Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for the ‘UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.’ Category

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 12, 2017 at 7:14

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque

contre le plan de Dieu pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

Choisis à nouveau – LE NOM DE DIEU EST MON HÉRITAGE.

Chapitre 2: V. La fonction du faiseur de miracles

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 12, 2016 at 9:13

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque

contre le plan de Dieu pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

Chapitre 3: II. Les miracles comme perception vraie

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 12, 2015 at 8:08

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque

contre le plan de Dieu pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut. on mars 12, 2014 at 11:30

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque

contre le plan de Dieu pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 12, 2013 at 11:17

13 MARS ~ sans-rancune-152a4d5

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 12, 2012 at 11:57

13 MARS ~  dessiner-peindre-corps-humain-ressources-sur--L-1

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

AUDIO

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

  • 6 Qu’est ce que le salut, Père ?
  • 7 Je ne le sais pas.
  • 8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

  • 2 Qu’est-ce que le salut, Père ?
  • 3 Je ne le sais pas.
  • 4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

  • 3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.
  • 4 Laisse-moi l’accepter à la place.
  • 5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 13, 2011 at 1:51

13 mars ~ innerselflightonheart

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu

pour le salut.

L’audio de la leçon 72 ici

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

  • 6 Qu’est ce que le salut, Père ?
  • 7 Je ne le sais pas.
  • 8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

  • 2 Qu’est-ce que le salut, Père ?
  • 3 Je ne le sais pas.
  • 4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

  • 3 Avoir des rancœurs est une attaque
  • contre le plan de Dieu pour le salut.
  • 4 Laisse-moi l’accepter à la place.
  • 5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 13, 2010 at 1:13

13 mars ~ innerselflightonheart

LEÇON 72

Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu

pour le salut.

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancœurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancœur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancœurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ?

7 Je ne le sais pas.

8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancœurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancœurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ?

3 Je ne le sais pas.

4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancœurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

4 Laisse-moi l’accepter à la place.

5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

L’Inspiration

L’autel de Dieu

1. L’Expiation ne peut être acceptée en toi qu’en libérant la lumière intérieure. 2 Depuis la séparation, les défenses ont été utilisées presque uniquement pour défendre contre l’Expiation, et ainsi maintenir la séparation. 3 En général cela est vu comme un besoin de protéger le corps. 4 Les nombreux fantasmes corporels auxquels se livrent les esprits viennent de la croyance distordue que le corps peut être utilisé comme moyen d’atteindre à l’«expiation». 5 Percevoir le corps comme un temple n’est qu’une première étape dans la correction de cette distorsion, parce qu’elle n’en change qu’une partie. 6 Elle reconnaît que l’Expiation au sens physique est impossible. 7 Toutefois, l’étape suivante consiste à se rendre compte qu’un temple n’est pas du tout une structure. 8 Sa véritable sainteté réside dans l’autel intérieur autour duquel la structure est bâtie. 9 L’importance accordée aux belles structures est un signe de la peur de l’Expiation, et l’indésir d’atteindre l’autel même. 10 L’œil physique ne peut pas voir la réelle beauté du temple. 11 Par contre, la vue spirituelle ne peut pas du tout voir la structure parce que c’est une vision parfaite. 12 Toutefois, elle peut voir l’autel d’une manière parfaitement claire.

2. Pour être parfaitement efficace, l’Expiation a sa place au centre de l’autel intérieur, où elle défait la séparation et rétablit l’entièreté de l’esprit. 2 Avant la séparation, l’esprit était invulnérable à la peur, parce que la peur n’existait pas. 3 La séparation et la peur sont toutes deux des malcréations qui doivent être défaites pour la restauration du temple et pour l’ouverture de l’autel afin d’y recevoir l’Expiation. 4 Cela guérit la séparation en plaçant en toi la seule défense efficace contre toute pensée de séparation, te rendant parfaitement invulnérable.

3. L’acceptation de l’Expiation par chacun n’est qu’une affaire de temps. 2 Cela peut paraître contredire la libre volonté parce que la décision finale est inévitable, mais il n’en est rien. 3 Tu peux temporiser et tu es capable d’une énorme procrastination, mais tu ne peux pas quitter entièrement ton Créateur, Qui a fixé des limites à ton aptitude à malcréer. 4 Une volonté emprisonnée engendre une situation qui, à l’extrême, devient tout à fait intolérable. 5 La tolérance à la douleur peut être grande, mais elle n’est pas sans limite. 6 Tôt ou tard chacun finit par reconnaître, même très vaguement, qu’il doit y avoir une meilleure voie. 7 En s’affirmant, cette re-connaissance devient un tournant. 8 À la fin, cela réveille à nouveau la vision spirituelle, tout en diminuant l’investissement en la vue physique. 9 Cet investissement alternant dans les deux niveaux de perception est ressenti habituellement comme un conflit, qui peut devenir très aigu. 10 Mais l’issue est aussi certaine que Dieu.

4. La vision spirituelle ne peut pas voir l’erreur, littéralement, et ne cherche à voir que l’Expiation. 2 Toutes les solutions que recherche l’œil physique se dissolvent. 3 La vision spirituelle regarde à l’intérieur et reconnaît immédiatement que l’autel a été profané et qu’il a besoin d’être réparé et protégé. 4 Parfaitement consciente de la défense juste, elle passe outre toutes les autres et regarde passé l’erreur vers la vérité. 5 À cause de la force de sa vision, elle met l’esprit à son service. 6 Cela rétablit le pouvoir de l’esprit et le rend de plus en plus incapable de tolérer le retard, car il se rend compte que celui-ci ne fait qu’ajouter une douleur inutile. 7 En conséquence, l’esprit devient de plus en plus sensible à ce qu’il aurait considéré autrefois comme l’intrusion de très légers malaises.

5. Les enfants de Dieu ont droit au parfait bien-être qui provient d’une confiance parfaite. 2 Tant qu’ils n’ont pas accompli cela, ils se gaspillent eux-mêmes et gaspillent leurs véritables pouvoirs créateurs en de vaines tentatives pour arriver à un plus grand bien-être par des moyens inappropriés. 3 Mais les vrais moyens leur sont déjà fournis, qui ne comportent absolument aucun effort de leur part. 4 L’Expiation est le seul don digne d’être offert à l’autel de Dieu, à cause de la valeur de l’autel même. 5 Il fut créé parfait et il est entièrement digne de recevoir la perfection. 6 Dieu et Ses créations sont complètement interdépendants. 7 Il dépend d’elles parce qu’Il les a créées parfaites. 8 Il leur a donné Sa paix pour qu’elles ne puissent pas être ébranlées et ne puissent  pas être trompées. 9 Chaque fois que tu as peur, tu es trompé, et ton esprit ne peut pas servir le Saint-Esprit. 10 Cela t’affame en te niant ton pain quotidien. 11 Dieu est seul sans Ses Fils et ils sont seuls sans Lui. 12 Ils doivent apprendre à regarder le monde comme un moyen de guérir la séparation. 13 L’Expiation est la garantie qu’ils finiront par y parvenir.

UCEM~LEÇON 72 – Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 72 - Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on mars 13, 2009 at 4:00

13 mars ~ kandinskybleujaunerouge

La leçon ici

1. Bien que nous ayons reconnu que le plan de l’ego pour le salut est l’opposé de celui de Dieu, nous n’avons pas encore souligné que c’est une attaque active contre Son plan et un effort délibéré pour le détruire. 2 Dans cette attaque, sont assignés à Dieu les attributs qui sont en fait associés à l’ego, tandis que l’ego paraît prendre les attributs de Dieu.

2. Le souhait fondamental de l’ego est de remplacer Dieu. 2 De fait, l’ego est l’incarnation physique de ce souhait. 3 Car ce souhait est ce qui semble entourer l’esprit d’un corps, le gardant séparé et seul, incapable d’atteindre d’autres esprits sauf par l’entremise du corps qui a été fait pour l’emprisonner. 4 Ce qui est une limite à la communication ne peut pas être le meilleur moyen d’étendre la communication. 5 C’est pourtant ce que l’ego voudrait te faire croire.

3. Bien que la tentative soit évidente ici, qui vise à garder les limitations qu’un corps imposerait, la raison pour laquelle avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut n’est peut-être pas aussi apparente. 2 Mais considérons le genre de choses pour lesquelles tu es enclin à avoir des rancoeurs. 3 Ne sont-elles pas toujours associées à quelque chose que fait un corps ? 4 Une personne dit quelque chose que tu n’aimes pas. 5 Elle fait quelque chose qui te déplaît. 6 Elle “trahit” ses pensées hostiles dans sa conduite.

4. Tu ne t’occupes pas ici de ce qu’est la personne. 2 Au contraire, tu te soucies exclusivement de ce qu’elle fait dans un corps. 3 Tu fais plus que manquer de l’aider à se libérer des limitations du corps. 4 Tu essaies activement de l’y retenir en le confondant avec elle, et en les jugeant comme ne faisant qu’un. 5 En cela Dieu est attaqué, car si Son Fils n’est qu’un corps, Il doit l’être aussi. 6 Un créateur entièrement différent de sa création est inconcevable.

5. Si Dieu est un corps, quel doit être Son plan pour le salut ? 2 Que pourrait-il être, sinon la mort ? 3 En essayant de Se présenter comme l’Auteur de la vie et non de la mort, Il est menteur et trompeur, plein de fausses promesses, offrant des illusions à la place de la vérité. 4 La réalité apparente du corps rend cette vue de Dieu tout à fait convaincante. 5 En fait, si le corps était réel, il serait certes difficile d’échapper à cette conclusion. 6 Et chaque rancoeur que tu as insiste sur le fait que le corps est réel. 7 Elle passe entièrement sur ce qu’est ton frère. 8 Elle renforce ta croyance qu’il est un corps et pour cela elle le condamne. 9 Et elle affirme que son salut doit être la mort, projetant cette attaque sur Dieu et L’en tenant responsable.

6. Dans cette arène soigneusement préparée, où des animaux en colère cherchent leur proie et où la miséricorde ne peut entrer, l’ego vient te sauver. 2 Dieu t’a fait corps. 3 Très bien. 4 Acceptons-le et réjouissons-nous. 5 En tant que corps, ne te laisse pas priver de ce que le corps offre. 6 Prends le peu que tu peux obtenir. 7 Dieu ne t’a rien donné. 8 Le corps est ton seul sauveur. 9 Il est la mort de Dieu et ton salut.

7. Voilà la croyance universelle du monde que tu vois. 2 Certains haïssent le corps et ils essaient de le blesser et de l’humilier. 3 D’autres aiment le corps et ils essaient de le glorifier et de l’exalter. 4 Mais tant que le corps se tient au centre de ton concept de toi-même, tu attaques le plan de Dieu pour le salut et tu nourris tes rancoeurs contre Lui et Sa création afin de ne pas entendre la Voix de la vérité et de ne pas L’accueillir comme Amie. 5 Le sauveur que tu as choisi prend Sa place. 6 C’est ton ami; Il est ton ennemi.

8. Aujourd’hui nous allons essayer d’arrêter ces attaques insensées contre le salut. 2 Nous essaierons plutôt de l’accueillir. 3 Ta perception sens dessus dessous a été ruineuse à ta paix d’esprit. 4 Tu t’es vu dans un corps avec la vérité à l’extérieur de toi, enfermée loin de ta conscience par les limitations du corps. 5 Nous allons maintenant essayer de voir cela différemment.

9. La lumière de la vérité est en nous, où Dieu l’a placée. 2 C’est le corps qui est à l’extérieur de nous, et il ne nous concerne pas. 3 Être sans un corps, c’est être dans notre état naturel. 4 Reconnaître la lumière de la vérité en nous, c’est nous reconnaître tels que nous sommes. 5 Voir notre Soi séparé du corps, c’est mettre fin à l’attaque contre le plan de Dieu pour le salut et l’accepter à la place. 6 Or partout où Son plan est accepté, il est déjà accompli.

10. Notre but durant les périodes d’exercice plus longues aujourd’hui est de prendre conscience que le plan de Dieu pour le salut a déjà été accompli en nous. 2 Pour atteindre ce but, nous devons remplacer l’attaque par l’acceptation. 3 Aussi longtemps que nous l’attaquons, nous ne pouvons pas comprendre ce qu’est le plan que Dieu a pour nous. 4 Par conséquent, nous attaquons ce que nous ne reconnaissons pas. 5 Nous allons maintenant essayer de mettre le jugement de côté et de demander ce qu’est le plan que Dieu a pour nous :

6 Qu’est ce que le salut, Père ? 7 Je ne le sais pas. 8 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

9 Puis nous attendrons quiètement Sa réponse. 10 Nous avons attaqué le plan de Dieu pour le salut sans attendre d’avoir entendu ce qu’il est. 11 Nous avons crié nos rancoeurs si fort que nous n’avons pas écouté Sa Voix. 12 Nous avons utilisé nos rancoeurs pour nous fermer les yeux et nous boucher les oreilles.

11. Maintenant nous voudrions voir et entendre et apprendre. 2 “Qu’est-ce que le salut, Père ? ” 3 Demande et la réponse te sera donnée. 4 Cherche et tu trouveras. 5 Nous ne demandons plus à l’ego ce qu’est le salut et où le trouver. 6 Nous le demandons à la vérité. 7 Tu peux donc être certain que la réponse sera vraie à cause de Celui à Qui tu la demandes.

12. Chaque fois que tu sens ta confiance décliner et tes espoirs de succès vaciller et s’éteindre, répète ta question et ta requête, en te souvenant que tu demandes à l’infini Créateur de l’infini, Qui t’a créé pareil à Lui :

2 Qu’est-ce que le salut, Père ? 3 Je ne le sais pas. 4 Dis-le-moi, afin que je comprenne.

5 Il répondra. 6 Sois déterminé à entendre.

13. Une ou peut-être deux périodes d’exercice plus courtes par heure suffiront aujourd’hui, puisqu’elles seront un peu plus longues que d’habitude. 2 Ces exercices devraient commencer ainsi :

3 Avoir des rancoeurs est une attaque contre le plan de Dieu pour le salut. 4 Laisse-moi l’accepter à la place. 5 Qu’est-ce que le salut, Père ?

6 Puis attends en silence une minute environ, préférablement les yeux fermés, et écoute Sa réponse.

L’inspiration

Quelles limites puis-je imposer au Fils de Dieu ? (L-II.280 ici)

1. Celui que Dieu a créé sans limites est libre. 2 Je peux lui inventer un emprisonnement, mais seulement dans les illusions et non dans la vérité. 3 Nulle Pensée de Dieu n’a quitté l’Esprit de son Père. 4 Nulle Pensée de Dieu n’est le moindrement limitée. 5 Nulle Pensée de Dieu n’est autre que pure à jamais. 6 Puis-je imposer des limites au Fils de Dieu, dont le Père a voulu qu’il soit sans limites et pareil à Lui en liberté et en amour ?

2. Que je rende honneur aujourd’hui à Ton Fils, car c’est la seule façon de trouver la voie qui mène à Toi. 2 Père, je n’impose pas de limites au Fils que Tu aimes et que Tu as créé sans limites. 3 L’honneur que je lui rends est à Toi et ce qui est à Toi m’appartient aussi.