Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for 10 février 2013|Daily archive page

UCEM~LEÇON 42 – Dieu est ma force. La vision est Son don.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 42 - Dieu est ma force. La vision est Son don., Un Cours en Miracles on février 10, 2013 at 11:48

11 février ~ 00energia

LEÇON 42

Dieu est ma force. La vision est Son don.

1. L’idée d’aujourd’hui combine deux pensées très puissantes, toutes deux de très grande importance. 2 Elle présente aussi une relation de cause et effet qui explique pourquoi tu ne peux pas échouer dans tes efforts pour accomplir le but du cours. 3 Tu verras parce que c’est la Volonté de Dieu. 4 C’est Sa force, et non la tienne, qui te donne le pouvoir. 5 Et c’est Son don, plutôt que le tien, qui t’offre la vision.

2. Dieu est certes ta force, et ce qu’Il donne est véritablement donné. 2 Cela signifie que tu peux le recevoir en tout temps et partout, où que tu sois et quelles que soient les circonstances dans lesquelles tu te trouves. 3 Ton passage à travers le temps et l’espace ne se fait pas au hasard. 4 Tu ne peux être qu’au bon endroit au bon moment. 5 Telle est la force de Dieu. 6 Tels sont Ses dons.

3. Nous aurons deux périodes d’exercice aujourd’hui, de trois à cinq minutes chacune, l’une que tu feras aussitôt que possible après ton réveil, et l’autre aussi près que possible du moment où tu iras te coucher. 2 Toutefois, il vaut mieux attendre de pouvoir t’asseoir seul calmement, à un moment où tu te sens prêt, que de te préoccuper du moment comme tel.

4. Commence ces périodes d’exercice les yeux ouverts, en répétant lentement l’idée d’aujourd’hui et en regardant autour de toi. 2 Puis ferme les yeux et répète l’idée à nouveau, encore plus lentement. 3 Après quoi essaie de n’avoir d’autre pensée que celles qui te viennent par rapport à l’idée du jour. 4 Tu pourrais penser, par exemple:

5 La vision doit être possible. 6 Dieu donne véritablement,

ou:

7 Les dons que Dieu me fait doivent m’appartenir, parce qu’Il me les a donnés.

5. Toute pensée qui est clairement reliée à l’idée d’aujourd’hui conviendra. 2 De fait, il se peut que tu sois étonné par toute la compréhension reliée au cours que certaines de tes pensées contiennent. 3 Laisse-les venir sans les censurer, sauf si tu vois que ton esprit ne fait que s’égarer et que tu as laissé certaines pensées qui n’ont manifestement aucun rapport y faire intrusion. 4 Il se peut aussi que tu arrives à un point où il te semble qu’aucune pensée ne te vient à l’esprit. 5 Si de telles interférences se produisent, ouvre les yeux et répète la pensée une fois de plus tout en regardant lentement autour de toi; puis ferme les yeux, répète l’idée encore une fois et continue à rechercher dans ton esprit des pensées qui s’y rapportent.

6. Toutefois, souviens-toi qu’il n’est pas opportun pour les exercices d’aujourd’hui de chercher activement des pensées pertinentes. 2 Essaie simplement de prendre du recul et de laisser venir les pensées. 3 Si tu trouves cela difficile, il vaut mieux passer la période d’exercice à répéter lentement l’idée en ouvrant et fermant les yeux alternativement, plutôt que de t’efforcer de trouver des idées pertinentes.

7. Il n’y a pas de limite au nombre de courtes périodes d’exercice qui seraient bénéfiques aujourd’hui. 2 L’idée du jour est une étape initiale pour rassembler tes pensées et t’enseigner que tu es en train d’étudier un système de pensée unifié auquel rien ne manque dont il soit besoin, et dans lequel rien n’est inclus qui soit contradictoire ou sans rapport avec lui.

8. Plus souvent tu répéteras l’idée pendant la journée, plus souvent tu te rappelleras que le but du cours est important pour toi, et que tu ne l’as pas oublié.

UCEM~LEÇON 41 – Dieu vient avec moi partout où je vais.

In UCEM, UCEM~LEÇON 41 - Dieu vient avec moi partout où je vais., Un Cours en Miracles on février 10, 2013 at 1:20

10 février ~ graces1.1195935239

LEÇON 41

Dieu vient avec moi partout où je vais.

1. L’idée d’aujourd’hui finira par vaincre complètement le sentiment de solitude et d’abandon qu’éprouvent tous les séparés. 2 La dépression est une conséquence inévitable de la séparation. 3 De même que l’anxiété, l’inquiétude, un sentiment profond d’impuissance, la misère, la souffrance et une peur intense de la perte.

2. Les séparés ont inventé de nombreuses “cures” pour ce qu’ils croient être les “malheurs du monde”. 2 Mais la seule chose qu’ils ne font pas, c’est de remettre en question la réalité du problème. 3 Or ses effets ne peuvent pas avoir de remède parce que le problème n’est pas réel. 4 L’idée d’aujourd’hui a le pouvoir de mettre fin pour toujours à toute cette sottise. 5 Et c’est bien une sottise, en dépit des formes sérieuses et tragiques qu’elle peut prendre.

3. Au fond de toi se trouve tout ce qui est parfait, prêt à rayonner à travers toi et jusque dans le monde. 2 Ce sera le remède à chaque chagrin, douleur, peur et perte, parce que cela guérira l’esprit qui pensait que ces choses étaient réelles et qui souffrait de son allégeance envers elles.

4. Tu ne peux jamais être privé de ta parfaite sainteté parce que sa Source va avec toi partout où tu vas. 2 Tu ne peux jamais souffrir parce que la Source de toute joie va avec toi partout où tu vas. 3 Tu ne peux jamais être seul parce que la Source de toute vie va avec toi partout où tu vas. 4 Rien ne peut détruire la paix de ton esprit parce que Dieu va avec toi partout où tu vas.

5. Nous comprenons que tu ne crois pas tout cela. 2 Comment le pourrais-tu, quand la vérité est cachée loin en dedans, sous un lourd et dense nuage de pensées insanes, qui ne fait qu’obscurcir et qui représente pourtant tout ce que tu vois ? 3 Aujourd’hui nous allons faire notre première réelle tentative pour aller plus loin que ce noir et lourd nuage, et pour passer au-travers jusqu’à la lumière qui est au-delà.

6. Il n’y aura qu’une seule longue période d’exercice aujourd’hui. 2 Le matin, dès ton lever si possible, assieds-toi tranquillement pendant trois à cinq minutes, les yeux fermés. 3 Au commencement de la période d’exercice, répète très lentement l’idée d’aujourd’hui. 4 Ensuite ne fais aucun effort pour penser à quoi que ce soit. 5 Essaie plutôt de sentir que tu te tournes vers l’intérieur, passé toutes les vaines pensées du monde. 6 Essaie de pénétrer au plus profond de ton propre esprit, le gardant libre de toute pensée qui pourrait détourner ton attention.

7. De temps en temps, tu peux répéter l’idée si cela peut t’aider. 2 Mais surtout essaie de plonger à l’intérieur de toi, loin du monde et de toutes les sottes pensées du monde. 3 Tu essaies d’aller au-delà de toutes ces choses. 4 Tu essaies de quitter les apparences et de t’approcher de la réalité.

8. Il est tout à fait possible d’atteindre Dieu. 2 En fait c’est très facile, parce que c’est la chose la plus naturelle du monde. 3 On pourrait même dire que c’est la seule chose naturelle au monde. 4 La voie s’ouvrira si tu crois que c’est possible. 5 Cet exercice peut apporter des résultats très surprenants, même au premier essai, et tôt ou tard il est toujours couronné de succès. 6 Nous donnerons plus de détails sur ce genre d’exercice à mesure que nous avancerons. 7 Mais tu n’échoueras jamais complètement, et le succès instantané est possible.

9. Utilise souvent l’idée d’aujourd’hui tout le long de la journée, en le répétant très lentement, préférablement les yeux fermés. 2 Pense à ce que tu dis, à ce que les mots signifient. 3 Concentre-toi sur la sainteté qu’ils impliquent à ton sujet, sur la compagnie infaillible dans laquelle tu es, sur la protection complète qui t’entoure.

10. Tu peux certes te permettre de rire des pensées de peur, en te souvenant que Dieu va avec toi partout où tu vas.