Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~LEÇON 73 ~ Je veux que la lumière soit.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 73 - Je veux que la lumière soit., Un Cours en Miracles on mars 14, 2010 at 2:42

14 mars ~ quasar

LEÇON 73

Je veux que la lumière soit.

1. Aujourd’hui nous considérons la volonté que tu partages avec Dieu. 2 Ce n’est pas la même chose que les vains souhaits de l’ego, d’où surgissent les ténèbres et le néant. 3 La volonté que tu partages avec Dieu a tout le pouvoir de la création en elle. 4 Les vains souhaits de l’ego ne sont pas partagés, donc ils n’ont pas du tout de pouvoir. 5 Ses souhaits ne sont pas vains en ce sens qu’ils peuvent faire un monde d’illusions dans lequel tu peux croire très fort. 6 Mais ils sont certes vains en ce qui concerne la création. 7 Ils ne font rien qui soit réel.

2. Les vains souhaits et les rancœurs sont partenaires, ou co-faiseurs, dans la représentation du monde que tu vois. 2 Les souhaits de l’ego l’ont fait surgir, et les rancœurs, dont l’ego a besoin, qui lui sont nécessaires pour le maintenir, le peuplent de figures qui semblent t’attaquer et réclamer un “juste” jugement. 3 Ces figures deviennent les intermédiaires que l’ego emploie pour faire le trafic des rancœurs. 4 Ils se dressent entre ta conscience et la réalité de tes frères. 5 En les voyant, tu ne connais ni tes frères ni ton Soi.

3. Ta volonté est perdue pour toi dans ce troc étrange, où la culpabilité est échangée de main en main et où les rancœurs augmentent avec chaque échange. 2 Est-ce qu’un tel monde peut avoir été créé par la Volonté que le Fils de Dieu partage avec son Père ? 3 Dieu a-t-Il créé le désastre pour Son Fils ? 4 La création est la Volonté des Deux ensemble. 5 Dieu créerait-Il un monde qui Le tue Lui-même ?

4. Aujourd’hui nous allons essayer une fois de plus d’atteindre le monde qui est en accord avec ta volonté. 2 La lumière est en lui parce qu’il ne s’oppose pas à la Volonté de Dieu. 3 Ce n’est pas le Ciel, mais la lumière du Ciel luit sur lui. 4 Les ténèbres ont disparu. 5 Les vains souhaits de l’ego en ont été retirés. 6 Or la lumière qui luit sur ce monde reflète ta volonté, et ce doit donc être en toi que nous la chercherons.

5. Ton image du monde ne peut que refléter ce qui est au-dedans. 2 Ni la source de la lumière ni celle des ténèbres ne peuvent se trouver au-dehors. 3 Les rancœurs enténèbrent ton esprit et tu regardes un monde enténébré. 4 Le pardon lève les ténèbres, réaffirme ta volonté et te laisse voir un monde de lumière. 5 Nous avons souligné à maintes reprises que la barrière des rancœurs est facile à franchir et qu’elle ne peut se dresser entre toi et ton salut. 6 La raison en est très simple. 7 Veux-tu réellement être en enfer ? 8 Veux-tu réellement pleurer, souffrir et mourir ?

6. Oublie les arguments de l’ego qui cherchent à prouver que tout cela est réellement le Ciel. 2 Tu sais qu’il n’en est rien. 3 Tu ne peux pas vouloir cela pour toi-même. 4 Il est un point au-delà duquel les illusions ne peuvent aller. 5 Souffrir n’est pas le bonheur, et c’est le bonheur que tu veux réellement. 6 Telle est ta volonté en vérité. 7 Ainsi le salut est-il aussi ta volonté. 8 Tu veux réussir dans ce que nous essayons de faire aujourd’hui. 9 Nous l’entreprenons avec ta bénédiction et ton accord joyeux.

7. Nous réussirons aujourd’hui si tu te souviens que tu veux le salut pour toi-même. 2 Tu veux accepter le plan de Dieu parce que tu y participes. 3 Tu n’as pas de volonté qui puisse réellement s’y opposer et tu ne veux pas le faire. 4 Le salut est pour toi. 5 Par-dessus tout, tu veux la liberté de te rappeler Qui tu es réellement. 6 Aujourd’hui c’est l’ego qui se tient impuissant devant ta volonté. 7 Ta volonté est libre et rien ne saurait prévaloir contre elle.

8. Par conséquent, nous entreprenons les exercices d’aujourd’hui avec une confiance heureuse, certains de trouver ce que tu as pour volonté de trouver, et de nous rappeler ce que tu as pour volonté de te rappeler. 2 Nul vain souhait ne peut nous retenir ni nous tromper par une illusion de force. 3 Aujourd’hui, laisse ta volonté être faite et mets fin à jamais à l’insane croyance que c’est l’enfer à la place du Ciel que tu choisis.

9. Nous commencerons nos périodes d’exercice plus longues en reconnaissant que le plan de Dieu pour le salut, et le Sien seul, est entièrement en accord avec ta volonté. 2 Ce n’est pas le but d’un pouvoir étranger qui t’est imposé contre ton gré. 3 C’est le seul but ici sur lequel toi et ton Père êtes en parfait accord. 4 Tu réussiras aujourd’hui, moment choisi pour la délivrance du Fils de Dieu de l’enfer et de tout vain souhait. 5 Sa volonté est maintenant rendue à sa conscience. 6 Il est désireux en ce jour même de voir la lumière en lui et d’être sauvé.

10. Après t’être rappelé cela, et t’être déterminé à garder ta volonté clairement à l’esprit, dis-toi avec une douce fermeté et une certitude tranquille :

2 Je veux que la lumière soit.

3 Laisse-moi voir la lumière qui reflète la Volonté de Dieu et la mienne.

4 Puis laisse ta volonté s’affirmer, jointe au pouvoir de Dieu et unie à ton Soi. 5 Mets le reste de la période d’exercice sous Leur direction. 6 Joins-toi à Eux, Qui te guident dans la voie.

11. Pendant les périodes d’exercice plus courtes, déclare à nouveau ce que tu veux réellement. 2 Dis :

3 Je veux que la lumière soit.

4 Les ténèbres ne sont pas ma volonté.

5 Cela devrait être répété plusieurs fois par heure. 6 Il est très important, toutefois, d’appliquer immédiatement l’idée d’aujourd’hui sous cette forme si tu es tenté d’avoir quelque rancœur que ce soit. 7 Cela t’aidera à lâcher prise de tes rancœurs, au lieu de les chérir et de les cacher dans les ténèbres.

L’Inspiration

La réponse à la prière

1. Quiconque a jamais essayé d’utiliser la prière pour demander quelque chose a fait  l’expérience de ce qui paraît être un échec. 2 Cela est vrai non seulement en rapport avec des choses concrètes qui pourraient s’avérer nuisibles, mais en rapport aussi avec des requêtes qui concordent parfaitement avec ce cours. 3 Ces dernières en particulier pourraient être interprétées à tort comme la  » preuve  » que le cours ne pense pas ce qu’il dit. 4 Tu dois te souvenir, toutefois, que le cours affirme à maintes reprises que son but est l’évasion hors de la peur.

2. Supposons, donc, que ce que tu demandes au Saint-Esprit est ce que tu veux réellement, mais que tu en as encore peur. 2 Si cela était le cas, en l’atteignant, ce ne serait plus ce que tu veux. 3 C’est pourquoi certaines formes concrètes de guérison ne sont pas accomplies, même quand l’état de guérison l’est. 4 Il se peut qu’un individu demande la guérison corporelle parce qu’il a peur du mal physique. 5 En même temps, s’il était guéri physiquement, la menace pour son système de pensée pourrait être considérablement plus apeurante que son expression physique. 6 Dans ce cas, ce qu’il demande n’est pas réellement la délivrance de la peur mais l’enlèvement d’un symptôme qu’il a lui-même choisi. 7 Cette requête, donc, n’est pas du tout une requête de guérison.

3. La Bible souligne que toute prière est exaucée, et cela est certes vrai. 2 Le fait même que tu aies demandé quoi que ce soit au Saint-Esprit t’assure une réponse. 3 Or il est également certain que nulle réponse donnée par Lui ne pourrait jamais augmenter la peur. 4 Il est possible que Sa réponse ne soit pas entendue. 5 Il est impossible, toutefois, qu’elle soit perdue. 6 Il y a de nombreuses réponses que tu as déjà reçues mais que tu n’as pas encore entendues. 7 Je t’assure qu’elles t’attendent.

4. Si tu veux connaître que tes prières sont exaucées, ne doute jamais d’un Fils de Dieu. 2 Ne doute pas de lui et ne le confonds pas, car ta foi en lui est ta foi en toi-même. 3 Si tu veux connaître Dieu et Sa Réponse, crois en moi dont la foi en toi est inébranlable. 4 Peux-tu demander véritablement au Saint-Esprit et douter de ton frère ? 5 Crois que ses paroles sont vraies à cause de la vérité qui est en lui. 6 Tu t’uniras à la vérité en lui, et ses paroles seront vraies. 7 Comme tu l’entends, tu m’entendras. 8 Écouter la vérité, c’est pour toi la seule façon maintenant de pouvoir l’entendre, et enfin de la connaître.

5. Le message que ton frère te donne dépend de toi. 2 Que te dit-il ? 3 Que voudrais-tu qu’il te dise ? 4 Ce que tu décides à son sujet détermine le message que tu reçois. 5 Souviens-toi que le Saint-Esprit est en lui et que Sa Voix te parle par lui. 6 Que peut te dire un frère si saint, sauf la vérité ? 7 Mais l’écoutes-tu ? 8 Il se peut que ton frère ne connaisse pas qui il est, mais il y a dans son esprit une lumière qui connaît. 9 Cette lumière peut luire dans le tien, revêtant ses paroles de vérité et te rendant apte à les entendre. 10 Ses paroles sont la réponse que le Saint-Esprit te donne. 11 Ta foi en lui est-elle assez forte pour te permettre d’entendre ?

6. Tu ne peux pas plus prier pour toi seul que tu ne peux trouver la joie pour toi seul. 2 La prière est une ré-affirmation de l’inclusion, dirigée par le Saint -Esprit selon les lois de Dieu. 3 Le salut est de ton frère. 4 Le Saint-Esprit S’étend de ton esprit au sien, et te répond. 5 Tu ne peux pas entendre la Voix pour Dieu en toi seul, parce que tu n’es pas seul. 6 Et Sa réponse est seulement pour ce que tu es. 7 Tu ne connaîtras pas la confiance que j’ai en toi à moins que tu ne l’étendes. 8 Tu ne te fieras pas à la direction du Saint-Esprit ni ne croiras qu’elle est pour toi à moins de l’entendre en autrui. 9 Elle doit être pour ton frère parce qu’elle est pour toi. 10 Dieu aurait-Il créé une Voix pour toi tout seul ? 11 Pourrais-tu entendre Sa réponse, sauf comme Il répond à tous les Fils de Dieu ? 12 Entends ton frère dire ce que tu voudrais que je t’entende dire, car tu ne voudrais pas que je sois trompé.

7. Je t’aime pour la vérité en toi, comme Dieu t’aime. 2 Tes tromperies te trompent peut-être, toi, mais elles ne peuvent pas me tromper. 3 Connaissant ce que tu es, je ne peux pas douter de toi. 4 Je n’entends que le Saint-Esprit en toi, Qui me parle par toi. 5 Si tu veux m’entendre, entends mes frères en qui parle la Voix pour Dieu. 6 La réponse à toutes les prières se trouve en eux. 7 Tu auras ta réponse comme tu l’entendras en chacun. 8 N’écoute rien d’autre ou tu n’entendras pas véritablement.

8. Crois en tes frères parce que je crois en toi, et tu apprendras que ma croyance en toi est justifiée. 2 Crois en moi en croyant en eux, pour l’amour de ce que Dieu leur a donné. 3 Ils te répondront si tu apprends à ne leur demander que la vérité. 4 Ne demande pas d’être béni sans les bénir, car c’est la seule façon pour toi d’apprendre combien tu es béni. 5 En suivant cette voie, tu cherches la vérité en toi. 6 Ce n’est pas aller au-delà de toi-même mais vers toi-même. 7 N’entends que la Réponse de Dieu en Ses Fils et tu auras ta réponse.

9. Ne pas croire, c’est se ranger contre ou attaquer. 2 Croire, c’est accepter et se ranger avec. 3 Croire, ce n’est pas être crédule mais accepter et apprécier. 4 Ce que tu ne crois pas, tu ne l’apprécies pas, et tu ne peux pas être reconnaissant de ce à quoi tu n’accordes pas de valeur. 5 Il y a un prix que tu paieras pour le jugement, parce que le jugement est la fixation d’un prix. 6 Et comme tu le fixes, tu le paieras.

10. Si payer est assimilé à obtenir, tu fixeras le prix bas tout en demandant beaucoup en retour. 2 Tu auras oublié, toutefois, que fixer un prix c’est accorder de la valeur, de sorte que ce qui vient en retour est proportionnel à ton jugement de valeur. 3 Si payer est associé à donner, cela ne peut pas être perçu comme une perte, et la relation de réciprocité entre donner et recevoir sera reconnue. 4 Ainsi le prix fixé sera élevé, à cause de la valeur de ce qui vient en retour. 5 Puisque le prix pour obtenir est de perdre de vue la valeur, il est inévitable que tu n’accorderas pas de valeur à ce que tu reçois. 6 Ne lui accordant que peu de valeur, tu ne l’apprécieras pas et tu ne le voudras pas.

11. N’oublie jamais, donc, que tu fixes la valeur de ce que tu reçois, et tu en fixes le prix par ce que tu donnes. 2 Croire qu’il est possible d’obtenir beaucoup pour peu, c’est croire que tu peux marchander avec Dieu. 3 Les lois de Dieu sont toujours équitables et parfaitement cohérentes. 4 En donnant, tu reçois. 5 Mais recevoir, c’est accepter et non obtenir. 6 Il est impossible de ne pas avoir, mais il est possible de ne pas connaître que tu as. 7 La re-connaissance d’avoir, c’est le désir de donner, et c’est seulement par ce désir que tu peux reconnaître ce que tu as. 8 Par conséquent, ce que tu donnes est la valeur que tu accordes à ce que tu as, étant l’exacte mesure de la valeur que tu lui accordes. 9 Et cela, en retour, est la mesure de combien tu le veux.

12. Tu ne peux demander au Saint-Esprit, donc, qu’en Lui donnant, et tu ne peux Lui donner que là où tu Le reconnais. 2 Si tu Le reconnais en chacun, considère combien tu Lui demanderas et combien tu recevras. 3 Il ne te niera rien parce que tu ne Lui as rien nié; ainsi tu peux tout partager. 4 Voilà la façon, et la seule façon, d’avoir Sa réponse, parce que Sa réponse est tout ce que tu peux demander et vouloir. 5 Donc dis à chacun :

6 Parce que je veux me connaître moi-même,

je te vois comme le Fils de Dieu et mon frère.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :