Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~LEÇON 239 – La gloire de mon Père est la mienne.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 239 – La gloire de mon Père est la mienne., Un Cours en Miracles on août 27, 2009 at 2:52

27 août ~ Colombe_Ciel_01

Voir: Qu’est-ce que le salut ? ici

La leçon du jour ici >

La gloire de mon Père est la mienne.

1. Que la vérité sur nous-mêmes ne soit pas cachée aujourd’hui par une fausse humilité. 2 Soyons plutôt reconnaissants des dons que notre Père nous a faits. 3 Pouvons-nous voir en ceux avec qui Il partage Sa gloire une quelconque trace de péché et de culpabilité ? 4 Et se peut-il que nous ne soyons pas parmi eux, alors qu’Il aime Son Fils à jamais et avec une constance parfaite, connaissant qu’il est tel qu’Il l’a créé ?

2. Nous te remercions, Père, de la lumière qui luit à jamais en nous. 2 Et nous l’honorons, parce que Tu la partages avec nous. 3 Nous ne sommes qu’un, unis en cette lumière et un avec Toi, en paix avec toute création et avec nous-mêmes.

L’Inspiration

La seule relation réelle (T-15.VIII ici >)

1. L’instant saint ne remplace pas le besoin d’apprendre, car le Saint-Esprit ne doit pas te quitter en tant qu’enseignant tant que l’instant saint ne s’est pas étendu bien au-delà du temps. 2 Pour une tâche d’enseignement comme la Sienne, Il doit tout utiliser en ce monde pour ta délivrance. 3 Il doit Se ranger avec chaque signe ou chaque gage de ton désir d’apprendre de Lui ce que doit être la vérité. 4 Il est prompt à utiliser tout ce que tu Lui offres pour cela. 5 La préoccupation et le soin qu’il a de toi sont illimités. 6 Face à ta peur du pardon, qu’il perçoit aussi clairement qu’il connaît que le pardon est délivrance, Il t’enseignera à te souvenir que le pardon n’est pas une perte, mais ton salut. 7 Et que dans le pardon complet, où tu reconnais qu’il n’y a rien à pardonner, tu es absous complètement.

2. Écoute-Le avec joie, et apprends de Lui que tu n’as pas du tout besoin de relations particulières. 2 Tu ne cherches en elles que ce que tu as jeté. 3 Et par elles jamais tu n’apprendras la valeur de ce que tu as jeté, mais désires encore de tout ton coeur. 4 Joignons-nous pour faire ensemble de l’instant saint tout ce qui est, en désirant qu’il soit tout ce qui est. 5 Le Fils de Dieu a tant besoin de ton désir d’aspirer à cela que tu ne saurais concevoir si grand besoin. 6 Voilà le seul besoin que Dieu et Son Fils partagent, et qu’Ils ont pour volonté de satisfaire ensemble. 7 Tu n’es pas seul en cela. 8 La volonté de tes créations t’appelle à partager avec elles ta volonté. 9 Tourne-toi, donc, en paix, de la culpabilité vers Dieu et vers elles.

3. N’entre en relation qu’avec ce qui ne te quittera jamais, et ce que tu ne peux jamais quitter. 2 La solitude du Fils de Dieu est la solitude de son Père. 3 Ne refuse pas la conscience de ta complétude, et ne cherche pas à te la rendre toi-même. 4 Ne crains pas de confier ta rédemption à l’Amour de ton Rédempteur. 5 Il n’échouera pas, car Il vient de Celui Qui ne peut échouer. 6 Accepte ton sentiment d’échec comme étant une erreur, et rien de plus, sur qui tu es. 7 Car le saint hôte de Dieu est au-delà de l’échec, et rien de ce qu’il a pour volonté ne peut être nié. 8 Tu es pour toujours dans une relation si sainte qu’elle appelle chacun à s’évader de la solitude, et à se joindre à toi dans ton amour. 9 Et là où tu es chacun doit chercher, et te trouver là.

4. Réfléchis à ceci ne serait-ce qu’un instant : Dieu t’a donné la Filialité, pour assurer ta création parfaite. 2 C’était Son don, car de même qu’il ne S’est pas refusé Lui-même à toi, Il ne t’a pas refusé Sa création. 3 Il n’est rien qui ait jamais été créé qui ne t’appartienne. 4 Tes relations sont avec l’univers. 5 Et cet univers, étant de Dieu, est bien au-delà de la somme insignifiante de tous les corps séparés que tu perçois. 6 Car toutes ses parties sont jointes en Dieu par le Christ, où elles deviennent comme leur Père. 7 Le Christ ne sait rien d’une séparation d’avec Son Père, Qui est Sa seule relation, dans laquelle Il donne comme Son Père Lui donne.

5. Le Saint-Esprit est la tentative de Dieu pour te libérer de ce qu’il ne comprend pas. 2 Et à cause de sa Source, elle réussira. 3 Le Saint-Esprit te demande de répondre comme Dieu le fait, car Il voudrait t’enseigner ce que tu ne comprends pas. 4 Dieu répondrait à chaque besoin, quelque forme qu’il prenne. 5 Ainsi Il garde ce canal ouvert pour recevoir Sa communication avec toi, et la tienne avec Lui. 6 Dieu ne comprend pas ton problème de communication, car Il ne le partage pas avec toi. 7 Il n’y a que toi qui crois qu’il est compréhensible. 8 Le Saint-Esprit connaît qu’il n’est pas compréhensible, et pourtant Il le comprend parce que tu l’as fait.

6. Dans le Saint-Esprit seul réside la conscience de ce que Dieu ne peut connaître, et de ce que tu ne comprends pas. 2 C’est Sa sainte fonction d’accepter les deux, et en enlevant chaque élément discordant, de les joindre en un. 3 Il fera cela parce que c’est Sa fonction. 4 Laisse, donc, ce qui à toi semble être impossible, à Celui Qui connaît que ce doit être possible parce que c’est la Volonté de Dieu. 5 Et laisse Celui Dont l’enseignement est seulement de Dieu t’enseigner la seule signification des relations. 6 Car Dieu a créé la seule relation qui ait une signification, et c’est Sa relation avec toi.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :