Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~LEÇON 124 – Que je me souvienne que je ne fais qu’un avec Dieu.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 124 - Que je me souvienne que je ne fais qu’un avec Dieu., Un Cours en Miracles on mai 4, 2009 at 3:00

4 mai ~ 910679

La leçon d’aujourd’hui ici

1. Aujourd’hui nous rendrons grâce à nouveau de notre Identité en Dieu. 2 Notre demeure est sûre, notre protection est garantie dans tout ce que nous faisons, et le pouvoir et la force sont à notre disposition dans toutes nos entreprises. 3 Nous ne pouvons échouer en rien. 4 Tout ce que nous touchons prend une lumière brillante qui bénit et qui guérit. 5 Ne faisant qu’un avec Dieu et avec l’univers, nous allons notre chemin en nous réjouissant à la pensée que Dieu Lui-même vient partout avec nous.

2. Combien nos esprits sont saints ! 2 Et tout ce que nous voyons reflète la sainteté au-dedans de l’esprit qui ne fait qu’un avec Dieu et avec soi-même. 3 Combien les erreurs disparaissent facilement, et la mort fait place à la vie éternelle. 4 Nos pieds laissent de brillantes empreintes qui indiquent la voie vers la vérité, car Dieu est notre Compagnon tandis que nous parcourons le monde un court moment. 5 Et ceux qui viennent à notre suite reconnaissent la voie parce que la lumière que nous portons reste derrière, tout en demeurant avec nous qui continuons d’avancer.

3. Ce que nous recevons est le don éternel que nous faisons à ceux qui viennent ensuite, ainsi qu’à ceux qui sont venus avant ou qui sont restés un moment avec nous. 2 Et Dieu, Qui nous aime de l’amour égal dans lequel nous avons été créés, nous sourit et nous offre le bonheur que nous avons donné.

4. Aujourd’hui nous ne douterons pas de Son Amour pour nous et nous ne remettrons pas en question Sa protection et Sa sollicitude. 2 Nulle anxiété in-signifiante ne peut s’interposer entre notre foi et la conscience que nous avons de Sa Présence. 3 Nous ne faisons qu’un avec Lui aujourd’hui dans la reconnaissance et le souvenir. 4 Nous Le sentons dans nos cœurs. 5 Nos esprits contiennent Ses Pensées, nos yeux contemplent Sa beauté dans tout ce que nous regardons. 6 Aujourd’hui nous voyons seulement ce qui est aimant et digne d’être aimé.

5. Nous le voyons dans l’apparence de la douleur, et la douleur cède à la paix. 2 Nous le voyons chez les frénétiques, les tristes et les affligés, les solitaires et les apeurés, qui sont ramenés à la tranquillité et à la paix d’esprit dans lesquelles ils ont été créés. 3 Nous le voyons chez les mourants et chez les morts aussi, les ramenant à la vie. 4 Tout cela nous le voyons parce que nous l’avons d’abord vu en nous-mêmes.

6. Il n’est pas un miracle qui puisse jamais être nié à ceux qui connaissent qu’ils ne font qu’un avec Dieu. 2 Il n’est pas une de leurs pensées qui n’ait le pouvoir de guérir toute forme de souffrance en qui que ce soit, en des temps révolus et des temps encore à venir, aussi facilement qu’en ceux qui marchent à leur côté maintenant. 3 Leurs pensées sont intemporelles, aussi à part de la distance qu’elles sont à part du temps.

7. Nous nous joignons dans cette conscience quand nous disons que nous ne faisons qu’un avec Dieu. 2 Car par ces mots, nous disons aussi que nous sommes sauvés et guéris; que nous pouvons sauver et guérir en conséquence. 3 Nous avons accepté, et maintenant nous voudrions donner. 4 Car nous voudrions garder les dons que notre Père nous a faits. 5 Aujourd’hui nous voudrions faire l’expérience de nous-mêmes ne faisant qu’un avec Lui, afin que le monde partage notre re-connaissance de la réalité. 6 Dans notre expérience, le monde est libéré. 7 Comme nous nions notre séparation d’avec notre Père, il est guéri avec nous.

8. La paix soit avec toi aujourd’hui. 2 Assure ta paix en t’exerçant à prendre conscience que tu ne fais qu’un avec ton Créateur, comme Lui avec toi. 3 Au moment qui semblera le plus opportun aujourd’hui, consacre une demi-heure à la pensée que tu ne fais qu’un avec Dieu. 4 C’est la première fois que nous tentons une plus longue période pour laquelle nous ne donnons ni règles ni mots particuliers pour guider ta méditation. 5 Nous compterons sur la Voix de Dieu pour parler comme il Lui semble bon aujourd’hui, certains qu’Il n’y manquera pas. 6 Demeure avec Lui pendant cette demi-heure. 7 Il fera le reste.

9. Le bénéfice pour toi ne sera pas moindre si tu crois que rien ne se passe. 2 Tu n’es peut-être pas prêt à accepter le gain aujourd’hui. 3 Or un jour, quelque part, il te viendra, et tu ne manqueras pas de le reconnaître quand il se fera jour avec certitude dans ton esprit. 4 Cette demi-heure sera encadrée d’or, chaque minute étant comme un diamant serti autour du miroir que t’offrira cet exercice. 5 Et tu y verras la face du Christ comme reflet du tien.

10. Aujourd’hui peut-être, peut-être demain, tu verras ta propre transfiguration dans le miroir que cette demi-heure sainte te présentera, pour t’y regarder. 2 Quand tu seras prêt, tu la trouveras là, au-dedans de ton esprit, qui attendait d’être trouvée. 3 Tu te souviendras alors de la pensée à laquelle tu as donné cette demi-heure, conscient et reconnaissant de ce que jamais un temps ne fut mieux passé.

11. Aujourd’hui peut-être, peut-être demain, tu regarderas dans ce miroir et tu comprendras que la lumière sans péché que tu vois t’appartient, que la beauté que tu contemples est la tienne. 2 Compte cette demi-heure comme le don que tu fais à Dieu, avec la certitude que ce qu’Il te rendra sera un sentiment d’amour qui dépasse ton entendement, une joie trop profonde pour que tu la comprennes, une vue trop sainte pour que les yeux du corps la voient. 3 Or tu peux être sûr qu’un jour, aujourd’hui peut-être, peut-être demain, tu comprendras et tu entendras et tu verras.

12. Ajoute d’autres joyaux au cadre d’or qui tient le miroir à toi offert aujourd’hui, en te répétant à chaque heure :

2 Que je me souvienne que je ne fais qu’un avec Dieu, uni à tous mes frères et à mon Soi, dans une sainteté et une paix éternelles.

L’inspiration

La douceur de la création est tout ce que je vois. (L-II.265 ici)

1. J’ai certes mal compris le monde, parce que j’ai posé sur lui mes péchés et les ai vus là qui me regardaient. 2 Comme ils semblaient féroces ! 3 Et comme je me trompais en pensant que ce que je craignais était dans le monde plutôt que seulement dans mon esprit. 4 Aujourd’hui je vois le monde dans la douceur céleste dont resplendit la création. 5 Il n’y a pas de peur en lui. 6 Qu’aucune apparence de mes péchés n’obscurcisse la lumière du Ciel qui luit sur le monde. 7 Ce qui est reflété là est dans l’Esprit de Dieu. 8 Les images que je vois reflètent mes pensées. 9 Or mon esprit ne fait qu’un avec Celui de Dieu. 10 Ainsi je peux percevoir la douceur de la création.

2. Dans la quiétude je voudrais regarder le monde, qui ne fait que refléter Tes Pensées et les miennes aussi. 2 Que je me souvienne qu’elles sont les mêmes, et je verrai la douceur de la création.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :