 Les commentaires qui suivent l’énoncé des idées comprennent quelques formes concrètes. 3 Ce ne sont toutefois que des suggestions. 4 Ce ne sont pas les mots particuliers que tu utilises qui importent.

UCEM~LEÇON 80 – Que je reconnaisse que mes problèmes ont été résolus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 80 - Que je reconnaisse que mes problèmes ont été résolus., Un Cours en Miracles on mars 20, 2016 at 8:07

LEÇON 80

Que je reconnaisse que mes problèmes ont été résolus.

1. Si tu désires reconnaître tes problèmes, tu reconnaîtras que tu n’as pas de problèmes. 2 Ton seul problème central a reçu sa réponse, et tu n’en as pas d’autre. 3 Par conséquent, tu dois être en paix. 4 Le salut dépend donc du fait de reconnaître ce seul problème, et de comprendre qu’il a été résolu. 5 Un problème, une solution. 6 Le salut est accompli. 7 La délivrance du conflit t’a été donnée. 8 Accepte ce fait et tu es prêt à prendre ta juste place dans le plan de Dieu pour le salut.

2. Ton seul problème a été résolu ! 2 Répète-toi cela à maintes reprises aujourd’hui, avec gratitude et conviction. 3 Tu as reconnu ton seul problème, ouvrant ainsi la voie au Saint-Esprit pour qu’Il te donne la réponse de Dieu. 4 Tu as mis de côté la tromperie et vu la lumière de la vérité. 5 Tu as accepté le salut pour toi-même en portant le problème à la réponse. 6 Et tu peux reconnaître la réponse, parce que le problème a été identifié.

3. Tu as droit à la paix aujourd’hui. 2 Un problème qui a été résolu ne peut pas te troubler. 3 Assure-toi seulement de ne pas oublier que tous les problèmes sont les mêmes. 4 Leurs nombreuses formes ne te tromperont pas tant que tu te souviens de cela. 5 Un problème, une solution. 6 Accepte la paix qu’apporte ce simple énoncé.

4. Pendant nos périodes d’exercice plus longues aujourd’hui, nous réclamerons la paix qui nous revient quand le problème et la réponse ont été mis ensemble. 2 Le problème doit avoir disparu, parce que la réponse de Dieu ne peut échouer. 3 Ayant reconnu l’un, tu as reconnu l’autre. 4 La solution est inhérente au problème. 5 La réponse t’a été donnée, et tu l’as acceptée. 6 Tu es sauvé.

5. Maintenant laisse la paix t’être donnée, que ton acceptation apporte. 2 Ferme les yeux et reçois ta récompense. 3 Reconnais que tes problèmes ont été résolus. 4 Reconnais que tu es hors du conflit, libre et en paix. 5 Par-dessus tout, rappelle-toi que tu as un seul problème, et que ce problème a une seule solution. 6 C’est en cela que réside la simplicité du salut. 7 C’est pour cela que sa réussite est garantie.

6. Assure-toi souvent aujourd’hui que tes problèmes ont été résolus. 2 Répète l’idée avec une conviction profonde, aussi fréquemment que possible. 3 Et assure-toi tout particulièrement d’appliquer l’idée d’aujourd’hui à tout problème concret qui pourrait surgir. 4 Dis vite :

5 Que je reconnaisse que ce problème a été résolu.

7. Soyons déterminés à ne pas accumuler de rancœurs aujourd’hui. 2 Soyons déterminés à être libres de problèmes qui n’existent pas. 3 Le moyen est la simple honnêteté. 4 Ne te trompe pas toi-même sur ce qu’est le problème, et tu dois reconnaître qu’il a été résolu.

Chapitre 4: II. L’ego et la fausse autonomie

UCEM~LEÇON 79 – Que je reconnaisse le problème afin qu’il puisse être résolu.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 79 - Que je reconnaisse le problème afin qu’il puisse être résolu., Un Cours en Miracles on mars 19, 2016 at 8:19

LEÇON 79

Que je reconnaisse le problème afin qu’il puisse être résolu.

1. Un problème ne peut pas être résolu si tu ne sais pas ce qu’il est. 2 Même s’il est réellement déjà résolu, tu auras encore le problème parce que tu ne reconnaîtras pas qu’il a été résolu. 3 Voilà la situation du monde. 4 Le problème de la séparation, qui est réellement le seul problème, a déjà été résolu. 5 Or la solution n’est pas reconnue parce que le problème n’est pas reconnu.

2. Chacun en ce monde semble avoir ses propres problèmes particuliers. 2 Or ils sont tous les mêmes et ils doivent être reconnus comme ne faisant qu’un si la seule solution qui les résout tous doit être acceptée. 3 Qui peut voir qu’un problème a été résolu s’il pense que le problème est autre chose ? 4 Même si la réponse lui est donnée, il ne peut pas en voir la pertinence.

3. Telle est la position dans laquelle tu te trouves maintenant. 2 Tu as la réponse, mais tu es encore incertain de ce qu’est le problème. 3 Tu sembles être confronté à une longue série de problèmes différents et, lorsqu’un problème est réglé, un autre surgit, puis encore un autre. 4 Il semble qu’il n’y ait pas de fin. 5 Il n’est pas un moment où tu te sentes complètement libre de problèmes et en paix.

4. La tentation de considérer les problèmes comme multiples est la tentation de garder irrésolu le problème de la séparation. 2 Le monde semble te présenter un grand nombre de problèmes, chacun exigeant une réponse différente. 3 Cette perception te met dans une position où ta façon de résoudre les problèmes doit être inadéquate, et l’échec est inévitable.

5. Nul ne pourrait résoudre tous les problèmes que le monde paraît contenir. 2 Ils semblent être à des niveaux si nombreux, sous des formes si diverses et avec des contenus si variés qu’ils te mettent en face d’une situation impossible. 3 Le désarroi et la dépression sont inévitables quand tu les regardes. 4 Certains surgissent à l’improviste, juste au moment où tu pensais avoir résolu les précédents. 5 D’autres restent irrésolus sous un nuage de déni, qui refont surface de temps en temps pour te hanter avant d’être cachés à nouveau, mais toujours irrésolus.

6. Toute cette complexité n’est qu’une tentative désespérée pour ne pas reconnaître le problème, et donc ne pas le laisser être résolu. 2 Si tu pouvais reconnaître que ton seul problème est la séparation, quelle qu’en soit la forme, tu pourrais accepter la réponse parce que tu en verrais la pertinence. 3 En percevant la constance qui sous-tend tous les problèmes auxquels tu sembles être confronté, tu comprendrais que tu as les moyens de les résoudre tous. 4 Et tu emploierais les moyens, parce que tu reconnais le problème.

7. Pendant nos périodes d’exercice plus longues aujourd’hui, nous demanderons quel est le problème et quelle est sa réponse. 2 Nous ne présumerons pas que nous savons déjà. 3 Nous essaierons de libérer notre esprit de toutes les sortes de problèmes différents que nous pensons avoir. 4 Nous essaierons de nous rendre compte que nous avons un seul problème, que nous avons manqué de reconnaître. 5 Nous demanderons à savoir ce qu’il est et nous attendrons la réponse. 6 Elle nous sera donnée. 7 Puis nous demanderons quelle est sa solution. 8 Et elle nous sera donnée.

8. Les exercices d’aujourd’hui seront fructueux dans la mesure où tu n’insisteras pas pour définir le problème. 2 Tu ne réussiras peut-être pas à lâcher prise de toutes tes notions préconçues, mais cela n’est pas nécessaire. 3 Tout ce qui est nécessaire, c’est de nourrir quelque doute sur la réalité de ta version de ce que sont tes problèmes. 4 Tu essaies de reconnaître que la réponse t’a été donnée en reconnaissant le problème, de sorte que le problème et la réponse peuvent être mis ensemble et tu peux être en paix.

9. Les périodes d’exercice plus courtes aujourd’hui ne seront pas fixées en fonction du temps, mais du besoin. 2 Tu verras de nombreux problèmes aujourd’hui, chacun réclamant une réponse. 3 Nos efforts viseront à reconnaître qu’il y a seulement un problème et une solution. 4 Dans cette re-connaissance, tous les problèmes sont résolus. 5 Dans cette re-connaissance réside la paix.

10. Ne sois pas trompé par la forme des problèmes aujourd’hui. 2 Chaque fois qu’une difficulté semble surgir, dis-toi vite :

3 Que je reconnaisse ce problème afin qu’il puisse être résolu.

4 Puis essaie de suspendre tout jugement sur ce qu’est le problème. 5 Si possible, ferme les yeux pendant un moment et demande ce qu’il est. 6 Tu seras entendu et la réponse te sera donnée.

Chapitre 4: I. Juste enseignement et juste apprentissage

UCEM~LEÇON 78 – Que les miracles remplacent toutes les rancœurs.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 78 - Que les miracles remplacent toutes les rancoeurs., Un Cours en Miracles on mars 18, 2016 at 7:59

LEÇON 78

Que les miracles remplacent toutes les rancœurs.

1. Il n’est peut-être pas encore tout à fait clair pour toi qu’à chaque décision que tu prends, tu choisis entre une rancœur et un miracle. 2 Chaque rancœur se dresse comme un écran de haine devant le miracle qu’elle voudrait dissimuler. 3 En le levant devant tes yeux, tu ne vois pas le miracle qui est derrière. 4 Or tout ce temps il t’attend dans la lumière, mais tu vois tes rancœurs à la place.

2. Aujourd’hui nous allons aller au-delà des rancœurs pour regarder le miracle à la place. 2 Nous renverserons ta façon de voir en ne permettant pas à la vue de s’arrêter avant de voir. 3 Nous n’attendrons pas devant l’écran de haine mais nous le déposerons et lèverons doucement les yeux en silence pour contempler le Fils de Dieu.

3. Il t’attend derrière tes rancœurs et, comme tu les déposes, il apparaît en pleine lumière à l’endroit même où se dressait chacune d’elles. 2 Car chaque rancœur est un blocage à la vue, et lorsqu’il est levé tu vois le Fils de Dieu où il a toujours été. 3 Il se tient dans la lumière, mais tu étais dans les ténèbres. 4 Chaque rancœur a rendu les ténèbres plus profondes, et tu ne pouvais pas voir.

4. Aujourd’hui nous essaierons de voir le Fils de Dieu. 2 Nous ne nous laisserons pas être aveugles à son sujet; nous ne regarderons pas nos rancœurs. 3 Ainsi est renversée la vue du monde, comme nous regardons vers la vérité, loin de la peur. 4 Nous choisirons une personne que tu as utilisée comme cible de tes rancœurs, et nous mettrons de côté les rancœurs et la regarderons. 5 Quelqu’un, peut-être, que tu crains ou même que tu hais; quelqu’un que tu penses aimer qui t’a mis en colère; quelqu’un que tu appelles ton ami mais que tu considères parfois peu commode ou difficile à contenter, exigeant, irritant ou infidèle à l’idéal qu’il devrait accepter pour sien, selon le rôle que tu lui as assigné.

5. Tu sais qui choisir : son nom t’a déjà traversé l’esprit. 2 Il sera celui à qui nous demanderons que le Fils de Dieu te soit montré. 3 En le voyant derrière les rancœurs que tu as nourries contre lui, tu apprendras que ce qui restait caché tant que tu ne le voyais pas est là en chacun, et peut être vu. 4 Celui qui était un ennemi est plus qu’un ami quand il est rendu libre de prendre le saint rôle que lui a assigné le Saint-Esprit. 5 Qu’il soit ton sauveur aujourd’hui. 6 Tel est son rôle dans le plan de Dieu ton Père.

6. Pendant nos périodes d’exercice plus longues aujourd’hui nous le verrons dans ce rôle. 2 Tu essaieras de le tenir dans ton esprit, d’abord tel que tu le considères maintenant. 3 Tu passeras en revue ses fautes, les difficultés que tu as eues avec lui, la douleur qu’il t’a causée, sa négligence et toutes les blessures petites et grandes qu’il t’a faites. 4 Tu regarderas son corps avec ses défauts mais aussi avec ses meilleurs côtés, et tu penseras à ses erreurs et même à ses “péchés”.

7. Demandons ensuite à Celui Qui connaît ce Fils de Dieu dans sa réalité et sa vérité, de pouvoir le regarder d’une façon différente, et de voir briller notre sauveur dans la lumière du vrai pardon, à nous donné. 2 Nous Lui demandons au saint Nom de Dieu et de Son Fils, aussi saint que Lui :

3 Que je voie mon sauveur en celui-ci que Tu as désigné pour être celui à qui je demande de me conduire à la sainte lumière dans laquelle il se tient, afin que je me joigne à lui.

4 Les yeux du corps sont fermés et, tandis que tu penses à celui qui t’a peiné, laisse la lumière en lui être montrée à ton esprit par-delà tes rancœurs.

8. Ce que tu as demandé ne peut pas t’être nié. 2 Ton sauveur attend cela depuis longtemps. 3 Il voudrait être libre et faire tienne sa liberté. 4 Le Saint-Esprit Se penche de lui vers toi, ne voyant pas de séparation dans le Fils de Dieu. 5 Et ce que tu vois par Lui vous libèrera tous les deux. 6 Sois très tranquille maintenant et regarde ton sauveur en pleine lumière. 7 Aucune sombre rancœur n’en obscurcit la vue. 8 Tu as permis au Saint-Esprit d’exprimer par lui le rôle que Dieu Lui a donné afin que tu sois sauvé.

9. Dieu te remercie de ces moments de calme aujourd’hui où tu as mis de côté tes images et regardé le miracle de l’amour que le Saint-Esprit te montrait à leur place. 2 Le monde et le Ciel se joignent pour te remercier, car il n’est pas une Pensée de Dieu qui ne se réjouisse quand tu es sauvé, et le monde entier avec toi.

10. Nous nous souviendrons de cela tout le long de la journée et nous prendrons le rôle qui nous est assigné comme partie du plan de Dieu pour le salut, et non du nôtre. 2 La tentation tombe quand nous permettons à chacun de ceux que nous rencontrons de nous sauver et que nous refusons de cacher sa lumière derrière nos rancœurs. 3 À chacun de ceux que tu rencontres, et de ceux auxquels tu penses ou dont tu te souviens du passé, permets que le rôle de sauveur soit donné, afin de le partager avec lui. 4 Pour vous deux aussi bien que pour tous ceux qui ne voient pas, nous prions :

5 Que les miracles remplacent toutes les rancœurs.

Chapitre 4: INTRODUCTION

UCEM~LEÇON 77 – J’ai droit aux miracles.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 77 - J’ai droit aux miracles., Un Cours en Miracles on mars 17, 2016 at 7:59

18 mars ~ miracle blind man03

LEÇON 77

J’ai droit aux miracles.

1. Tu as droit aux miracles à cause de ce que tu es. 2 Tu recevras des miracles à cause de ce que Dieu est. 3 Et tu offriras des miracles parce que tu ne fais qu’un avec Dieu. 4 Encore une fois, comme le salut est simple ! 5 C’est le simple énoncé de ta véritable Identité. 6 C’est ce que nous allons célébrer aujourd’hui.

2. Ton droit aux miracles ne réside pas dans tes illusions à ton sujet. 2 Il ne dépend d’aucun des pouvoirs magiques que tu t’es attribués ni d’aucun des rituels que tu as élaborés. 3 Il est inhérent à la vérité de ce que tu es. 4 Il est implicite dans ce que Dieu ton Père est. 5 Il était assuré en ta création et garanti par les lois de Dieu.

3. Aujourd’hui nous allons réclamer les miracles auxquels tu as droit, puisqu’ils t’appartiennent. 2 Une pleine délivrance du monde que tu as fait t’a été promise. 3 Il t’a été assuré que le Royaume de Dieu était en toi, et que jamais il ne pouvait être perdu. 4 Nous ne demandons rien de plus que ce qui nous appartient en vérité. 5 Aujourd’hui, toutefois, nous allons aussi nous assurer que nous ne nous contenterons pas de moins.

4. Commence les périodes d’exercice plus longues en te disant avec confiance que tu as droit aux miracles. 2 Les yeux fermés, rappelle-toi que tu ne demandes que ce qui t’appartient de droit. 3 Rappelle-toi aussi que les miracles ne sont jamais pris à l’un et donnés à un autre, et qu’en réclamant tes droits tu soutiens les droits de chacun. 4 Les miracles n’obéissent pas aux lois de ce monde. 5 Ils découlent simplement des lois de Dieu.

5. Après cette brève phase d’introduction, attends tranquillement l’assurance que ta requête est exaucée. 2 Tu as demandé le salut du monde et le tien. 3 Tu as demandé que les moyens te soient donnés par lesquels il est accompli. 4 Tu ne peux manquer d’en être assuré. 5 Tu ne fais que demander que la Volonté de Dieu soit faite.

6. En faisant cela, tu ne demandes pas vraiment quelque chose. 2 Tu énonces un fait qui ne peut être nié. 3 Le Saint-Esprit ne peut que t’assurer que ta requête est exaucée. 4 Le fait est que tu as accepté. 5 Il n’y a pas de place pour le doute et l’incertitude aujourd’hui. 6 Nous posons enfin une réelle question. 7 La réponse est le simple énoncé d’un simple fait. 8 Tu recevras l’assurance que tu cherches.

7. Nos périodes d’exercice plus courtes seront fréquentes et seront aussi consacrées à nous rappeler un simple fait. 2 Dis-toi souvent aujourd’hui :

3 J’ai droit aux miracles.

4 Demande-les chaque fois qu’une situation se présente dans laquelle ils sont nécessaires. 5 Tu reconnaîtras ces situations. 6 Et puisque tu ne comptes pas sur toi-même pour trouver le miracle, tu as pleinement droit de le recevoir chaque fois que tu demandes.

8. Souviens-toi aussi de ne pas te satisfaire de moins que la réponse parfaite 2 En cas de tentation, dis-toi rapidement :

3 Je n’échangerai pas les miracles contre des rancœurs.

4 Je veux seulement ce qui m’appartient.

5 Dieu a établi mon droit aux miracles.

Chapitre 3: VII. Création versus image de soi

UCEM~LEÇON 76 – Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 76 - Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu., Un Cours en Miracles on mars 16, 2016 at 8:24

LEÇON 76

Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu.

1. Nous avons vu plus tôt combien de choses insensées t’ont semblé être le salut. 2 Chacune t’a emprisonné avec des lois aussi insensées qu’elle-même. 3 Tu n’es pas lié par elles. 4 Or pour comprendre qu’il en est ainsi, tu dois d’abord te rendre compte que le salut ne réside pas là. 5 Tant que tu le cherches en des choses qui n’ont pas de signification, tu te lies à des lois qui n’ont aucun sens. 6 Ainsi tu cherches à prouver que le salut est là où il n’est pas.

2. Aujourd’hui nous nous réjouirons que tu ne puisses pas le prouver. 2 Car si tu le pouvais, tu chercherais pour toujours le salut là où il n’est pas, et jamais tu ne le trouverais. 3 L’idée d’aujourd’hui te dit encore une fois combien le salut est simple. 4 Cherche-le là où il t’attend, et c’est là que tu le trouveras. 5 Ne cherche nulle part ailleurs, car il n’est nulle part ailleurs.

3. Pense à la liberté qu’il y a à reconnaître que tu n’es pas lié par toutes les lois étranges et distordues que tu as échafaudées pour te sauver. 2 Tu penses vraiment que tu mourrais de faim si tu n’avais pas des tas de bandes de papiers verts et des piles de disques métalliques. 3 Tu penses réellement qu’une petite pastille ronde ou qu’un quelconque liquide projeté dans tes veines par une aiguille pointue préviendront la maladie et la mort. 4 Tu penses vraiment que tu es seul à moins qu’un autre corps ne soit avec toi.

4. C’est l’insanité qui pense ces choses. 2 Tu les appelles lois et tu les ranges sous différents noms dans un long catalogue de rituels qui n’ont aucune utilité et ne servent aucun but. 3 Tu penses que tu dois obéir aux “lois” de la médecine, de l’économie et de la santé. 4 Protège le corps et tu seras sauvé.

5. Ce ne sont pas des lois mais de la folie. 2 Le corps est mis en danger par l’esprit qui se blesse lui-même. 3 Le corps ne souffre que pour que l’esprit ne voie pas qu’il est sa propre victime. 4 La souffrance du corps est un masque que tient l’esprit pour cacher ce qui souffre réellement. 5 Il ne veut pas comprendre qu’il est son propre ennemi, qu’il s’attaque lui-même et qu’il veut mourir. 6 C’est de cela que tes “lois” voudraient sauver le corps. 7 C’est pour cela que tu penses être un corps.

6. Il n’y a d’autres lois que les lois de Dieu. 2 Cela a besoin d’être répété, maintes et maintes fois, jusqu’à ce que tu te rendes compte que cela s’applique à tout ce que tu as fait en opposition à la Volonté de Dieu. 3 Ta magie ne signifie rien. 4 Ce qu’elle est censée sauver n’existe pas. 5 Seulement ce qu’elle est censée cacher te sauvera.

7. Les lois de Dieu ne peuvent jamais être remplacées. 2 Nous consacrerons cette journée à nous réjouir qu’il en soit ainsi. 3 Ce n’est plus une vérité que nous voudrions cacher. 4 Nous nous rendons compte plutôt que c’est une vérité qui nous garde libres à jamais. 5 La magie emprisonne, mais les lois de Dieu rendent libre. 6 La lumière est venue parce qu’il n’y a d’autres lois que les Siennes.

8. Aujourd’hui nous commencerons les périodes d’exercice plus longues par une brève revue des différentes sortes de “lois” auxquelles nous avons cru devoir obéir. 2 Parmi celles-ci pourraient compter, par exemple, les “lois” de la nutrition, de l’immunisation, de la médication et de la protection du corps d’innombrables façons. 3 Continue ta réflexion : tu crois aux “lois” de l’amitié, des “bonnes” relations et de la réciprocité. 4 Tu penses peut-être même qu’il y a des lois qui stipulent ce qui est à Dieu et ce qui est à toi. 5 De nombreuses “religions” sont fondées là-dessus. 6 Elles ne voudraient pas sauver mais damner au nom du Ciel. 7 Pourtant elles ne sont pas plus étranges que ces autres “lois” auxquelles tu maintiens qu’il faut obéir pour assurer ta sécurité.

9. Il n’y a aucune loi, sauf celles de Dieu. 2 Écarte aujourd’hui toutes sottes croyances magiques et tiens ton esprit dans un état silencieux où il est prêt à entendre la Voix qui te dit la vérité. 3 Tu écouteras Celui Qui dit qu’il n’y a pas de perte sous les lois de Dieu. 4 Nul paiement n’est donné ni reçu. 5 Il ne peut se faire d’échange, il n’y a pas de substitut; et rien n’est remplacé par quelque chose d’autre. 6 Les lois de Dieu donnent pour toujours et ne prennent jamais.

10. Entends Celui Qui te dit cela et rends-toi compte comme sont sottes les “lois” dont tu pensais qu’elles soutenaient le monde que tu pensais voir. 2 Puis continue à écouter. 3 Il t’en dira plus. 4 Sur l’Amour que ton Père a pour toi. 5 Sur la joie infinie qu’Il t’offre. 6 Sur la soif qu’Il a de Son seul Fils, créé pour être Son canal pour la création; à Lui nié par sa croyance en l’enfer.

11. Ouvrons-Lui aujourd’hui Ses canaux, et que Sa Volonté s’étende à travers nous jusqu’à Lui. 2 Ainsi la création est infiniment augmentée. 3 Sa Voix nous parlera de cela, aussi bien que des joies du Ciel que Ses lois gardent à jamais illimitées. 4 Nous répèterons l’idée d’aujourd’hui jusqu’à ce que nous ayons écouté puis compris qu’il n’y a aucune loi, sauf celles de Dieu. 5 Alors nous nous dirons, comme une consécration qui conclura la période d’exercice :

6 Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu.

12. Nous répèterons cette consécration aussi souvent que possible aujourd’hui : au moins quatre ou cinq fois par heure ainsi qu’en réponse à toute tentation de nous sentir soumis à d’autres lois au cours de la journée. 2 Par là nous déclarons que nous sommes libres de tout danger et de toute tyrannie. 3 Par là nous admettons que Dieu est notre Père, et que Son Fils est sauvé.

Chapitre 3: VI. Le jugement et le problème de l’autorité

UCEM~LEÇON 75 – La lumière est venue.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 75 - La lumière est venue., Un Cours en Miracles on mars 15, 2016 at 8:17

LEÇON 75

La lumière est venue.

1. La lumière est venue. 2 Tu es guéri et tu peux guérir. 3 La lumière est venue. 4 Tu es sauvé et tu peux sauver. 5 Tu es en paix et tu apportes la paix avec toi partout où tu vas. 6 Ténèbres, tumulte et mort ont disparu. 7 La lumière est venue.

2. Aujourd’hui, nous célébrons la fin heureuse de ton long rêve de désastre. 2 Il n’y a pas de sombres rêves maintenant. 3 La lumière est venue. 4 Aujourd’hui commence le temps de la lumière pour toi et pour tous. 5 C’est une ère nouvelle, dans laquelle est né un nouveau monde. 6 L’ancien n’y a laissé aucune trace sur son passage. 7 Aujourd’hui nous voyons un monde différent, parce que la lumière est venue.

3. Nos exercices d’aujourd’hui seront des exercices heureux pendant lesquels nous rendrons grâce de la disparition de l’ancien et du commencement du nouveau. 2 Il ne reste pas d’ombres du passé pour enténébrer notre vue et cacher le monde que nous offre le pardon. 3 Aujourd’hui nous allons accepter le nouveau monde pour ce que nous voulons voir. 4 Ce que nous désirons nous sera donné. 5 Nous voulons voir la lumière; la lumière est venue.

4. Nos périodes d’exercice plus longues seront consacrées à regarder le monde que nous montre notre pardon. 2. C’est cela et cela seul que nous voulons voir. 3. Parce que notre but est indivisé, il est inévitable. 4 Aujourd’hui le monde réel se lève devant nous dans la joie, pour enfin être vu. 5 La vue nous est donnée, maintenant que la lumière est venue.

5. Nous ne voulons pas voir l’ombre de l’ego sur le monde aujourd’hui. 2 Nous voyons la lumière et en elle nous voyons le reflet du Ciel s’étendre sur le monde. 3 Commence les périodes d’exercice plus longues en te disant la bonne nouvelle de ta délivrance :

4 La lumière est venue.

5 J’ai pardonné au monde.

6. Ne t’attarde pas sur le passé aujourd’hui. 2 Garde un esprit complètement ouvert, lavé de toutes les idées passées et nettoyé de chaque concept que tu as fait. 3 Tu as pardonné au monde aujourd’hui. 4 Tu peux le regarder maintenant comme si tu ne l’avais jamais vu auparavant. 5 Tu ne sais pas encore de quoi il a l’air. 6 Tu attends simplement qu’il te soit montré. 7 Pendant que tu attends, répète plusieurs fois, lentement et avec une complète patience :

8 La lumière est venue.

9 J’ai pardonné au monde.

7. Rends-toi compte que ton pardon te donne droit à la vision. 2 Comprends que le Saint-Esprit ne manque jamais de donner le don de la vue à ceux qui pardonnent. 3 Crois qu’Il ne te décevra pas maintenant. 4 Tu as pardonné au monde. 5 Il sera avec toi tandis que tu regardes et attends. 6 Il te montrera ce que voit la véritable vision. 7 C’est Sa Volonté, et tu t’es joint à Lui. 8 Attends-Le patiemment. 9 Il sera là. 10 La lumière est venue. 11 Tu as pardonné au monde.

8. Dis-Lui que tu sais que tu ne peux pas échouer parce que tu as confiance en Lui. 2 Et dis-toi que tu attends en toute certitude de voir le monde qu’Il t’a promis. 3 Désormais, tu verras différemment. 4 Aujourd’hui la lumière est venue. 5 Et tu verras le monde qui t’a été promis depuis le commencement des temps, et dans lequel la fin des temps est assurée.

9. Les périodes d’exercice plus courtes seront aussi de joyeux rappels de ta délivrance. 2 Rappelle-toi environ tous les quarts d’heure qu’aujourd’hui est un temps de célébration particulière. 3 Rends grâce de la miséricorde et de l’Amour de Dieu. 4 Réjouis-toi du pouvoir qu’a le pardon de guérir ta vue complètement. 5 Sois assuré qu’il y a en ce jour un nouveau commencement. 6 Sans les ténèbres du passé sur tes yeux, tu ne peux manquer de voir aujourd’hui. 7 Et ce que tu verras sera si bienvenu que tu seras heureux d’étendre cette journée à jamais.

10. Alors dis :

2 La lumière est venue.

3 J’ai pardonné au monde.

4 Si tu devais être tenté, dis à quiconque semble te ramener dans les ténèbres :

5 La lumière est venue.

6 Je t’ai pardonné.

11. Nous dédions cette journée à la sérénité dans laquelle Dieu voudrait que tu sois. 2 Garde-la dans la conscience que tu as de toi-même et vois-la partout aujourd’hui, tandis que nous célébrons le commencement de ta vision et la vue du monde réel, qui est venu remplacer le monde impardonné que tu pensais réel.

Chapitre 3: V. Au-delà de la perception

UCEM~LEÇON 74 – Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 74 - Il n’est de volonté que Celle de Dieu., Un Cours en Miracles on mars 14, 2016 at 8:13

LEÇON 74

Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

1. L’idée d’aujourd’hui peut être considérée comme la pensée centrale vers laquelle sont dirigés tous nos exercices. 2 La Volonté de Dieu est la seule qui soit. 3 Quand tu as reconnu cela, tu as reconnu que ta volonté est la Sienne. 4 La croyance que le conflit est possible a disparu. 5 La paix a remplacé l’idée étrange que tu es déchiré par des buts conflictuels. 6 En tant qu’expression de la Volonté de Dieu, tu n’as d’autre but que le Sien.

2. Il y a une grande paix dans l’idée d’aujourd’hui, et les exercices d’aujourd’hui vont dans la direction pour la trouver. 2 L’idée même est entièrement vraie. 3 Par conséquent, elle ne peut pas engendrer d’illusions. 4 Sans illusions, le conflit est impossible. 5 Essayons de reconnaître cela aujourd’hui et d’éprouver la paix qu’apporte cette re-connaissance.

3. Commence les périodes d’exercice plus longues en répétant ces pensées plusieurs fois, lentement, avec la ferme détermination de comprendre ce qu’elles signifient et de les garder à l’esprit :

2 Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

3 Je ne peux pas être en conflit.

4 Ensuite, passe plusieurs minutes à ajouter quelques pensées qui s’y rapportent, telles que:

5 Je suis en paix.

6 Rien ne peut me déranger.

7 Ma volonté est Celle de Dieu.

8 Ma volonté et Celle de Dieu ne font qu’un.

9 Dieu veut la paix pour Son Fils.

10 Pendant cette phase d’introduction, assure-toi de t’occuper rapidement de toute pensée conflictuelle qui pourrait te traverser l’esprit. 11 Dis-toi immédiatement:

12 Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

13 Ces pensées conflictuelles sont in-signifiantes.

4. S’il y a une zone de conflit qui semble particulièrement difficile à résoudre, isole-la pour lui accorder une considération particulière. 2 Penses-y brièvement mais très concrètement, en identifiant la ou les personnes et situations en cause, et dis-toi:

3 Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

4 Je la partage avec Lui.

5 Mes conflits à propos de _____ ne peuvent être réels.

5. Après t’être dégagé l’esprit de cette façon, ferme les yeux et essaie d’éprouver la paix à laquelle ta réalité te donne droit. 2 Immerge-toi en elle et sens-la se refermer autour de toi. 3 Peut-être auras-tu quelque tentation de prendre ces tentatives pour un repli sur soi, mais la différence est facile à détecter. 4 Si tu réussis, tu éprouveras une joie profonde et une plus grande vivacité, plutôt qu’une espèce de somnolence et d’amollissement.

6. La paix se caractérise par la joie. 2 Par cette expérience, tu reconnaîtras que tu l’as atteinte. 3 Si tu sens que tu te replies sur toi, répète vite l’idée d’aujourd’hui et essaie encore une fois. 4 Fais-le aussi souvent que nécessaire. 5 Tu peux être sûr de gagner beaucoup à refuser de permettre ce repli sur soi, même si tu n’éprouves pas la paix que tu cherches.

7. Pendant les périodes plus courtes, qui devraient être entreprises aujourd’hui à intervalles réguliers et fixés par avance, dis-toi :

2 Il n’est de volonté que Celle de Dieu.

3 Je cherche Sa paix aujourd’hui.

4 Puis essaie de trouver ce que tu cherches. 5 Il serait bon d’y passer une minute ou deux toutes les demi-heures aujourd’hui, les yeux fermés si possible.

Chapitre 3: IV. L’erreur et l’ego

UCEM~LEÇON 73 – Je veux que la lumière soit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 73 - Je veux que la lumière soit., Un Cours en Miracles on mars 13, 2016 at 7:56

LEÇON 73

Je veux que la lumière soit.

1. Aujourd’hui nous considérons la volonté que tu partages avec Dieu. 2 Ce n’est pas la même chose que les vains souhaits de l’ego, d’où surgissent les ténèbres et le néant. 3 La volonté que tu partages avec Dieu a tout le pouvoir de la création en elle. 4 Les vains souhaits de l’ego ne sont pas partagés, donc ils n’ont pas du tout de pouvoir. 5 Ses souhaits ne sont pas vains en ce sens qu’ils peuvent faire un monde d’illusions dans lequel tu peux croire très fort. 6 Mais ils sont certes vains en ce qui concerne la création. 7 Ils ne font rien qui soit réel.

2. Les vains souhaits et les rancœurs sont partenaires, ou co-faiseurs, dans la représentation du monde que tu vois. 2 Les souhaits de l’ego l’ont fait surgir, et les rancœurs, dont l’ego a besoin, qui lui sont nécessaires pour le maintenir, le peuplent de figures qui semblent t’attaquer et réclamer un “juste” jugement. 3 Ces figures deviennent les intermédiaires que l’ego emploie pour faire le trafic des rancœurs. 4 Ils se dressent entre ta conscience et la réalité de tes frères. 5 En les voyant, tu ne connais ni tes frères ni ton Soi.

3. Ta volonté est perdue pour toi dans ce troc étrange, où la culpabilité est échangée de main en main et où les rancœurs augmentent avec chaque échange. 2 Est-ce qu’un tel monde peut avoir été créé par la Volonté que le Fils de Dieu partage avec son Père ? 3 Dieu a-t-Il créé le désastre pour Son Fils ? 4 La création est la Volonté des Deux ensemble. 5 Dieu créerait-Il un monde qui Le tue Lui-même ?

4. Aujourd’hui nous allons essayer une fois de plus d’atteindre le monde qui est en accord avec ta volonté. 2 La lumière est en lui parce qu’il ne s’oppose pas à la Volonté de Dieu. 3 Ce n’est pas le Ciel, mais la lumière du Ciel luit sur lui. 4 Les ténèbres ont disparu. 5 Les vains souhaits de l’ego en ont été retirés. 6 Or la lumière qui luit sur ce monde reflète ta volonté, et ce doit donc être en toi que nous la chercherons.

5. Ton image du monde ne peut que refléter ce qui est au-dedans. 2 Ni la source de la lumière ni celle des ténèbres ne peuvent se trouver au-dehors. 3 Les rancœurs enténèbrent ton esprit et tu regardes un monde enténébré. 4 Le pardon lève les ténèbres, réaffirme ta volonté et te laisse voir un monde de lumière. 5 Nous avons souligné à maintes reprises que la barrière des rancœurs est facile à franchir et qu’elle ne peut se dresser entre toi et ton salut. 6 La raison en est très simple. 7 Veux-tu réellement être en enfer ? 8 Veux-tu réellement pleurer, souffrir et mourir ?

6. Oublie les arguments de l’ego qui cherchent à prouver que tout cela est réellement le Ciel. 2 Tu sais qu’il n’en est rien. 3 Tu ne peux pas vouloir cela pour toi-même. 4 Il est un point au-delà duquel les illusions ne peuvent aller. 5 Souffrir n’est pas le bonheur, et c’est le bonheur que tu veux réellement. 6 Telle est ta volonté en vérité. 7 Ainsi le salut est-il aussi ta volonté. 8 Tu veux réussir dans ce que nous essayons de faire aujourd’hui. 9 Nous l’entreprenons avec ta bénédiction et ton accord joyeux.

7. Nous réussirons aujourd’hui si tu te souviens que tu veux le salut pour toi-même. 2 Tu veux accepter le plan de Dieu parce que tu y participes. 3 Tu n’as pas de volonté qui puisse réellement s’y opposer et tu ne veux pas le faire. 4 Le salut est pour toi. 5 Par-dessus tout, tu veux la liberté de te rappeler Qui tu es réellement. 6 Aujourd’hui c’est l’ego qui se tient impuissant devant ta volonté. 7 Ta volonté est libre et rien ne saurait prévaloir contre elle.

8. Par conséquent, nous entreprenons les exercices d’aujourd’hui avec une confiance heureuse, certains de trouver ce que tu as pour volonté de trouver, et de nous rappeler ce que tu as pour volonté de te rappeler. 2 Nul vain souhait ne peut nous retenir ni nous tromper par une illusion de force. 3 Aujourd’hui, laisse ta volonté être faite et mets fin à jamais à l’insane croyance que c’est l’enfer à la place du Ciel que tu choisis.

9. Nous commencerons nos périodes d’exercice plus longues en reconnaissant que le plan de Dieu pour le salut, et le Sien seul, est entièrement en accord avec ta volonté. 2 Ce n’est pas le but d’un pouvoir étranger qui t’est imposé contre ton gré. 3 C’est le seul but ici sur lequel toi et ton Père êtes en parfait accord. 4 Tu réussiras aujourd’hui, moment choisi pour la délivrance du Fils de Dieu de l’enfer et de tout vain souhait. 5 Sa volonté est maintenant rendue à sa conscience. 6 Il est désireux en ce jour même de voir la lumière en lui et d’être sauvé.

10. Après t’être rappelé cela, et t’être déterminé à garder ta volonté clairement à l’esprit, dis-toi avec une douce fermeté et une certitude tranquille :

2 Je veux que la lumière soit.

3 Laisse-moi voir la lumière qui reflète la Volonté de Dieu et la mienne.

4 Puis laisse ta volonté s’affirmer, jointe au pouvoir de Dieu et unie à ton Soi. 5 Mets le reste de la période d’exercice sous Leur direction. 6 Joins-toi à Eux, Qui te guident dans la voie.

11. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, déclare à nouveau ce que tu veux réellement. 2 Dis :

3 Je veux que la lumière soit.

4 Les ténèbres ne sont pas ma volonté.

5 Cela devrait être répété plusieurs fois par heure. 6 Il est très important, toutefois, d’appliquer immédiatement l’idée d’aujourd’hui sous cette forme si tu es tenté d’avoir quelque rancœur que ce soit. 7 Cela t’aidera à lâcher prise de tes rancœurs, au lieu de les chérir et de les cacher dans les ténèbres.

Chapitre 3: III. Perception versus

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 12, 2016 at 9:13

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque

contre le plan de Dieu pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

Chapitre 3: II. Les miracles comme perception vraie

UCEM~LEÇON 71 – Seul le plan de Dieu pour le salut marchera.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 71 - Seul le plan de Dieu pour le salut marchera., Un Cours en Miracles on mars 11, 2016 at 9:15

LEÇON 71

Seul le plan de Dieu pour le salut marchera.

1. Tu ne te rends peut-être pas compte que l’ego a monté un plan pour le salut en opposition à celui de Dieu. 2 C’est en ce plan que tu crois. 3 Puisqu’il est l’opposé de celui de Dieu, tu crois aussi qu’accepter le plan de Dieu à la place de celui de l’ego, c’est être damné. 4 Cela semble grotesque, bien sûr. 5 Or après avoir considéré ce qu’est exactement le plan de l’ego, tu te rendras peut-être compte que, si grotesque qu’il puisse être, tu y crois vraiment.

2. Le plan de l’ego pour le salut est centré sur le fait d’avoir des rancœurs. 2 Il maintient que si quelqu’un d’autre parlait ou agissait différemment, si quelque circonstance ou évènement extérieur était changé, tu serais sauvé. 3 Ainsi la source du salut est constamment perçue comme étant à l’extérieur de toi. 4 Chaque rancœur que tu as est une déclaration, une assertion en laquelle tu crois et qui dit : “Si cela était différent, je serais sauvé.” 5 Le changement d’esprit nécessaire pour le salut est ainsi demandé de tous et de tout, sauf de toi.

3. Le rôle assigné à ton propre esprit dans ce plan est donc simplement de déterminer ce qui, autre que lui-même, doit changer afin que tu sois sauvé. 2 Selon ce plan insane, toute source de salut perçue est acceptable pourvu qu’elle ne marche pas. 3 Cela garantit que la quête stérile continuera, car l’illusion persiste que, même si cet espoir a toujours été déçu, il y a toujours lieu d’espérer en d’autres endroits et en d’autres choses. 4 Une autre personne fera mieux l’affaire encore; une autre situation promettra encore le succès.

4. Tel est le plan de l’ego pour ton salut. 2 Tu peux sûrement voir comme il s’accorde strictement avec la doctrine fondamentale de l’ego: “Cherche mais ne trouve pas.” 3 Car quelle plus sûre garantie peut-il y avoir de ne pas trouver le salut que de canaliser tous tes efforts à le chercher où il n’est pas ?

5. Le plan de Dieu pour le salut marche simplement parce qu’en suivant Sa direction, tu cherches le salut où il est. 2 Mais pour que tu réussisses, comme Dieu a promis que tu le feras, tu dois être désireux de ne chercher que là. 3 Autrement, ton but est divisé et tu tenteras de suivre deux plans pour le salut qui sont diamétralement opposés à tous égards. 4 Le résultat ne peut apporter que la confusion, la misère et un profond sentiment d’échec et de désespoir.

6. Comment peux-tu échapper de tout cela ? 2 Très simplement. 3 L’idée d’aujourd’hui est la réponse. 4 Seul le plan de Dieu pour le salut marchera. 5 Il ne peut y avoir de réel conflit là-dessus, parce qu’il n’y a pas d’alternative possible au plan de Dieu qui te sauvera. 6 Son plan est le seul dont l’issue soit certaine. 7 Son plan est le seul qui doit réussir.

7. Exerçons-nous aujourd’hui à reconnaître cette certitude. 2 Et réjouissons-nous qu’il y ait une réponse à ce qui semble être un conflit sans solution possible. 3 Toutes choses sont possibles à Dieu. 4 Le salut doit être à toi à cause de Son plan, qui ne peut échouer.

8. Commence les deux périodes d’exercice plus longues en pensant à l’idée d’aujourd’hui, et en te rendant compte qu’elle comporte deux parties dont chacune apporte une égale contribution à l’ensemble. 2 Le plan de Dieu pour ton salut marchera, et d’autres plans ne marcheront pas. 3 Ne te permets pas d’être déprimé ou fâché contre la seconde partie : elle est inhérente à la première. 4 Or dans la première est ta pleine délivrance de toutes tes propres insanes tentatives et de tous tes projets fous pour te libérer toi-même. 5 Ils ont conduit à la dépression et à la colère, mais le plan de Dieu réussira. 6 Il conduira à la délivrance et à la joie.

9. En nous souvenant de cela, consacrons le reste des périodes d’exercice plus longues à demander à Dieu de nous révéler Son plan. 2 Demande-Lui très concrètement :

3 Que voudrais-Tu que je fasse ?

4 Où voudrais-Tu que j’aille ?

5 Que voudrais-Tu que je dise, et à qui ?

6 Mets-Le en charge du reste de la période d’exercice et laisse-Le te dire ce qui a besoin d’être fait par toi dans Son plan pour ton salut. 7 Il répondra en proportion de ton désir d’entendre Sa Voix. 8 Ne refuse pas d’entendre. 9 Le fait même que tu fasses les exercices prouve que tu as quelque désir d’écouter. 10 Cela suffit pour établir ton droit à la réponse de Dieu.

10. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, dis-toi souvent que le plan de Dieu pour le salut, et le Sien seul, marchera. 2 Sois attentif à toute tentation d’avoir des rancœurs aujourd’hui, et réponds-leur par la forme suivante de l’idée d’aujourd’hui :

3 Avoir des rancœurs est l’opposé du plan de Dieu pour le salut.

4 Et seul Son plan marchera.

5 Essaie de te souvenir de l’idée d’aujourd’hui quelque six ou sept fois par heure. 6 Il ne pourrait y avoir meilleure façon de passer une demi-minute ou moins que de te souvenir de la Source de ton salut, et de La voir là où Elle est.

Chapitre 3: I. Expiation sans sacrifice

UCEM~LEÇON 70 – Mon salut vient de moi.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 70 - Mon salut vient de moi., Un Cours en Miracles on mars 10, 2016 at 9:02

LEÇON 70

Mon salut vient de moi.

1. Toute tentation n’est rien de plus qu’une forme quelconque de la tentation fondamentale de ne pas croire l’idée d’aujourd’hui. 2 Le salut semble venir de partout sauf de toi. 3 Il en va de même pour la source de la culpabilité. 4 Tu ne vois ni la culpabilité ni le salut comme étant dans ton propre esprit et nulle part ailleurs. 5 Quand tu te rends compte que toute culpabilité est uniquement une invention de ton esprit, tu te rends compte aussi que la culpabilité et le salut doivent être au même endroit. 6 En comprenant cela, tu es sauvé.

2. Voici ce qu’il semble t’en coûter pour accepter l’idée d’aujourd’hui : Elle signifie que rien à l’extérieur de toi ne peut te sauver; rien à l’extérieur de toi ne peut te donner la paix. 2 Mais cela signifie aussi que rien à l’extérieur de toi ne peut te blesser ni troubler ta paix ni te contrarier en aucune façon. 3 L’idée d’aujourd’hui te met en charge de l’univers, où tu es à ta place à cause de ce que tu es. 4 Ce n’est pas un rôle qui peut être accepté partiellement. 5 Et tu dois sûrement commencer à voir que de l’accepter est le salut.

3. Toutefois, tu ne vois peut-être pas clairement pourquoi le fait de reconnaître que la culpabilité est dans ton propre esprit entraîne la prise de conscience que le salut y est aussi. 2 Dieu n’aurait pas mis le remède de la maladie là où il ne peut aider. 3 C’est ainsi que ton esprit a fonctionné, mais guère le Sien. 4 Il veut que tu sois guéri, ainsi a-t-Il gardé la Source de la guérison là où réside le besoin de guérison.

4. Tu as essayé de faire exactement l’opposé, toutes tes tentatives, aussi distordues et fantastiques fussent-elles, visant à séparer la guérison de la maladie à laquelle elle était censée s’appliquer, et ainsi à garder la maladie. 2 Ton but était de garantir que la guérison ne se produirait pas. 3 Le but de Dieu était de garantir qu’elle le ferait.

5. Aujourd’hui nous nous exerçons à nous rendre compte que la Volonté de Dieu et la nôtre sont réellement la même en cela. 2 Dieu veut que nous soyons guéris, et nous ne voulons pas réellement être malades, parce que cela nous rend malheureux. 3 Par conséquent, en acceptant l’idée d’aujourd’hui, nous sommes réellement en accord avec Dieu. 4 Il ne veut pas que nous soyons malades. 5 Nous non plus. 6 Il veut que nous soyons guéris. 7 Nous aussi.

6. Aujourd’hui nous sommes prêts à faire deux périodes d’exercice plus longues qui devraient durer de dix à quinze minutes chacune. 2 Toutefois, nous te laisserons encore décider quand les entreprendre. 3 Nous ferons cela pendant un certain nombre de leçons et il serait bien encore une fois que tu décides à l’avance quels seraient les bons moments de la journée à réserver à chacune d’elles, te conformant ensuite à ta propre décision aussi étroitement que possible.

7. Commence ces périodes d’exercice en répétant l’idée d’aujourd’hui, suivie d’un énoncé par lequel tu signifies que tu reconnais que le salut ne vient de rien à l’extérieur de toi. 2 Tu pourrais le formuler ainsi :

3 Mon salut vient de moi.

4 Il ne peut venir de nulle part ailleurs.

5 Consacre ensuite quelques minutes, les yeux fermés, à passer en revue quelques endroits extérieurs où tu as cherché le salut dans le passé : en d’autres gens, dans les possessions, dans divers évènements et situations, et dans les concepts de soi que tu as cherché à rendre réels. 6 Reconnais qu’il n’est pas là, et dis-toi :

7 Mon salut ne peut venir d’aucune de ces choses.

8 Mon salut vient de moi et seulement de moi.

8. Maintenant nous allons essayer à nouveau d’atteindre la lumière en toi, qui est là où se trouve ton salut. 2 Tu ne peux pas le trouver dans les nuages qui entourent la lumière, or c’est là que tu le cherchais. 3 Il n’y est pas. 4 Il est passé les nuages, dans la lumière qui est au-delà. 5 Souviens-toi que tu auras à traverser les nuages avant de pouvoir atteindre la lumière. 6 Mais souviens-toi aussi que tu n’as jamais rien trouvé dans les motifs nuageux que tu imaginais qui ait duré, ou que tu voulais.

9. Puisque toutes les illusions de salut t’ont déçu, tu ne veux sûrement pas rester dans les nuages, y cherchant vainement des idoles, quand tu pourrais si facilement continuer jusqu’en la lumière du vrai salut. 2 Essaie de dépasser les nuages par n’importe quel moyen qui te plaît. 3 Si cela t’aide, pense que je te tiens par la main et que je te conduis. 4 Et je t’assure que cela ne sera pas un vain fantasme.

10. Pendant les courtes et fréquentes périodes d’exercice d’aujourd’hui, rappelle-toi que c’est de toi que vient ton salut et que rien, sinon tes propres pensées, ne peut freiner ton progrès. 2 Tu es libre de toute interférence extérieure. 3 Tu es en charge de ton salut. 4 Tu es en charge de salut du monde. 5 Puis dis :

6 Mon salut vient de moi.

7 Rien à l’extérieur de moi ne peut me retenir.

8 Au-dedans de moi sont le salut du monde et le mien.

Chapitre 2: VIII. La signification du Jugement dernier

UCEM~LEÇON 69 – Mes rancœurs cachent la lumière du monde en moi.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 69 - Mes rancoeurs cachent la lumière du monde en moi., Un Cours en Miracles on mars 9, 2016 at 9:18

LEÇON 69

Mes rancœurs cachent la lumière du monde en moi.

1. Nul ne peut voir ce que tes rancœurs dissimulent. 2 Parce que tes rancœurs cachent la lumière du monde en toi, chacun est dans les ténèbres, avec toi à ses côtés. 3 Mais comme le voile de tes rancœurs est levé, tu es délivré avec lui. 4 Partage maintenant ton salut avec celui qui se tenait à tes côtés quand tu étais en enfer. 5 Il est ton frère dans la lumière du monde qui vous sauve tous les deux.

2. Aujourd’hui, faisons une autre réelle tentative pour atteindre la lumière en toi. 2 Avant d’entreprendre cela pendant notre période d’exercice plus longue, consacrons quelques minutes à réfléchir à ce que nous essayons de faire. 3 Nous tentons littéralement d’entrer en contact avec le salut du monde. 4 Nous essayons de voir passé le voile de ténèbres qui le garde dissimulé. 5 Nous essayons de laisser le voile être levé et de voir les larmes du Fils de Dieu disparaître dans la lumière du soleil.

3. Commençons aujourd’hui notre période d’exercice plus longue en nous rendant pleinement compte que c’est ainsi, et en étant réellement déterminés à atteindre ce qui nous est plus cher que tout. 2 Le salut est notre seul besoin. 3 Il n’y a pas d’autre but ici et pas d’autre fonction à remplir. 4 Apprendre le salut est notre seul but. 5 Mettons fin aujourd’hui à cette quête ancienne en trouvant la lumière en nous et en la tenant bien haut pour que chacun de ceux qui cherchent avec nous la voie et se réjouisse.

4. Très doucement maintenant, les yeux fermés, essaie de lâcher prise de tout le contenu qui occupe généralement ta conscience. 2 Pense à ton esprit comme à un vaste cercle, entouré d’une couche de lourds et sombres nuages. 3 Tu ne peux voir que les nuages parce que tu sembles être à l’extérieur et tout à fait à part du cercle.

5. De là où tu te tiens, tu ne vois aucune raison de croire qu’il y a une lumière brillante cachée par les nuages. 2 Les nuages semblent être la seule réalité. 3 Ils semblent être tout ce qu’il y a à voir. 4 Par conséquent, tu ne tentes pas de les traverser et de les dépasser, ce qui est la seule façon de te convaincre réellement de leur manque de substance. 5 Nous tenterons de le faire aujourd’hui.

6. Après avoir pensé à l’importance de ce que tu essaies de faire pour toi-même et pour le monde, essaie de te mettre dans un état de calme parfait, en te souvenant seulement à quel point tu veux atteindre la lumière en toi aujourd’hui—maintenant ! 2 Détermine-toi à aller au-delà des nuages. 3 Tends la main et touche-les dans ton esprit. 4 Balaie-les de la main ; sens-les se poser sur tes joues, sur ton front et sur tes paupières quand tu passes au travers. 5 Continue ; les nuages ne peuvent pas t’arrêter.

7. Si tu fais les exercices correctement, tu commenceras à te sentir soulevé et transporté. 2 Ton petit effort et ta petite détermination appellent le pouvoir de l’univers à ton aide, et Dieu Lui-même t’élèvera des ténèbres dans la lumière. 3 Tu es en accord avec Sa Volonté. 4 Tu ne peux pas échouer parce que ta volonté est la Sienne.

8. Aie confiance en ton Père aujourd’hui et sois certain qu’Il t’a entendu et t’a répondu. 2 Tu ne reconnais peut-être pas encore Sa réponse, mais tu peux certes être sûr qu’elle t’est donnée et que tu la recevras. 3 Essaie, tout en tentant d’aller au travers les nuages jusqu’à la lumière, de garder cette confiance à l’esprit. 4 Essaie de te souvenir que tu joins enfin ta volonté à Celle de Dieu. 5 Essaie de garder clairement à l’esprit la pensée que ce que tu entreprends avec Dieu doit réussir. 6 Puis laisse la puissance de Dieu agir en toi et par toi, afin que Sa volonté et la tienne soient faites.

9. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, que tu feras aussi souvent que possible étant donné l’importance qu’a l’idée d’aujourd’hui pour toi et pour ton bonheur, rappelle-toi que tes rancœurs cachent la lumière du monde à ta conscience. 2 Rappelle-toi aussi que tu ne la cherches pas seul, et que tu sais très bien où la chercher. 3 Ensuite, dis :

4 Mes rancœurs cachent la lumière du monde en moi.

5 Je ne peux pas voir ce que j’ai caché.

6 Or je veux la laisser m’être révélée, pour mon salut et le salut du monde.

7 Aussi, dis-toi :

8 Si je garde cette rancœur, la lumière du monde me sera cachée, au cas où tu serais tenté de reprocher quoi que ce soit à quiconque aujourd’hui.

Chapitre 2: VII. Cause et effet

UCEM~LEÇON 68 – L’amour n’a pas de rancoeurs.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 68 - L’amour n’a pas de rancoeurs., Un Cours en Miracles on mars 8, 2016 at 9:21

9 mars ~ 139594800

LEÇON 68

L’amour n’a pas de rancoeurs.

1. Toi que l’amour a créé pareil à soi-même, tu ne peux pas avoir de rancœurs et connaître ton Soi. 2 Avoir de la rancœur, c’est oublier qui tu es. 3 Avoir de la rancœur, c’est te voir toi-même comme un corps. 4 Avoir de la rancœur, c’est laisser l’ego gouverner ton esprit et condamner le corps à la mort. 5 Tu ne te rends peut-être pas encore pleinement compte de ce que cela fait à ton esprit d’avoir des rancœurs. 6 Cela semble te couper de ta Source et te rendre différent de Lui. 7 Cela te fait croire qu’Il est pareil à ce que tu penses être devenu, car nul ne peut concevoir son Créateur différent de soi-même.

2. Coupé de ton Soi, qui garde connaissance d’être pareil à Son Créateur, ton Soi semble dormir, tandis que la partie de ton esprit qui tisse des illusions dans son sommeil paraît être éveillée. 2 Tout cela peut-il venir d’avoir des rancœurs ? 3 Oh oui ! 4 Car celui qui a des rancœurs nie qu’il a été créé par l’amour, et son Créateur est devenu apeurant pour lui dans son rêve de haine. 5 Qui peut rêver de haine et ne pas craindre Dieu ?

3. Autant il est sûr que ceux qui ont des rancœurs vont redéfinir Dieu à leur propre image, autant il est certain que Dieu les a créés pareils à Lui et les a définis comme faisant partie de Lui. 2 Autant il est sûr que ceux qui ont des rancœurs vont ressentir de la culpabilité, autant il est certain que ceux qui pardonnent trouveront la paix. 3 Autant il est sûr que ceux qui ont des rancœurs vont oublier qui ils sont, autant il est certain que ceux qui pardonnent s’en souviendront.

4. Ne serais-tu pas désireux de renoncer à tes rancœurs, si tu croyais que tout cela était vrai ? 2 Peut-être ne penses-tu pas pouvoir lâcher prise de tes rancœurs. 3 Cela, toutefois, n’est qu’une question de motivation. 4 Aujourd’hui nous allons essayer de découvrir comment tu te sentirais sans elles. 5 Si tu réussis ne serait-ce qu’un tout petit peu, tu n’auras plus jamais de problème de motivation.

5. Commence la période d’exercice plus longue d’aujourd’hui en recherchant dans ton esprit ceux contre qui tu as ce que tu considères comme des rancœurs majeures. 2 Certains d’entre eux seront très faciles à trouver. 3 Puis pense aux rancœurs apparemment mineures que tu as contre ceux que tu aimes bien et que tu penses même aimer beaucoup. 4 Il t’apparaîtra vite qu’il n’y a personne contre qui tu ne nourris pas quelque sorte de rancœurs. 5 Cela t’a laissé seul dans tout l’univers dans ta perception de toi-même.

6. Détermine-toi maintenant à voir tous ces gens comme des amis. 2 Dis-leur à tous, en pensant tour à tour à chacun :

3 Je voudrais te voir comme un ami, afin que je me souvienne que tu fais partie de moi, et que j’en vienne à me connaître moi-même.

4 Passe le reste de la période d’exercice à essayer de penser que tu es complètement en paix avec tous et avec tout, en sécurité dans un monde qui te protège et qui t’aime, et que tu aimes en retour. 5 Essaie de sentir la sécurité qui t’entoure, qui plane au-dessus de toi et te soutient. 6 Essaie de croire, même très brièvement, que rien ne peut te nuire en aucune façon. 7 À la fin de la période d’exercice, dis-toi :

8 L’amour n’a pas de rancœurs.

9 Quand je lâche prise de toutes mes rancœurs, je connais que je suis en parfaite sécurité.

7. Les périodes d’exercice plus courtes devraient inclure une application rapide de l’idée d’aujourd’hui sous la forme suivante, chaque fois que surgit une pensée de rancœur contre qui que ce soit, qu’il soit physiquement présent ou non :

2 L’amour n’a pas de rancœurs.

3 Ne me laisse pas trahir mon Soi.

4 De plus, répète l’idée plusieurs fois par heure sous la forme suivante :

5 L’amour n’a pas de rancœurs.

6 Je voudrais m’éveiller à mon Soi en mettant de côté toutes mes rancœurs et en m’éveillant en Lui.

Chapitre 2: VI. Peur et conflit

UCEM~LEÇON 67 – L’amour m’a créé pareil à soi-même.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 67 - L’amour m’a créé pareil à soi-même., Un Cours en Miracles on mars 7, 2016 at 8:51

LEÇON 67

L’amour m’a créé pareil à soi-même.

1. L’idée d’aujourd’hui est un énoncé complet et exact de ce que tu es. 2 C’est pour cela que tu es la lumière du monde. 3 C’est pour cela que Dieu t’a désigné comme le sauveur du monde. 4 C’est pour cela que le Fils de Dieu se tourne vers toi pour son salut. 5 Il est sauvé par ce que tu es. 6 Nous ferons tous nos efforts aujourd’hui pour atteindre cette vérité à ton sujet et pour nous rendre pleinement compte, ne serait-ce qu’un moment, que c’est la vérité.

2. Pendant la période d’exercice plus longue, nous réfléchirons à ta réalité et à sa nature entièrement inchangée et inchangeable. 2 Nous commencerons par répéter cette vérité à ton sujet, puis nous passerons quelques minutes à ajouter quelques pensées pertinentes, telles que :

3 La sainteté m’a créé saint.

4 La bonté m’a créé bon.

5 L’aide m’a créé capable d’aider.

6 La perfection m’a créé parfait.

7 Tout attribut qui est en accord avec Dieu tel qu’Il Se définit Lui-même est approprié. 8 Nous essayons aujourd’hui de défaire ta définition de Dieu et de la remplacer par la Sienne. 9 Nous essayons aussi de souligner le fait que tu fais partie de Sa définition de Lui-même.

3. Après avoir repassé dans ton esprit plusieurs pensées pertinentes de ce genre, essaie de laisser tomber toute pensée pendant un bref intervalle de préparation, puis essaie d’aller plus loin que toutes les images et toutes les idées préconçues que tu as de toi-même, jusqu’à la vérité en toi. 2 Si l’amour t’a créé pareil à soi-même, ce Soi doit être en toi. 3 Et quelque part dans ton esprit, Il est là pour que tu Le trouves.

4. Peut-être trouveras-tu nécessaire de répéter l’idée d’aujourd’hui de temps en temps pour remplacer les pensées qui te distraient. 2 Peut-être aussi trouveras-tu que cela n’est pas suffisant et que tu as besoin de continuer à ajouter d’autres pensées reliées à la vérité à ton sujet. 3 Mais il se peut que tu réussisses à aller plus loin, passé l’intervalle où tu ne penses à rien, jusqu’à prendre conscience d’une lumière éclatante dans laquelle tu te reconnais toi-même tel que l’amour t’a créé. 4 Sois assuré que tu feras beaucoup aujourd’hui pour rapprocher cette prise de conscience, que tu penses avoir réussi ou non.

5. Cela t’aidera particulièrement aujourd’hui de répéter l’idée du jour aussi souvent que tu le pourras. 2 Tu as besoin d’entendre la vérité à ton sujet aussi fréquemment que possible, parce que ton esprit est tellement préoccupé de fausses images de soi. 3 Il serait extrêmement bénéfique de te rappeler quatre ou cinq fois par heure, peut-être davantage, que l’amour t’a créé pareil à soi-même. 4 Entends en cela la vérité sur toi-même.

6. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, essaie de te rendre compte que ce n’est pas ta minuscule voix solitaire qui te dit cela. 2 C’est la Voix pour Dieu, Qui te rappelle ton Père et ton Soi. 3 C’est la Voix de la vérité, qui remplace tout ce que l’ego te dit à ton sujet par la simple vérité au sujet du Fils de Dieu. 4 Tu as été créé par l’amour pareil à soi-même.

Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles

UCEM~LEÇON 66 – Mon bonheur et ma fonction ne font qu’un.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 66 - Mon bonheur et ma fonction ne font qu’un., Un Cours en Miracles on mars 6, 2016 at 9:01

LEÇON 66

Mon bonheur et ma fonction ne font qu’un.

1. Tu as sûrement remarqué que nos dernières leçons mettaient l’accent sur la connexion entre remplir ta fonction et atteindre le bonheur. 2 C’est parce que tu ne vois pas réellement cette connexion. 3 Or il y a plus que juste une connexion entre les deux : ils sont les mêmes. 4 Leurs formes sont différentes mais leur contenu est complètement un.

2. L’ego se bat constamment avec le Saint-Esprit sur la question fondamentale de savoir ce qu’est ta fonction. 2 Ainsi se bat-il constamment avec le Saint-Esprit sur ce qu’est ton bonheur. 3 Ce n’est pas une bataille à deux. 4 L’ego attaque et le Saint-Esprit ne répond pas. 5 Il connaît ce qu’est ta fonction. 6 Il connaît que c’est ton bonheur.

3. Aujourd’hui nous allons tenter d’aller passé cette bataille entièrement in-signifiante pour arriver à la vérité au sujet de ta fonction. 2 Nous ne nous lancerons pas dans d’insensées discussions au sujet de ce qu’elle est. 3 Nous ne deviendrons pas désespérément occupés à définir le bonheur et à déterminer les moyens de l’atteindre. 4 Nous ne complairons pas à l’ego en écoutant ses attaques contre la vérité. 5 Nous serons simplement contents de pouvoir découvrir ce qu’est la vérité.

4. Le but de notre période d’exercice plus longue aujourd’hui est d’accepter le fait qu’il y a non seulement une très réelle connexion entre la fonction que Dieu t’a donnée et ton bonheur, mais qu’ils sont en fait identiques. 2 Dieu te donne seulement le bonheur. 3 Par conséquent, la fonction qu’Il t’a donnée doit être le bonheur, même si elle paraît être différente. 4 Les exercices d’aujourd’hui tentent d’aller au-delà de ces différences d’apparence et de reconnaître un contenu commun là où il existe en vérité.

5. Commence la période d’exercice de dix à quinze minutes en révisant les pensées suivantes :

2 Dieu me donne seulement le bonheur.

3 Il m’a donné ma fonction.

4 Par conséquent, ma fonction doit être le bonheur.

5 Essaie de voir la logique de cet enchaînement, même si tu n’en acceptes pas encore la conclusion. 6 C’est seulement si les deux premières pensées étaient fausses que la conclusion pourrait l’être. 7 Pensons donc aux prémisses pendant un moment, tout en faisant l’exercice.

6. La première prémisse est que Dieu te donne seulement le bonheur. 2 Cela pourrait être faux, bien sûr, mais pour que ce soit faux il est nécessaire de définir Dieu comme quelque chose qu’Il n’est pas. 3 L’Amour ne peut pas donner le mal, et ce qui n’est pas le bonheur est le mal. 4 Dieu ne peut pas donner ce qu’Il n’a pas, et Il ne peut pas avoir ce qu’Il n’est pas. 5 À moins que Dieu te donne seulement le bonheur, Il doit être mauvais. 6 Et c’est cette définition de Lui que tu crois si tu n’acceptes pas la première prémisse.

7. La seconde prémisse est que Dieu t’a donné ta fonction. 2 Nous avons vu qu’il y a seulement deux parties de ton esprit. 3 L’une est gouvernée par l’ego et est faite d’illusions. 4 L’autre est la demeure du Saint-Esprit, où réside la vérité. 5 Il n’y a pas d’autres guides que ceux-là entre lesquels tu puisses choisir et pas d’autres conséquences possibles résultant de ton choix, sinon la peur que l’ego engendre toujours et l’amour qu’offre toujours le Saint-Esprit pour la remplacer.

8. Ainsi, ce doit être que ta fonction est établie par Dieu par Sa Voix, ou qu’elle est faite par l’ego que tu as fait pour Le remplacer. 2 Lequel est vrai ? 3 À moins que Dieu t’ait donné ta fonction, ce doit être un don de l’ego. 4 L’ego a-t-il réellement des dons à faire, étant lui-même une illusion et n’offrant que l’illusion de dons ?

9. Réfléchis à cela pendant la période d’exercice plus longue aujourd’hui. 2 Pense aussi aux nombreuses formes que l’illusion de ta fonction a prises dans ton esprit, et aux nombreuses façons dont tu as essayé de trouver le salut avec l’ego pour guide. 3 L’as-tu trouvé ? 4 Étais-tu heureux ? 5 T’ont-elles apporté la paix ? 6 Nous avons besoin d’une grande honnêteté aujourd’hui. 7 Souviens-toi honnêtement des résultats et demande-toi aussi s’il a jamais été raisonnable d’attendre le bonheur de quoi que ce soit que l’ego ait jamais proposé. 8 Or l’ego est la seule alternative à la Voix du Saint-Esprit.

10. Tu écouteras la folie ou tu entendras la vérité. 2 Essaie de faire ce choix en pensant aux prémisses sur lesquelles repose notre conclusion. 3 Nous pouvons partager cette conclusion, mais aucune autre. 4 Car Dieu Lui-même la partage avec nous. 5 L’idée d’aujourd’hui est un autre pas de géant vers la perception du même comme le même et du différent comme différent. 6 D’un côté sont toutes les illusions. 7 De l’autre est toute la vérité. 8 Essayons aujourd’hui de nous rendre compte que seule la vérité est vraie.

11. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, qui t’aideraient le plus aujourd’hui si elles étaient entreprises deux fois par heure, la forme d’application suivante est suggérée :

2 Mon bonheur et ma fonction ne font qu’un, parce que Dieu m’a donné les deux.

3 Il ne faudra pas plus d’une minute, et probablement moins, pour répéter lentement ces mots et y penser un petit moment tout en les disant.

Chapitre 2: IV. La guérison comme délivrance de la peur

UCEM~LEÇON 65 – Ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 65 - Ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée., Un Cours en Miracles on mars 5, 2016 at 8:40

LEÇON 65

Ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée.

1. L’idée d’aujourd’hui réaffirme ton engagement envers le salut. 2 Elle te rappelle aussi que tu n’as pas d’autre fonction que celle-là. 3 Ces deux pensées sont bien sûr nécessaires pour un engagement total. 4 Le salut ne peut pas être le seul but que tu as tant que tu en chéris encore d’autres. 5 Accepter pleinement le salut pour ta seule fonction entraîne nécessairement deux phases : reconnaître que le salut est ta fonction, puis renoncer à tous les autres buts que tu t’es inventés.

2. C’est la seule façon pour toi de prendre ta juste place parmi les sauveurs du monde. 2 C’est la seule façon de pouvoir dire en le pensant vraiment : ” Ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée.” 3 C’est la seule façon pour toi de trouver la paix d’esprit.

3. Aujourd’hui et pendant les quelques jours suivants, réserve dix à quinze minutes pour une période d’exercice plus soutenue, pendant laquelle tu essaies de comprendre et d’accepter ce que l’idée du jour signifie réellement. 2 L’idée d’aujourd’hui t’offre l’évasion hors de toutes tes difficultés perçues. 3 Elle place la clef ouvrant la porte de la paix, que tu as fermée derrière toi, entre tes propres mains. 4 Elle te donne la réponse à toutes les quêtes que tu as entreprises depuis le commencement des temps.

4. Essaie, si possible, de faire les périodes d’exercice plus longues à peu près au même moment chaque jour. 2 Essaie aussi de fixer cet horaire par avance, puis de t’y tenir aussi étroitement que possible. 3 Le but est d’organiser ta journée de telle sorte que tu as réservé du temps pour Dieu, comme pour tous les objectifs et les buts banals que tu poursuivras. 4 Cela fait partie de l’entraînement à long terme en vue d’acquérir la discipline dont ton esprit a besoin pour que le Saint-Esprit puisse l’utiliser constamment dans le but qu’Il partage avec toi.

5. Commence les périodes d’exercice plus longues par une révision de l’idée du jour. 2 Puis ferme les yeux, répète-toi l’idée encore une fois et examine ton esprit avec soin pour intercepter toutes les pensées qui le traversent. 3 Au début, n’essaie pas de te concentrer seulement sur les idées reliées à l’idée du jour. 4 Essaie plutôt de dévoiler chaque pensée qui surgit pour lui faire interférence. 5 Note-les toutes au fur et à mesure qu’elles te viennent, avec autant de détachement que possible, puis écarte chacune d’elles en te disant :

6 Cette pensée reflète un but qui m’empêche d’accepter ma seule fonction.

6. Au bout d’un moment, les pensées qui font interférence seront plus difficiles à trouver. 2 Toutefois, essaie de continuer environ une minute de plus, en tâchant d’intercepter quelques-unes des vaines pensées qui avaient échappé à ton attention auparavant, mais sans te forcer ni te donner trop de peine. 3 Puis dis-toi :

4 Que sur cette table rase ma vraie fonction soit écrite pour moi.

5 Tu n’as pas besoin d’employer exactement ces mots-là, mais essaie de sentir que tu es désireux de voir tes illusions de buts être remplacées par la vérité.

7. Finalement, répète une fois de plus l’idée d’aujourd’hui, puis consacre le reste de la période d’exercice à essayer de te concentrer sur l’importance qu’elle a pour toi, le soulagement que son acceptation t’apportera en résolvant tes conflits une fois pour toutes, et la mesure dans laquelle tu veux réellement le salut malgré tes propres sottes idées contraires.

8. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, qui devraient être entreprises au moins un fois par heure, utilise la forme suivante pour appliquer l’idée d’aujourd’hui :

2 Ma seule fonction est celle que Dieu m’a donnée.

3 Je n’en veux pas d’autre et je n’en ai pas d’autre.

4 Ferme parfois les yeux en faisant cet exercice, et parfois laisse-les ouverts et regarde autour de toi. 5 C’est ce que tu vois maintenant qui sera totalement changé quand tu auras complètement accepté l’idée d’aujourd’hui.

Chapitre 2: III. L’autel de Dieu

UCEM~LEÇON 64 – Que je n’oublie pas ma fonction.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 64 - Que je n’oublie pas ma fonction., Un Cours en Miracles on mars 4, 2016 at 9:08

LEÇON 64

Que je n’oublie pas ma fonction.

1. L’idée d’aujourd’hui n’est qu’une autre façon de dire : “Ne me laisse pas m’égarer en tentation.” 2 Le but du monde que tu vois est d’obscurcir ta fonction de pardon et de te fournir une justification pour l’oublier. 3 C’est la tentation d’abandonner Dieu et Son Fils en prenant une apparence physique. 4 C’est cela que les yeux du corps regardent.

2. De tout ce que les yeux du corps semblent voir, il n’est rien qui puisse être autre chose qu’une forme de tentation, puisque cela était le but même du corps. 2 Or nous avons appris que le Saint-Esprit a une autre utilisation pour toutes les illusions que tu as faites et qu’Il voit donc en elles un autre but. 3 Pour le Saint-Esprit, le monde est un lieu où tu apprends à te pardonner ce que tu penses être tes péchés. 4 Dans cette perception, l’apparence physique de la tentation devient la reconnaissance spirituelle du salut.

3. Pour réviser nos quelques dernières leçons, ta fonction ici est d’être la lumière du monde, une fonction à toi donnée par Dieu. 2 C’est seulement l’arrogance de l’ego qui te conduit à remettre cela en question, et seulement la peur de l’ego qui t’induit à te considérer toi-même comme indigne de la tâche que Dieu Lui-même t’a assignée. 3 Le salut du monde attend ton pardon, parce que par lui le Fils de Dieu échappe de toutes les illusions, et ainsi de toute tentation. 4 Le Fils de Dieu, c’est toi.

4. Ce n’est qu’en remplissant la fonction à toi donnée par Dieu que tu seras heureux. 2 La raison en est que ta fonction est d’être heureux en utilisant les moyens par lesquels le bonheur devient inévitable. 3 Il n’y a pas d’autre voie. 4 Par conséquent, chaque fois que tu choisis de remplir ou non ta fonction, tu choisis en réalité d’être heureux ou non.

5. Souvenons-nous de cela aujourd’hui. 2 Souvenons-nous-en le matin et encore le soir, ainsi que tout le long de la journée. 3 Prépare-toi à l’avance pour toutes les décisions que tu prendras aujourd’hui en te souvenant qu’elles sont toutes réellement très simples. 4 Chacune conduira au bonheur ou au malheur. 5 Une décision aussi simple peut-elle vraiment être difficile à prendre ? 6 Ne laisse pas la forme de la décision te tromper. 7 Une complexité de forme n’implique pas une complexité de contenu. 8 Il est impossible qu’une quelconque décision sur terre puisse avoir un contenu différent de ce simple et unique choix. 9 C’est le seul choix que voit le Saint-Esprit. 10 Par conséquent, c’est le seul choix qui soit.

6. Aujourd’hui, donc, exerçons-nous avec ces pensées :

2 Que je n’oublie pas ma fonction.

3 Que je n’essaie pas de substituer la mienne à celle de Dieu.

4 Que je pardonne et sois heureux.

5 Une fois au moins aujourd’hui, consacre dix ou quinze minutes à y réfléchir les yeux fermés. 6 Des pensées qui s’y rapportent te viendront qui t’aideront, si tu te souviens de l’importance cruciale que ta fonction a pour toi et pour le monde.

7. Pendant les applications fréquentes de l’idée d’aujourd’hui tout le long de la journée, consacre plusieurs minutes à réviser ces pensées, puis à ne penser qu’à elles et à rien d’autre. 2 Ce sera difficile, particulièrement au début, puisque tu n’es pas compétent dans la discipline mentale que cela requiert. 3 Tu auras peut-être besoin de répéter assez souvent : “Que je n’oublie pas ma fonction”, pour t’aider à te concentrer.

8. Deux formes de périodes d’exercice plus courtes sont requises. 2 Par moments, fais les exercices les yeux fermés, en essayant de te concentrer sur les pensées que tu utilises. 3 À d’autres moments, garde les yeux ouverts après avoir révisé les pensées, puis regarde lentement autour de toi, sans faire de choix, en te disant :

4 Voici le monde que ma fonction est de sauver.

Chapitre 2: II. L’Expiation comme défense

UCEM~LEÇON 63 – La lumière du monde apporte la paix à chaque esprit par mon pardon.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 63 - La lumière du monde apporte la paix à chaque esprit par mon pardon., Un Cours en Miracles on mars 3, 2016 at 9:21

LEÇON 63

La lumière du monde apporte la paix à chaque esprit par mon pardon.

1. Comme tu es saint, toi qui as le pouvoir d’apporter la paix à chaque esprit ! 2 Comme tu es béni, toi qui peux apprendre à reconnaître le moyen de laisser cela être fait par toi ! 3 Quel but pourrais-tu avoir qui t’apporterait un plus grand bonheur ?

2. Tu es certes la lumière du monde, avec une telle fonction. 2 Le Fils de Dieu se tourne vers toi pour sa rédemption. 3 Tu peux la lui donner, car c’est à toi qu’elle appartient. 4 N’accepte pas de but banal ni d’in-signifiant désir à sa place, ou tu oublieras ta fonction et laisseras le Fils de Dieu en enfer. 5 Ce qui t’est demandé, ce n’est pas une vaine requête. 6 Ce qui t’est demandé, c’est d’accepter le salut afin que tu puisses le donner.

3. En reconnaissant l’importance de cette fonction, nous serons heureux de nous la rappeler très souvent aujourd’hui. 2 Nous commencerons la journée en l’acceptant pour vraie, et nous finirons la journée en l’ayant présente à l’esprit. 3 Et tout le long de la journée, nous répéterons ceci aussi souvent que possible :

4 La lumière du monde apporte la paix à chaque esprit par mon pardon.

5 Je suis le moyen désigné par Dieu pour le salut du monde.

4. Si tu fermes les yeux, tu trouveras probablement qu’il est plus facile de laisser venir à toi des pensées qui s’y rapportent pendant les une ou deux minutes que tu devrais consacrer à considérer cela. 2 Toutefois, n’attends pas une telle occasion. 3 Aucune chance ne devrait être perdue de renforcer l’idée d’aujourd’hui. 4 Souviens-toi que le Fils de Dieu se tourne vers toi pour son salut. 5 Et Qui d’autre que ton Soi doit être Son Fils ?

Chapitre 2: I. Les origines de la séparation

UCEM~LEÇON 62 – Le pardon est ma fonction en tant que lumière du monde.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 62 - Le pardon est ma fonction en tant que lumière du monde., Un Cours en Miracles on mars 2, 2016 at 9:12

LEÇON 62

Le pardon est ma fonction en tant que lumière du monde.

1. C’est ton pardon qui portera le monde des ténèbres à la lumière. 2 C’est ton pardon qui te laisse reconnaître la lumière dans laquelle tu vois. 3 Le pardon démontre que tu es la lumière du monde. 4 C’est par ton pardon que la vérité à ton sujet te revient en mémoire. 5 Par conséquent, dans ton pardon réside ton salut.

2. Les illusions sur toi-même et sur le monde ne font qu’un. 2 C’est pourquoi tout pardon est un don fait à toi-même. 3 Ton but est de découvrir qui tu es, ayant nié ton Identité en attaquant la création et son Créateur. 4 Maintenant tu apprends comment te souvenir de la vérité. 5 Car cette attaque doit être remplacée par le pardon, afin que les pensées de vie puissent remplacer les pensées de mort.

3. Souviens-toi que dans chaque attaque, tu fais appel à ta propre faiblesse; alors que chaque fois que tu pardonnes, tu fais appel à la force du Christ en toi. 2 Alors ne commences-tu pas à comprendre ce que le pardon fera pour toi ? 3 Il ôtera de ton esprit tout sentiment de faiblesse, de tension et de fatigue. 4 Il enlèvera toute peur, toute culpabilité et toute douleur. 5 Il rendra à ta conscience l’invulnérabilité et la puissance que Dieu a données à Son Fils.

4. Réjouissons-nous de commencer et de terminer cette journée en répétant l’idée d’aujourd’hui, et de l’utiliser aussi fréquemment que possible tout le long de la journée. 2 Elle aidera à rendre la journée aussi heureuse pour toi que Dieu veut que tu sois. 3 Et elle aidera ceux qui t’entourent, aussi bien que ceux qui semblent être très loin dans l’espace et le temps, à partager ce bonheur avec toi.

5. Dis-toi aujourd’hui, aussi souvent que tu le peux, les yeux fermés si possible :

2 Le pardon est ma fonction en tant que lumière du monde.

3 Je voudrais remplir ma fonction afin d’être heureux.

4 Puis consacre une minute ou deux à considérer ta fonction ainsi que le bonheur et la délivrance qu’elle t’apportera. 5 Laisse venir librement les pensées qui s’y rapportent, car ton cœur reconnaîtra ces paroles et dans ton esprit est la conscience qu’elles sont vraies. 6 Si ton attention s’égare, répète l’idée et ajoute :

7 Je voudrais m’en souvenir parce que je veux être heureux.

Chapitre 1: VII. Distorsions des impulsions

UCEM~LEÇON 61 – Je suis la lumière du monde.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 61 - Je suis la lumière du monde., Un Cours en Miracles on mars 1, 2016 at 8:59

LEÇON 61

Je suis la lumière du monde.

1. Qui est la lumière du monde, sinon le Fils de Dieu ? 2 Cela n’est donc qu’un simple énoncé de la vérité à ton sujet. 3 C’est l’opposé d’un énoncé d’orgueil, d’arrogance ou de tromperie de soi. 4 Cela ne décrit pas le concept de soi que tu as fait. 5 Cela ne s’applique à aucune des caractéristiques dont tu as doté tes idoles. 6 Cela s’applique à toi tel que Dieu t’a créé. 7 C’est un simple énoncé de la vérité.

2. Pour l’ego, l’idée d’aujourd’hui est le summum de la glorification de soi. 2 Mais l’ego ne comprend pas l’humilité, qu’il prend pour un rabaissement de soi. 3 L’humilité consiste à accepter ton rôle dans le salut et à n’en prendre aucun autre. 4 Ce n’est pas de l’humilité que d’insister pour dire que tu ne peux pas être la lumière du monde si telle est la fonction que Dieu t’a assignée. 5 Il n’y a que l’arrogance qui affirmerait que cette fonction ne peut être pour toi, et l’arrogance est toujours de l’ego.

3. La véritable humilité requiert que tu acceptes l’idée d’aujourd’hui, parce que c’est la Voix de Dieu qui te dit qu’elle est vraie. 2 C’est un premier pas vers l’acceptation de ta fonction réelle sur terre. 3 C’est un pas de géant vers la prise de ta juste place dans le salut. 4 C’est l’assertion positive de ton droit d’être sauvé, et c’est l’admission du pouvoir qui t’est donné de sauver autrui.

4. Tâche de penser à cette idée aussi souvent que possible aujourd’hui. 2 C’est la réponse parfaite à toutes les illusions et donc à toute tentation. 3 Elle porte à la vérité toutes les images que tu as faites sur toi-même et elle t’aide à partir en paix, débarrassé de ton fardeau et certain de ton but.

5. Autant de périodes d’exercice que possible devraient être entreprises aujourd’hui, bien que chacune n’ait pas besoin de dépasser une minute ou deux. 2 Elles devraient commencer en te disant :

3 Je suis la lumière du monde.

4 Cela est ma seule fonction.

5 C’est pourquoi je suis ici.

6 Puis pense à ces énoncés pendant un petit moment, de préférence les yeux fermés si la situation le permet. 7 Laisse quelques pensées pertinentes te venir à l’esprit, et répète-toi l’idée si ton esprit s’égare de la pensée centrale.

6. Assure-toi de commencer et de finir la journée par une période d’exercice. 2 Ainsi tu t’éveilleras en admettant la vérité à ton sujet, tu la renforceras tout le long de la journée et tu t’endormiras en réaffirmant ta fonction et ton seul but ici. 3 Ces deux périodes d’exercice peuvent être plus longues que les autres, si tu trouves qu’elles t’aident et si tu veux les prolonger.

7. L’idée d’aujourd’hui va bien au-delà de la vue mesquine de l’ego sur ce que tu es et ce qu’est ton but. 2 Pour toi qui apporte le salut, cela est bien sûr nécessaire. 3 C’est le premier de plusieurs pas de géant que nous ferons dans les quelques semaines qui viennent. 4 Essaie aujourd’hui de commencer à bâtir un solide fondement pour ces avancées. 5 Tu es la lumière du monde. 6 Dieu a bâti Son plan pour le salut de Son Fils sur toi.

Chapitre 1: VI. L’illusion de besoins