Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for 11 juillet 2013|Daily archive page

UCEM~LEÇON 193 – Toutes choses sont des leçons que Dieu voudrait que j’apprenne.

In Les leçons et l'Inspiration on juillet 11, 2013 at 10:28

LEÇON 193

Toutes choses sont des leçons que Dieu voudrait que j’apprenne.

1. Dieu ne connaît rien d’apprendre. 2 Or Sa Volonté s’étend à ce qu’Il ne comprend pas, en ce sens qu’Il veut que le bonheur que Son Fils a hérité de Lui soit imperturbé; éternel et sa sphère à jamais s’augmentant, s’amplifiant éternellement dans la joie de la pleine création, éternellement ouvert et entièrement illimité en Lui. 3 Voilà Sa Volonté. 4 Et ainsi Sa Volonté procure les moyens qui garantissent qu’elle est faite.

2. Dieu ne voit pas de contradictions. 2 Or Son Fils croit en voir. 3 Ainsi a-t-il besoin de Celui Qui peut corriger sa vue erronée et lui donner la vision qui le ramènera là où cesse la perception. 4 Dieu ne perçoit pas du tout. 5 Or c’est Lui Qui donne les moyens par lesquels la perception est rendue suffisamment vraie et belle pour laisser la lumière du Ciel luire sur elle. 6 C’est Lui Qui répond à ce que Son Fils voudrait contredire, et sauvegarde à jamais son impeccabilité.

3. Voilà les leçons que Dieu voudrait que tu apprennes. 2 Sa Volonté les reflète toutes et elles reflètent Sa douce bonté pour le Fils qu’Il aime. 3 Chaque leçon a une pensée centrale, la même pour toutes. 4 Seule la forme est changée, suivant les circonstances et les évènements, les personnages et les thèmes différents, apparents mais non réels. 5 Leur contenu fondamental est le même. 6 Le voici :

  • 7 Pardonne, et tu verras ceci différemment.

4. Il est certain que toute détresse ne paraît pas être uniquement un manque de pardon. 2 Or cela est le contenu sous la forme. 3 C’est cette égalité qui rend l’apprentissage sûr, parce que la leçon est si simple qu’elle ne peut pas être rejetée à la fin. 4 Nul ne peut se cacher pour toujours d’une vérité si évidente qu’elle apparaît sous des formes innombrables, tout en étant aussi facilement reconnue en elles toutes, pour peu qu’on veuille bien y voir cette simple leçon.

  • 5. Pardonne, et tu verras ceci différemment.

2 Ce sont les paroles que dit le Saint-Esprit dans toutes tes tribulations, toutes tes douleurs et toutes tes souffrances quelque forme qu’elles prennent. 3 Ce sont les paroles par lesquelles la tentation prend fin, et la culpabilité, abandonnée, cesse d’être révérée. 4 Ce sont les paroles qui mettent fin au rêve de péché et débarrassent l’esprit de la peur. 5 Ce sont les paroles par lesquelles le salut vient au monde entier.

6. N’apprendrons-nous pas à dire ces paroles quand nous sommes tentés de croire que la douleur est réelle, et que la mort devient notre choix au lieu de la vie ? 2 N’apprendrons-nous pas à dire ces paroles quand nous avons compris qu’elles ont le pouvoir de délivrer tous les esprits de l’esclavage ? 3 Ce sont les paroles qui te donnent du pouvoir sur tous les évènements qui semblent avoir été dotés de pouvoir sur toi. 4 Tu les vois avec justesse quand tu gardes ces paroles en pleine conscience et que tu n’oublies pas que ces paroles s’appliquent à tout ce que toi ou n’importe quel frère regarde mal.

7. Comment peux-tu savoir quand tu vois faussement ou que quelqu’un d’autre manque de percevoir la leçon qu’il devrait apprendre ? 2 La douleur paraît-elle réelle dans la perception ? 3 Si c’est le cas, tu peux être sûr que la leçon n’est pas apprise. 4 Il reste un manque de pardon caché dans l’esprit qui voit la douleur par des yeux que l’esprit dirige.

8. Dieu ne voudrait pas que tu souffres ainsi. 2 Il voudrait t’aider à te pardonner. 3 Son Fils ne se rappelle pas qui il est. 4 Et Dieu voudrait qu’il n’oublie pas Son Amour et tous les dons que Son Amour apporte. 5 Renoncerais-tu maintenant à ton propre salut ? 6 Manquerais-tu d’apprendre les simples leçons que l’Enseignant du Ciel te présente, afin que toute douleur disparaisse et que Dieu revienne à la mémoire de Son Fils ?

9. Toutes choses sont des leçons que Dieu voudrait que tu apprennes. 2 Il ne voudrait pas laisser une seule pensée qui ne pardonne pas sans correction, ni une seule épine ni un seul clou qui blesse Son saint Fils en aucune façon. 3 Il voudrait garantir que son saint repos reste imperturbé et serein, sans un souci, dans une demeure éternelle qui se soucie de lui. 4 Et Il voudrait que toutes les larmes soient essuyées, qu’il n’en reste plus une seule à verser, plus une seule qui n’attende que le moment désigné de tomber. 5 Car Dieu a voulu que le rire remplace chacune d’elles et que Son Fils soit libre à nouveau.

10. Aujourd’hui nous allons tenter de surmonter en un seul jour ce qui semble être un millier d’obstacles à la paix. 2 Laisse la miséricorde venir à toi plus rapidement. 3 N’essaie pas de la tenir à distance un jour de plus, une minute ou un instant de plus. 4 C’est pour cela que le temps a été fait. 5 Utilise-le aujourd’hui dans le but qui est le sien. 6 Matin et soir, consacre le temps que tu peux à servir son juste but et ne laisse pas ce temps être moindre que n’en exige ton besoin le plus profond.

11. Donne tout ce que tu peux, et donne un peu plus. 2 Car maintenant nous voudrions nous lever en hâte pour aller à la maison de notre Père. 3 Nous sommes restés trop longtemps partis et nous ne voudrions plus nous attarder ici. 4 Durant nos exercices, pensons à toutes les choses que nous avons gardées pour les régler nous-mêmes et tenues à part de la guérison. 5 Donnons-les toutes à Celui Qui sait comment les regarder de sorte qu’elles disparaîtront. 6 La vérité est Son message; la vérité est Son enseignement. 7 Ce sont Ses leçons que Dieu voudrait que nous apprenions.

12. À chaque heure, passe un petit moment aujourd’hui, et les jours qui viennent, à appliquer la leçon de pardon sous la forme établie pour la journée. 2 Et tâche de l’appliquer aux circonstances que l’heure a apportées, de façon à ce que la suivante soit libre de celle qui précède. 3 Les chaînes du temps sont facilement relâchées de cette façon. 4 Ne laisse pas une heure jeter son ombre sur celle qui suit, et quand celle-là est passée, laisse tout ce qui est arrivé durant son cours partir avec elle. 5 Ainsi tu resteras délié, en paix éternelle dans le monde du temps.

13. Voici la leçon que Dieu voudrait que tu apprennes : Il y a une façon de regarder toute chose qui la laisse être pour toi un autre pas vers Lui, et vers le salut du monde. 2 À tout ce qui parle de terreur, réponds ainsi :

  • 3 Je pardonnerai, et ceci disparaîtra.

4 Pour chaque appréhension, chaque souci ou chaque forme de souffrance, répète ces mêmes mots. 5 Et alors tu tiens la clef qui ouvre les portes du Ciel et qui fait descendre enfin l’Amour de Dieu le Père sur la terre, pour l’élever jusqu’au Ciel. 6 Dieu fera ce dernier pas Lui-même. 7 Ne Lui refuse pas les petits pas qu’Il te demande de faire vers Lui.

UCEM~LEÇON 192 – J’ai une fonction que Dieu voudrait que je remplisse.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 192 – J’ai une fonction que Dieu voudrait que je remplisse., Un Cours en Miracles on juillet 11, 2013 at 12:09

83416776_640

LEÇON 192

J’ai une fonction que Dieu voudrait que je remplisse.

1. C’est la sainte Volonté de ton Père que tu Le complètes et que ton Soi soit Son Fils sacré, à jamais pur comme Lui, de l’amour créé et dans l’amour préservé, qui étend l’amour et crée en Son nom, à jamais un avec Dieu et avec ton Soi. 2 Or que peut signifier une telle fonction dans un monde d’envie, de haine et d’attaque ?

2. Par conséquent, tu as une fonction dans le monde dans ses propres termes. 2 Car qui peut comprendre une langue bien au-delà de sa simple portée ? 3 Le pardon représente ta fonction ici. 4 Ce n’est pas la création de Dieu, car c’est le moyen par lequel peut être défait ce qui n’est pas vrai. 5 Et qui pardonnerait au Ciel ? 6 Or sur terre, tu as besoin de moyens pour lâcher prise des illusions. 7 La création attend simplement ton retour pour être reconnue et non pour être complète.

3. La création ne peut même pas se concevoir dans le monde. 2 Elle n’a pas de signification ici. 3 Le pardon est ce dont elle se rapproche le plus sur terre. 4 Car étant née au Ciel, elle n’a pas de forme du tout. 5 Or Dieu a créé Celui Qui a le pouvoir de traduire en forme ce qui est entièrement sans forme. 6 Ce qu’Il fait sont des rêves, mais d’une sorte si proche de l’éveil que la lumière du jour y brille déjà, et les yeux qui s’ouvrent déjà contemplent les vues joyeuses que contiennent leurs offrandes.

4. Le pardon regarde doucement toutes les choses inconnues au Ciel, les voit disparaître et laisse le monde comme un tableau propre et sans marque sur lequel la Parole de Dieu peut maintenant remplacer les symboles insensés qui y étaient écrits auparavant. 2 Le pardon est le moyen par lequel la peur de la mort est vaincue, parce que maintenant elle n’exerce plus sa féroce attraction et la culpabilité a disparu. 3 Le pardon laisse le corps être perçu pour ce qu’il est : une simple aide à l’enseignement, à mettre de côté quand l’apprentissage est complet, mais qui ne change guère celui qui apprend.

5. L’esprit sans le corps ne peut pas faire d’erreurs. 2 Il ne peut pas penser qu’il va mourir ni être la proie d’une attaque sans merci. 3 La colère devient impossible, et où est la terreur alors ? 4 Quelles peurs pourraient encore assaillir ceux qui ont perdu la source de toute attaque, le noyau de l’angoisse et le siège de la peur ? 5 Seul le pardon peut soulager l’esprit de la pensée que le corps est sa demeure. 6 Seul le pardon peut rétablir la paix que Dieu destinait à Son saint Fils. 7 Seul le pardon peut persuader le Fils de regarder à nouveau sa sainteté.

6. La colère disparue, tu percevras en fait que, pour la vision du Christ et le don de la vue, aucun sacrifice n’était demandé, et que seule la douleur a été enlevée d’un esprit malade et torturé. 2 N’est-ce pas bienvenu ? 3 Est-ce à craindre ? 4 Ou est-ce à espérer, à accueillir avec gratitude et à accepter joyeusement ? 5 Nous ne faisons qu’un; par conséquent, nous n’abandonnons rien. 6 Mais tout nous a bel et bien été donné par Dieu.

7. Or nous avons besoin du pardon pour percevoir qu’il en est ainsi. 2 Sans sa douce lumière nous cherchons à tâtons dans les ténèbres, n’utilisant la raison que pour justifier notre rage et notre attaque. 3 Notre compréhension est si limitée que ce que nous pensons comprendre n’est que confusion née de l’erreur. 4 Nous sommes perdus dans les brumes de rêves changeants et de pensées effrayantes, nos yeux fermés à double tour contre la lumière, nos esprits occupés à adorer ce qui n’est pas là.

8. Qui peut naître à nouveau dans le Christ, si ce n’est celui qui a pardonné à chacun de ceux qu’il voit, à qui il pense ou qu’il imagine ? 2 Qui pourrait être libéré tant qu’il emprisonne qui que ce soit ? 3 Un geôlier n’est pas libre, car il est lié avec son prisonnier. 4 Il doit s’assurer qu’il ne s’échappera pas, ainsi passe-t-il son temps à le surveiller. 5 Les barreaux qui le confinent deviennent le monde dans lequel vit le geôlier, avec lui. 6 Et c’est de sa délivrance que dépend pour tous deux la voie de la liberté.

9. Par conséquent, ne tiens personne prisonnier. 2 Délivre au lieu de lier, car ainsi tu es rendu libre. 3 La voie est simple. 4 Chaque fois que tu ressens un élancement de colère, rends-toi compte que tu tiens une épée au-dessus de ta tête. 5 Et elle tombera ou sera écarté selon que tu choisis d’être condamné ou libre. 6 Ainsi chacun de ceux qui semblent te tenter de te mettre en colère représente ton sauveur de la prison de la mort. 7 Donc tu lui dois de la gratitude au lieu de la douleur.

10. Sois miséricordieux aujourd’hui. 2 Le Fils de Dieu mérite ta miséricorde. 3 C’est lui qui demande que tu acceptes la voie de la liberté maintenant. 4 Ne la lui refuse pas. 5 L’Amour de son Père pour lui t’appartient. 6 Ta fonction ici sur terre est seulement de lui pardonner, afin de l’accepter à nouveau pour ton Identité. 7 Il est tel que Dieu l’a créé. 8 Et tu es ce qu’il est. 9 Pardonne-lui maintenant ses péchés, et tu verras que tu ne fais qu’un avec lui.