Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for the ‘UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.’ Category

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 29, 2017 at 8:06

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

Introduction aux leçons

Choisis à nouveau – JE NE CHERCHE QUE CE QUI M’APPARTIENT EN VÉRITÉ.

Publicités

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 29, 2016 at 9:14

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

Introduction au Livre d’exercices pour étudiants

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 29, 2015 at 9:57

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 30, 2014 at 12:14

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 30, 2013 at 12:32

30 JANV ~ t-les_yeux

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 29, 2012 at 11:41

30 janvier ~ 4TvN5jvGF4XZg==

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

AUDIO

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 30, 2011 at 1:26

30 JANV ~ t-les_yeux

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

L’audio de la leçon 30 ici

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 30, 2010 at 12:42

30 janv ~ serenite

LEÇON 30

Dieu est dans tout ce que je vois

parce que Dieu est dans mon esprit.

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi.

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir.

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue.

4. La vision réelle n’est pas limitée à des concepts tels que “près” ou “loin”. 2 Pour t’aider à commencer à t’habituer à cette idée, essaie de penser, en appliquant l’idée d’aujourd’hui, à des choses qui se trouvent actuellement au-delà de ta portée aussi bien qu’à celles que tu peux effectivement voir.

5. Non seulement la vision réelle n’est pas limitée par l’espace et la distance, mais elle ne dépend pas du tout des yeux du corps. 2 L’esprit en est la seule source. 3 Pour t’aider à te familiariser aussi avec cette idée, consacre plusieurs périodes d’exercice à appliquer l’idée d’aujourd’hui les yeux fermés, en utilisant n’importe quel sujet qui te vient à l’esprit et en regardant au-dedans plutôt qu’au-dehors. 4 L’idée d’aujourd’hui s’applique également aux deux.

L’Inspiration

L’état de grâce

1. Le Saint-Esprit te guidera toujours véritablement, parce que ta joie est la Sienne. 2 Telle est Sa Volonté pour chacun parce qu’Il parle pour le Royaume de Dieu, qui est la joie. 3 Le suivre est donc la chose la plus facile au monde, et la seule chose qui soit facile, parce qu’elle n’est pas du monde. 4 Elle est donc naturelle. 5 Le monde va à l’encontre de ta nature, étant en désaccord avec les lois de Dieu. 6 Le monde perçoit des ordres de difficulté en tout. 7 C’est que l’ego ne perçoit rien comme étant entièrement désirable. 8 En te démontrant à toi-même qu’il n’y a pas d’ordre de difficulté dans les miracles, tu te convaincras que, dans ton état naturel, il n’y a pas du tout de difficulté parce que c’est un état de grâce.

2. La grâce est l’état naturel de chaque Fils de Dieu. 2 Lorsqu’il n’est pas en état de grâce, il est hors de son environnement naturel et il ne fonctionne pas bien. 3 Tout ce qu’il fait exige alors un effort, parce qu’il n’a pas été créé pour l’environnement qu’il a fait. 4 Il ne peut donc pas s’y adapter ni l’adapter à lui. 5 Rien ne sert d’essayer. 6 Un Fils de Dieu n’est heureux que lorsqu’il connaît qu’il est avec Dieu. 7 C’est le seul environnement dans lequel il ne fait pas l’expérience de l’effort, parce qu’il y est à sa place. 8 C’est aussi le seul environnement qui est digne de lui, parce que sa propre valeur dépasse tout ce qu’il peut faire.

3. Considère le royaume que tu as fait et juge équitablement de sa valeur. 2 Est-il digne d’être la demeure d’un enfant de Dieu ? 3 Protège-t-il sa paix et fait-il luire l’amour sur lui ? 4 Garde-t-il son cœur intouché par la peur et lui permet-il de donner toujours, sans jamais aucun sentiment de perte ? 5 Lui enseigne-t-il que donner est sa joie, et que Dieu Lui-même lui rend grâce de son don ? 6 Voilà le seul environnement dans lequel tu puisses être heureux. 7 Tu ne peux pas plus le faire que tu ne peux te faire toi-même. 8 Il a été créé pour toi, comme tu as été créé pour lui. 9 Dieu veille sur Ses enfants et ne leur nie rien. 10 Or quand ils Le nient, ils ne connaissent pas cela, parce qu’ils se nient tout à eux-mêmes. 11 Toi qui pourrais donner l’Amour de Dieu à tout ce que tu vois et touches et te rappelles, c’est le Ciel littéralement que tu te nies à toi-même.

4. Je t’appelle à te souvenir que je t’ai choisi pour enseigner le Royaume au Royaume. 2 Il n’y a pas d’exceptions à cette leçon, parce que l’absence d’exceptions est la leçon. 3 Chaque Fils qui retourne au Royaume avec cette leçon dans son cœur a guéri la Filialité et rendu grâce à Dieu. 4 Celui qui apprend cette leçon est devenu le parfait enseignant, parce qu’il l’a apprise du Saint-Esprit.

5. Quand un esprit n’a que la lumière, il ne connaît que la lumière. 2 Son propre rayonnement luit tout autour de lui et s’étend dans les ténèbres d’autres esprits, les transformant en majesté. 3 La Majesté de Dieu est là pour être reconnue, appréciée et connue de toi. 4 Reconnaître la Majesté de Dieu comme ton frère, c’est accepter ton propre héritage. 5 Dieu ne donne qu’également. 6 Si tu reconnais Son don en qui que ce soit, tu as reconnu ce qu’Il t’a donné. 7 Rien n’est aussi facile à reconnaître que la vérité. 8 C’est une re-connaissance qui est immédiate, claire et naturelle. 9 Tu t’es entraîné à ne pas la reconnaître, et cela t’a été très difficile.

6. Hors de ton environnement naturel, tu peux bien demander :  »Qu’est ce que la vérité?  », puisque la vérité est l’environnement par lequel et pour lequel tu as été créé. 2 Tu ne te connais pas toi-même, parce que tu ne connais pas ton Créateur. 3 Tu ne connais pas tes créations parce que tu ne connais pas tes frères, qui les ont créées avec toi. 4 J’ai déjà dit que seule la Filialité tout entière était digne d’être co-créatrice avec Dieu, parce que seule la Filialité tout entière peut créer comme Lui. 5 Chaque fois que tu guéris un frère en reconnaissant sa valeur, tu reconnais son pouvoir de créer ainsi que le tien. 6 Il ne peut pas avoir perdu ce que tu reconnais, et dois avoir la gloire que tu vois en lui. 7 Il est co-créateur avec Dieu avec toi. 8 Nie son pouvoir créateur, et tu nies le tien ainsi que celui de Dieu Qui t’a créé.

7. Tu ne peux pas nier une partie de la vérité. 2 Tu ne connais pas tes créations parce que tu ne connais pas leur créateur. 3 Tu ne te connais pas toi-même parce que tu ne connais pas le tien. 4 Tes créations ne peuvent pas plus établir ta réalité que tu ne peux établir celle de Dieu. 5 Mais tu peux connaître les deux. 6 L’être est connu en partageant. 7 Parce que Dieu a partagé Son Être avec toi, tu peux Le connaître. 8 Mais tu dois aussi connaître tous ceux qu’Il a créés, pour connaître ce qu’ils ont partagé. 9 Sans ton Père tu ne connaîtras pas ta paternité. 10 Le Royaume de Dieu inclut tous Ses Fils et leurs enfants, qui sont aussi pareils aux Fils qu’ils sont pareils au Père. 11 Connais, donc, les Fils de Dieu, et tu connaîtras toute la création.

UCEM~LEÇON 30 – Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 30 - Dieu est dans tout ce que je vois parce que Dieu est dans mon esprit., Un Cours en Miracles on janvier 30, 2009 at 9:25

30 janvier ~ Lumière

Leçon 30 ici

1. L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. 2 À partir de cette idée le monde s’ouvrira devant toi et tu le regarderas et verras en lui ce que tu n’as jamais vu auparavant. 3 Et ce que tu voyais auparavant ne sera plus même vaguement visible pour toi. (L-I.30.1 ici)

2. Aujourd’hui nous essayons d’utiliser une nouvelle sorte de “projection”. 2 Nous ne tentons pas de nous débarrasser de ce que nous n’aimons pas en le voyant à l’extérieur. 3 Plutôt, nous essayons de voir dans le monde ce qui est dans nos esprits, et ce que nous voulons reconnaître est là. 4 Ainsi, nous essayons de nous joindre à ce que nous voyons, plutôt que de le garder à part de nous. 5 Cela est la différence fondamentale entre la vision et ta façon de voir. (L-I.30.2 ici)

3. L’idée d’aujourd’hui devrait être appliquée aussi souvent que possible tout le long de la journée. 2 Chaque fois que tu as un moment, répète-la lentement en regardant autour de toi et en essayant de te rendre compte que l’idée s’applique à tout ce que tu vois maintenant, ou pourrais voir maintenant si c’était à portée de vue. (L-I.30.3 ici)

L’idée d’aujourd’hui sert de tremplin pour la vision. C’est à partir de la pratique de cette leçon que je m’élance vers la vision. Dieu est dans tout ce que je vois, et tout ce que je vois vient de mon esprit, alors Dieu est dans mon esprit. Une idée importante de la leçon est celle où on me demande de ne faire qu’un avec ce que je perçois à l’extérieur de moi. Ce cours est très simple. Il me dit que ce que je vois à l’extérieur de moi vient de mon esprit  et il me demande de ne faire qu’un avec mon esprit et de regarder attentivement ce que j’y vois puisque c’est la cause de ce que je crois voir à l’extérieur. De plus, il me dit que cette façon de faire est la différence fondamentale entre la vision à laquelle j’aspire et ma façon dont je vois le monde. Ma seule responsabilité est de pratiquer. Je n’ai pas besoin de spéculer philosophiquement.  Si je veux ce que le Cours m’offre, je n’ai qu’à appliquer les leçons. Je n’ai qu’à désirer à voir ce monde  différemment et le Saint-Esprit corrigera ma perception erronée.  Voici ce que l’introduction à la section sur la clarification exprime par rapport au  Cours:

1. Ceci n’est pas un cours de spéculation philosophique, et il n’a pas non plus le souci d’une terminologie précise. 2 Son seul souci est l’Expiation, ou la correction de la perception. 3 Le moyen de l’Expiation est le pardon. 4 La structure de la “conscience individuelle” n’a essentiellement pas d’importance, parce que c’est un concept qui représente “l’erreur originelle” ou le “péché originel”. 5 Étudier l’erreur elle-même ne mène pas à la correction, si tu veux réussir à passer sur l’erreur. 6 Or c’est justement ce processus qui consiste à passer par-dessus auquel vise ce cours. (C.Intr.1 ici)

2. Tous les termes peuvent prêter à controverse, et ceux qui cherchent la controverse la trouveront. 2 Or ceux qui cherchent une clarification la trouveront aussi. 3 Ils doivent toutefois être désireux de passer sur la controverse, en reconnaissant que c’est une défense contre la vérité sous la forme d’une manoeuvre dilatoire. 4 Les considérations théologiques en tant que telles prêtent nécessairement à controverse, puisqu’elles dépendent de la croyance et peuvent donc être acceptées ou rejetées. 5 Une théologie universelle est impossible, mais une expérience universelle est non seulement possible mais nécessaire. 6 C’est vers cette expérience que le cours est dirigé. 7 C’est là seulement que la constance devient possible parce que c’est là seulement que l’incertitude prend fin. (C.Intr.2 ici)

3. Ce cours reste dans le cadre de l’ego, où il en est besoin. 2 Il ne s’occupe pas de ce qui est au-delà de toute erreur parce qu’il a été conçu uniquement pour orienter dans cette direction. 3 Par conséquent, il utilise des mots, lesquels sont symboliques et ne peuvent exprimer ce qui se trouve au-delà des symboles. 4 Il n’y a que l’ego qui pose des questions parce qu’il n’y a que l’ego qui doute. 5 Le cours donne simplement une autre réponse, une fois qu’une question a été soulevée. 6 Toutefois, cette réponse ne tente pas de recourir à l’inventivité ou à l’ingéniosité. 7 Ce sont là des attributs de l’ego. 8 Le cours est simple. 9 Il a une seule fonction et un seul but. 10 En cela seulement il reste entièrement constant parce que cela seul peut être constant. (C.Intr.3 ici)

4. L’ego exigera beaucoup de réponses que ce cours ne donne pas. 2 Il ne reconnaît pas comme question la simple forme d’une question à laquelle une réponse est impossible. 3 L’ego peut bien demander: “Comment l’impossible s’est-il produit ?”; “À quoi l’impossible est-il arrivé ?”; et le demander sous de nombreuses formes. 4 Or il n’y a pas de réponses; seulement une expérience. 5 Ne cherche que cela et ne laisse pas la théologie te retarder. (C.Intr.4 ici)