Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for the ‘UCEM~LEÇON 345 – Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus.’ Category

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 10, 2016 at 8:29

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

DEUXIÈME PARTIE – INTRODUCTION

Qu’est-ce qu’un miracle ?

12. Instructions de dernière minute spécialement pour toi.

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 10, 2015 at 10:14

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

Qu’est-ce qu’un miracles ?

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 10, 2014 at 10:13

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 11, 2013 at 12:20

11 déc ~ dscf0732a

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 11, 2012 at 12:18

11 déc ~ dscf0732a

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 11, 2011 at 1:16

11 déc ~ dscf0732a

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

AUDIO

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 11, 2010 at 12:22

11 déc ~ dscf0732a

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

L’audio de la leçon 345 ici

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

UCEM~LEÇON 345 – Je n’offre que des miracles aujourd’hui, car je voudrais qu’ils me soient rendus.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 345 - Je n'offre que des miracles aujourd'hui, car je voudrais qu'ils me soient rendus., Un Cours en Miracles on décembre 11, 2009 at 4:12

11 déc ~ dscf0732a

LEÇON 345

Je n’offre que des miracles aujourd’hui,

car je voudrais qu’ils me soient rendus.

1. Père, un miracle reflète les dons que Tu me fais, à moi Ton Fils. 2 Et chaque miracle que je fais m’est rendu, me rappelant que la loi de l’amour est universelle. 3 Même ici il prend une forme qui peut être reconnue et vue à l’œuvre. 4 Les miracles que je donne me sont rendus exactement sous la forme dont j’ai besoin pour m’aider avec les problèmes que je perçois. 5 Père, au Ciel c’est différent, car là il n’y a pas de besoins. 6 Mais ici sur terre, le miracle est plus près de Tes dons qu’aucun autre don que je puisse faire. 7 Que je fasse donc aujourd’hui ce seul don qui, né du pardon véritable, éclaire la voie que je dois parcourir pour me souvenir de Toi.

2. Paix à tous les cœurs qui cherchent aujourd’hui. 2 La lumière est venue offrir des miracles afin de bénir le monde fatigué. 3 Il trouvera le repos aujourd’hui, car nous offrirons ce que nous avons reçu.

L’Inspiration

Les leçons du Saint-Esprit

1. Comme tout bon enseignant, le Saint-Esprit en connaît plus que tu n’en connais maintenant, mais Il n’enseigne que pour te rendre égal à Lui. 2 Tu t’étais déjà enseigné faussement, ayant cru ce qui n’était pas vrai. 3 Tu ne croyais pas en ta propre perfection. 4 Dieu t’enseignerait-Il que tu as fait un esprit divisé, quand Il ne connaît ton esprit qu’entier ? 5 Ce que Dieu connaît, c’est que Ses canaux de communication ne Lui sont  pas ouverts, de sorte qu’Il ne peut pas impartir Sa joie et connaître que Ses enfants sont entièrement joyeux. 6 Donner Sa joie est un processus continu, non dans le temps mais dans l’éternité. 7 L’extension de Dieu vers l’extérieur, mais non Sa complétude, est bloquée quand la Filialité ne communique pas avec Lui en ne faisant qu’un. 8 Alors Il a pensé :  » Mes enfants dorment et doivent être réveillés.  »

2. Comment peux-tu réveiller des enfants plus tendrement qu’en leur parlant d’une Voix douce qui ne les effraiera pas mais leur rappellera simplement que la nuit est finie et que la lumière est venue ? 2 Tu ne les informes pas que les cauchemars qui les ont tellement effrayés ne sont pas réels, parce que les enfants croient en la magie. 3 Tu leur donnes simplement l’assurance qu’ils sont en sécurité maintenant. 4 Ensuite tu leur apprends à faire la différence entre dormir et être éveillé, pour leur faire comprendre qu’ils n’ont pas besoin d’avoir peur des rêves. 5 Ainsi, quand viennent de mauvais rêves, ils feront eux-mêmes appel à la lumière pour les dissiper.

3. Un sage enseignant enseigne par l’approche et non par l’évitement. 2 Il n’insiste pas sur ce que tu dois éviter pour ne pas te blesser, mais sur ce qu’il te faut apprendre pour avoir la joie. 3 Pense à la peur et à la confusion qu’un enfant éprouverait si on lui disait :  » Ne fais pas ceci parce que cela va te blesser et te mettre en danger; mais si tu fais cela plutôt, tu éviteras de te blesser, tu seras en sécurité et alors tu n’auras pas peur.  » 4 Il vaut sûrement mieux n’utiliser que ces trois mots :  » Fais seulement cela !  » 5 Ce simple énoncé est parfaitement clair, facile à comprendre et très facile à retenir.

4. Le Saint-Esprit ne détaille jamais les erreurs parce qu’Il n’effraie pas les enfants, et ceux qui manquent de sagesse sont des enfants. 2 Or Il répond toujours à leur appel, et le fait qu’ils peuvent compter sur Lui les rend plus certains. 3 Il est vrai que les enfants confondent fantasmes et réalité, et ils sont effrayés parce qu’ils ne font pas la différence. 4 Le Saint-Esprit ne fait pas de distinction entre les rêves. 5 Il les dissipe simplement. 6 Sa lumière est toujours l’Appel au réveil, quel qu’ait été ton rêve. 7 Il n’y a rien de durable dans les rêves, et le Saint-Esprit, Qui rayonne de la lumière de Dieu Lui-même, parle seulement pour ce qui dure à jamais.

A. Pour avoir, donne à tous

1. Quand ton corps et ton ego et tes rêves auront disparu, tu connaîtras que tu dureras à jamais. 2 Peut-être penses-tu que cela s’accomplit par la mort, mais rien ne s’accomplit par la mort, parce que la mort n’est rien. 3 Tout s’accomplit par la vie, et la vie est de l’esprit et dans l’esprit. 4 Le corps ne vit ni ne meurt, parce qu’il ne peut te contenir, toi qui es la vie. 5 Si nous partageons le même esprit, tu peux vaincre la mort parce que je l’ai fait. 6 La mort est une tentative pour résoudre le conflit en ne décidant pas. 7 Comme toute autre solution impossible qu’essaie l’ego, elle ne marchera pas.

2. Dieu n’a pas fait le corps, parce qu’il est destructible et par conséquent n’est pas du Royaume. 2 Le corps est le symbole de ce que tu penses être. 3 Il est clair que c’est un mécanisme de séparation; par conséquent, il n’existe pas. 4 Le Saint-Esprit, comme toujours, prend ce que tu as fait et le traduit en mécanisme d’apprentissage. 5 Et comme toujours, Il réinterprète ce que l’ego utilise comme un argument à l’appui de la séparation pour faire la démonstration du contraire. 6 Si l’esprit peut guérir le corps, mais que le corps ne peut guérir l’esprit, alors l’esprit doit être plus fort que le corps. 7 Chaque miracle démontre cela.

3. J’ai dit que le Saint-Esprit est la motivation des miracles. 2 Il te dit toujours que seul l’esprit est réel, parce que seul l’esprit peut être partagé. 3 Le corps est séparé; par conséquent, il ne peut pas faire partie de toi. 4 Être d’un même esprit est signifiant, mais être d’un même corps est in-signifiant. 5 Selon les lois de l’esprit, donc, le corps est in-signifiant.

4. Pour le Saint-Esprit, il n’y a pas d’ordre de difficulté dans les miracles. 2 Cela t’est maintenant assez familier, mais ce n’est pas encore devenu crédible. 3 Par conséquent, tu ne le comprends pas et tu ne peux pas l’utiliser. 4 Nous avons trop à accomplir au nom du Royaume pour laisser ce concept crucial nous échapper. 5 C’est une véritable pierre angulaire du système de pensée que j’enseigne et que je veux que tu enseignes. 6 Tu ne peux pas faire de miracles sans y croire, parce que c’est la croyance en une parfaite égalité. 7 Seul un don égal peut être offert aux Fils égaux de Dieu, et c’est d’apprécier pleinement. 8 Rien de plus et rien de moins. 9 Sans une gradation, un ordre de difficulté ne signifie rien, et il ne doit y avoir aucune gradation dans ce que tu offres à ton frère.

5. Le Saint-Esprit, Qui mène à Dieu, traduit la communication en être, tout comme Il traduit finalement la perception en connaissance. 2 Tu ne perds pas ce que tu communiques. 3 L’ego utilise le corps pour l’attaque, pour le plaisir et pour l’orgueil. 4 L’insanité de cette perception la rend certes apeurante. 5 Le Saint-Esprit voit le corps uniquement comme un moyen de communication; et parce que la communication est un partage, elle devient communion. 6 Peut-être penses-tu que la peur aussi bien que l’amour peut être communiquée; et qu’elle peut donc être partagée. 7 Or cela n’est pas aussi réel qu’il peut le paraître. 8 Ceux qui communiquent la peur favorisent l’attaque, et l’attaque rompt toujours la communication, la rendant impossible. 9 Il est vrai que les ego se joignent en des allégeances temporaires, mais c’est toujours en vue de ce que chacun peut obtenir séparément 10 Le Saint-Esprit communique seulement ce que chacun peut donner à tous. 11 Il ne reprend jamais rien, parce qu’Il veut que tu le gardes. 12 Par conséquent, Son enseignement commence par cette leçon :

13 Pour avoir, donne tout à tous.

6. C’est une étape très préliminaire, et c’est la seule que tu doives  entreprendre par toi-même. 2 Il n’est même pas nécessaire que tu complètes l’étape toi-même, mais il est nécessaire que tu te tournes dans cette direction. 3 Ayant choisi d’aller dans cette voie, tu te places en charge du voyage, où toi et toi seul dois demeurer. 4 Il te semblera peut-être que cette étape exacerbe le conflit au lieu de le résoudre, parce que c’est l’étape initiale pour renverser ta perception et la remettre à l’endroit. 5 Cela entre en conflit avec la perception sens dessus dessous que tu n’as pas encore abandonnée, sinon le changement de direction n’aurait pas été nécessaire. 6 Certains demeurent très longtemps sur cette étape, et le conflit est ressenti très intensément. 7 Il se peut qu’à ce stade ils essaient d’accepter le conflit plutôt que de passer à l’étape suivante menant à sa résolution. 8 Toutefois, ayant fait le premier pas, ils recevront de l’aide. 9 Une fois qu’ils ont choisi ce qu’ils ne peuvent compléter seuls, ils ne sont plus seuls.

B. Pour avoir la paix, enseigne la paix pour l’apprendre

1. Tous ceux qui croient en la séparation ont une peur fondamentale de la riposte et de l’abandon. 2 Ils croient en l’attaque et le rejet; ainsi c’est ce qu’ils perçoivent, enseignent et apprennent. 3 Il est clair que ces idées insanes résultent de la dissociation et de la projection. 4 Ce que tu enseignes, c’est ce que tu es, mais il est très apparent que tu peux enseigner faussement et que tu peux donc t’enseigner ce qui est faux. 5 Beaucoup ont pensé que je les attaquais, même s’il était apparent que je ne le faisais pas. 6 Un apprenant insane apprend d’étranges leçons. 7 Ce que tu dois reconnaître, c’est qu’en ne partageant pas un système de pensée, tu l’affaiblis. 8 Par conséquent, ceux qui y croient perçoivent cela comme une attaque dirigée contre eux. 9 C’est que chacun s’identifie avec son système de pensée, et chaque système de pensée est centré sur ce que tu crois être. 10 Si le centre du système de pensée est vrai, seule la vérité s’étend à partir de lui. 11 Mais si un mensonge est en son centre, seule la tromperie en procède.

2. Tous les bons enseignants se rendent compte que seul un changement fondamental durera, mais ils ne commencent pas à ce niveau. 2 Renforcer la motivation pour le changement est leur but premier. 3 C’est aussi leur but ultime. 4 Tout ce qu’un enseignant a besoin de faire pour garantir un changement, c’est d’accroître chez l’apprenant la motivation pour le changement. 5 Un changement de motivation est un changement d’esprit, et il est inévitable que cela produise un changement fondamental parce que l’esprit est fondamental.

3. La première étape dans le processus de renversement ou de défaire est le défaire du concept d’obtention. 2 Conséquemment, la première leçon du Saint-Esprit était :  » Pour avoir, donne tout à tous.  » 3 J’ai dit que cela était susceptible d’accroître le conflit temporairement, et nous pouvons maintenant clarifier cela davantage. 4 À ce stade, l’égalité entre avoir et être n’est pas encore perçue. 5 Jusqu’à ce qu’elle le soit, il semblera qu’avoir est l’opposé de donner. 6 Par conséquent, la première leçon semble contenir une contradiction, puisque l’esprit qui l’apprend est en conflit. 7 Cela signifie qu’il y a conflit de motivations, et la leçon ne peut donc pas encore être apprise de façon cohérente. 8 De plus, l’esprit de l’apprenant projette son propre conflit et ne perçoit ainsi aucune cohérence dans l’esprit des autres, ce qui lui rend suspectes leurs motivations. 9 Voilà réellement pourquoi, à maints égards, la première leçon est la plus difficile à apprendre. 10 Encore très conscient de l’ego en toi, et répondant principalement à l’ego en l’autre, voilà qu’il t’est enseigné à réagir aux deux comme si ce que tu crois n’était pas vrai.

4. Sens dessus dessous comme toujours, l’ego perçoit la première leçon comme étant insane. 2 En fait, il n’a pas le choix puisque l’alternative, qui lui serait encore moins acceptable, serait évidemment qu’il est insane. 3 Le jugement de l’ego, ici comme toujours, est prédéterminé par ce qu’il est. 4 Le changement fondamental se produira quand même avec le changement d’esprit du penseur. 5 Entre-temps, la Voix du Saint-Esprit se faisant de plus en plus claire, il devient impossible à l’apprenant de ne pas écouter. 6 Pour un temps, donc, il reçoit et accepte des messages conflictuels.

5. D’évidence, la voie qui mène hors du conflit entre deux systèmes de pensée opposés, c’est d’en choisir un et de renoncer à l’autre. 2 Si tu t’identifies à ton système de pensée, et tu ne peux pas y échapper, et si tu acceptes deux systèmes de pensée qui sont en désaccord complet, la paix de l’esprit est impossible. 3 Si tu enseignes les deux, ce que tu feras sûrement aussi longtemps que tu acceptes les deux, tu enseignes le conflit et tu l’apprends. 4 Or ce que tu veux, c’est la paix, sinon tu n’aurais pas appelé à ton aide la Voix pour la paix. 5 Sa leçon n’est pas insane; le conflit l’est.

6. Il ne peut pas y avoir conflit entre santé d’esprit et insanité. 2 Une seule est vraie, donc une seule est réelle. 3 L’ego tente de te persuader que c’est à toi de décider quelle voix est vraie, mais le Saint-Esprit t’enseigne que la vérité fut créée par Dieu, et que ta décision ne peut la changer. 4 Lorsque tu commences à te rendre compte du pouvoir tranquille de la Voix du Saint-Esprit, et de Sa parfaite constance, il doit aussi commencer à se faire jour dans ton esprit que tu essaies de défaire une décision qui fut prise pour toi irrévocablement. 5 Voilà pourquoi j’ai suggéré plus tôt que tu te rappelles de laisser le Saint-Esprit décider de choisir Dieu pour toi.

7. Il ne t’est pas demandé de prendre des décisions insanes, quoi que tu puisses le penser. 2 Toutefois, cela doit être insane de croire que c’est à toi de décider quelles sont les créations de Dieu. 3 Le Saint-Esprit perçoit le conflit exactement tel qu’il est. 4 Par conséquent, Sa seconde leçon est :

5 Pour avoir la paix, enseigne la paix pour l’apprendre.

8. Ceci est encore une étape préliminaire, puisqu’avoir et être ne sont toujours pas assimilés l’un à l’autre. 2 Toutefois, elle est plus avancée que la première étape, qui n’est réellement que le début du renversement de la pensée. 3 La seconde étape est une affirmation positive de ce que tu veux. 4 C’est donc un pas dans la direction qui mène hors du conflit, puisque cela signifie que les alternatives ont été considérées et que l’une d’elles a été choisie comme  étant plus désirable. 5 Néanmoins, l’expression  » plus désirable  » implique encore qu’il y a des degrés de désirabilité. 6 Par conséquent, bien que cette étape soit essentielle pour arriver à l’ultime décision, il est clair que ce n’est pas la dernière. 7 L’absence d’un ordre de difficulté dans les miracles n’a pas encore été acceptée, parce que rien n’est difficile qui est entièrement désiré. 8 Désirer entièrement, c’est créer, et créer ne peut pas être difficile si Dieu Lui-même t’a créé créateur.

9. La seconde étape, donc, bien qu’elle constitue un pas de géant vers la perception unifiée qui reflète la connaissance de Dieu, est encore une étape perceptuelle. 2 En faisant ce pas et en gardant cette direction, tu te fraies un chemin vers le centre de ton système de pensée, où se produira le changement fondamental. 3 À la deuxième étape, le progrès est intermittent, mais la deuxième étape est plus facile que la première parce qu’elle suit. 4 De se rendre compte qu’elle doit suivre démontre une conscience de plus en plus grande que le Saint-Esprit te conduira.

C. Ne sois vigilant que pour Dieu et Son Royaume

1. Nous avons dit plus tôt que le Saint-Esprit évalue et qu’Il doit le faire. 2 Il fait le tri du vrai et du faux dans ton esprit, et Il t’enseigne à juger chaque pensée à laquelle tu permets d’entrer à la lumière de ce que Dieu y a mis. 3 Tout ce qui s’accorde avec cette lumière, Il le retient, pour renforcer le Royaume en toi. 4 Ce qui s’accorde partiellement avec elle, Il l’accepte et le purifie. 5 Mais ce qui est en total désaccord avec elle, Il le juge et le rejette. 6 C’est ainsi qu’Il garde le Royaume parfaitement cohérent et parfaitement unifié. 7 Rappelle-toi, toutefois, que ce que le Saint-Esprit rejette, l’ego l’accepte. 8 C’est parce qu’ils sont en désaccord fondamental sur tout, puisqu’ils sont en désaccord fondamental sur ce que tu es. 9 Sur cette question cruciale, les croyances de l’ego varient, et c’est pourquoi il favorise différentes humeurs. 10 Le Saint-Esprit ne varie jamais sur ce point; par conséquent, la seule humeur qu’Il engendre est la joie. 11 Il la protège en rejetant tout ce qui ne favorise pas la joie, et Il est donc le seul à pouvoir te garder entièrement joyeux.

2. Le Saint-Esprit ne t’enseigne pas à juger autrui, parce qu’Il ne veut pas que tu enseignes l’erreur ni l’apprennes toi-même. 2 Il ne serait guère constant s’Il te permettait de renforcer ce que tu dois apprendre à éviter. 3 Dans l’esprit du penseur, donc, Il juge, mais dans le seul but d’unifier l’esprit afin qu’il puisse percevoir sans jugement. 4 Cela permet à l’esprit d’enseigner sans jugement et donc d’apprendre à être sans jugement. 5 Le défaire est nécessaire uniquement dans ton esprit, afin que tu ne projettes pas au lieu d’étendre. 6 Dieu Lui-même a établi ce que tu peux étendre en parfaite sécurité. 7 Par conséquent, la troisième leçon du Saint-Esprit est:

8 Ne sois vigilant que pour Dieu et Son Royaume.

3.  C’est une étape majeure vers un changement fondamental. 2 Or s’y trouve encore un aspect du renversement de la pensée, puisque cela implique qu’il y a quelque chose contre quoi tu dois être vigilant. 3 Elle est très avancée par rapport à la première leçon, qui n’est que le commencement du renversement de la pensée, et aussi par rapport à la seconde, qui consiste essentiellement à identifier ce qui est plus désirable. 4 Cette étape, qui suit de la seconde comme la seconde suivait de la première, met l’accent sur la dichotomie entre le désirable et l’indésirable. 5 Ainsi, elle rend le choix ultime inévitable.

4. Alors que la première étape semble augmenter le conflit et que la seconde peut encore entraîner un conflit dans une certaine mesure, cette étape requiert une vigilance constante à l’encontre du conflit. 2 Je t’ai déjà dit que tu peux être aussi vigilant contre l’ego que pour lui. 3 Cette leçon enseigne non seulement que tu peux l’être mais que tu dois l’être. 4 Elle ne s’occupe pas d’un ordre de difficulté, mais de la priorité claire et nette de la vigilance. 5 Cette leçon est sans équivoque en ce sens qu’elle enseigne qu’il ne doit y avoir aucune exception, bien qu’elle ne nie pas que la tentation se présentera de faire des exceptions. 6 Ici, donc, tu devras faire preuve de cohérence en dépit du chaos. 7 Or, le chaos et la cohérence ne peuvent coexister très longtemps, puisqu’ils s’excluent réciproquement. 8 Toutefois, aussi longtemps que tu dois être vigilant contre quoi que ce soit, tu ne reconnais pas cette exclusion réciproque, et tu crois encore que tu peux choisir l’un ou l’autre. 9 En enseignant quoi choisir, le Saint-Esprit t’enseignera finalement que tu n’as pas du tout besoin de choisir. 10 Ainsi ton esprit sera finalement libéré du choix et dirigé vers la création dans le Royaume.

5. Choisir par le Saint-Esprit te conduira au Royaume. 2 C’est par ton être véritable que tu crées, mais tu dois apprendre à te souvenir de ce que tu es. 3 La façon de t’en souvenir est inhérente à la troisième étape, qui réunit les leçons contenues dans les deux premières et va au-delà vers l’intégration réelle. 4 Si tu te permets de n’avoir dans l’esprit que ce que Dieu y  a mis, tu reconnais ton esprit tel que Dieu l’a créé. 5 Par conséquent, tu l’acceptes tel qu’il est. 6 Puisqu’il est entier, tu enseignes la paix parce que tu crois en elle. 7 Le dernier pas, c’est encore Dieu Qui le fera pour toi, mais à la troisième étape le Saint-Esprit t’a préparé pour Dieu. 8 Il te prépare pour la traduction d’avoir en être par la nature même des étapes que tu dois faire avec Lui.

6. Tu apprends d’abord qu’avoir repose sur donner et non sur obtenir. 2 Ensuite tu apprends que ce que tu enseignes, tu l’apprends, et que tu veux apprendre la paix. 3 Telle est la condition pour t’identifier avec le Royaume, puisque c’est la condition du Royaume. 4 Tu as cru que tu étais sans le Royaume, et dans ta croyance tu t’en es donc exclu. 5 Par conséquent, il est essentiel de t’enseigner que tu dois être inclus, et que la seule chose à exclure est la croyance que tu ne l’es pas.

7. Ainsi, la troisième étape est une protection pour ton esprit, te permettant de t’identifier seulement avec son centre, où Dieu a placé l’autel à Lui-même. 2 Les autels sont des croyances, mais Dieu et Ses créations sont au-delà de toute croyance parce qu’ils sont au-delà de toute question. 3 La Voix pour Dieu ne parle que pour la croyance au-delà de toute question, qui est la préparation en vue d’être sans aucune question. 4 Tant que ta croyance en Dieu et en Son Royaume est assaillie par quelque doute dans ton esprit, Son parfait accomplissement ne t’est pas apparent. 5 C’est pourquoi tu dois être vigilant au nom de Dieu. 6 L’ego parle contre Sa création, et par conséquent il engendre le doute. 7 Tu ne peux pas aller au-delà de la croyance jusqu’à ce que tu croies pleinement.

8. D’enseigner la Filialité tout entière sans exception démontre que tu perçois son entièreté et que tu as appris qu’elle est une. 2 Maintenant tu dois être vigilant pour garder son unité dans ton esprit parce que si tu laisses entrer le doute, tu perdras conscience de son entièreté et tu seras incapable de l’enseigner. 3 L’entièreté du Royaume ne dépend pas de ta perception, mais ta conscience de son entièreté en dépend. 4 C’est seulement ta conscience qui a besoin de protection, puisque l’être ne peut pas être assailli. 5 Or tu ne peux pas avoir un réel sentiment d’être, aussi longtemps que tu doutes de ce que tu es. 6 C’est pourquoi la vigilance est essentielle. 7 Il ne faut pas que des doutes quant à être entrent dans ton esprit, sinon tu ne pourras pas connaître ce que tu es avec certitude. 8 La certitude est de Dieu pour toi. 9 La vigilance n’est pas nécessaire pour la vérité, mais elle est nécessaire contre les illusions.

9. La vérité est sans illusions, donc elle est dans le Royaume. 2 Tout ce qui est à l’extérieur du Royaume est illusion. 3 Quand tu as jeté la vérité, tu t’es vu toi-même comme si tu étais sans elle. 4 En faisant un autre royaume auquel tu accordais de la valeur, tu n’as pas gardé uniquement le Royaume de Dieu dans ton esprit; ainsi, tu as placé une partie de ton esprit à l’extérieur du royaume. 5 Ce que tu as fait a emprisonné ta volonté et t’a donné un esprit malade qui doit être guéri. 6 Ta vigilance contre cette maladie est la façon de le guérir. 7 Une fois que ton esprit est guéri, il rayonne la santé et par là il enseigne la guérison. 8 Cela t’établit comme un enseignant qui enseigne comme moi. 9 La vigilance était requise de moi autant qu’elle l’est de toi, et ceux qui choisissent d’enseigner la même chose doivent être d’accord sur ce qu’ils croient.

10. La troisième étape, donc, est l’énoncé de ce que tu veux croire, et entraîne le désir de renoncer à tout le reste. 2 Le Saint-Esprit te permettra de faire ce pas, si tu Le suis. 3 Ta vigilance est le signe que tu veux qu’Il te guide. 4 La vigilance exige un effort, mais seulement jusqu’à ce que tu apprennes que l’effort lui-même n’est pas nécessaire. 5 Tu as déployé d’énormes efforts pour préserver ce que tu as fait parce que ce n’était pas vrai. 6 Par conséquent, c’est contre cela que tu dois maintenant diriger tes efforts. 7 Cela seul peut annuler le besoin d’effort et faire appel à l’être qui est à la fois ce que tu as et ce que tu es. 8 Cette re-connaissance n’exige absolument aucun effort puisqu’il est déjà vrai et n’a besoin d’aucune protection. 9 Il est dans la parfaite sécurité de Dieu. 10 Par conséquent, l’inclusion est totale et la création est sans limite.