Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for 31 mars 2016|Daily archive page

UCEM~LEÇON 91 – Les miracles se voient dans la lumière.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 91 - Les miracles se voient dans la lumière., Un Cours en Miracles on mars 31, 2016 at 7:47

LEÇON 91

Les miracles se voient dans la lumière.

1. Il est important de se souvenir que les miracles et la vision vont ensemble nécessairement. 2 Ceci a besoin d’être répété, et répété fréquemment. 3 C’est une idée centrale dans ton nouveau système de pensée et dans la perception qu’il produit. 4 Le miracle est toujours là. 5 Sa présence n’est pas causée par ta vision; son absence n’est pas le résultat de ce que tu manques de le voir. 6 C’est seulement la conscience que tu as des miracles qui est affectée. 7 Tu les verras dans la lumière; tu ne les verras pas dans les ténèbres.

2. Pour toi, donc, la lumière est cruciale. 2 Tant que tu restes dans les ténèbres, le miracle reste non vu. 3 Ainsi tu es convaincu qu’il n’est pas là. 4 Cela suit des prémisses d’où viennent les ténèbres. 5 Le déni de la lumière conduit à manquer de la percevoir. 6 Manquer de percevoir la lumière, c’est percevoir les ténèbres. 7 La lumière ne t’est alors d’aucune utilité, même si elle est là. 8 Tu ne peux pas l’utiliser parce que sa présence t’est inconnue. 9 Et l’apparente réalité des ténèbres rend l’idée de lumière in-signifiante.

3. Te faire dire que ce que tu ne vois pas est là a l’air d’une insanité. 2 Il est très difficile de se convaincre que l’insanité est de ne pas voir ce qui est là, et de voir ce qui n’est pas là à la place. 3 Tu ne doutes pas que les yeux du corps peuvent voir. 4 Tu ne doutes pas que les images qu’ils te montrent sont la réalité. 5 Ta foi réside dans les ténèbres et non dans la lumière. 6 Comment cela peut-il être renversé ? 7 Pour toi c’est impossible, mais tu n’es pas seul en cela.

4. Tes efforts, aussi petits soient-ils, ont un fort soutien. 2 Si seulement tu te rendais compte de la grandeur de cette force, tes doutes s’évanouiraient. 3 Aujourd’hui, nous nous consacrerons à tenter de te laisser sentir cette force. 4 Quand tu auras senti la force en toi, qui met aisément tous les miracles à ta portée, tu ne douteras point. 5 Les miracles que cache ton sentiment de faiblesse jailliront à ta conscience quand tu sentiras la force en toi.

5. Trois fois aujourd’hui, réserve-toi environ dix minutes de calme où tu essaieras de laisser ta faiblesse derrière toi. 2 Cela s’accomplit très simplement, quand tu t’enseignes que tu n’es pas un corps. 3 La foi va à ce que tu veux, et tu instruis ton esprit en conséquence. 4 Ta volonté demeure ton enseignant, et ta volonté a toute la force de faire ce qu’elle désire. 5 Tu peux échapper du corps si tel est ton choix. 6 Tu peux faire l’expérience de la force en toi.

6. Commence les périodes d’exercice plus longues par cet énoncé des véritables relations de cause et effet :

2 Les miracles sont vus dans la lumière.

3 Les yeux du corps ne perçoivent pas la lumière.

4 Mais je ne suis pas un corps. 5 Que suis-je ?

6 La question par laquelle se termine cet énoncé est nécessaire pour nos exercices d’aujourd’hui. 7 Ce que tu penses être est une croyance à défaire. 8 Mais ce que tu es réellement doit t’être révélé. 9 La croyance que tu es un corps demande une correction, étant une erreur. 10 La vérité de ce que tu es fait appel à la force en toi pour amener à ta conscience ce que l’erreur dissimule.

7. Si tu n’es pas un corps, qu’es-tu ? 2 Tu as besoin de prendre conscience de ce que le Saint-Esprit utilise pour remplacer l’image d’un corps dans ton esprit. 3 Tu as besoin de ressentir quelque chose pour y mettre ta foi, quand tu l’enlèves du corps. 4 Tu as besoin d’une réelle expérience de quelque chose d’autre, quelque chose de plus solide et de plus sûr; plus digne de ta foi et qui soit réellement là.

8. Si tu n’es pas un corps, qu’es-tu ? 2 Demande-le honnêtement puis consacre plusieurs minutes à permettre que tes pensées erronées au sujet de tes attributs soient corrigées, et que leurs opposés prennent leur place. 3 Dis, par exemple :

4 Je ne suis pas faible, mais fort.

5 Je ne suis pas impuissant, mais puissant.

6 Je ne suis pas limité, mais illimité.

7 Je ne suis pas incertain, mais certain.

8 Je ne suis pas une illusion, mais une réalité.

9 Je ne peux pas voir dans les ténèbres, mais dans la lumière.

9. Pendant la seconde phase de la période d’exercice, essaie d’éprouver ces vérités à ton sujet. 2 Concentre-toi particulièrement sur l’expérience de la force. 3 Souviens-toi que tout sentiment de faiblesse est associé à la croyance que tu es un corps, croyance qui est erronée et ne mérite aucune foi. 4 Essaie de lui retirer ta foi, ne serait-ce qu’un instant. 5 Tu t’habitueras à rester fidèle à ce qu’il y a de plus digne en toi au fur et à mesure que nous avancerons.

10. Détends-toi pendant le reste de la période d’exercice, confiant en ce que tes efforts, si maigres soient-ils, sont pleinement soutenus par la force de Dieu et toutes Ses Pensées. 2 C’est d’Elles que ta force viendra. 3 C’est par Leur fort soutien que tu sentiras la force en toi. 4 Elles sont unies à toi dans cette période d’exercice, durant laquelle tu partages un but pareil au Leur. 5 C’est à Elles qu’appartient la lumière dans laquelle tu verras des miracles, parce que Leur force est à toi. 6 Leur force devient tes yeux, afin que tu voies.

11. Cinq ou six fois par heure, à intervalles raisonnablement réguliers, rappelle-toi que les miracles se voient dans la lumière. 2 Assure-toi aussi de répondre à la tentation par l’idée d’aujourd’hui. 3 La forme suivante pourrait aider dans ce but particulier :

4 Les miracles se voient dans la lumière.

5 Que je ne ferme pas les yeux à cause de ceci.

Chapitre 5: V. L’usage que fait l’ego de la culpabilité