Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for the ‘UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93-94.’ Category

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2017 at 7:07

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.

  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.

  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

Révision III – Introduction

5. II ~ Comment la guérison s’accomplit-elle ? (Le changement de perception)

Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l’esprit

Publicités

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2016 at 7:51

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.

  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.

  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94. – Audio

Révision III – Introduction

Chapitre 7: X. La confusion entre douleur et joie

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2015 at 8:38

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.
  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.
  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2014 at 6:41

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.
  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.
  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2013 at 10:53

22 avril ~ oneness_with_all_life

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.
  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.
  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2012 at 11:01

22 avril ~ oneness_with_all_life

LEÇON 112

AUDIO

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.
  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.
  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

UCEM~LEÇON 112–Révision des leçon 93 et 94

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2011 at 11:54

22 avril ~ oneness_with_all_life

LEÇON 112

Les instructions ici

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.

3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.

3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2010 at 11:52

22 avril ~ DSC_0031a

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.

3 Je les accueille dans la demeure que je partage

avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.

3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

L’Inspiration

Le chant oublié

1. N’oublie jamais que le monde que «voient» les non-voyants doit être imaginé, car ce à quoi il ressemble réellement leur est inconnu. 2 De preuves à jamais indirectes, ils doivent inférer ce qui pourrait être vu, et reconstruire leurs inférences selon qu’ils trébuchent et tombent à cause de ce qu’ils n’ont pas reconnu ou qu’ils passent sans se blesser par des portes grand ouvertes qu’ils pensaient fermées. 3 Et c’est ainsi pour toi. 4 Tu ne vois pas. 5 Tes signaux d’inférence sont faux; ainsi tu trébuches et tombes sur les pierres que tu n’as pas reconnues, mais tu manques de prendre conscience que tu peux passer par les portes que tu pensais fermées, et qui se tiennent grand ouvertes devant tes yeux aveugles, en attendant de t’accueillir.

2. Comme il est sot d’essayer de juger ce qui à la place pourrait être vu ! 2 Il n’est pas nécessaire d’imaginer ce à quoi le monde doit ressembler. 3 Il doit d’abord être vu afin que tu le reconnaisses pour ce qu’il est. 4 On peut te montrer quelles portes sont ouvertes et tu peux voir où se trouve la sécurité; quel chemin mène aux ténèbres, quel à la lumière. 5 Le jugement te donnera toujours de fausses directions, mais la vision te montre où aller. 6 Pourquoi devrais-tu deviner?

3. Il n’est pas besoin d’apprendre par la douleur. 2 Et les douces leçons s’acquièrent joyeusement et se retiennent avec joie. 3 Ce qui te rend heureux, tu veux l’apprendre et ne pas l’oublier. 4 Ce n’est pas cela que tu voudrais nier. 5 Ta question est de savoir si les moyens permettant d’apprendre ce cours t’apporteront la joie qu’il promet. 6 Si tu croyais que oui, tu n’aurais aucun problème à l’apprendre. 7 Tu n’es pas encore un apprenant heureux parce que tu restes encore incertain si la vision te donne plus que le jugement; et tu as appris que tu ne peux pas avoir les deux.

4. Les aveugles s’accoutument à leur monde à force de s’ajuster à lui. 2 Ils pensent qu’ils savent s’y retrouver. 3 Ils l’ont appris, non par de joyeuses leçons mais par la dure nécessité des limites dont ils croyaient ne pas pouvoir triompher. 4 Croyant toujours cela, ces leçons leur sont chères et ils s’y accrochent parce qu’ils ne peuvent pas voir. 5 Ils ne comprennent pas que ces leçons les gardent aveugles. 6 Cela, ils ne le croient pas. 7 Ainsi ils gardent le monde qu’ils ont appris à «voir» dans leur imagination, croyant qu’ils ont le choix entre cela et rien. 8 Ils haïssent le monde qu’ils ont appris par la douleur. 9 Et tout ce qu’ils pensent qu’il y a en lui sert à leur rappeler qu’ils sont incomplets et amèrement dépouillés.

5. Ainsi ils définissent leur vie et où ils vivent, s’y ajustant comme ils pensent devoir le faire, ayant peur de perdre le peu qu’ils ont. 2 Ainsi en est-il de tous ceux qui voient le corps comme étant tout ce qu’ils ont et tout ce qu’ont leurs frères. 3 Ils essaient de se rencontrer mais ils échouent et échouent encore. 4 Et ils s’ajustent à la solitude, croyant qu’en gardant le corps, ils sauvent le peu qu’ils ont. 5 Écoute et tâche de penser si tu te souviens de ce dont nous allons parler maintenant.

6. Écoute — tu saisis peut-être comme une allusion à un état ancien pas tout à fait oublié; vague, peut-être, mais aussi étrangement familier, comme une chanson dont le nom est depuis longtemps oublié, et les circonstances dans lesquelles tu l’as entendue complètement effacées de ta mémoire. 2 Ce n’est pas tout le chant qui t’est resté mais seulement un petit brin de mélodie, qui ne se rattache ni à une personne ni à un lieu ni à rien de particulier. 3 Mais cette petite partie suffit pour que tu te souviennes combien ce chant était beau, comme le cadre dans lequel tu l’as entendu était merveilleux et combien tu aimais ceux qui étaient là et l’écoutaient avec toi.

7. Les notes ne sont rien. 2 Pourtant tu les as gardées en toi, pas pour elles-mêmes mais comme le doux souvenir de ce qui te ferait pleurer si tu te souvenais combien cela t’était cher. 3 Tu pourrais te souvenir, pourtant tu as peur, croyant que tu perdrais le monde que tu as appris depuis. 4 Et pourtant tu sais qu’il n’y a rien dans le monde que tu as appris qui te soit même moitié moins cher que cela. 5 Écoute et vois si tu te souviens d’un chant ancien que tu connaissais il y a si longtemps et qui t’était plus cher que toutes les mélodies que tu t’es enseigné à chérir depuis.

8. Au-delà du corps, par-delà le soleil et les étoiles, passé tout ce que tu vois et pourtant vaguement familier, il est un arc de lumière dorée qui s’étire devant toi en un grand cercle resplendissant. 2 Et tout le cercle se remplit de lumière sous tes yeux. 3 Les bords du cercle disparaissent, et ce qui est à l’intérieur n’est plus du tout contenu. 4 La lumière s’étend et recouvre tout, allant jusqu’à l’infini et brillant à jamais, sans rupture ni limite nulle part. 5 À l’intérieur tout est joint en parfaite continuité. 6 Il n’est pas possible non plus d’imaginer qu’il pourrait y avoir quoi que ce soit à l’extérieur, car nulle part cette lumière n’est pas.

9. Telle est la vision du Fils de Dieu, et tu le connais bien. 2 Telle est la vue de celui qui connaît son Père. 3 Telle est la mémoire de ce que tu es : une partie de cela, avec tout cela en dedans et joint au tout aussi sûrement que tout est joint en toi. 4 Accepte la vision qui peut te montrer cela, et non le corps. 5 Tu connais ce chant ancien, et le connais bien. 6 Rien ne te sera jamais aussi cher que cet ancien hymne d’amour que le Fils de Dieu chante encore à son Père.

10. Et maintenant les aveugles peuvent voir, car ce même chant qu’ils chantent en l’honneur de leur Créateur fait aussi leur éloge. 2 L’aveuglement qu’ils ont fait ne résistera pas à la mémoire de ce chant. 3 Et ils contempleront la vision du Fils de Dieu, en se rappelant qui est celui qu’ils chantent. 4 Qu’est-ce qu’un miracle, si ce n’est ce souvenir? 5 Et qui est-ce en qui ce souvenir n’est pas? 6 La lumière en un seul le réveille en tous. 7 Et quand tu la vois en ton frère, c’est pour tous que tu te souviens.

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93-94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 22, 2009 at 3:04

4 avril ~ 1615610949_dea7ff5a7d

La leçon d’aujourd’hui ici

Ne pas oublier les instructions pour cette révision ici

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix. 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même. 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

L’inspiration

La fonction de la raison T-21.V ici

1. La perception sélectionne et fait le monde que tu vois. 2 Elle le choisit littéralement selon les directives de l’esprit. 3 Les lois tiendraient peut-être, de taille, de forme et de clarté, si toutes choses étaient égales par ailleurs. 4 Elles ne sont pas égales. 5 Car les chances sont bien plus grandes que tu découvres ce que tu cherches plutôt que ce sur quoi tu préfères passer. 6 La Voix pour Dieu, doux et léger murmure, n’est pas noyée dans tous les cris éraillés et les hurlements insensés de l’ego pour ceux qui veulent L’entendre. 7 La perception est un choix et non un fait. 8 Mais de ce choix dépend bien plus que tu ne crois. 9 Car de la voix que tu choisis d’entendre, et des vues que tu choisis de voir, toute ta croyance en ce que tu es dépend entièrement. 10 La perception ne témoigne que de cela et jamais de la réalité. 11 Or elle peut te montrer les conditions dans lesquelles la conscience de la réalité est possible, ou celles où elle ne pourrait jamais être.

2. La réalité n’a pas besoin de ta coopération pour être elle-même. 2 Mais la conscience que tu en as a besoin de ton aide, parce que c’est ton choix. 3 Écoute ce que dit l’ego, vois ce qu’il te dicte de voir, et il est sûr que tu te verras minuscule, vulnérable et apeuré. 4 Tu feras l’expérience de la dépression, de sentiments de nullité, d’impermanence et d’irréalité. 5 Tu croiras que tu es la proie impuissante de forces qui sont bien au-delà de ton contrôle et bien plus puissantes que toi. 6 Et tu penseras que le monde que tu as fait dirige ta destinée. 7 Car telle sera ta foi. 8 Mais ne crois jamais que parce que c’est ta foi, c’est ce qui fait la réalité.

3. Il est une autre vision et une autre Voix dans lesquelles réside ta liberté, n’attendant que ton choix. 2 Si tu places ta foi en Elles, tu percevras un autre soi en toi. 3 Cet autre soi voit les miracles comme étant naturels. 4 Ils sont pour lui aussi simples et aussi naturels que la respiration l’est pour le corps. 5 Ils sont la réponse évidente aux appels à l’aide, et la seule qu’il donne. 6 Les miracles semblent contre nature à l’ego parce qu’il ne comprend pas comment des esprits séparés peuvent s’influencer les uns les autres. 7 D’ailleurs ils ne le pourraient pas. 8 Mais les esprits ne peuvent pas être séparés. 9 Cet autre soi en est parfaitement conscient. 10 Ainsi il reconnaît que les miracles n’affectent pas l’esprit d’un autre mais seulement le sien. 11 Ils changent toujours ton esprit. 12 Il n’y en a pas d’autre.

4. Tu ne te rends pas compte à quel point l’idée de séparation a interféré avec la raison. 2 La raison réside dans l’autre soi que tu as coupé de ta conscience. 3 Et rien de ce à quoi tu as permis de rester dans ta conscience n’est capable de raison. 4 Comment le segment de l’esprit qui est dénué de raison peut-il comprendre ce qu’est la raison, ou saisir l’information qu’elle lui donnerait? 5 Toutes sortes de questions peuvent surgir en lui mais si la question fondamentale procède de la raison, il ne la posera pas. 6 Comme tout ce qui procède de la raison, la question fondamentale est évidente, simple, mais n’est jamais posée. 7 Mais ne pense pas que la raison ne saurait y répondre.

5. Le plan de Dieu pour ton salut n’aurait pas pu être établi sans ta volonté et ton consentement. 2 Il doit avoir été accepté par le Fils de Dieu, car ce que Dieu veut pour lui, il doit le recevoir. 3 Car Dieu ne veut pas à part de lui, pas plus que la Volonté de Dieu n’attend après le temps pour s’accomplir. 4 Par conséquent, ce qui s’est joint à la Volonté de Dieu doit être en toi maintenant, étant éternel. 5 Tu dois avoir réservé une place où le Saint-Esprit peut demeurer, et où Il est. 6 Il doit y avoir été depuis que le besoin de Lui a surgi, qui a été comblé au même instant. 7 C’est ce que ta raison te dirait, si tu l’écoutais. 8 Or il est clair que tel n’est pas le raisonnement de l’ego. 9 La nature de ta raison, qui est étrangère à l’ego, est la preuve que tu ne trouveras pas la réponse là. 10 Or si c’est ainsi, elle doit exister. 11 Et si elle existe pour toi, et qu’elle a ta liberté pour but donné, tu dois être libre de la trouver.

6. Le plan de Dieu est simple; jamais circulaire, jamais ne vise à son propre échec. 2 Il n’a pas d’autres Pensées que l’extension de Soi, et en cela ta volonté doit être incluse. 3 Ainsi il doit y avoir une partie de toi qui connaît Sa Volonté et la partage. 4 Il n’est pas signifiant de demander si ce qui doit être est. 5 Mais il est signifiant de demander pourquoi tu es inconscient de ce qui est, car à cela il doit y avoir une réponse si le plan de Dieu pour ton salut est complet. 6 Et il doit être complet, parce que sa Source ne connaît pas l’incomplétude.

7. Où la réponse pourrait-elle se trouver, sinon dans la Source? 2 Et où es-tu, toi, sinon là où se trouve cette même réponse? 3 Ton Identité, qui est autant que la réponse un véritable Effet de cette même Source, doit donc être ensemble et la même. 4 Oh ! oui, tu connais cela, et plus que cela seul. 5 Or n’importe quelle partie de la connaissance est une aussi grande menace pour la dissociation que la connaissance tout entière. 6 Et elle viendra tout entière avec n’importe quelle partie. 7 Voici la partie que tu peux accepter. 8 Ce que la raison t’indique, tu peux le voir parce que les témoignages en son nom sont clairs. 9 Seuls ceux qui sont totalement insanes peuvent ne pas en tenir compte, et tu as dépassé ce stade. 10 La raison en soi est un moyen qui sert le but du Saint-Esprit. 11 Elle n’est pas réinterprétée et redirigée à partir du but de péché comme le sont les autres. 12 Car la raison est au-delà de l’éventail de moyens de l’ego.

8. La foi, la perception et la croyance peuvent être mal placées et servir les besoins du grand trompeur aussi bien que la vérité. 2 Mais la raison n’a pas du tout sa place dans la folie, pas plus qu’elle ne peut être ajustée pour convenir à cette fin. 3 La foi et la croyance sont grandes dans la folie, qui guident la perception vers ce à quoi l’esprit a accordé de la valeur. 4 Mais la raison n’y entre pas du tout. 5 Car la perception s’effondrerait aussitôt si la raison était appliquée. 6 Il n’y a pas de raison dans l’insanité, car elle dépend entièrement de l’absence de raison. 7 L’ego ne l’utilise jamais, parce qu’il ne se rend pas compte qu’elle existe. 8 Ceux qui sont partiellement insanes y ont accès et ils sont les seuls à en avoir besoin. 9 La connaissance ne dépend pas d’elle, et la folie l’exclut.

9. La partie de l’esprit où réside la raison fut consacrée, par ta volonté en union avec Celle de ton Père, au défaire de l’insanité. 2 C’est là que le but du Saint-Esprit fut accepté et accompli tout à la fois. 3 La raison est étrangère à l’insanité, et ceux qui l’utilisent ont gagné un moyen qui ne peut pas être appliqué au péché. 4 La connaissance est bien au-delà de l’atteignable. 5 Mais la raison peut servir à ouvrir les portes que tu lui as fermées.

10. Tu es venu tout près de cela. 2 Ta foi et ta croyance ont tourné, et tu as posé la question que l’ego ne posera jamais. 3 Est-ce que ta raison ne te dit pas maintenant que la question a dû venir de quelque chose que tu ne connais pas, mais qui doit t’appartenir? 4 La foi et la croyance, soutenues par la raison, ne peuvent manquer de conduire à une perception changée. 5 Et c’est dans ce changement que place est faite à la vision. 6 La vision s’étend au-delà d’elle-même, de même que le but qu’elle sert et tous les moyens pour son accomplissement.