Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for avril 2016|Monthly archive page

UCEM~LEÇON 121 – Le pardon est la clef du bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 121 - Le pardon est la clef du bonheur., Un Cours en Miracles on avril 30, 2016 at 7:12

LEÇON 121

Le pardon est la clef du bonheur.

1. Voilà la réponse à ta quête de paix. 2 Voilà la clef de la signification dans un monde qui semble n’avoir aucun sens. 3 Voilà la voie vers la sécurité parmi les dangers apparents qui semblent te menacer à chaque tournant et rendre incertains tous tes espoirs de jamais trouver la quiétude et la paix. 4 Voilà la réponse à toutes les questions; voilà la fin de toute incertitude enfin assurée.

2. L’esprit qui ne pardonne pas est rempli de peur et n’offre à l’amour aucune place pour être soi-même; aucune place où il puisse déployer ses ailes en paix et s’essorer au-dessus du tumulte du monde. 2 L’esprit qui ne pardonne pas est triste, sans espoir de répit ni de délivrance de la douleur. 3 Il souffre et demeure dans la misère, scrutant les ténèbres sans y voir, et pourtant certain du danger qui le guette.

3. L’esprit qui ne pardonne pas est déchiré par le doute, confus, incertain de ce qu’il est et de tout ce qu’il voit; apeuré, en colère, faible et bravache; il a peur d’avancer, peur de rester, peur de s’éveiller ou de s’endormir, peur de chaque son et plus peur encore du silence; il est terrifié par les ténèbres, mais plus terrifié encore à l’approche de la lumière. 2 Que peut percevoir l’esprit qui ne pardonne pas, si ce n’est sa damnation ? 3 Que peut-il contempler, sauf la preuve que tous ses péchés sont réels ?

4. L’esprit qui ne pardonne pas ne voit pas d’erreurs, mais seulement des péchés. 2 Il regarde le monde avec des yeux qui ne voient pas et pousse des hurlements en voyant ses propres projections se dresser pour attaquer sa misérable parodie de la vie. 3 Il veut vivre, or il souhaiterait être mort. 4 Il veut le pardon, or il ne voit aucun espoir. 5 Il veut l’évasion, or il ne peut en concevoir aucune parce qu’il voit le péché partout.

5. L’esprit qui ne pardonne pas est désespéré, sans perspective d’un futur qui puisse offrir autre chose qu’un plus grand désespoir. 2 Or il considère que son jugement sur le monde est irréversible et il ne voit pas qu’il s’est lui-même condamné à ce désespoir. 3 Il pense qu’il ne peut pas changer, car ce qu’il voit témoigne que son jugement est correct. 4 Il ne demande pas, parce qu’il pense savoir. 5 Il ne remet rien en question, certain d’avoir raison.

6. Le pardon s’acquiert. 2 Il n’est pas inhérent à l’esprit, lequel ne peut pécher. 3 De même que le péché est une idée que tu t’es enseigné toi-même, tu dois aussi apprendre le pardon, mais d’un Enseignant autre que toi-même, Qui représente l’autre Soi en toi. 4 Par Lui tu apprends comment pardonner au soi que tu penses avoir fait, puis tu le laisses disparaître. 5 Ainsi tu rends ton esprit indivisé à Celui Qui est ton Soi, et Qui ne peut jamais pécher.

7. Chaque esprit qui ne pardonne pas t’offre l’occasion d’enseigner au tien comment se pardonner. 2 Chacun attend sa délivrance de l’enfer par toi, et se retourne vers toi en t’implorant pour avoir le Ciel ici et maintenant. 3 Il n’a pas d’espoir, mais tu deviens son espoir. 4 Et étant son espoir, tu deviens le tien. 5 L’esprit qui ne pardonne pas doit apprendre par ton pardon qu’il a été sauvé de l’enfer. 6 Et comme tu enseignes le salut, tu l’apprendras. 7 Or tout ton enseignement et tout ton apprentissage ne seront pas de toi, mais de l’Enseignant Qui t’a été donné pour te montrer la voie.

8. Aujourd’hui nous nous exerçons à apprendre à pardonner. 2 Si tu le désires, tu peux apprendre aujourd’hui à prendre la clef du bonheur et à l’utiliser pour ton propre bien. 3 Nous consacrerons dix minutes le matin, et dix minutes encore le soir, à apprendre comment donner le pardon et comment aussi le recevoir.

9. L’esprit qui ne pardonne pas ne croit pas que donner et recevoir sont la même chose. 2 Or nous allons essayer d’apprendre aujourd’hui qu’ils ne font qu’un en nous exerçant à pardonner à quelqu’un que tu penses être ton ennemi, et à quelqu’un que tu considères comme un ami. 3 Et comme tu apprendras à les voir ne faisant qu’un, nous étendrons la leçon à toi et nous verrons que leur évasion comprenait la tienne.

10. Commence les périodes d’exercice plus longues en pensant à quelqu’un que tu n’aimes pas beaucoup, qui semble t’irriter ou que tu regretterais d’avoir à rencontrer; quelqu’un que tu méprises vraiment ou que tu essaies simplement d’ignorer. 2 Peu importe la forme que prend ta colère. 3 Tu l’as probablement déjà choisi. 4 Il fera l’affaire.

11. Maintenant ferme les yeux, vois-le dans ton esprit et regarde-le un moment. 2 Essaie de percevoir quelque lumière en lui quelque part, une petite lueur que tu n’avais jamais remarquée. 3 Essaie de trouver une petite étincelle de clarté brillant à travers la laide image que tu as de lui. 4 Regarde cette image jusqu’à ce que tu y voies quelque part une lumière, puis essaie de laisser cette lumière s’étendre jusqu’à le recouvrir et rendre l’image belle et bonne.

12. Regarde un moment cette perception changée, puis tourne ton esprit vers quelqu’un que tu appelles un ami. 2 Essaie de lui transférer la lumière que tu as appris à voir autour de ton ancien “ennemi”. 3 Perçois-le maintenant comme plus qu’un ami pour toi, car dans cette lumière sa sainteté te montre ton sauveur, sauvé et sauvant, guéri et entier.

13. Puis laisse-le t’offrir la lumière que tu vois en lui, et laisse ton “ennemi” et ton ami s’unir pour te bénir en te donnant ce que tu as donné. 2 Maintenant tu ne fais qu’un avec eux et eux avec toi. 3 Maintenant c’est par toi-même que tu as été pardonné. 4 Tout le long de la journée, n’oublie pas le rôle que joue le pardon en apportant le bonheur à chaque esprit qui ne pardonne pas, dont le tien. 5 Dis-toi à chaque heure :

6 Le pardon est la clef du bonheur.

7 Je m’éveillerai du rêve dans lequel je suis mortel, faillible et plein de péché, et jeconnaîtrai que je suis le parfait Fils de Dieu.

Chapitre 8: VII.B. Le corps comme moyen de communication

 

Publicités

UCEM~LEÇON 120 – Révision des leçons 109 et 110.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 120 - Révision des leçons 109-110., Un Cours en Miracles on avril 29, 2016 at 8:21

LEÇON 120

À réviser matin et soir.

1. (109) Je repose en Dieu.

  • 2 Je repose en Dieu aujourd’hui, et je Le laisse œuvrer en moi et par moi, tandis que je repose en Lui en quiétude et en parfaite certitude.

2. (110) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je suis le Fils de Dieu.

  • 3 Aujourd’hui je mets de côté toutes les illusions malades de moi-même, et je laissemon Père me dire Qui je suis réellement.

3. À l’heure :

  • 2 Je repose en Dieu.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

Révision III – Introduction

Chapitre 8: VII.A. Le corps comme moyen de communication

UCEM~LEÇON 119 – Révision des leçons 107 et 108.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 119 - Révision des leçons 107-108., Un Cours en Miracles on avril 28, 2016 at 8:38

LEÇON 119

À réviser matin et soir :

1. (107) La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit.

  • 2 Je fais erreur quand je pense pouvoir être blessé de quelque façon que ce soit.

  • 3 Je suis le Fils de Dieu, dont le Soi repose en sécurité dans l’Esprit de Dieu.

2. (108) Donner et recevoir ne font qu’un en vérité.

  • 2 Je pardonnerai toutes choses aujourd’hui, afin d’apprendre comment accepter la vérité en moi, et en venir à reconnaître mon impeccabilité.

3. À l’heure :

  • 2 La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit.

3 À la demi-heure :

  • 4 Donner et recevoir ne font qu’un en vérité.

Révision III – Introduction

Chapitre 8: VI. Le trésor de Dieu

UCEM~LEÇON 118 – Révision des leçons 105 et 106.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 118 - Révision des leçons 105-106., Un Cours en Miracles on avril 27, 2016 at 8:06

LEÇON 118

À réviser matin et soir :

1. (105) La paix et la joie de Dieu sont miennes.

  • 2 Aujourd’hui j’accepterai la paix et la joie de Dieu, en joyeux échange contre tous les substituts que j’ai faits au bonheur et à la paix.

2. (106) Que je sois calme et que j’écoute la vérité.

  • 2 Que ma propre petite et faible voix se taise, et que j’entende la Voix puissante pour la Vérité Elle-même m’assurer que je suis le Fils parfait de Dieu.

3. À l’heure :

  • 2 La paix et la joie de Dieu sont miennes.

3 À la demi-heure :

  • 4 Que je sois calme et que j’écoute la vérité.

Révision III – Introduction

Chapitre 8: V. La volonté indivisée de la Filialité

UCEM~LEÇON 117 – Révision des leçons 103 et 104.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 117 - Révision des leçons 103-104., Un Cours en Miracles on avril 26, 2016 at 8:05

LEÇON 117

À réviser matin et soir :

1. (103) Dieu, étant Amour, est aussi bonheur.

  • 2 Que je me souvienne que l’amour est le bonheur, et que rien d’autre n’apporte la joie.

  • 3 Ainsi je choisis de ne pas entretenir de substituts à l’amour.

2. (104) Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité.

  • 2 L’amour est mon héritage, et avec lui la joie.

  • 3 Ce sont les dons que mon Père m’a faits. 4 Je voudrais accepter tout ce qui est mien en vérité.

3. À l’heure :

  • 2 Dieu, étant Amour, est aussi bonheur.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité.

Révision III – Introduction

Chapitre 8: IV. Le don de la liberté

UCEM~LEÇON 116 – Révision des leçons 101 et 102.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 116 - Révision des leçons 101-102., Un Cours en Miracles on avril 25, 2016 at 7:51

LEÇON 116

À réviser matin et soir :

1. (101) La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

  • 2 La Volonté de Dieu est le parfait bonheur pour moi.

  • 3 Et je ne peux souffrir que de la croyance qu’il y a une autre volonté à part de la Sienne.

2. (102) Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi.

  • 2 Je partage la Volonté de mon Père pour moi, Son Fils.

  • 3 Ce qu’il m’a donné est tout ce que je veux.

  • 4 Ce qu’il m’a donné est tout ce qu’il y a.

3. À l’heure :

  • 2 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

3. À la demi-heure :

  • 4. Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi.

Révision III – Introduction

Chapitre 8: III. La sainte rencontre

UCEM~LEÇON 115 – Révision des leçons 99 et 100.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 115 - Révision des leçons 99-100., Un Cours en Miracles on avril 24, 2016 at 8:45

LEÇON 115

À réviser matin et soir :

1. (99) Le salut est ma seule fonction ici.

  • 2 Ma fonction ici est de pardonner au monde toutes les erreurs que j’ai faites.

  • 3 Car ainsi j’en suis délivré avec le monde entier.

2. (100) Mon rôle est essentiel au plan de Dieu pour le salut.

  • 2 Je suis essentiel au plan de Dieu pour le salut du monde.

  • 3 Car Il m’a donné Son plan afin que je sauve le monde.

3. À l’heure :

  • 2 Le salut est ma seule fonction ici.

3 À la demi-heure :

  • 4 Mon rôle est essentiel au plan de Dieu pour le salut.

Révision III – Introduction

Chapitre 8: II. La différence entre emprisonnement et liberté

 

UCEM~LEÇON 114 – Révision des leçons 97 et 98.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 114 - Révision des leçons 97-98., Un Cours en Miracles on avril 23, 2016 at 7:57

LEÇON 114

À réviser matin et soir :

1. (97) Je suis pur-esprit.

  • 2 Je suis le Fils de Dieu.

  • 3 Aucun corps ne peut contenir mon pur-esprit ni m’imposer une limite que Dieu n’a pas créée.

2. (98) J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut.

  • 2 Quelle peut être ma fonction, si ce n’est d’accepter la Parole de Dieu, Qui m’a créé pour ce que je suis et serai à jamais ?

3. À l’heure :

  • 2 Je suis pur-esprit.

3 À la demi-heure :

  • 4 J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut.

LEÇON 114 – Révision des leçons 97 et 98. – Audio

Révision III – Introduction

Chapitre 8: I. La direction du curriculum

UCEM~LEÇON 113 – Révision des leçons 95 et 96.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 113 - Révision des leçons 95-96., Un Cours en Miracles on avril 22, 2016 at 8:11

LEÇON 113

À réviser matin et soir :

1. (95) Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur.

  • 2 La sérénité et la paix parfaite sont miennes, parce que je suis un seul Soi, complètement entier, ne faisant qu’un avec toute la création et avec Dieu.

2. (96) Le salut vient de mon seul Soi.

  • 2 De mon seul Soi, Dont la connaissance reste encore dans mon esprit, je vois le plan parfait de Dieu pour mon salut parfaitement accompli.

3. À l’heure :

  • 2 Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur.

3 À la demi-heure :

  • 4 Le salut vient de mon seul Soi.

LEÇON 113 – Révision des leçons 95 et 96. – Audio

Révision III – Introduction

Chapitre 7: XI. L’état de grâce

UCEM~LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 112 - Révision des leçons 93-94., Un Cours en Miracles on avril 21, 2016 at 7:51

LEÇON 112

À réviser matin et soir :

1. (93) La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

  • 2 Je suis la demeure de la lumière de la joie et de la paix.

  • 3 Je les accueille dans la demeure que je partage avec Dieu, parce que je fais partie de Lui.

2. (94) Je suis tel que Dieu m’a créé.

  • 2 Je resterai à jamais tel que j’étais, créé par L’Inchangeable pareil à Lui-même.

  • 3 Et je ne fais qu’un avec Lui, comme Lui avec moi.

3. À l’heure :

  • 2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 À la demi-heure :

  • 4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

LEÇON 112 – Révision des leçons 93 et 94. – Audio

Révision III – Introduction

Chapitre 7: X. La confusion entre douleur et joie

UCEM~LEÇON 111 – Révision des leçons 91 et 92

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 111 - Révision des leçons 91-92., Un Cours en Miracles on avril 20, 2016 at 8:58

LEÇON 111

À réviser matin et soir :

1. (91) Les miracles se voient dans la lumière.

  • 2 Je ne peux pas voir dans les ténèbres.
  • 3 Que la lumière de la sainteté et de la vérité éclaire mon esprit, et me laisse voir l’innocence au-dedans.

2. (92) Les miracles se voient dans la lumière, et la lumière et la force ne font qu’un.

  • 2 Je vois par la force, le don que Dieu ma fait.
  • 3 Ma faiblesse est la noirceur que Son don dissipe, en me donnant Sa force pour en prendre la place.

3. À l’heure :

  • 2 Les miracles se voient dans la lumière.

3 À la demi-heure :

  • 4 Les miracles se voient dans la lumière, et la lumière et la force ne font qu’un.

LEÇON 111 – Révision des leçons 91 et 92 – audio

Révision III – Intro. et Instructions pour l’application de la révision

Chapitre 7: IX. L’extension du Royaume

UCEM~RÉVISION III – Introduction (Instructions pour la révision des leçons 91 à 110)

In Les leçons et l'Inspiration, RÉVISION III ~ Introduction ~ Leçons 91 à 110., UCEM, Un Cours en Miracles on avril 20, 2016 at 8:17

RÉVISION III

Introduction

1. Notre prochaine révision commence aujourd’hui. 2 Chaque jour nous réviserons deux leçons récentes pour dix jours consécutifs de mise en pratique. 3 Pour ces périodes d’exercice, nous observerons une formule particulière qu’il t’est fortement conseillé de suivre le plus étroitement possible.

2. Nous comprenons, bien sûr, qu’il est peut-être impossible pour toi d’entreprendre chaque jour et à chaque heure du jour ce qui est suggéré ici comme l’optimum. 2 L’apprentissage ne sera pas entravé si tu sautes une période d’exercice parce que cela t’est impossible à l’heure prévue. 3 Il n’est pas nécessaire non plus que tu fasses des efforts excessifs pour être sûr de te rattraper quant au nombre. 4 Le rituel n’est pas ce que nous visons et cela irait à l’encontre de notre but.

3. Mais l’apprentissage sera entravé si tu sautes une période d’exercice parce que tu es indésireux d’y consacrer le temps qu’il t’est demandé de donner. 2 Ne t’y trompe pas. 3 L’indésir peut être très soigneusement dissimulé sous le couvert de situations que tu ne peux contrôler. 4 Apprends à distinguer les situations qui se prêtent mal aux exercices de celles que tu établis pour soutenir le camouflage de cet indésir.

4. Ces périodes d’exercice perdues parce que tu ne voulais pas les faire, quelle que soit la raison, devraient être faites aussitôt que tu as changé d’esprit sur ton but. 2 Tu es indésireux de coopérer à la pratique du salut seulement si cela interfère avec des buts qui te sont plus chers. 3 Après leur avoir retiré la valeur que tu leur donnais, permets à tes périodes d’exercice de remplacer tes litanies à leur adresse. 4 Ils ne t’ont rien donné. 5 Mais tes exercices peuvent tout t’offrir. 6 Accepte donc ce qu’ils t’offrent et sois en paix.

5. La formule à utiliser pour ces révisions est la suivante : Deux fois par jour consacre cinq minutes, ou plus si tu préfères, à considérer les pensées qui sont assignées. 2 Relis les idées et les commentaires inscrits pour l’exercice de chaque jour. 3 Puis commence à y penser en laissant ton esprit les rapporter à tes besoins, à tes problèmes apparents et à toutes tes préoccupations.

6. Place les idées dans ton esprit et laisse-le les utiliser comme bon lui semble. 2 Aie foi en ce qu’il les utilisera sagement, aidé dans ses décisions par Celui Qui t’a donné les pensées. 3 À quoi peux-tu te fier, sinon à ce qui est dans ton esprit ? 4 Dans ces révisions, aie foi en ce que les moyens qu’utilise le Saint-Esprit n’échoueront pas. 5 La sagesse de ton esprit te viendra en aide. 6 Donne les instructions au départ, puis détends-toi avec une foi tranquille, et laisse l’esprit employer les pensées que tu lui as données telles qu’elles t’ont été données pour son usage.

7. Elles t’ont été données avec une parfaite confiance, une parfaite assurance que tu en ferais bon usage, une foi parfaite en ce que tu verrais leurs messages et les utiliserais pour toi-même. 2 Offre-les à ton esprit avec la même confiance, la même assurance et la même foi. 3 Il n’échouera pas. 4 Il est le moyen que le Saint-Esprit a choisi pour ton salut. 5 Puisqu’il a Sa confiance, Son moyen doit sûrement mériter la tienne aussi.

8. Nous mettons l’accent sur les bénéfices pour toi si tu consacres les cinq premières minutes de la journée à tes révisions, et leur donnes aussi les cinq dernières minutes de veille de ta journée. 2 Si cela ne peut pas se faire, essaie au moins de les diviser de manière à en entreprendre une le matin et une autre dans l’heure juste avant de te coucher.

9. Les exercices à faire tout le long de la journée sont tout aussi importants et ont peut-être même une plus grande valeur. 2 Tu as été enclin à ne t’exercer qu’aux moments prévus, puis à passer à d’autres choses sans appliquer à ces choses ce que tu as appris. 3 Avec pour résultat que tu n’as gagné que peu de renforcement et n’as pas donné à ton apprentissage une vraie chance de prouver l’importance de ces dons potentiels. 4 Voici une autre chance d’en faire bon usage.

10. Dans ces révisions nous insistons sur le besoin de ne pas laisser ton apprentissage dormir entre tes périodes d’exercice plus longues. 2 Essaie de réviser brièvement mais sérieusement les deux idées quotidiennes à chaque heure. 3 Utilise l’une à l’heure, et l’autre une demi-heure plus tard. 4 Tu n’as pas besoin d’accorder plus d’un instant à chacune. 5 Répète l’idée, puis permets à ton esprit de se reposer un moment en silence et en paix. 6 Ensuite passe à d’autres choses, mais essaie de garder la pensée avec toi, et laisse-la te servir d’aide pour garder ta paix aussi tout le long du jour.

11. Si tu es secoué, penses-y de nouveau. 2 Ces périodes d’exercice sont conçues pour t’aider à développer l’habitude d’appliquer ce que tu apprends chaque jour à tout ce que tu fais. 3 Ne répète pas l’idée pour la mettre ensuite de côté. 4 Il n’y a pas de limites à son utilité pour toi. 5 Elle est censée te servir de toutes les façons, en tout temps et en tout lieu, et chaque fois que tu as besoin d’une aide quelconque. 6 Essaie donc de l’emporter avec toi dans les activités de la journée et de la rendre sainte, digne du Fils de Dieu, acceptable pour Dieu et pour ton Soi.

12. Les révisions de chaque jour se concluront par la répétition de la pensée à utiliser à chaque heure, ainsi que de celle à appliquer à la demi-heure. 2 Ne les oublie pas. 3 Pour chacune de ces idées cette seconde chance apportera de si grandes avancées, et nous retirerons de ces révisions des gains si importants pour notre apprentissage, que nous continuerons sur un terrain plus solide, d’un pas plus assuré et avec une foi plus grande.

13. N’oublie pas comme tu as peu appris.

2 N’oublie pas comme tu peux apprendre beaucoup maintenant.

3 N’oublie pas le besoin que ton Père a de toi, tout en révisant ces pensées qu’Il t’a données.

RÉVISION III – Introduction (Instructions pour la révision des leçons 91 à 110) – audio

UCEM~LEÇON 110 – Je suis tel que Dieu m’a créé.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 110 - Je suis tel que Dieu m’a créé., Un Cours en Miracles on avril 19, 2016 at 8:13

LEÇON 110

Je suis tel que Dieu m’a créé.

1. Nous répéterons l’idée d’aujourd’hui de temps en temps. 2 Car cette seule pensée suffirait pour te sauver et sauver le monde, si tu croyais qu’elle est vraie. 3 Sa vérité signifierait que tu n’as fait aucun changement en toi qui soit réel, ni changé l’univers de telle sorte que ce que Dieu a créé a été remplacé par la peur et le mal, la misère et la mort. 4 Si tu restes tel que Dieu t’a créé, la peur n’a pas de signification, le mal n’est pas réel et la misère et la mort n’existent pas.

2. L’idée d’aujourd’hui est donc tout ce dont tu as besoin pour laisser la complète correction guérir ton esprit et te donner la vision parfaite qui guérira toutes les erreurs faites en n’importe quel temps et en n’importe quel lieu par n’importe quel esprit. 2 Elle suffit pour guérir le passé et libérer le futur. 3 Elle suffit pour laisser le présent être accepté tel qu’il est. 4 Elle suffit pour laisser le temps être le moyen par lequel le monde entier apprend à échapper du temps, et de chaque changement que le temps semble apporter en passant.

3. Si tu restes tel que Dieu t’a créé, les apparences ne peuvent pas remplacer la vérité, la santé ne peut pas tourner en maladie et la mort ne peut pas être le substitut de la vie, ni la peur de l’amour. 2 Tout cela ne s’est pas produit, si tu restes tel que Dieu t’a créé. 3 Tu n’as besoin d’aucune autre pensée que celle-là, pour laisser la rédemption venir éclairer le monde et le libérer du passé.

4. Dans cette seule pensée tout le passé est défait, et le présent est sauvé pour s’étendre quiètement dans un futur intemporel. 2 Si tu es tel que Dieu t’a créé, alors il n’y a pas eu de séparation de ton esprit d’avec le Sien, pas de division entre ton esprit et les autres esprits, et seulement l’unité dans le tien.

5. Le pouvoir de guérison de l’idée d’aujourd’hui est illimité. 2 Elle est le lieu où naissent tous les miracles, le grand restaurateur de la vérité à la conscience du monde. 3 Répète l’idée d’aujourd’hui avec gratitude. 4 Voilà la vérité qui vient te rendre libre. 5 Voilà la vérité que Dieu t’a promise. 6 Voilà la Parole dans laquelle prend fin tout chagrin.

6. Pour tes périodes d’exercice de cinq minutes, commence par cette citation du texte :

2 Je suis tel que Dieu m’a créé.

3 Son Fils ne peut pas souffrir.

4 Et je suis Son Fils.

7. Puis, avec cet énoncé fermement à l’esprit, essaie de découvrir dans ton esprit le Soi Qui est le saint Fils de Dieu Lui-même.

8. Cherche-Le en toi Qui est le Christ en toi, le Fils de Dieu et un frère pour le monde; le Sauveur Qui a été sauvé à jamais, Qui a le pouvoir de sauver quiconque Le touche, même très légèrement, demandant la Parole qui lui dit qu’il est Son frère.

9. Tu es tel que Dieu t’a créé. 2 Aujourd’hui, rends honneur à ton Soi. 3 Ne laisse pas les images sculptées que tu as faites pour être le Fils de Dieu au lieu de ce qu’il est être adorées aujourd’hui. 4 Au plus profond de ton esprit, le saint Christ en toi attend que tu Le reconnaisses en tant que toi. 5 Tu es perdu et tu ne te connais pas toi-même tant qu’Il n’est pas reconnu ni connu.

10. Cherche-Le aujourd’hui, et trouve-Le. 2 Il sera ton Sauveur de toutes les idoles que tu as faites. 3 Car quand tu L’auras trouvé, tu comprendras combien tes idoles sont sans valeur, combien sont fausses les images que tu croyais être toi. 4 Aujourd’hui nous faisons un grand pas en avant vers la vérité en lâchant prise des idoles, ouvrant nos mains, notre cœur et notre esprit à Dieu.

11. Nous nous souviendrons de Lui tout le long de la journée, avec un cœur plein de gratitude et des pensées pleines d’amour pour tous ceux que nous rencontrons aujourd’hui. 2 Car c’est ainsi que nous nous souvenons de Lui. 3 Et nous dirons, pour nous rappeler Son Fils, notre saint Soi, le Christ en chacun de nous :

4 Je suis tel que Dieu m’a créé.

5 Déclarons cette vérité aussi souvent que nous le pouvons. 6 C’est la Parole de Dieu qui te rend libre. 7 C’est la clé qui ouvre la porte du Ciel et te laisse entrer dans la paix de Dieu et Son éternité.

LEÇON 110 – Je suis tel que Dieu m’a créé. – Audio

Chapitre 7: VIII. L’incroyable

UCEM~LEÇON 109 – Je repose en Dieu.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 109 - Je repose en Dieu., Un Cours en Miracles on avril 18, 2016 at 8:06

LEÇON 109

Je repose en Dieu.

1. Nous demandons le repos aujourd’hui et une quiétude inébranlée par les apparences du monde. 2 Nous demandons la paix et le calme, parmi tout le tumulte né du heurt des rêves. 3 Nous demandons la sécurité et le bonheur, même s’il semble que nous voyons le danger et le chagrin. 4 Nous avons la pensée qui répondra à notre requête par ce que nous demandons.

2. “Je repose en Dieu.” 2 Cette pensée t’apportera le repos et la quiétude, la paix et le calme, la sécurité et le bonheur que tu recherches. 3 “Je repose en Dieu.” 4 Cette pensée a le pouvoir de réveiller la vérité endormie en toi, dont la vision voit par-delà les apparences jusqu’à cette même vérité en tous et en tout ce qu’il y a. 5 Voici la fin de la souffrance pour le monde entier et pour chacun de ceux qui sont jamais venus ou qui viendront encore s’attarder un moment. 6 Voici la pensée dans laquelle le Fils de Dieu est né à nouveau, pour se reconnaître lui-même.

3. “Je repose en Dieu.” 2 Complètement imperturbé, cette pensée te transportera au travers les orages et les luttes, passé la misère et la douleur, passé la perte et la mort, et vers la certitude de Dieu. 3 Il n’y a pas de souffrance qu’elle ne puisse guérir. 4 Il n’y a pas de problème qu’elle ne puisse résoudre. 5 Et pas d’apparence qui ne tourne en vérité devant tes yeux, toi qui reposes en Dieu.

4. Voici le jour de la paix. 2 Tu reposes en Dieu et tandis que le monde est déchiré par des vents de haine, ton repos reste complètement imperturbé. 3 Ton repos est celui de la vérité. 4 Les apparences ne peuvent pas te troubler. 5 Tu appelles tous tes frères à se joindre à toi dans ton repos; et ils entendront et viendront à toi parce que tu reposes en Dieu. 6 Ils n’entendront pas d’autres voix que la tienne parce que tu as donné ta voix à Dieu, et maintenant tu reposes en Lui et Le laisses parler par toi.

5. En Lui tu n’as ni soucis ni préoccupations, ni fardeaux, ni anxiété, ni douleur, ni peur du futur ni regrets passés. 2 Dans l’intemporel tu reposes, pendant que le temps passe sans te toucher, car ton repos ne peut jamais changer en aucune façon. 3 Tu te reposes aujourd’hui. 4 Tout en fermant les yeux, plonge dans le calme. 5 Laisse ces périodes de repos et de répit rassurer ton esprit : tous ses fantasmes frénétiques n’étaient que les rêves d’une fièvre qui a passé. 6 Laisse-le être calme et accepter sa guérison avec reconnaissance. 7 Il ne viendra plus de rêves effrayants, maintenant que tu reposes en Dieu. 8 Prends le temps aujourd’hui de glisser des rêves dans la paix.

6. À chaque heure où tu prends ton repos aujourd’hui, un esprit fatigué est rendu joyeux soudainement, un oiseau aux ailes brisées commence à chanter, un ruisseau depuis longtemps asséché se remet à couler. 2 Le monde est né à nouveau chaque fois que tu reposes et te souviens à chaque heure que tu es venu apporter la paix de Dieu dans le monde, afin qu’il prenne son repos avec toi.

7. Chaque fois que tu reposes cinq minutes aujourd’hui, le monde se rapproche de son éveil. 2 Et le temps où le repos sera la seule chose qui soit se rapproche de tous les esprits usés et fatigués, trop las maintenant pour avancer seuls sur leur chemin. 3 Ils entendront l’oiseau recommencer à chanter, verront le ruisseau se remettre à couler et avanceront d’un pas plus léger, leur espoir renaissant et leur énergie restaurée, sur la route qui semblera soudain facile.

8. Tu reposes dans la paix de Dieu aujourd’hui, et depuis ton repos tu appelles tes frères pour les attirer vers leur repos, avec toi. 2 Tu seras fidèle à ta charge aujourd’hui, n’oubliant personne, amenant chacun dans le cercle illimité de ta paix, le saint sanctuaire où tu reposes. 3 Ouvre les portes du temple et laisse-les venir de l’autre bout du monde, comme de tout près : tes frères lointains et tes amis les plus proches; invite-les tous à entrer ici et à reposer avec toi.

9. Tu reposes dans la paix de Dieu aujourd’hui, en quiétude et sans peur. 2 Chaque frère vient y prendre son repos et te l’offrir. 3 Nous reposons ensemble ici, car ainsi notre repos est rendu complet, et ce que nous donnons aujourd’hui, nous l’avons déjà reçu. 4 Le temps n’est pas le gardien de ce que nous donnons aujourd’hui. 5 Nous donnons à ceux qui ne sont pas nés et à ceux qui sont disparus, à chaque Pensée de Dieu et à l’Esprit dans lequel ces Pensées sont nées et où elles reposent. 6 Et nous leur rappelons leur lieu de repos chaque fois que nous nous disons : “Je repose en Dieu.”

LEÇON 109 – Je repose en Dieu. – Audio

Chapitre 7: VII. La totalité

UCEM~LEÇON 108 – Donner et recevoir ne font qu’un en vérité.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 108 - Donner et recevoir ne font qu’un en vérité., Un Cours en Miracles on avril 17, 2016 at 7:45

LEÇON 108

Donner et recevoir ne font qu’un en vérité.

1. La vision dépend de l’idée d’aujourd’hui. 2 La lumière est en elle, car elle réconcilie tous les semblants d’opposés. 3 Et qu’est ce que la lumière, sauf la résolution, née de la paix, de tous tes conflits et de toutes tes pensées erronées en un seul concept qui est entièrement vrai ? 4 Même celui-ci disparaîtra, parce que la Pensée qui est derrière apparaîtra pour en prendre la place. 5 Et maintenant tu es en paix à jamais, car alors le rêve est terminé.

2. La véritable lumière qui rend possible la véritable vision n’est pas la lumière que voient les yeux du corps. 2 C’est un état d’esprit qui est devenu tellement unifié que les ténèbres ne peuvent pas du tout être perçues. 3 Ainsi, ce qui est le même est vu comme ne faisant qu’un, tandis que ce qui n’est pas le même reste inaperçue, car ce n’est pas là.

3. Voilà la lumière qui ne montre pas d’opposés, et la vision, étant guérie, a le pouvoir de guérir. 2 Voilà la lumière qui apporte ta paix d’esprit à d’autres esprits, pour la partager en se réjouissant de ne faire qu’un avec toi et avec eux-mêmes. 3 Voilà la lumière qui guérit parce qu’elle apporte une perception indivisée, basée sur un seul cadre de référence, d’où vient une seule signification.

4. Ici donner et recevoir sont vus comme des aspects différents d’une même Pensée dont la vérité ne dépend pas de ce qui est vu en premier, ni de ce qui semble être en deuxième place. 2 Ici il est compris que les deux se produisent ensemble, pour que la Pensée reste complète. 3 Et cette compréhension forme la base sur laquelle tous les opposés sont réconciliés, parce qu’ils sont perçus du même cadre de référence qui unifie cette Pensée.

5. Une seule pensée, complètement unifiée, servira à unifier toute pensée. 2 Cela revient à dire qu’une seule correction suffira pour toute correction, ou qu’il suffit de pardonner entièrement à un frère pour apporter le salut à tous les esprits. 3 Car ce ne sont là que quelques cas particuliers d’une seule loi qui vaut pour toutes les sortes d’apprentissage, s’il est dirigé par Celui Qui connaît la vérité.

6. Apprendre que donner et recevoir sont la même chose est d’une utilité toute particulière, parce qu’il est si facile de l’essayer et de voir que c’est vrai. 2 Et quand ce cas particulier a prouvé qu’il marchait toujours, en toute circonstance où il est essayé, la pensée qui est derrière lui peut être généralisée et appliquée à d’autres zones de doute et de double vision. 3 De là elle s’étendra et arrivera finalement à la seule Pensée qui les sous-tend toutes.

7. Aujourd’hui nous nous exerçons avec le cas particulier de donner et recevoir. 2 Nous utiliserons cette simple leçon sur l’évident parce qu’elle a des résultats que nous ne pouvons pas manquer. 3 Donner, c’est recevoir. 4 Aujourd’hui nous tenterons d’offrir la paix à chacun et nous verrons avec quelle rapidité la paix nous revient. 5 La lumière est tranquillité, et c’est dans cette paix que la vision nous est donnée, et nous pouvons voir.

8. Ainsi commençons-nous les périodes d’exercice par l’instruction d’aujourd’hui, et nous disons :

2 Donner et recevoir ne font qu’un en vérité.

3 Je recevrai ce que je donne maintenant.

4 Puis ferme les yeux et pendant cinq minutes pense à ce que tu voudrais offrir à chacun, pour l’avoir toi-même. 5 Tu pourrais dire, par exemple :

6 À chacun j’offre la quiétude.

7 À chacun j’offre la paix de l’esprit.

8 À chacun j’offre la douceur.

9. Dis chaque phrase lentement, puis arrête-toi un instant en t’attendant à recevoir le don que tu as fait. 2 Et il viendra à toi dans la mesure où tu l’as donné. 3 Tu verras qu’il t’est rendu d’une manière exacte, car c’est ce que tu as demandé. 4 Cela pourrait aussi t’aider de penser à quelqu’un à qui faire tes dons. 5 Il représente les autres, et à travers lui tu donnes à tous.

10. Notre leçon d’aujourd’hui, qui est très simple, t’apprendra beaucoup. 2 Effet et cause seront beaucoup mieux compris désormais, et nous progresserons bien plus vite maintenant. 3 Pense aux exercices d’aujourd’hui comme à de rapides avancées dans ton apprentissage, rendu plus rapide encore et plus sûr chaque fois que tu dis : “Donner et recevoir ne font qu’un en vérité.”

LEÇON 108 – Donner et recevoir ne font qu’un en vérité. – Audio

Chapitre 7: VI. De la vigilance à la paix

UCEM~LEÇON 107 – La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 107 - La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit., Un Cours en Miracles on avril 16, 2016 at 7:48

LEÇON 107

La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit.

1. Qu’est-ce qui peut corriger les illusions, si ce n’est la vérité ? 2 Et que sont les erreurs, si ce n’est des illusions qui restent non reconnues pour ce qu’elles sont ? 3 Là où est entrée la vérité, les erreurs disparaissent. 4 Elles s’évanouissent simplement sans laisser de traces qui fassent souvenir d’elles. 5 Elles disparaissent parce que, sans croyance, elle n’ont pas de vie. 6 Ainsi disparaissent-elles dans le néant, retournant là d’où elles sont venues. 7 De la poussière à la poussière elles viennent et vont, car seule reste la vérité.

2. Peux-tu imaginer ce qu’est un état d’esprit sans illusions ? 2 Comment tu te sentirais ? 3 Essaie de te souvenir d’un moment — une minute peut-être, peut-être même moins — où rien ne vint interrompre ta paix, où tu étais certain d’être aimé et en sécurité. 4 Essaie ensuite de te représenter comment ce serait si ce moment s’étendait jusqu’à la fin des temps et dans l’éternité. 5 Puis laisse le sentiment de quiétude que tu as ressenti être multiplié cent fois, et puis encore multiplié cent autres fois.

3. Maintenant tu as un avant-goût, pas plus que juste une très mince indication, de l’état dans lequel ton esprit repose quand la vérité est venue. 2 Sans illusions, il ne pourrait y avoir ni peur, ni doute ni attaque. 3 Quand la vérité est venue, toute douleur est terminée, car il n’y a pas de place dans ton esprit où pourraient s’attarder des pensées transitoires et des idées mortes. 4 La vérité occupe ton esprit complètement, te libérant de toutes croyances en l’éphémère. 5 Elles n’ont pas de place parce que la vérité est venue et elles ne sont nulle part. 6 Elles sont introuvables, car la vérité est partout à jamais, maintenant.

4. Quand la vérité est venue, elle ne reste pas un moment pour ensuite disparaître ou changer en autre chose. 2 Elle ne vire pas ni ne change sa forme, ni ne vient et va puis va et vient à nouveau. 3 Elle reste exactement telle qu’elle a toujours été, fiable en chaque besoin, digne d’une confiance parfaite parmi tous les semblants de difficultés et les doutes que les apparences que le monde présente engendrent. 4 Ils s’envolent simplement quand la vérité corrige les erreurs dans ton esprit.

5. Quand la vérité est venue, elle abrite dans ses ailes le don de parfaite constance et un amour qui ne chancelle pas en face de la douleur mais regarde sans cesse au-delà avec sûreté. 2 Voilà le don de guérison, car la vérité n’a pas besoin de défense; par conséquent, nulle attaque n’est possible. 3 Les illusions peuvent être portées à la vérité pour être corrigées. 4 Mais la vérité se tient bien au-delà des illusions et ne peut pas leur être portée pour les tourner en vérité.

6. La vérité ni ne va ni ne vient, ni ne vire ni ne change, sous une apparence maintenant puis sous une autre, échappant à toute capture, évitant d’être prise. 2 Elle ne se cache pas. 3 Elle se tient en pleine lumière, clairement accessible. 4 Il est impossible que quiconque puisse la chercher véritablement et ne réussisse pas. 5 Cette journée appartient à la vérité. 6 Donne à la vérité son dû et elle te donnera le tien. 7 Tu n’étais pas censé souffrir et mourir. 8 Ton Père veut que ces rêves disparaissent. 9 Laisse la vérité les corriger tous.

7. Nous ne demandons pas ce que nous n’avons pas. 2 Nous demandons simplement ce qui nous appartient, afin de le reconnaître pour nôtre. 3 Aujourd’hui nous pratiquons sur l’heureuse note de certitude qui est née de la vérité. 4 Les pas chancelants et mal assurés de l’illusion ne sont pas l’approche que nous prenons aujourd’hui. 5 Nous sommes aussi certains du succès que nous sommes sûrs de vivre et d’espérer et de respirer et de penser. 6 Nous ne doutons pas que nous marchons avec la vérité aujourd’hui, et nous comptons qu’elle entrera dans tous les exercices que nous faisons en ce jour.

8. Commence par demander à Celui Qui va avec toi dans cette entreprise d’être présent à ta conscience tandis que tu vas avec Lui. 2 Tu n’es pas fait de chair, de sang et d’os, mais tu as été créé par la même Pensée qui Lui fit également le don de vie. 3 Il est ton Frère, si pareil à toi que ton Père connaît que vous êtes les mêmes tous les deux. 4 C’est ton Soi à qui tu demandes d’aller avec toi, or comment pourrait-Il être absent là où tu es ?

9. La vérité corrigera toutes les erreurs dans ton esprit qui te disent que tu pourrais être à part de Lui. 2 C’est à Lui que tu parles aujourd’hui et fais la promesse de laisser Sa fonction s’accomplir par toi. 3 Partager Sa fonction, c’est partager Sa joie. 4 Sa confiance est avec toi lorsque tu dis :

5 La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit, et je me reposerai en Celui Qui est mon Soi.

6 Puis laisse-Le te conduire doucement à la vérité, qui t’enveloppera et te donnera une paix si profonde et tranquille que c’est à regret que tu retourneras à ton monde familier.

10. Et pourtant tu seras heureux de regarder ce monde à nouveau. 2 Car tu porteras avec toi la promesse des changements que la vérité qui vient avec toi apportera au monde. 3 Ils s’augmenteront de chaque don que tu fais de cinq petites minutes, et les erreurs qui entourent le monde seront corrigées comme tu les laisseras être corrigées dans ton esprit.

11. N’oublie pas ta fonction pour aujourd’hui. 2 Chaque fois que tu te dis avec confiance : ” La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit”, tu parles pour le monde entier et pour Celui Qui voudrait délivrer le monde, comme Il voudrait te rendre libre.

LEÇON 107 – La vérité corrigera toutes les erreurs dans mon esprit. – Audio

Chapitre 7: V. Guérison et inchangeabilité de l’esprit

UCEM~LEÇON 106 – Que je sois calme et que j’écoute la vérité.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 106 - Que je sois calme et que j’écoute la vérité., Un Cours en Miracles on avril 15, 2016 at 8:21

LEÇON 106

Que je sois calme et que j’écoute la vérité.

1. Si tu mets de côté la voix de l’ego, aussi fort qu’elle puisse sembler appeler; si tu n’acceptes pas ses dons mesquins qui ne te donnent rien que tu veuilles réellement; si tu écoutes avec un esprit ouvert, qui ne t’a pas dit ce qu’est le salut; alors tu entendras la Voix puissante de la vérité, quiète en Son pouvoir, forte en Son calme et complètement certaine en Ses messages.

2. Écoute et entends ton Père te parler par la Voix qu’Il a désignée, qui fait taire le tonnerre de l’in-signifiant et montre la voie vers la paix à ceux qui ne peuvent pas voir. 2 Sois calme aujourd’hui et écoute la vérité. 3 Ne sois pas trompé par la voix des morts, qui te disent qu’ils ont trouvé la source de vie et l’offrent à ta croyance. 4 N’y fais pas attention, mais écoute la vérité.

3. N’aie pas peur aujourd’hui de contourner les voix du monde. 2 Passe à côté de leur in-signifiante persuasion d’un pas léger. 3 Ne les entends pas. 4 Sois calme aujourd’hui et écoute la vérité. 5 Dépasse toutes choses qui ne parlent pas de Celui Qui tient ton bonheur dans Sa Main, tendue vers toi en bienvenue et en amour. 6 N’entends que Lui aujourd’hui, et n’attends pas davantage pour aller jusqu’à Lui. 7 N’entends qu’une Voix aujourd’hui.

4. Aujourd’hui la promesse de la parole de Dieu est tenue. 2 Entends et fais silence. 3 Il voudrait te parler. 4 Il vient avec des miracles mille fois plus heureux et plus merveilleux que tous ceux dont tu as jamais rêvé ou que tu as souhaités. 5 Ses miracles sont vrais. 6 Ils ne s’effaceront pas quand le rêve finira. 7 Plutôt ils mettent fin au rêve et durent à jamais, car ils viennent de Dieu à Son cher Fils, dont l’autre nom est toi. 8 Prépare-toi aux miracles aujourd’hui. 9 Permets aujourd’hui que soit tenue l’ancienne promesse de ton Père, faite à toi et à tous tes frères.

5. Entends-Le aujourd’hui, et écoute la Parole qui lève le voile étendu sur la terre et qui réveille tous ceux qui dorment et ne peuvent pas voir. 2 Dieu les appelle par toi. 3 Il a besoin de ta voix pour leur parler, car qui pourrait atteindre le Fils de Dieu, sinon son Père, appelant par ton Soi ? 4 Entends-Le aujourd’hui, et offre-Lui ta voix pour parler à toute la multitude qui attend d’entendre la Parole qu’Il va dire aujourd’hui.

6. Sois prêt pour le salut. 2 Il est ici et te sera donné aujourd’hui. 3 Et tu apprendras ta fonction de Celui Qui l’a choisie au Nom de ton Père pour toi. 4 Écoute aujourd’hui, et tu entendras une Voix qui résonnera par le monde entier à travers toi. 5 Le porteur de tous les miracles a besoin que tu les reçoives d’abord, et deviennes ainsi le joyeux donneur de ce que tu as reçu.

7. Ainsi commence le salut et ainsi il finit : quand tout est à toi et quand tout est donné, il reste avec toi à jamais. 2 Et la leçon est apprise. 3 Aujourd’hui nous nous exerçons à donner, pas de la façon dont tu le comprends maintenant, mais tel que c’est. 4 Les exercices de chaque heure devraient commencer par cette requête pour ton illumination :

5 Je serai calme et j’écouterai la vérité.

6 Qu’est ce que cela signifie de donner et de recevoir ?

8. Demande et escompte une réponse. 2 Ta requête est de celles dont la réponse attend depuis longtemps que tu la reçoives. 3 Elle commencera le ministère pour lequel tu es venu et qui libérera le monde de la pensée que donner est une façon de perdre. 4 Ainsi le monde devient prêt à comprendre et à recevoir.

9. Sois calme et écoute la vérité aujourd’hui. 2 Chaque fois que tu passes cinq minutes à écouter, un millier d’esprits s’ouvrent à la vérité et ils entendront la sainte Parole que tu entends. 3 Et quand l’heure aura passé, tu en délivreras à nouveau un millier de plus qui s’arrêtent pour demander que la vérité leur soit donnée, en même temps qu’à toi.

10. Aujourd’hui la sainte Parole de Dieu est tenue par toi qui la reçois pour la donner, afin que tu puisses enseigner au monde ce que signifie donner en écoutant et en l’apprenant de Lui. 2 N’oublie pas aujourd’hui de renforcer ton choix d’entendre et de recevoir la Parole par ce rappel, que tu t’adresses aussi souvent que possible aujourd’hui :

3 Que je sois calme et que j’écoute la vérité.

4 Je suis le messager de Dieu aujourd’hui, ma voix est la Sienne, pour donner ce que je reçois.

LEÇON 106 – Que je sois calme et que j’écoute la vérité. – Audio

Chapitre 7: IV. La guérison comme re-connaissance de la vérité

UCEM~LEÇON 105 – La paix et la joie de Dieu sont miennes.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 105 - La paix et la joie de Dieu sont miennes., Un Cours en Miracles on avril 14, 2016 at 7:51

LEÇON 105

La paix et la joie de Dieu sont miennes.

1. La paix et la joie de Dieu sont tiennes. 2 Aujourd’hui nous les accepterons, connaissant qu’elles nous appartiennent. 3 Et nous essaierons de comprendre que ces dons augmentent comme nous les recevons. 4 Ils ne sont pas comme les dons que peut faire le monde, où le donneur perd en faisant le don; et le preneur est plus riche de ce qu’il a perdu. 5 Ceux-là ne sont pas des dons mais des marchés faits avec la culpabilité. 6 Le don véritablement donné n’entraîne pas de perte. 7 Il est impossible que l’un puisse gagner parce qu’un autre perd. 8 Cela implique une limite et une insuffisance.

2. Aucun don n’est fait de la sorte. 2 De tels “dons” ne sont qu’une offre en vue d’obtenir quelque chose d’une plus grande valeur en retour; un prêt à intérêt à payer intégralement; un crédit temporaire, destiné à être le gage d’une dette à acquitter avec plus que n’a reçu celui qui a pris le don. 3 Cette étrange distorsion de ce que donner signifie s’insinue à tous les niveaux du monde que tu vois. 4 Elle enlève toute signification aux dons que tu fais et ne te laisse rien dans ceux que tu prends.

3. Un des buts d’apprentissage principaux que ce cours a fixé, c’est de renverser ta façon de voir ce que c’est que donner, pour que tu puisses recevoir. 2 Car donner est devenu une source de peur; ainsi tu voudrais éviter le seul moyen par lequel tu peux recevoir. 3 Accepte la paix et la joie de Dieu, et tu apprendras une manière différente de regarder un don. 4 Les dons de Dieu ne diminueront jamais quand ils sont donnés. 5 Par là ils ne font qu’augmenter.

4. De même que la paix et la joie du Ciel s’intensifient quand tu les acceptes comme des dons que Dieu te fait, de même la joie de ton Créateur grandit quand tu acceptes Sa joie et Sa paix pour tiennes. 2 Donner véritablement, c’est la création. 3 Cela étend le sans-limites à l’illimité, l’éternel à l’intemporel, et l’amour à lui-même. 4 Cela ajoute à tout ce qui est déjà complet, non pas dans le simple sens d’ajouter plus, car cela implique qu’il y avait moins auparavant. 5 Cela ajoute en laissant ce qui ne peut se contenir lui-même atteindre son but de donner tout ce qu’il a, se l’assurant ainsi à jamais.

5. Aujourd’hui accepte la paix et la joie de Dieu pour tiennes. 2 Laisse-Le Se compléter Lui-même tel qu’Il définit la complétude. 3 Tu comprendras que ce qui Le complète doit aussi compléter Son Fils. 4 Il ne peut donner en perdant. 5 Toi non plus. 6 Reçois Son don de joie et de paix aujourd’hui, et Il te remerciera du don que tu Lui fais.

6. Aujourd’hui nos périodes d’exercice débuteront un peu différemment. 2 Commence aujourd’hui en pensant à ces frères à qui tu as nié la paix et la joie, auxquelles ils ont droit selon les lois égales de Dieu. 3 Ici tu les as niées à toi-même. 4 Et ici tu dois revenir les réclamer comme tiennes.

7. Pense à tes “ennemis” un petit moment, et dis à chacun, comme il te vient à l’esprit :

2 Mon frère, je t’offre la paix et la joie, afin que je puisse avoir pour miennes la paix et la joie de Dieu.

3 Ainsi tu te prépares à reconnaître les dons que Dieu te fait, et tu laisses ton esprit être libre de tout ce qui empêcherait le succès aujourd’hui. 4 Maintenant tu es prêt à accepter le don de paix et de joie que Dieu t’a donné. 5 Maintenant tu es prêt à éprouver la joie et la paix que tu t’étais niées. 6 Maintenant tu peux dire : “La paix et la joie de Dieu sont miennes”, car tu as donné ce que tu voudrais recevoir.

8. Tu dois réussir aujourd’hui, si tu prépares ton esprit comme nous le suggérons. 2 Car tu as permis que soient levées toutes les barrières à la paix et à la joie, et ce qui est à toi peut enfin venir à toi. 3 Alors dis-toi : “La paix et la joie de Dieu sont miennes”, puis ferme les yeux un instant et laisse Sa Voix t’assurer que les mots que tu dis sont vrais.

9. Passe ainsi tes cinq minutes avec Lui chaque fois que tu le peux aujourd’hui, mais ne pense pas que moins ne vaille rien quand tu ne peux pas Lui donner plus. 2 Au moins souviens-toi de dire toutes les heures les mots qui L’appellent à te donner ce qu’Il veut donner, et veut que tu reçoives. 3 Détermine-toi à ne pas interférer aujourd’hui avec ce qu’Il veut. 4 Et si un frère semble te tenter de nier le don que Dieu lui fait, considère simplement ceci comme une autre chance de te laisser recevoir les dons de Dieu pour tiens. 5 Puis bénis ton frère en le remerciant, et dis :

6 Mon frère, je t’offre la paix et la joie, afin que je puisse avoir pour miennes la paix et la joie de Dieu.

LEÇON 105 – La paix et la joie de Dieu sont miennes. – Audio

Chapitre 7: III. La réalité du Royaume

UCEM~LEÇON 104 – Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 104 - Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité., Un Cours en Miracles on avril 13, 2016 at 8:23

LEÇON 104

Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité.

1. L’idée d’aujourd’hui continue la pensée que la joie et la paix ne sont pas que de vains rêves. 2 Tu y as droit, à cause de ce que tu es. 3 Elles te viennent de Dieu, Qui ne peut manquer de te donner ce qu’Il a pour Volonté. 4 Or il doit y avoir un lieu rendu prêt à recevoir Ses dons. 5 Ils ne sont pas accueillis avec joie par un esprit qui a reçu les dons qu’il a faits à la place, là où devraient être les Siens et comme substituts des Siens.

2. Aujourd’hui nous voudrions enlever tous les dons in-signifiants que nous avons faits nous-mêmes et placés sur le saint autel où devraient être les dons de Dieu. 2 Ses dons sont ceux qui sont les nôtres en vérité. 3 Ses dons sont ceux que nous avons reçus en héritage avant que le temps fût, et qui seront toujours les nôtres quand le temps aura passé dans l’éternité. 4 Ses dons sont ceux qui sont au-dedans de nous maintenant, car ils sont intemporels. 5 Et nous n’avons pas besoin d’attendre pour les avoir. 6 Ils nous appartiennent aujourd’hui.

3. Par conséquent, nous choisissons de les avoir maintenant, et nous connaissons qu’en les choisissant à la place de ce que nous avons fait, nous ne faisons qu’unir notre volonté à ce que Dieu veut, et nous reconnaissons le même comme ne faisant qu’un. 2 Aujourd’hui nos périodes d’exercice plus longues, les cinq minutes par heure données à la vérité pour ton salut, devraient commencer par ceci :

3 Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité, et la joie et la paix sont mon héritage.

4 Puis mets de côté les conflits du monde qui offrent d’autres dons et d’autres buts faits d’illusions, dont ils sont les témoins, et qui ne sont recherchés que dans un monde de rêves.

4. Tout cela, nous le mettons de côté et nous cherchons plutôt ce qui est véritablement nôtre, en demandant de reconnaître ce que Dieu nous a donné. 2 Nous dégageons un lieu saint dans nos esprits devant Son autel, où Ses dons de paix et de joie sont bienvenus, et où nous venons trouver ce qui nous a été donné par Lui. 3 Nous y venons avec confiance aujourd’hui, conscients que ce qui nous appartient en vérité est ce qu’Il donne. 4 Et nous voudrions ne souhaiter rien d’autre, car rien d’autre ne nous appartient en vérité.

5. Ainsi nous Lui ouvrons la voie aujourd’hui, en reconnaissant simplement que Sa Volonté est déjà faite, et que la joie et la paix nous appartiennent comme Ses dons éternels. 2 Nous ne nous permettrons pas de les perdre de vue entre les moments où nous venons les chercher là où Il les a déposés. 3 Ce rappel, nous le ramènerons à l’esprit aussi souvent que possible :

4 Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité.

5 Les dons de Dieu de joie et de paix sont tout ce que je veux.

LEÇON 104 – Je ne cherche que ce qui m’appartient en vérité. – Audio

Chapitre 7: II. La loi du Royaume

UCEM~LEÇON 103 – Dieu, étant Amour, est aussi bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 103 - Dieu, étant Amour, est aussi bonheur., Un Cours en Miracles on avril 12, 2016 at 8:26

13 avril ~ images

LEÇON 103

Dieu, étant Amour, est aussi bonheur.

1. Le bonheur est un attribut de l’amour. 2 Il ne peut pas être à part de lui. 3 Il n’est pas possible non plus d’en faire l’expérience là où l’amour n’est pas. 4 L’amour n’a pas de limites, étant partout. 5 Par conséquent, la joie est partout elle aussi. 6 Or l’esprit peut nier que c’est ainsi, croyant qu’il y a dans l’amour des fossés par où le péché peut entrer et apporter la douleur au lieu de la joie. 7 Cette croyance étrange limiterait le bonheur en redéfinissant l’amour comme limité, et en introduisant l’opposition dans ce qui n’a pas de limite et pas d’opposé.

2. La peur est associée alors à l’amour, et ses résultats deviennent l’héritage des esprits qui pensent que ce qu’ils ont fait est réel. 2 Ces images, qui n’ont aucune réalité en vérité, témoignent de la peur de Dieu, oubliant qu’étant Amour, Il doit être joie. 3 Cette erreur fondamentale, nous essaierons à nouveau de la porter à la vérité aujourd’hui, en nous enseignant à nous-mêmes :

4 Dieu, étant Amour, est aussi bonheur.

5 Avoir peur de Lui, c’est avoir peur de la joie.

6 Commence tes périodes d’exercice aujourd’hui par cette association, qui corrige la fausse croyance que Dieu est peur. 7 Elle met aussi l’accent sur le fait que le bonheur t’appartient, à cause de ce qu’Il est.

3. Permets que cette seule correction soit placée dans ton esprit à chaque heure de veille aujourd’hui. 2 Puis accueille tout le bonheur qu’elle apporte lorsque la vérité remplace la peur et que la joie devient ce que tu escomptes en remplacement de la douleur. 3 Dieu étant Amour, il te sera donné. 4 Renforce fréquemment cette espérance tout au long de la journée et calme toutes tes peurs par cette assurance, douce et entièrement vraie :

5 Dieu, étant Amour, est aussi bonheur.

6 Et c’est le bonheur que je cherche aujourd’hui.

7 Je ne peux pas échouer, parce que je cherche la vérité.

LEÇON 103 – Dieu, étant Amour, est aussi bonheur. – Audio

Chapitre 7: I. Le dernier pas

UCEM~LEÇON 102 – Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 102 - Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi., Un Cours en Miracles on avril 11, 2016 at 7:48

LEÇON 102

Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi.

1. Tu ne veux pas souffrir. 2 Tu penses peut-être que cela t’achète quelque chose, et tu crois peut-être encore un peu que cela t’achète ce que tu veux. 3 Or cette croyance est sûrement ébranlée maintenant, au moins suffisamment pour te laisser la mettre en question et soupçonner qu’elle n’a réellement aucun sens. 4 Elle n’a pas encore disparu, mais il lui manque les racines qui naguère la maintenaient solidement fixée dans les recoins secrets, sombres et cachés de ton esprit.

2. Aujourd’hui nous essayons de relâcher encore davantage sa prise, qui s’est affaiblie, et de nous rendre compte que la douleur est sans but, sans cause et sans le pouvoir d’accomplir quoi que ce soit. 2 Elle ne peut rien acheter du tout. 3 Elle n’offre rien et n’existe pas. 4 À tout ce que tu penses qu’elle t’offre, il manque l’existence, comme à elle. 5 Tu as été l’esclave de rien. 6 Sois libre aujourd’hui de te joindre à l’heureuse Volonté de Dieu.

3. Pendant plusieurs jours nous continuerons à consacrer nos périodes d’exercice à des leçons conçues pour t’aider à atteindre le bonheur que la Volonté de Dieu a placé en toi. 2 Là est ta demeure, et là est ta sécurité. 3 Là est ta paix, et là il n’y a pas de peur. 4 Là est le salut. 5 Là est enfin le repos.

4. Commence tes périodes d’exercice aujourd’hui en acceptant ainsi la Volonté de Dieu pour toi :

2 Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi, et je l’accepte pour fonction maintenant.

3 Puis cherche cette fonction au plus profond de ton esprit, car elle est là qui n’attend que ton choix. 4 Tu ne peux manquer de la trouver lorsque tu apprends qu’elle est ton choix, et que tu partages la Volonté de Dieu.

5. Sois heureux, car ta seule fonction ici est le bonheur. 2 Tu n’as pas besoin d’être moins aimant envers le Fils de Dieu que Celui Dont l’Amour l’a créé aussi aimant que Lui-même. 3 En plus des cinq minutes de repos par heure, arrête-toi fréquemment aujourd’hui pour te dire que tu as maintenant accepté le bonheur pour ta seule fonction. 4 Et tu peux être sûr que tu te joins à la Volonté de Dieu en le faisant.

LEÇON 102 – Je partage la Volonté de Dieu de bonheur pour moi. –  Audio

Chapitre 6:V.C  Les leçons du Saint-Esprit – C

UCEM~LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 101 - La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur., Un Cours en Miracles on avril 10, 2016 at 8:08

LEÇON 101

La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

1. Aujourd’hui nous continuerons sur le thème du bonheur. 2 C’est une idée-clé pour comprendre ce que le salut signifie. 3 Tu crois encore qu’il demande de la souffrance comme pénitence de tes “péchés”. 4 Il n’en est rien. 5 Or tu dois penser qu’il en est ainsi tant que tu crois que le péché est réel, et que le Fils de Dieu peut pécher.

2. Si le péché est réel, alors la punition est juste et inéluctable. 2 Ainsi le salut ne peut s’acheter que par la souffrance. 3 Si le péché est réel, alors le bonheur doit être une illusion, car ils ne peuvent être vrais tous les deux. 4 Les pécheurs ne légitiment que la mort et la douleur, et c’est cela qu’ils demandent. 5 Car ils savent que cela les attend, et cela les recherchera et les trouvera quelque part, tôt ou tard, sous une forme ou sous une autre qui réglera leur compte avec Dieu. 6 Ils voudraient Lui échapper dans leur peur. 7 Et pourtant Il les poursuivra, et ils ne peuvent s’échapper.

3. Si le péché est réel, le salut doit être douleur. 2 La douleur est le coût du péché, et de la souffrance jamais il n’est possible d’échapper, si le péché est réel. 3 Le salut doit être craint, car il tuera, mais lentement, en enlevant toutes choses avant d’accorder la faveur bienvenue de la mort à des victimes qui ne seront pas beaucoup plus que des os avant que le salut ne soit apaisé. 4 Sa colère est sans bornes, sans merci, mais entièrement juste.

4. Qui rechercherait une punition aussi brutale ? 2 Qui ne fuirait pas le salut, s’efforçant par tous les moyens de noyer la Voix qui le lui offre ? 3 Pourquoi essaierait-il d’écouter et d’accepter Son offre ? 4 Si le péché est réel, son offre est la mort, mais livrée sous une forme cruelle qui correspond aux souhaits méchants dans lesquels est né le péché. 5 Si le péché est réel, le salut est devenu ton âpre ennemi, la malédiction de Dieu sur toi qui as crucifié Son Fils.

5. Tu as besoin des périodes d’exercice aujourd’hui. 2 Les exercices enseignent que le péché n’est pas réel, et que tout ce que tu crois qui doit venir du péché n’arrivera jamais, car cela n’a pas de cause. 3 Accepte l’Expiation avec un esprit ouvert qui ne chérit pas la croyance restante que tu as fait un démon du Fils de Dieu. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Nous nous exerçons à cette pensée aussi souvent que possible aujourd’hui, parce que c’est la base de l’idée d’aujourd’hui.

6. La Volonté de Dieu pour toi est le parfait bonheur parce qu’il n’y a pas de péché, et la souffrance est sans cause. 2 La joie est juste et la douleur n’est que le signe que tu t’es mal compris toi-même. 3 Ne crains pas la Volonté de Dieu. 4 Mais tourne-toi vers elle, avec l’assurance qu’elle te rendra libre de toutes les conséquences que le péché a ouvrées en fébrile imagination. 5 Dis :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Il n’y a pas de péché; il n’a pas de conséquence.

8 C’est ainsi que tu devrais commencer tes périodes d’exercice, puis essaie à nouveau de trouver la joie que ces pensées introduiront dans ton esprit.

7. Donne avec joie ces cinq minutes, pour enlever le lourd fardeau que tu t’imposes avec l’insane croyance que le péché est réel. 2 Aujourd’hui, échappe de la folie. 3 Tu as pris la route de la liberté et maintenant l’idée d’aujourd’hui t’apporte des ailes et l’espoir d’aller encore plus vite vers le but de paix qui t’attend. 4 Il n’y a pas de péché. 5 Souviens-t-en aujourd’hui, et dis-toi aussi souvent que tu le peux :

6 La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur.

7 Cela est la vérité, parce qu’il n’y a pas de péché.

LEÇON 101 – La Volonté de Dieu pour moi est le parfait bonheur. – audio

Chapitre 6:V.B  Les leçons du Saint-Esprit – B

UCEM~LEÇON 100 – Mon rôle est essentiel au plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 100 - Mon rôle est essentiel au plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on avril 9, 2016 at 7:56

LEÇON 100

Mon rôle est essentiel au plan de Dieu pour le salut.

1. De même que le Fils de Dieu complète son Père, de même le rôle que tu as dans le plan de ton Père le complète. 2 Le salut doit renverser la folle croyance en des pensées séparées et des corps séparés, qui mènent des vies séparées et vont séparément chacun sur son chemin. 3 Une seule fonction partagée par des esprits séparés les unit en un seul but, car chacun d’eux est également essentiel à eux tous.

2. La Volonté de Dieu pour toi est le bonheur parfait. 2 Pourquoi choisirais-tu d’aller contre Sa Volonté ? 3 Le rôle qu’il a gardé pour toi dans la mise en œuvre de Son plan t’est donné pour que tu puisses être ramené à ce qu’Il veut. 4 Ce rôle est essentiel à Son plan comme à ton bonheur. 5 Ta joie doit être complète pour que Son plan soit compris de ceux à qui Il t’envoie. 6 Ils verront leur fonction dans ton visage rayonnant et ils entendront Dieu les appeler dans ton rire heureux.

3. Tu es certes essentiel au plan de Dieu. 2 Sans ta joie, Sa joie est incomplète. 3 Sans ton sourire, le monde ne peut être sauvé. 4 Tant que tu es triste, la lumière que Dieu Lui-même a désignée comme moyen de sauver le monde est pâle et sans lustre, et nul ne rit parce que tout rire ne peut être que l’écho du tien.

4. Tu es certes essentiel au plan de Dieu. 2 De même que ta lumière augmente chaque lumière qui brille dans le Ciel, de même ta joie sur terre appelle tous les esprits à lâcher prise de leurs chagrins et à prendre leur place à côté de toi dans le plan de Dieu. 3 Les messagers de Dieu sont joyeux, et leur joie guérit le chagrin et le désespoir. 4 Ils sont la preuve que Dieu veut le bonheur parfait pour tous ceux qui veulent bien accepter comme leurs les dons de leur Père.

5. Nous ne nous laisserons pas aller à la tristesse aujourd’hui. 2 Car si nous le faisons, nous manquons de prendre le rôle qui est essentiel au plan de Dieu, aussi bien qu’à notre vision. 3 La tristesse est le signe que tu voudrais jouer un autre rôle, au lieu de celui qui t’a été assigné par Dieu. 4 Ainsi tu manques de montrer au monde comme est grand le bonheur qu’Il veut pour toi. 5 Et tu ne reconnais donc pas qu’il t’appartient.

6. Aujourd’hui nous tenterons de comprendre que la joie est notre fonction ici. 2 Si tu es triste, ton rôle n’est pas rempli, et le monde entier est ainsi privé de joie, avec toi. 3 Dieu te demande d’être heureux, afin que le monde puisse voir combien Il aime Son Fils et veut qu’aucun chagrin ne surgisse pour réduire sa joie, qu’aucune peur ne l’accable pour troubler sa paix. 4 Tu es le messager de Dieu aujourd’hui. 5 Tu apportes Son bonheur à tous ceux que tu regardes, Sa paix à chacun de ceux qui te regardent et voient Son message sur ton visage heureux.

7. Nous nous préparons aujourd’hui pour cela, pendant nos périodes d’exercice de cinq minutes, en sentant monter le bonheur en nous selon la Volonté de notre Père et la nôtre. 2 Commence les exercices par la pensée que contient l’idée d’aujourd’hui. 3 Puis rends-toi compte que ton rôle est d’être heureux. 4 Cela seul est demandé de toi ou de quiconque veut prendre sa place parmi les messagers de Dieu. 5 Réfléchis à ce que cela signifie. 6 Tu t’es certes trompé en croyant que le sacrifice était requis. 7 Tu ne fais que recevoir selon le plan de Dieu, et jamais tu ne perds ni ne sacrifies ni ne meurs.

8. Maintenant essayons de trouver cette joie qui nous prouve et prouve au monde entier la Volonté de Dieu pour nous. 2 C’est ta fonction de la trouver ici, et de la trouver maintenant. 3 Tu es venu pour cela. 4 Qu’aujourd’hui soit le jour où tu réussis ! 5 Regarde au plus profond de toi, sans te laisser chagriner par toutes les petites pensées et les sots buts que tu dépasses tout en t’élevant pour rencontrer le Christ en toi.

9. Il sera là. 2 Et tu peux L’atteindre maintenant. 3 Que pourrais-tu préférer regarder plutôt que Celui Qui attend que ton regard se pose sur Lui ? 4 Quelle petite pensée a le pouvoir de te retenir ? 5 Quel sot but peut t’empêcher de réussir quand Celui qui t’appelle est Dieu Lui-même ?

10. Il sera là. 2 Tu es essentiel à Son Plan. 3 Tu es Son messager aujourd’hui. 4 Et tu dois trouver ce qu’Il voudrait que tu donnes. 5 N’oublie pas l’idée d’aujourd’hui entre tes périodes d’exercice toutes les heures. 6 C’est ton Soi Qui t’appelle aujourd’hui. 7 Et c’est à Lui que tu réponds, chaque fois que tu te dis que tu es essentiel au plan de Dieu pour le salut du monde.

LEÇON 100 – Mon rôle est essentiel au plan de Dieu pour le salut. – Audio

Chapitre 6:V.A  Les leçons du Saint-Esprit – A

UCEM~LEÇON 99 – Le salut est ma seule fonction ici.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 99 - Le salut est ma seule fonction ici., Un Cours en Miracles on avril 8, 2016 at 7:38

LEÇON 99

Le salut est ma seule fonction ici.

1. Le salut et le pardon sont les mêmes. 2 Ils impliquent tous les deux que quelque chose ne va pas; quelque chose dont il faut être sauvé, pardonné; quelque chose de travers qui a besoin d’un changement correcteur; quelque chose d’à part ou de différent de la Volonté de Dieu. 3 Ainsi les deux termes impliquent une chose impossible qui s’est pourtant produite, d’où il résulte qu’un état de conflit est perçu entre ce qui est et ce qui ne pourrait jamais être.

2. La vérité et l’illusion sont égales maintenant, car les deux se sont produites. 2 L’impossible devient la chose pour laquelle tu as besoin de pardon, dont tu as besoin d’être sauvé. 3 Le salut devient maintenant la zone frontière entre la vérité et l’illusion. 4 Il reflète la vérité parce qu’il est le moyen par lequel tu peux échapper des illusions. 5 Or ce n’est pas encore la vérité parce qu’il défait ce qui n’a jamais été fait.

3. Comment pourrait-il y avoir le moindre lieu de rencontre où la terre et le Ciel puissent être réconciliés dans un esprit où les deux existent ? 2 L’esprit qui voit des illusions les pense réelles. 3 Elles ont une existence en ceci qu’elles sont des pensées. 4 Et pourtant elles ne sont pas réelles, parce que l’esprit qui pense ces pensées est séparé de Dieu.

4. Qu’est-ce qui joint l’esprit et les pensées séparés à l’Esprit et à la Pensée qui sont un à jamais? 2 Quel plan pourrait garder la vérité inviolée, tout en reconnaissant le besoin qu’apportent les illusions, et en offrant les moyens par lesquels elles sont défaites, sans attaque et sans trace de douleur ? 3 Que pourrait être ce plan, sinon une Pensée de Dieu par laquelle ce qui n’a jamais été fait passe inaperçu, et les péchés sont oubliés qui n’ont jamais été réels ?

5. Le Saint-Esprit tient ce plan de Dieu exactement tels qu’Il a été reçu de Lui dans l’Esprit de Dieu et dans le tien. 2 Il est à part du temps en ceci que sa Source est intemporelle. 3 Or il opère dans le temps, parce que tu crois que le temps est réel. 4 Inébranlé, le Saint-Esprit regarde ce que tu vois : le péché, la douleur et la mort, le chagrin, la séparation et la perte. 5 Or il connaît qu’une chose doit encore être vraie : Dieu est encore Amour, et cela n’est pas Sa Volonté.

6. Voilà la Pensée qui porte les illusions à la vérité, et qui les voit comme des apparences derrière lesquelles se trouvent l’inchangeable et le sûr. 2 Voilà la Pensée qui sauve et qui pardonne, parce qu’elle ne met aucune foi dans ce qui ne fut pas créé par la seule Source qu’elle connaisse. 3 Voilà la Pensée dont la fonction est de sauver en te donnant la sienne comme ta propre fonction. 4 Le salut est ta fonction, avec Celui à Qui le plan fut donné. 5 Maintenant ce plan t’est confié à toi, avec Lui. 6 Il a une seule réponse pour les apparences, indépendamment de leur forme, de leur taille, de leur profondeur ou de n’importe quel attribut qu’elles semblent avoir :

7 Le salut est ma seule fonction ici.

8 Dieu est encore Amour, et cela n’est pas Sa Volonté.

7. Toi qui feras encore des miracles, sois sûr de bien t’exercer à l’idée d’aujourd’hui. 2 Essaie de percevoir la force dans ce que tu dis, car c’est dans ces mots que réside ta liberté. 3 Ton Père t’aime. 4 Tout ce monde de douleur n’est pas Sa Volonté. 5 Pardonne-toi la pensée qu’Il voulait cela pour toi. 6 Puis laisse la Pensée par laquelle Il a remplacé toutes tes erreurs entrer dans les coins enténébrés de ton esprit, qui a pensé les pensées qui n’ont jamais été Sa Volonté.

8. Cette partie appartient à Dieu, comme le reste. 2 Elle ne pense pas ses pensées solitaires, pour les rendre réelles en les cachant de Lui. 3 Laisse entrer la lumière, et tu ne verras aucun obstacle à ce qu’Il veut pour toi. 4 Ouvre tes secrets à Sa douce lumière, et vois avec quel éclat cette lumière brille encore en toi.

9. Exerce-toi à Sa Pensée aujourd’hui, et laisse Sa lumière chercher et éclairer tous les coins enténébrés, et les traverser pour les joindre au reste. 2 C’est la Volonté de Dieu que ton esprit ne fasse qu’un avec le Sien. 3 C’est la Volonté de Dieu d’avoir un seul Fils. 4 C’est la Volonté de Dieu que Son seul Fils soit toi. 5 Réfléchis à ces choses durant les exercices d’aujourd’hui, et commence la leçon que nous apprenons aujourd’hui par cette instruction sur les voies de la vérité :

6 Le salut est ma seule fonction ici.

7 Le salut et le pardon sont les mêmes.

8 Puis tourne-toi vers Celui Qui partage ta fonction ici, et laisse-Le t’enseigner ce que tu as besoin d’apprendre pour mettre de côté toute peur et pour connaître ton Soi comme étant l’Amour qui n’a pas d’opposé en toi.

10. Pardonne toutes pensées qui s’opposeraient à la vérité de ta complétude, de ton unité et de ta paix. 2 Tu ne peux pas perdre les dons que ton Père a faits. 3 Tu ne veux pas être un autre soi. 4 Tu n’as pas de fonction qui ne soit de Dieu. 5 Pardonne-toi celle que tu pensais avoir faite. 6 Le pardon et le salut sont les mêmes. 7 Pardonne ce que tu as fait et tu es sauvé.

11. Il y a un message particulier pour aujourd’hui, qui a le pouvoir d’enlever à jamais de ton esprit toutes formes de doute et de peur. 2 Si tu es tenté de les croire vraies, souviens-toi que les apparences ne peuvent résister à la vérité que contiennent ces puissantes paroles :

3 Le salut est ma seule fonction ici.

4 Dieu est encore Amour, et cela n’est pas Sa Volonté.

12. Ta seule fonction te dit que tu es un. 2 Rappelle-t’en entre les moments où tu donnes cinq minutes à partager avec Celui Qui partage le plan de Dieu avec toi. 3 Rappelle-toi :

4 Le salut est ma seule fonction ici.

5 Ainsi tu répands le pardon sur ton esprit et tu laisses toute peur être doucement mise de côté pour que l’amour trouve sa juste place en toi et te montre que tu es le Fils de Dieu.

Chapitre 6: IV. La seule Réponse

LEÇON 99 – Le salut est ma seule fonction ici. – Audio

UCEM~LEÇON 98 – J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 98 - J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut., Un Cours en Miracles on avril 7, 2016 at 8:16

LEÇON 98

J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut.

1. Aujourd’hui est un jour de dévouement particulier. 2 Nous ne nous rangeons que d’un seul côté aujourd’hui. 3 Nous nous rangeons avec la vérité et nous lâchons prise des illusions. 4 Nous n’oscillerons pas entre les deux, mais prendrons fermement position pour l’Un. 5 Nous nous dévouons à la vérité aujourd’hui et au salut tel que Dieu l’a planifié. 6 Nous ne soutiendrons pas qu’il est autre chose. 7 Nous ne le chercherons pas là où il n’est pas. 8 Avec joie nous l’acceptons tel qu’il est et nous prenons le rôle que Dieu nous a assigné.

2. Quel bonheur d’être certains ! 2 Tous nos doutes, nous les mettons de côté aujourd’hui, et nous prenons position, certains du but, et reconnaissants de ce que le doute a disparu et que la sûreté est venue. 3 Nous avons un puissant but à atteindre, et tout nous a été donné dont nous ayons besoin pour l’atteindre. 4 Pas une seule erreur ne nous barre le chemin. 5 Car nous avons été absous des erreurs. 6 Tous nos péchés sont lavés quand nous nous rendons compte qu’ils n’étaient que des erreurs.

3. Les non-coupables n’ont pas peur, car ils sont en sécurité et reconnaissent leur sûreté. 2 Ils ne font pas appel à la magie et n’inventent pas de moyens pour échapper à des menaces imaginaires sans aucune réalité. 3 Ils reposent dans la quiète certitude qu’ils feront ce qui leur est donné à faire. 4 Ils ne doutent pas de leur propre aptitude parce qu’ils savent que leur fonction sera remplie complètement en un temps et en un lieu parfaits. 5 Ils ont pris la position que nous prendrons aujourd’hui, afin de partager leur certitude et ainsi de l’augmenter en l’acceptant nous-mêmes.

4. Ils seront avec nous; tous ceux qui ont pris la position que nous prenons aujourd’hui nous offriront avec joie tout ce qu’ils ont appris et chaque gain qu’ils ont fait. 2 Ceux qui sont encore incertains, aussi, se joindront à nous, et, en empruntant notre certitude, la rendront plus forte encore. 3 Tandis que ceux qui ne sont pas encore nés entendront l’appel que nous avons entendu et y répondront lorsqu’ils seront venus choisir à nouveau. 4 Nous ne choisissons pas seulement pour nous-mêmes aujourd’hui.

5. Cela ne vaut-il pas cinq minutes de ton temps à chaque heure pour être à même d’accepter le bonheur que Dieu t’a donné ? 2 Cela ne vaut-il pas cinq minutes par heure pour reconnaître ta fonction particulière ici ? 3 Cinq minutes, n’est-ce pas une bien petite requête à faire quand il s’agit de gagner une récompense si grande qu’elle est sans mesure ? 4 Tu as fait un millier de marchés perdants pour le moins.

6. Voici une offre qui te garantit ta pleine délivrance de toute espèce de douleur, et une joie que le monde ne contient pas. 2 Tu peux échanger un peu de ton temps contre la paix de l’esprit et la certitude du but, avec la promesse d’un succès complet. 3 Et puisque le temps n’a pas de signification, rien ne t’est demandé en échange de tout. 4 Voici un marché où tu ne peux pas perdre. 5 Et ce que tu gagnes est certes illimité !

7. À chaque heure aujourd’hui, donne-Lui ton minuscule don de cinq minutes seulement. 2 Il donnera aux mots que tu utilises en t’exerçant à l’idée d’aujourd’hui la conviction profonde et la certitude qui te manquent. 3 Ses paroles se joindront aux tiennes et feront de chaque répétition de l’idée d’aujourd’hui un dévouement total, fait dans une foi aussi parfaite et aussi sûre que celle qu’Il a en toi. 4 La confiance qu’Il a en toi apportera la lumière à toutes les paroles que tu prononces, et tu iras au-delà de leur son jusqu’à leur signification réelle. 5 Aujourd’hui, tu t’exerces avec Lui en disant :

6 J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut.

8. Toutes les cinq minutes que tu passeras avec Lui, Il acceptera tes paroles et te les rendra toutes brillantes d’une foi et d’une confiance si fortes et si fermes qu’elles illumineront le monde d’espoir et de bonheur. 2 Ne perds pas une seule chance d’être l’heureux receveur de Ses dons, afin de les donner au monde aujourd’hui.

9. Donne-Lui les paroles et Il fera le reste. 2 Il te permettra de comprendre ta fonction particulière. 3 Il ouvrira la voie vers le bonheur, et la paix et la confiance seront Ses dons, Sa réponse à tes paroles. 4 Il répondra avec toute Sa foi, Sa joie et Sa certitude que ce que tu dis est vrai. 5 Et tu auras alors la conviction de Celui Qui connaît la fonction que tu as sur terre aussi bien qu’au Ciel. 6 Il sera avec toi dans chaque période d’exercice que tu partages avec Lui, échangeant chaque instant du temps que tu Lui offres contre l’intemporalité et la paix.

10. Toute l’heure durant, laisse le temps passer en heureuse préparation pour les prochaines cinq minutes que tu passeras de nouveau avec Lui. 2 Répète l’idée d’aujourd’hui en attendant que l’heureux moment te revienne. 3 Répète-la souvent et n’oublie pas que chaque fois que tu le fais, tu as laissé ton esprit être préparé pour l’heureux moment à venir.

11. Et quand l’heure est écoulée et qu’Il est là une fois de plus pour passer un petit moment avec toi, sois reconnaissant et dépose toutes les tâches terrestres, toutes les petites pensées et les idées limitées, et passe à nouveau un moment de bonheur avec Lui. 2 Dis-Lui une fois de plus que tu acceptes le rôle qu’Il voudrait te voir prendre et t’aider à remplir, et Il te rendra sûr de vouloir ce choix, qu’Il a fait avec toi et toi avec Lui.

LEÇON 98 – J’accepterai mon rôle dans le plan de Dieu pour le salut. – Audio

Chapitre 6: III. Le renoncement à l’attaque

UCEM~LEÇON 97 – Je suis pur-esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 97 - Je suis pur-esprit., Un Cours en Miracles on avril 6, 2016 at 7:48

LEÇON 97

Je suis pur-esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui t’identifie avec ton seul Soi. 2 Elle n’accepte pas d’identité divisée et n’essaie pas non plus de tisser des facteurs opposés dans l’unité. 3 Elle énonce simplement la vérité. 4 Exerce-toi à cette vérité aussi souvent que tu le peux aujourd’hui, car elle mènera ton esprit du conflit aux champs tranquilles de la paix. 5 Nul frisson de peur ne peut entrer, car ton esprit a été absous de la folie en lâchant prise des illusions d’une identité divisée.

2. Nous énonçons à nouveau la vérité au sujet de ton Soi, le saint Fils de Dieu Qui repose en toi, dont l’esprit a été ramené à la santé. 2 Tu es le pur-esprit tendrement doté de tout l’Amour, la paix et la joie de ton Père. 3 Tu es le pur-esprit qui Le complète Lui-même et qui partage Sa fonction en tant que Créateur. 4 Il est avec toi tous les jours, comme tu es avec Lui.

3. Aujourd’hui nous essayons de rapprocher la réalité encore davantage de ton esprit. 2 Chaque fois que tu t’exerces, la conscience en est au moins un peu plus rapprochée; parfois mille ans ou plus sont épargnés. 3 Les minutes que tu donnes sont multipliées maintes et maintes fois, car le miracle fait usage du temps, mais il n’est pas gouverné par lui. 4 Le salut est un miracle, le premier et le dernier; le premier qui est le dernier, car il est un.

4. Tu es le pur-esprit dans l’esprit duquel demeure le miracle dans lequel s’arrête le temps tout entier; le miracle dans lequel une minute passée à utiliser ces idées devient un temps qui n’a pas de limites et n’a pas de fin. 2 Donne donc volontiers ces minutes et compte sur Lui, Qui a promis de déposer l’éternité à coté d’elles. 3 Il offrira toute Sa force à chaque petit effort que tu fais. 4 Donne-Lui les minutes dont Il a besoin aujourd’hui, pour t’aider à comprendre avec Lui que tu es le pur-esprit qui demeure en Lui et qui appelle par Sa Voix toute chose vivante; qui offre Sa vue à chacun de ceux qui le demandent; qui remplace l’erreur par la simple vérité.

5. Le Saint-Esprit sera heureux de prendre cinq minutes de chaque heure de tes mains, et de les porter autour de ce monde souffrant où la douleur et la misère paraissent régner. 2 Il ne passera pas sur un seul esprit ouvert qui veut accepter les dons de guérison qu’elles apportent, et Il les déposera partout où Il connaît qu’ils seront bienvenus. 3 Et ils augmenteront en puissance de guérison chaque fois que quelqu’un les accepte comme ses propres pensées et les utilise pour guérir.

6. Ainsi chaque don qui Lui est fait sera multiplié un millier de fois et des dizaines de milliers de fois encore. 2 Et quand il t’est rendu, il dépasse en puissance le petit don que tu as fait autant que le rayonnement du soleil surpasse la minuscule lueur que fait une luciole un moment incertain et puis s’éteint. 3 L’éclat constant de cette lumière demeure et te conduit hors des ténèbres, et tu ne pourras pas non plus oublier le chemin à nouveau.

7. Commence ces exercices heureux par les paroles que te dit le Saint-Esprit, et laisse-les résonner par Lui de par le monde :

2 Pur-esprit je suis, saint Fils de Dieu, libre de toute limite, en sécurité, guéri et entier, libre de pardonner et libre de sauver le monde.

3 Exprimé par toi, le Saint-Esprit acceptera ce don que tu as reçu de Lui, en augmentera le pouvoir et te le rendra.

8. Offre-Lui aujourd’hui chaque période d’exercice avec joie. 2 Et Il te parlera, te rappelant que tu es pur-esprit, ne faisant qu’un avec Lui et Dieu, avec tes frères et ton Soi. 3 Essaie d’entendre Son assurance chaque fois que tu prononces les paroles qu’Il t’offre aujourd’hui, et laisse-Le dire à ton esprit qu’elles sont vraies. 4 Utilise-les contre la tentation et échappe à ses tristes conséquences si tu cèdes à la croyance que tu es quelque chose d’autre. 5 Le Saint-Esprit te donne la paix aujourd’hui. 6 Reçois Ses paroles, et offre-les-Lui.

Chapitre 6: II. L’alternative à la projection

UCEM~LEÇON 96 – Le salut vient de mon seul Soi.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 96 - Le salut vient de mon seul Soi., Un Cours en Miracles on avril 5, 2016 at 7:54

LEÇON 96

Le salut vient de mon seul Soi.

1. Bien que tu sois un seul Soi, tu fais l’expérience d’un soi qui est double : à la fois bon et mauvais, aimant et haïssant, esprit et corps. 2 Cette impression d’être divisé en opposés induit des sentiments de conflit, aigu et constant, et conduit à des tentatives frénétiques pour réconcilier les aspects contradictoires de cette perception de soi. 3 Tu as cherché maintes solutions de ce genre, et aucune n’a marché. 4 Les opposés que tu vois en toi ne seront jamais compatibles. 5 Un seul existe.

2. Le fait que la vérité et l’illusion ne peuvent pas être réconciliées, peu importe comment tu t’y prends, quels moyens tu utilises et où tu vois le problème, doit être accepté si tu veux être sauvé. 2 Jusqu’à ce que tu aies accepté cela, tu poursuivras une liste interminable de buts que tu ne peux atteindre; une suite insensée de dépenses de temps et d’effort, d’espérance et de doute, chacune aussi futile que la précédente et échouant aussi sûrement que le fera la suivante.

3. Des problèmes qui n’ont pas de signification ne peuvent être résolus dans le cadre où ils sont posés. 2 Deux soi en conflit ne sauraient trouver de solution, et le bon et le mauvais n’ont aucun lieu de rencontre. 3 Le soi que tu as fait ne peut jamais être ton Soi, pas plus que ton Soi ne peut être divisé en deux et rester ce qu’Il est et doit être à jamais. 4 Un esprit et un corps ne peuvent pas tous les deux exister. 5 Ne tente pas de réconcilier les deux, car l’un nie que l’autre puisse être réel. 6 Si tu es physique, ton esprit a disparu de ta conception de soi, car il n’y a pas de place où il puisse réellement faire partie de toi. 7 Si tu es pur-esprit, alors le corps doit être in-signifiant pour ta réalité.

4. Le pur-esprit utilise l’esprit comme moyen de trouver l’expression de Soi. 2 Et l’esprit qui est au service du pur-esprit est en paix et rempli de joie. 3 Son pouvoir vient du pur-esprit et il est heureux de remplir sa fonction ici. 4 Or l’esprit peut aussi se voir divorcé du pur-esprit et se percevoir au-dedans d’un corps qu’il confond avec lui-même. 5 Sans sa fonction, alors il n’a pas de paix, et le bonheur est étranger à ses pensées.

5. Or un esprit à part du pur-esprit ne peut penser. 2 Il a nié sa Source de force et se voit lui-même impuissant, limité et faible. 3 Maintenant dissocié de sa fonction, il pense qu’il est seul et séparé, attaqué par des armées massées contre lui et se cachant dans le frêle support du corps. 4 Maintenant il doit réconcilier différent avec pareil, car il pense que c’est à cela qu’il sert.

6. Ne perds plus de temps à cela. 2 Qui peut résoudre les conflits insensés que présente un rêve ? 3 Que pourrait signifier la solution en vérité ? 4 Quel but pourrait-elle avoir ? 5 À quoi sert-elle ? 6 Le salut ne peut pas rendre les illusions réelles ni résoudre un problème qui n’existe pas. 7 Tu espères peut-être qu’il le puisse. 8 Or voudrais-tu que le plan de Dieu pour la délivrance de Son cher Fils lui apporte la douleur et manque de le libérer ?

7. Ton Soi garde Ses Pensées, et elles restent au-dedans de ton esprit et dans l’Esprit de Dieu. 2 Le Saint-Esprit tient le salut dans ton esprit et lui offre la voie qui mène à la paix. 3 Le salut est une pensée que tu partages avec Dieu, parce que Sa Voix l’a accepté pour toi et a répondu en ton nom qu’il était accompli. 4 Ainsi le salut est gardé parmi les Pensées qui sont chères à ton Soi et qu’Il chérit pour toi.

8. Nous allons tenter aujourd’hui de trouver cette pensée, dont la présence dans ton esprit est garantie par Celui Qui te parle depuis ton seul Soi. 2 Pendant nos cinq minutes d’exercice par heure, nous Le rechercherons dans ton esprit. 3 Le salut vient de ce seul Soi par Celui Qui est le Pont entre ton esprit et Lui. 4 Attends patiemment et laisse-Le te parler de ton Soi, et de ce que ton esprit peut faire, ramené à Lui et libre de servir Sa Volonté.

9. Commence en disant ceci :

2 Le salut vient de mon seul Soi. 3 Ses Pensées sont à moi

pour que je les utilise.

4 Puis cherche Ses Pensées et réclame-les pour tiennes. 5 Ce sont tes propres pensées réelles que tu as niées, en laissant ton esprit errer dans un monde de rêves pour trouver à leur place des illusions. 6 Voici tes pensées, les seules que tu aies. 7 Le salut est parmi elles; trouve-le là.

10. Si tu réussis, les pensées qui te viennent te diront que tu es sauvé, et que ton esprit a trouvé la fonction qu’il avait cherché à perdre. 2 Ton Soi l’accueillera et lui donnera la paix. 3 Rétabli dans sa force, il se répandra à nouveau du pur-esprit au pur-esprit en toutes choses créées par le Pur-Esprit pareilles à Soi-même. 4 Ton esprit bénira toutes choses. 5 La confusion disparue, tu es rétabli, car tu as trouvé ton Soi.

11. Ton Soi connaît que tu ne peux échouer aujourd’hui. 2 Peut-être ton esprit reste-t-il incertain encore quelque temps. 3 Ne sois pas chagriné par cela. 4 La joie que Ton Soi éprouve, Il la gardera pour toi, et elle sera tienne encore en pleine conscience. 5 Chaque fois que tu passes cinq minutes par heure à chercher Celui Qui joint ton esprit et ton Soi, tu Lui offres un autre trésor à garder pour toi.

12. Chaque fois que tu dis aujourd’hui à ton esprit frénétique que le salut vient de ton seul Soi, tu déposes un autre trésor dans ta réserve grandissante. 2 Et tout cela est donné à chacun de ceux qui le demandent et qui accepteront le don. 3 Pense, alors, combien il t’est donné aujourd’hui de donner, pour que cela te soit donné !

Chapitre 6: I.B Le message de la crucifixion (paragraphes 11 à 19)

UCEM~LEÇON 95 – Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 95 - Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur., Un Cours en Miracles on avril 4, 2016 at 7:49

LEÇON 95

Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur.

1. L’idée d’aujourd’hui te décrit exactement tel que Dieu t’a créé. 2 Tu es un en toi-même et un avec Lui. 3 Ton unité est celle de toute la création. 4 Ta parfaite unité rend le changement en toi impossible. 5 Tu n’acceptes pas cela et tu ne te rends pas compte qu’il doit en être ainsi parce que tu crois que tu t’es déjà changé.

2. Tu te vois toi-même comme une parodie ridicule de la création de Dieu : faible, méchant, laid et pécheur, misérable et accablé de douleur. 2 Telle est ta version de toi-même : un soi divisé en de nombreuses parties qui se font la guerre, séparées de Dieu, et dont la précaire cohésion est maintenue par son lunatique et capricieux faiseur, à qui tu adresses tes prières. 3 Il n’entend pas tes prières, car il est sourd. 4 Il ne voit pas l’unité en toi, car il est aveugle. 5 Il ne comprend pas que tu es le Fils de Dieu, car il est insensé et ne comprend rien.

3. Nous allons tenter aujourd’hui d’être conscient seulement de ce qui peut entendre et voir, et qui est plein de sens. 2 Nos exercices viseront de nouveau à atteindre ton seul Soi, lequel est uni à Son Créateur. 3 Avec patience et espoir, nous essayons de nouveau aujourd’hui.

4. Le fait d’employer les cinq premières minutes de chaque heure de veille à la pratique de l’idée du jour présente des avantages particuliers au stade d’apprentissage où tu te trouves maintenant. 2 Il est difficile à ce stade de ne pas permettre à ton esprit de s’égarer lorsqu’il entreprend une période d’exercice prolongée. 3 Tu t’en es sûrement déjà rendu compte. 4 Tu as vu à quel point tu manques de discipline mentale et à quel point tu as besoin d’entraînement de l’esprit. 5 Il est nécessaire que tu en sois conscient, car c’est certes une entrave à ton avancement.

5. Des périodes d’exercice fréquentes mais plus courtes présentent d’autres avantages pour toi en ce moment. 2 Outre le fait de reconnaître que tu as des difficultés à soutenir ton attention, tu dois avoir aussi remarqué que si ton but ne t’est pas fréquemment rappelé, tu as tendance à l’oublier pendant de longues périodes de temps. 3 Il t’arrive souvent d’oublier les courtes applications de l’idée du jour, et tu n’as pas encore développé l’habitude d’utiliser l’idée comme réponse automatique à la tentation.

6. À ce stade, donc, il est nécessaire d’avoir une structure, planifiée de manière à inclure de fréquents rappels de ton but, et des efforts réguliers pour l’atteindre. 2 La régularité n’est pas la condition idéale pour la forme d’exercice la plus bénéfique en vue d’atteindre le salut. 3 Toutefois, elle est avantageuse pour ceux dont la motivation est inconstante et qui ont encore de lourdes défenses contre l’apprentissage.

7. Par conséquent, nous nous en tiendrons pendant un certain temps aux périodes d’exercice de cinq minutes par heure, tout en te conseillant vivement d’en omettre aussi peu que possible. 2 Le fait d’utiliser les cinq premières minutes de l’heure t’aidera particulièrement, puisque cela impose une structure plus ferme. 3 Toutefois, ne te sers pas de tes manquements à cet horaire comme d’une excuse pour ne pas y retourner dès que tu le peux. 4 Tu pourrais être tenté de considérer la journée comme perdue sous prétexte que tu as déjà manqué de faire ce qui était requis. 5 Toutefois, cela devrait simplement être reconnu pour ce que c’est : le refus de laisser corriger ton erreur et l’indésir d’essayer de nouveau.

8. Le Saint-Esprit n’est pas retardé dans Son enseignement par tes erreurs. 2 Il n’y a que ton indésir d’en lâcher prise qui puisse Le retenir. 3 Soyons donc déterminés, en particulier pendant la semaine qui vient, à être désireux de nous le pardonner quand notre diligence nous fait défaut et quand nous manquons de suivre les instructions pour les exercices de l’idée du jour. 4 Cette tolérance à l’égard de la faiblesse nous permettra de passer par-dessus, au lieu de lui donner le pouvoir de retarder notre apprentissage. 5 Si nous lui donnons le pouvoir de faire cela, nous la considérons comme une force, et nous confondons force et faiblesse.

9. Quand tu manques de te conformer aux exigences de ce cours, tu as simplement fait une erreur. 2 Cela demande une correction, et rien d’autre. 3 Permettre à une erreur de continuer, c’est faire des erreurs additionnelles, qui sont basées sur la première et la renforcent. 4 C’est ce processus qui doit être mis de côté, car ce ne serait pour toi qu’une autre façon de défendre les illusions contre la vérité.

10. Lâche prise de toutes ces erreurs en les reconnaissant pour ce qu’elles sont. 2 Ce sont des tentatives pour te garder inconscient de ce que tu es un seul Soi, uni à ton Créateur, ne faisant qu’un avec chaque aspect de la création, d’une puissance et d’une paix illimitées. 3 Voilà la vérité, et rien d’autre n’est vrai. 4 Aujourd’hui nous allons affirmer à nouveau cette vérité et nous essaierons d’atteindre le lieu en toi où il n’y a pas de doute que cela seul est vrai.

11. Commence les périodes d’exercice aujourd’hui avec cette assurance, offerte à ton esprit avec toute la certitude que tu peux donner :

2 Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur, ne faisant qu’un avec chaque aspect de la création, et d’une puissance et d’une paix illimitées.

3 Puis ferme les yeux et dis-toi encore une fois, lentement et pensivement, en essayant de permettre à la signification des mots de pénétrer dans ton esprit et de remplacer les idées fausses :

4 Je suis un seul Soi.

5 Répète cela plusieurs fois, puis essaie de sentir la signification que ces mots communiquent.

12. Tu es un seul Soi, uni et en sécurité dans la lumière et la joie et la paix. 2 Tu es le Fils de Dieu, un seul Soi, avec un seul Créateur et un seul but : apporter la conscience de cette unité à tous les esprits, afin que la véritable création puisse étendre la totalité et l’unité de Dieu. 3 Tu es un seul Soi, complet, guéri et entier, avec le pouvoir de lever du monde le voile de ténèbres, et de laisser la lumière en toi passer au travers pour enseigner au monde la vérité à ton sujet.

13. Tu es un seul Soi, en parfaite harmonie avec tout ce qui est et tout ce qui sera. 2 Tu es un seul Soi, le saint Fils de Dieu, uni à tes frères en ce Soi; uni à ton Père en Sa Volonté. 3 Ressens ce seul Soi en toi et laisse-Le dissiper toutes tes illusions et tous tes doutes. 4 Voici ton Soi, le Fils de Dieu Lui-même, sans péché comme Son Créateur, avec Sa force au-dedans de toi et Son Amour à jamais tien. 5 Tu es un seul Soi et il t’est donné de ressentir ce Soi au-dedans de toi et de chasser toutes tes illusions hors du seul Esprit qui est ce Soi, la sainte vérité en toi.

14. N’oublie pas aujourd’hui. 2 Nous avons besoin de ton aide, de ta petite part pour apporter le bonheur au monde entier. 3 Et le Ciel compte sur toi, avec l’assurance que tu essaieras aujourd’hui. 4 Partage, donc, sa sûreté, car elle est tienne. 5 Sois vigilant. 6 N’oublie pas aujourd’hui. 7 Tout le long de la journée, n’oublie pas ton but. 8 Répète l’idée d’aujourd’hui aussi fréquemment que possible et comprends que chaque fois que tu le fais, quelqu’un entend la voix de l’espoir, la vérité remuer dans son esprit, le doux bruissement des ailes de la paix.

15. Ta propre admission que tu es un seul Soi, uni à ton Père, est un appel au monde entier à ne faire qu’un avec toi. 2 À chacun de ceux que tu rencontres aujourd’hui, assure-toi d’offrir la promesse de l’idée d’aujourd’hui, et dis-lui ceci :

3 Tu es un seul Soi avec moi, uni à notre Créateur en ce Soi.

4 Je t’honore à cause de Ce que je suis, et de Ce qu’Il est, Qui nous aime tous les deux ne faisant qu’Un.

Chapitre 6: I.A Le message de la crucifixion (paragraphes 1 à 10)

UCEM~LEÇON 94 – Je suis tel que Dieu m’a créé.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 94 - Je suis tel que Dieu m’a créé., Un Cours en Miracles on avril 3, 2016 at 7:42

LEÇON 94

Je suis tel que Dieu m’a créé.

1. Aujourd’hui nous continuons avec la seule idée qui apporte un salut complet; le seul énoncé qui rende toutes formes de tentations impuissantes; la seule pensée qui réduise l’égo au silence et le défasse entièrement. 2 Tu es tel que Dieu t’a créé. 3 Les bruits de ce monde se taisent, les vues de ce monde disparaissent, et toutes les pensées que ce monde ait jamais eues sont à jamais effacées par cette seule idée. 4 Ici le salut est accompli. 5 Ici la raison est rétablie.

2. La véritable lumière est force, et la force est impeccabilité. 2 Si tu restes tel que Dieu t’a créé, tu dois être fort et la lumière doit être en toi. 3 Celui Qui assura ton impeccabilité doit être aussi la garantie de force et de lumière. 4 Tu es tel que Dieu t’a créé. 5 Les ténèbres ne peuvent obscurcir la gloire du Fils de Dieu. 6 Tu te tiens dans la lumière, fort dans cette impeccabilité où tu fus créé et où tu resteras pour toute l’éternité.

3. Aujourd’hui nous allons à nouveau consacrer les cinq premières minutes de chaque heure de veille à tenter de sentir la vérité en toi. 2 Commence ces moments d’examen par les mots suivants :

3 Je suis tel que Dieu m’a créé.

4 Je suis son Fils éternellement.

5 Maintenant essaie d’atteindre le Fils de Dieu en toi. 6 C’est le Soi qui n’a jamais péché ni fait d’image pour remplacer la réalité. 7 C’est le Soi qui n’a jamais quitté Sa demeure en Dieu pour parcourir le monde incertainement. 8 C’est le Soi qui ne connaît pas la peur et pour qui la perte, ou la souffrance ou la mort serait inconcevable.

4. Rien n’est requis de toi pour atteindre ce but, sauf de mettre de côté toutes les idoles et toutes les images de soi; de dépasser la liste d’attributs, bons et mauvais, que tu t’es assignés; et d’attendre la vérité dans une silencieuse expectative. 2 Dieu a Lui-même promis qu’elle sera révélée à tous ceux qui la demandent. 3 Tu demandes maintenant. 4 Tu ne peux échouer parce qu’Il ne peut échouer.

5. Si tu ne satisfais pas cette condition de t’exercer pendant les cinq premières minutes de chaque heure, au moins rappelle-toi une fois par heure :

2 Je suis tel que Dieu m’a créé.

3 Je suis Son Fils éternellement.

4 Dis-toi fréquemment aujourd’hui que tu es tel que Dieu t’a créé. 5 Et assure-toi de répondre par ces mots à quiconque semble t’irriter :

6 Tu es tel que Dieu t’a créé.

7 Tu es Son Fils éternellement.

8 Fais tous tes efforts pour faire les exercices toutes les heures aujourd’hui. 9 Chaque exercice que tu fais sera un pas de géant vers ta délivrance et une étape marquante dans l’apprentissage du système de pensée que ce cours présente.

Chapitre 6: INTRODUCTION

UCEM~LEÇON 93 – La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 93 - La lumière, la joie et la paix demeurent en moi., Un Cours en Miracles on avril 2, 2016 at 8:09

LEÇON 93

La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

1. Tu penses que tu es la demeure du mal, des ténèbres et du péché. 2 Tu penses que si quiconque pouvait voir la vérité à ton sujet, il éprouverait de la répulsion et reculerait devant toi comme devant un serpent venimeux. 3 Tu penses que si ce qui est vrai à ton sujet t’était révélé, tu serais frappé d’une horreur si intense que tu te précipiterais pour te donner la mort, continuant de vivre après avoir vu que cela est impossible.

2. Ce sont des croyances si fermement fixées qu’il est difficile de t’aider à voir qu’elles sont fondées sur rien. 2 Que tu aies fait des erreurs est évident. 3 Que tu aies cherché le salut d’étranges façons, que tu aies été trompé, trompeur, effrayé par de sots fantasmes et des rêves brutaux; que tu te sois prosterné devant des idoles faites de poussière — tout cela est vrai selon ce que tu crois maintenant.

3. Aujourd’hui nous remettons cela en question, non du point de vue de ce que tu penses, mais d’un point de référence très différent, à partir duquel des pensées aussi vaines sont in-signifiantes. 2 Ces pensées ne sont pas en accord avec la Volonté de Dieu. 3 Ces croyances bizarres, Il ne les partage pas avec toi. 4 Cela suffit pour prouver qu’elles sont fausses, mais tu ne perçois pas qu’il en est ainsi.

4. Pourquoi ne serais-tu pas transporté de joie par l’assurance que tout le mal que tu penses avoir fait n’a jamais été fait, que tous tes péchés ne sont rien, que tu es aussi pur et saint que tu fus créé, et que la lumière, la paix et la joie demeurent en toi ? 2 L’image que tu as de toi-même ne peut résister à la Volonté de Dieu. 3 Tu penses que c’est la mort, mais c’est la vie. 4 Tu penses que tu es détruit, mais tu es sauvé.

5. Le soi que tu as fait n’est pas le Fils de Dieu. 2 Par conséquent, ce soi n’existe pas du tout. 3 Et tout ce qu’il semble faire et penser ne signifie rien. 4 Il n’est ni bon ni mauvais. 5 Il est irréel, et rien de plus que cela. 6 Il ne se bat pas contre le Fils de Dieu. 7 Il ne le blesse pas et il n’attaque pas sa paix. 8 Il n’a pas changé la création ni réduit l’éternelle impeccabilité au péché, et l’amour à la haine. 9 Quel pouvoir ce soi que tu as fait peut-il posséder, alors qu’il contredirait la Volonté de Dieu ?

6. Ton impeccabilité est garantie par Dieu. 2 Maintes et maintes fois, cela doit être répété, jusqu’à ce que ce soit accepté. 3 C’est vrai. 4 Ton impeccabilité est garantie par Dieu. 5 Rien ne peut la toucher ni changer ce que Dieu a créé éternel. 6 Le soi que tu as fait, mauvais et plein de péché, est in-signifiant. 7 Ton impeccabilité est garantie par Dieu, et la lumière, la joie et la paix demeurent en toi.

7. Le salut requiert que tu acceptes une seule pensée : tu es tel que Dieu t’a créé et non ce que tu as fait de toi-même. 2 Quel que soit le mal que tu penses avoir fait, tu es tel que Dieu t’a créé. 3 Quelles que soient les erreurs que tu as faites, la vérité à ton sujet reste inchangée. 4 La création est éternelle et inaltérable. 5 Ton impeccabilité est garantie par Dieu. 6 Tu es et seras à jamais exactement tel que tu fus créé. 7 La lumière, la joie et la paix demeurent en toi parce que Dieu les a mises là.

8. Pendant nos périodes d’exercice plus longues aujourd’hui, qui seraient le plus profitables si elles étaient faites durant les cinq premières minutes de chaque heure de veille, commence par énoncer la vérité sur ta création :

2 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

3 Mon impeccabilité est garantie par Dieu.

4 Puis mets de côté tes sottes images de toi et passe le reste de la période d’exercice à essayer de faire l’expérience de ce que Dieu t’a donné, à la place de ce que tu as décrété pour toi-même.

9. Tu es ce que Dieu a créé ou ce que tu as fait. 2 Un Soi est vrai; l’autre n’est pas là. 3 Essaie de faire l’expérience de l’unité de ton seul Soi. 4 Essaie d’apprécier Sa Sainteté et l’amour à partir duquel Il fut créé. 5 Essaie de ne pas interférer avec le Soi que Dieu a créé toi, en cachant Sa majesté derrière les minuscules idoles du mal et de la peccabilité que tu as faites pour Le remplacer. 6 Laisse-Le être Soi-même. 7 Te voici; Ceci est Toi. 8 Et la lumière, la joie et la paix demeurent en toi parce qu’il en est ainsi.

10. Tu n’es peut-être pas désireux ni même capable d’employer les cinq premières minutes de chaque heure à ces exercices. 2 Essaie, toutefois, de le faire quand tu peux. 3 Souviens-toi au moins de répéter les pensées suivantes à chaque heure :

4 La lumière, la joie et la paix demeurent en moi.

5 Mon impeccabilité est garantie par Dieu.

6 Puis essaie de consacrer au moins une minute environ les yeux fermés à te rendre compte que c’est un énoncé de la vérité à ton sujet.

11. S’il arrive une situation qui semble troublante, dissipe rapidement l’illusion de peur en te répétant de nouveau ces pensées. 2 Au cas où tu serais tenté de te mettre en colère contre quelqu’un, dis-lui silencieusement :

3 La lumière, la joie et la paix demeurent en toi.

4 Ton impeccabilité est garantie par Dieu.

5 Tu peux faire beaucoup pour le salut du monde aujourd’hui. 6 Tu peux faire beaucoup aujourd’hui pour te rapprocher du rôle dans le salut que Dieu t’a assigné. 7 Et tu peux faire beaucoup aujourd’hui pour apporter à ton esprit la conviction que l’idée d’aujourd’hui est bel et bien vraie.

Chapitre 5: VII. La décision de choisir Dieu

UCEM~LEÇON 92 – Les miracles se voient dans la lumière, et la lumière et la force ne font qu’un.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 92 - Les miracles se voient dans la lumière, et la lumière et la force ne font qu’un., Un Cours en Miracles on avril 1, 2016 at 8:09

LEÇON 92

Les miracles se voient dans la lumière,

et la lumière et la force ne font qu’un.

1. L’idée d’aujourd’hui est une extension de la précédente. 2 Tu ne penses pas à la lumière comme à une force, ni aux ténèbres comme à une faiblesse. 3 C’est parce que ton idée de ce que voir signifie est liée au corps, à ses yeux et à son cerveau. 4 Ainsi crois-tu que tu peux changer ce que tu vois en te mettant des petits morceaux de verre devant les yeux. 5 Cela fait partie des nombreuses croyances magiques qui viennent de la conviction que tu es un corps, et que les yeux du corps peuvent voir.

2. Tu crois aussi que le cerveau du corps peut penser. 2 Si tu comprenais seulement la nature de la pensée, tu ne pourrais que rire de cette idée insane. 3 C’est comme si tu pensais tenir l’allumette qui allume le soleil et lui donne toute sa chaleur; ou que tu tenais le monde dans ta main, solidement attaché jusqu’à ce que tu en lâches prise. 4 Or cela n’est pas plus sot que de croire que les yeux du corps peuvent voir, que le cerveau peut penser.

3. C’est la force de Dieu en toi qui est la lumière dans laquelle tu vois, de même que c’est Son Esprit avec lequel tu penses. 2 Sa force nie ta faiblesse. 3 C’est ta faiblesse qui voit par les yeux du corps, scrutant les ténèbres afin d’y voir sa propre image : les petits, les faibles, les malades et les mourants, ceux qui sont dans le besoin, ceux qui sont impuissants et apeurés, les tristes, les pauvres, les affamés et les sans-joie. 4 Ceux-là sont vus par des yeux qui ne peuvent voir et ne peuvent bénir.

4. La force passe sur ces choses en regardant plus loin que les apparences. 2 Elle garde son regard fixé sur la lumière qui est au-delà. 3 Elle s’unit à la lumière, dont elle fait partie. 4 Elle se voit elle-même. 5 Elle apporte la lumière dans laquelle apparaît ton Soi. 6 Dans les ténèbres tu perçois un soi qui n’est pas là. 7 La force est la vérité à ton sujet; la faiblesse est une idole faussement vénérée et adorée afin que la force soit dissipée et que les ténèbres règnent là où Dieu a décidé que serait la lumière.

5. La force vient de la vérité et luit d’une lumière que sa Source lui a donnée; la faiblesse reflète les ténèbres de son faiseur. 2 Elle est malade et voit la maladie, qui est pareille à elle-même. 3 La vérité est un sauveur et elle ne peut que vouloir le bonheur et la paix pour chacun. 4 Elle donne sa force à tous ceux qui demandent, en quantité illimitée. 5 Elle voit qu’un manque en quiconque serait un manque en tous. 6 Ainsi donne-t-elle sa lumière afin que tous voient et bénéficient en ne faisant qu’un. 7 Sa force est partagée, afin d’apporter à tous le miracle dans lequel ils s’uniront dans un même but, un même pardon, un même amour.

6. La faiblesse, qui regarde dans les ténèbres, ne peut pas voir un but dans le pardon et dans l’amour. 2 Elle voit tous les autres différents d’elle-même, et rien au monde qu’elle voudrait partager. 3 Elle juge et condamne, mais elle n’aime pas. 4 Dans les ténèbres elle demeure pour se cacher, et rêve qu’elle est forte et conquérante, victorieuse des limitations qui ne font que grandir dans les ténèbres jusqu’à atteindre des proportions énormes.

7. Elle a peur d’elle-même, elle s’attaque et elle se hait, et les ténèbres couvrent tout ce qu’elle voit, laissant ses rêves être aussi effrayants qu’elle-même. 2 De miracle, là, il n’y en a pas, seulement de la haine. 3 Elle se sépare de ce qu’elle voit, alors que la lumière et la force se perçoivent ne faisant qu’un. 4 La lumière de la force n’est pas la lumière que tu vois. 5 Elle ne change pas, ni ne vacille ni ne s’éteint. 6 Elle ne passe pas de la nuit au jour, puis de retour aux ténèbres jusqu’à ce que revienne le matin.

8. La lumière de la force est constante, sûre comme l’amour, éternellement contente de faire don d’elle-même, parce qu’elle ne peut donner qu’à elle-même. 2 Nul ne peut demander en vain de partager sa vue, et nul qui entre en sa demeure ne peut en partir sans un miracle devant les yeux, et sans que la force et la lumière ne résident en son cœur.

9. La force en toi t’offrira la lumière et guidera ta vue pour que tu ne t’attardes pas sur les vaines ombres que les yeux du corps fournissent pour la tromperie de soi. 2 Force et lumière s’unissent en toi, et là où elles se rencontrent se tient ton Soi, prêt à t’embrasser comme le Sien. 3 Tel est le lieu de rencontre que nous essayons aujourd’hui de trouver pour nous y reposer, car la paix de Dieu est là où ton Soi, Son Fils, attend maintenant de Se rencontrer à nouveau, et de n’être qu’un.

10. Donnons-nous deux fois vingt minutes aujourd’hui pour nous joindre à cette rencontre. 2 Laisse-toi porter jusqu’à ton Soi. 3 Sa force sera la lumière dans laquelle le don de la vue t’est donné. 4 Alors quitte les ténèbres un petit moment aujourd’hui, et nous nous exercerons à voir dans la lumière, en fermant les yeux du corps et en demandant à la vérité de nous montrer comment trouver le lieu de rencontre du soi et du Soi, où la lumière et la force ne font qu’un.

11. Matin et soir nous nous exercerons ainsi. 2 Après la rencontre du matin, nous emploierons la journée à nous préparer pour le moment de la soirée où nous nous rencontrerons à nouveau en toute confiance. 3 Répétons l’idée d’aujourd’hui aussi souvent que nous le pouvons, et reconnaissons que nous sommes initiés à la vue, et conduits loin des ténèbres jusqu’à la lumière où seuls les miracles peuvent être perçus.

Chapitre 5: VI. Temps et éternité