Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~LEÇON 95 – Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 95 - Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur., Un Cours en Miracles on avril 5, 2009 at 1:55

5 avril ~ creation-adam

La leçon d’aujourd’hui ici

1. L’idée d’aujourd’hui te décrit exactement tel que Dieu t’a créé. 2 Tu es un en toi-même et un avec Lui. 3 Ton unité est celle de toute la création. 4 Ta parfaite unité rend le changement en toi impossible. 5 Tu n’acceptes pas cela et tu ne te rends pas compte qu’il doit en être ainsi parce que tu crois que tu t’es déjà changé.

2. Tu te vois toi-même comme une parodie ridicule de la création de Dieu : faible, méchant, laid et pécheur, misérable et accablé de douleur. 2 Telle est ta version de toi-même : un soi divisé en de nombreuses parties qui se font la guerre, séparées de Dieu, et dont la précaire cohésion est maintenue par son lunatique et capricieux faiseur, à qui tu adresses tes prières. 3 Il n’entend pas tes prières, car il est sourd. 4 Il ne voit pas l’unité en toi, car il est aveugle. 5 Il ne comprend pas que tu es le Fils de Dieu, car il est insensé et ne comprend rien.

3. Nous allons tenter aujourd’hui d’être conscient seulement de ce qui peut entendre et voir, et qui est plein de sens. 2 Nos exercices viseront de nouveau à atteindre ton seul Soi, lequel est uni à Son Créateur. 3 Avec patience et espoir, nous essayons de nouveau aujourd’hui.

4. Le fait d’employer les cinq premières minutes de chaque heure de veille à la pratique de l’idée du jour présente des avantages particuliers au stade d’apprentissage où tu te trouves maintenant. 2 Il est difficile à ce stade de ne pas permettre à ton esprit de s’égarer lorsqu’il entreprend une période d’exercice prolongée. 3 Tu t’en es sûrement déjà rendu compte. 4 Tu as vu à quel point tu manques de discipline mentale et à quel point tu as besoin d’entraînement de l’esprit. 5 Il est nécessaire que tu en sois conscient, car c’est certes une entrave à ton avancement.

5. Des périodes d’exercice fréquentes mais plus courtes présentent d’autres avantages pour toi en ce moment. 2 Outre le fait de reconnaître que tu as des difficultés à soutenir ton attention, tu dois avoir aussi remarqué que si ton but ne t’est pas fréquemment rappelé, tu as tendance à l’oublier pendant de longues périodes de temps. 3 Il t’arrive souvent d’oublier les courtes applications de l’idée du jour, et tu n’as pas encore développé l’habitude d’utiliser l’idée comme réponse automatique à la tentation.

6. À ce stade, donc, il est nécessaire d’avoir une structure, planifiée de manière à inclure de fréquents rappels de ton but, et des efforts réguliers pour l’atteindre. 2 La régularité n’est pas la condition idéale pour la forme d’exercice la plus bénéfique en vue d’atteindre le salut. 3 Toutefois, elle est avantageuse pour ceux dont la motivation est inconstante et qui ont encore de lourdes défenses contre l’apprentissage.

7. Par conséquent, nous nous en tiendrons pendant un certain temps aux périodes d’exercice de cinq minutes par heure, tout en te conseillant vivement d’en omettre aussi peu que possible. 2 Le fait d’utiliser les cinq premières minutes de l’heure t’aidera particulièrement, puisque cela impose une structure plus ferme. 3 Toutefois, ne te sers pas de tes manquements à cet horaire comme d’une excuse pour ne pas y retourner dès que tu le peux. 4 Tu pourrais être tenté de considérer la journée comme perdue sous prétexte que tu as déjà manqué de faire ce qui était requis. 5 Toutefois, cela devrait simplement être reconnu pour ce que c’est : le refus de laisser corriger ton erreur et l’indésir d’essayer de nouveau.

8. Le Saint-Esprit n’est pas retardé dans Son enseignement par tes erreurs. 2 Il n’y a que ton indésir d’en lâcher prise qui puisse Le retenir. 3 Soyons donc déterminés, en particulier pendant la semaine qui vient, à être désireux de nous le pardonner quand notre diligence nous fait défaut et quand nous manquons de suivre les instructions pour les exercices de l’idée du jour. 4 Cette tolérance à l’égard de la faiblesse nous permettra de passer par-dessus, au lieu de lui donner le pouvoir de retarder notre apprentissage. 5 Si nous lui donnons le pouvoir de faire cela, nous la considérons comme une force, et nous confondons force et faiblesse.

9. Quand tu manques de te conformer aux exigences de ce cours, tu as simplement fait une erreur. 2 Cela demande une correction, et rien d’autre. 3 Permettre à une erreur de continuer, c’est faire des erreurs additionnelles, qui sont basées sur la première et la renforcent. 4 C’est ce processus qui doit être mis de côté, car ce ne serait pour toi qu’une autre façon de défendre les illusions contre la vérité.

10. Lâche prise de toutes ces erreurs en les reconnaissant pour ce qu’elles sont. 2 Ce sont des tentatives pour te garder inconscient de ce que tu es un seul Soi, uni à ton Créateur, ne faisant qu’un avec chaque aspect de la création, d’une puissance et d’une paix illimitées. 3 Voilà la vérité, et rien d’autre n’est vrai. 4 Aujourd’hui nous allons affirmer à nouveau cette vérité et nous essaierons d’atteindre le lieu en toi où il n’y a pas de doute que cela seul est vrai.

11. Commence les périodes d’exercice aujourd’hui avec cette assurance, offerte à ton esprit avec toute la certitude que tu peux donner :

2 Je suis un seul Soi, uni à mon Créateur, ne faisant qu’un avec chaque aspect de la création, et d’une puissance et d’une paix illimitées.

3 Puis ferme les yeux et dis-toi encore une fois, lentement et pensivement, en essayant de permettre à la signification des mots de pénétrer dans ton esprit et de remplacer les idées fausses :

4 Je suis un seul Soi.

5 Répète cela plusieurs fois, puis essaie de sentir la signification que ces mots communiquent.

12. Tu es un seul Soi, uni et en sécurité dans la lumière et la joie et la paix. 2 Tu es le Fils de Dieu, un seul Soi, avec un seul Créateur et un seul but : apporter la conscience de cette unité à tous les esprits, afin que la véritable création puisse étendre la totalité et l’unité de Dieu. 3 Tu es un seul Soi, complet, guéri et entier, avec le pouvoir de lever du monde le voile de ténèbres, et de laisser la lumière en toi passer au travers pour enseigner au monde la vérité à ton sujet..

13. Tu es un seul Soi, en parfaite harmonie avec tout ce qui est et tout ce qui sera. 2 Tu es un seul Soi, le saint Fils de Dieu, uni à tes frères en ce Soi; uni à ton Père en Sa Volonté. 3 Ressens ce seul Soi en toi et laisse-Le dissiper toutes tes illusions et tous tes doutes. 4 Voici ton Soi, le Fils de Dieu Lui-même, sans péché comme Son Créateur, avec Sa force au-dedans de toi et Son Amour à jamais tien. 5 Tu es un seul Soi et il t’est donné de ressentir ce Soi au-dedans de toi et de chasser toutes tes illusions hors du seul Esprit qui est ce Soi, la sainte vérité en toi.

14. N’oublie pas aujourd’hui. 2 Nous avons besoin de ton aide, de ta petite part pour apporter le bonheur au monde entier. 3 Et le Ciel compte sur toi, avec l’assurance que tu essaieras aujourd’hui. 4 Partage, donc, sa sûreté, car elle est tienne. 5 Sois vigilant. 6 N’oublie pas aujourd’hui. 7 Tout le long de la journée, n’oublie pas ton but. 8 Répète l’idée d’aujourd’hui aussi fréquemment que possible et comprends que chaque fois que tu le fais, quelqu’un entend la voix de l’espoir, la vérité remuer dans son esprit, le doux bruissement des ailes de la paix.

15. Ta propre admission que tu es un seul Soi, uni à ton Père, est un appel au monde entier à ne faire qu’un avec toi. 2 À chacun de ceux que tu rencontres aujourd’hui, assure-toi d’offrir la promesse de l’idée d’aujourd’hui, et dis-lui ceci :

3 Tu es un seul Soi avec moi, uni à notre Créateur en ce Soi. 4 Je t’honore à cause de Ce que je suis, et de Ce qu’Il est, Qui nous aime tous les deux ne faisant qu’Un.

L’inspiration

L’attraction de l’amour pour l’amour (T-12.VIII ici)

1. Crois-tu réellement que tu peux tuer le Fils de Dieu? 2 Le Fils est en sécurité où le Père en Lui-même l’a caché, le tenant loin de tes pensées destructrices, mais à cause d’elles tu ne connais ni le Père ni le Fils. 3 Tu attaques le monde réel à chaque jour, à chaque heure et à chaque minute, et pourtant tu es surpris de ne pas pouvoir le voir. 4 Si tu cherches l’amour afin de l’attaquer, tu ne le trouveras jamais. 5 Car si l’amour est partage, comment peux-tu le trouver, sauf par lui-même ? 6 Offre-le et il viendra à toi, parce qu’il est attiré vers lui-même. 7 Mais offre l’attaque et l’amour restera caché, car il ne peut vivre que dans la paix.

2. Le Fils de Dieu est aussi en sécurité que son Père, car le Fils, connaissant la protection de son Père, ne craint rien. 2 L’Amour de son Père le tient dans une paix parfaite, et n’ayant besoin de rien, il ne demande rien. 3 Or il est loin de toi dont il est le Soi, car tu as choisi de l’attaquer et il a disparu de ta vue en son Père. 4 Il n’a pas changé mais toi, si. 5 Car un esprit divisé et toutes ses œuvres, ce n’est pas le Père qui les a créés, et ils ne pourraient pas vivre dans la connaissance de Lui.

3. Quand tu as rendu visible ce qui n’est pas vrai, ce qui est vrai t’est devenu invisible. 2 Or cela ne peut pas être invisible en soi, car le Saint-Esprit le voit avec une parfaite clarté. 3 C’est invisible pour toi parce que tu regardes quelque chose d’autre. 4 Or il ne t’appartient pas plus de décider ce qui est visible et ce qui est invisible qu’il ne t’appartient de décider ce qu’est la réalité. 5 Ce qui peut être vu, c’est ce que voit le Saint-Esprit. 6 La définition de la réalité est de Dieu, et non de toi. 7 Il l’a créée, et Il connaît ce qu’elle est. 8 Toi qui connaissais, tu as oublié, et s’Il ne t’avait pas donné une façon de te souvenir, tu te serais condamné toi-même à l’oubli.

4. À cause de l’Amour de ton Père, tu ne peux jamais L’oublier, car nul ne peut oublier ce que Dieu Lui-même a placé dans sa mémoire. 2 Tu peux le nier, mais tu ne peux pas le perdre. 3 Une Voix répondra à chaque question que tu poses, et une vision corrigera la perception de tout ce que tu vois. 4 Car ce que tu as rendu invisible est la seule vérité, et ce que tu n’as pas entendu est la seule Réponse. 5 Dieu voudrait te réunir avec toi-même, et Il ne t’a pas abandonné dans ta détresse. 6 Tu n’attends que Lui, et tu ne connais pas cela. 7 Or Son souvenir luit dans ton esprit et ne peut pas être oblitéré. 8 Il n’est pas plus passé que futur, étant toujours à jamais.

5. Tu n’as qu’à demander ce souvenir et tu te souviendras. 2 Or le souvenir de Dieu ne peut pas luire dans un esprit qui l’a oblitéré et veut le garder ainsi. 3 Car le souvenir de Dieu ne peut se faire jour que dans un esprit qui choisit de se souvenir, et qui a renoncé au désir insane de contrôler la réalité. 4 Toi qui ne peux même pas te contrôler toi-même ne devrais guère aspirer à contrôler l’univers. 5 Regarde plutôt ce que tu en as fait, et réjouis-toi qu’il n’en soit rien.

6. Fils de Dieu, ne te contente pas de rien ! 2 Ce qui n’est pas réel ne peut pas être vu et n’a pas de valeur. 3 Dieu ne pourrait pas offrir à Son Fils ce qui n’a pas de valeur, pas plus que Son Fils ne pourrait le recevoir. 4 Tu étais rédimé dès l’instant que tu as pensé L’avoir déserté. 5 Tout ce que tu as fait n’a jamais été et est invisible parce que le Saint-Esprit ne le voit pas. 6 Or ce qu’il voit t’est donné à contempler, et par Sa vision ta perception est guérie. 7 Tu as rendu invisible la seule vérité que ce monde contienne. 8 Accordant de la valeur à rien, tu as cherché rien. 9 En rendant rien réel pour toi, tu l’as vu. 10 Mais ce n’est pas là. 11 Et le Christ t’est invisible à cause de ce que tu as rendu visible pour toi.

7. Or peu importe quelle distance tu as essayé d’interposer entre ta conscience et la vérité. 2 Le Fils de Dieu peut être vu parce que sa vision est partagée. 3 Le Saint-Esprit le regarde et ne voit rien d’autre en toi. 4 Ce qui est invisible pour toi est parfait à Sa vue et l’embrasse tout entier. 5 Il S’est souvenu de toi parce qu’il n’a pas oublié le Père. 6 Tu as regardé l’irréel et trouvé le désespoir. 7 Or en cherchant l’irréel, que pouvais-tu trouver d’autre ? 8 Le monde irréel est une chose désespérante, car il ne sera jamais. 9 Et toi qui partages l’Être de Dieu avec Lui, tu ne pourrais jamais te contenter sans la réalité. 10 Ce que Dieu ne t’a pas donné n’a pas de pouvoir sur toi, et l’attraction de l’amour pour l’amour demeure irrésistible. 11 Car c’est la fonction de l’amour d’unir toutes choses à lui-même et de maintenir toutes choses réunies par l’extension de son entièreté.

8. Dieu t’a donné avec amour le monde réel en échange du monde que tu as fait et du monde que tu vois. 2 Prends-le seulement de la main du Christ et contemple-le. 3 Sa réalité rendra tout le reste invisible, car le contempler, c’est la perception totale. 4 En le contemplant, tu te souviendras qu’il en fut toujours ainsi. 5 Le néant deviendra invisible, car enfin tu auras vu véritablement. 6 La perception rédimée est facilement traduite en connaissance, car seule la perception est capable d’erreur et la perception n’a jamais été. 7 Étant corrigée, elle cède la place à la connaissance, qui est à jamais la seule réalité. 8 L’Expiation n’est que la voie du retour à ce qui n’a jamais été perdu. 9 Ton Père ne pourrait pas cesser d’aimer Son Fils.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :