Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for 17 mars 2009|Daily archive page

UCEM~LEÇON 76 – Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 76 - Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu., Un Cours en Miracles on mars 17, 2009 at 1:25

Jesus

La leçon ici

1. Nous avons vu plus tôt combien de choses insensées t’ont semblé être le salut. 2 Chacune t’a emprisonné avec des lois aussi insensées qu’elle-même. 3 Tu n’es pas lié par elles. 4 Or pour comprendre qu’il en est ainsi, tu dois d’abord te rendre compte que le salut ne réside pas là. 5 Tant que tu le cherches en des choses qui n’ont pas de signification, tu te lies à des lois qui n’ont aucun sens. 6 Ainsi tu cherches à prouver que le salut est là où il n’est pas.

2. Aujourd’hui nous nous réjouirons que tu ne puisses pas le prouver. 2 Car si tu le pouvais, tu chercherais pour toujours le salut là où il n’est pas, et jamais tu ne le trouverais. 3 L’idée d’aujourd’hui te dit encore une fois combien le salut est simple. 4 Cherche-le là où il t’attend, et c’est là que tu le trouveras. 5 Ne cherche nulle part ailleurs, car il n’est nulle part ailleurs.

3. Pense à la liberté qu’il y a à reconnaître que tu n’es pas lié par toutes les lois étranges et distordues que tu as échafaudées pour te sauver. 2 Tu penses vraiment que tu mourrais de faim si tu n’avais pas des tas de bandes de papiers verts et des piles de disques métalliques. 3 Tu penses réellement qu’une petite pastille ronde ou qu’un quelconque liquide projeté dans tes veines par une aiguille pointue préviendront la maladie et la mort. 4 Tu penses vraiment que tu es seul à moins qu’un autre corps ne soit avec toi.

4. C’est l’insanité qui pense ces choses. 2 Tu les appelles lois et tu les ranges sous différents noms dans un long catalogue de rituels qui n’ont aucune utilité et ne servent aucun but. 3 Tu penses que tu dois obéir aux “lois” de la médecine, de l’économie et de la santé. 4 Protège le corps et tu seras sauvé.

5. Ce ne sont pas des lois mais de la folie. 2 Le corps est mis en danger par l’esprit qui se blesse lui-même. 3 Le corps ne souffre que pour que l’esprit ne voie pas qu’il est sa propre victime. 4 La souffrance du corps est un masque que tient l’esprit pour cacher ce qui souffre réellement. 5 Il ne veut pas comprendre qu’il est son propre ennemi, qu’il s’attaque lui-même et qu’il veut mourir. 6 C’est de cela que tes “lois” voudraient sauver le corps. 7 C’est pour cela que tu penses être un corps.

6. Il n’y a d’autres lois que les lois de Dieu. 2 Cela a besoin d’être répété, maintes et maintes fois, jusqu’à ce que tu te rendes compte que cela s’applique à tout ce que tu as fait en opposition à la Volonté de Dieu. 3 Ta magie ne signifie rien. 4 Ce qu’elle est censée sauver n’existe pas. 5 Seulement ce qu’elle est censée cacher te sauvera.

7. Les lois de Dieu ne peuvent jamais être remplacées. 2 Nous consacrerons cette journée à nous réjouir qu’il en soit ainsi. 3 Ce n’est plus une vérité que nous voudrions cacher. 4 Nous nous rendons compte plutôt que c’est une vérité qui nous garde libres à jamais. 5 La magie emprisonne, mais les lois de Dieu rendent libre. 6 La lumière est venue parce qu’il n’y a d’autres lois que les Siennes.

8. Aujourd’hui nous commencerons les périodes d’exercice plus longues par une brève revue des différentes sortes de “lois” auxquelles nous avons cru devoir obéir. 2 Parmi celles-ci pourraient compter, par exemple, les “lois” de la nutrition, de l’immunisation, de la médication et de la protection du corps d’innombrables façons. 3 Continue ta réflexion : tu crois aux “lois” de l’amitié, des “bonnes” relations et de la réciprocité. 4 Tu penses peut-être même qu’il y a des lois qui stipulent ce qui est à Dieu et ce qui est à toi. 5. De nombreuses “religions” sont fondées là-dessus. 6 Elles ne voudraient pas sauver mais damner au nom du Ciel. 7 Pourtant elles ne sont pas plus étranges que ces autres “lois” auxquelles tu maintiens qu’il faut obéir pour assurer ta sécurité.

9. Il n’y a aucune loi, sauf celles de Dieu. 2 Écarte aujourd’hui toutes sottes croyances magiques et tiens ton esprit dans un état silencieux où il est prêt à entendre la Voix qui te dit la vérité. 3 Tu écouteras Celui Qui dit qu’il n’y a pas de perte sous les lois de Dieu. 4 Nul paiement n’est donné ni reçu. 5 Il ne peut se faire d’échange, il n’y a pas de substitut; et rien n’est remplacé par quelque chose d’autre. 6 Les lois de Dieu donnent pour toujours et ne prennent jamais.

10. Entends Celui Qui te dit cela et rends-toi compte comme sont sottes les “lois” dont tu pensais qu’elles soutenaient le monde que tu pensais voir. 2 Puis continue à écouter. 3 Il t’en dira plus. 4 Sur l’Amour que ton Père a pour toi. 5 Sur la joie infinie qu’Il t’offre. 6 Sur la soif qu’Il a de Son seul Fils, créé pour être Son canal pour la création; à Lui nié par sa croyance en l’enfer.

11. Ouvrons-Lui aujourd’hui Ses canaux, et que Sa Volonté s’étende à travers nous jusqu’à Lui. 2 Ainsi la création est infiniment augmentée. 3 Sa Voix nous parlera de cela, aussi bien que des joies du Ciel que Ses lois gardent à jamais illimitées. 4 Nous répèterons l’idée d’aujourd’hui jusqu’à ce que nous ayons écouté puis compris qu’il n’y a aucune loi, sauf celles de Dieu. 5 Alors nous nous dirons, comme une consécration qui conclura la période d’exercice :

6 Je ne suis soumis à aucune loi, sauf celles de Dieu.

12. Nous répèterons cette consécration aussi souvent que possible aujourd’hui : au moins quatre ou cinq fois par heure ainsi qu’en réponse à toute tentation de nous sentir soumis à d’autres lois au cours de la journée. 2 Par là nous déclarons que nous sommes libres de tout danger et de toute tyrannie. 3 Par là nous admettons que Dieu est notre Père, et que Son Fils est sauvé.

L’inspiration

Le Guide vers le salut (T-5.III ici)

1. La façon de reconnaître ton frère est de reconnaître le Saint-Esprit en lui. 2 J’ai déjà dit que le Saint-esprit est le Pont pour le transfert de la perception à la connaissance, de sorte que nous pouvons utiliser ces termes comme s’ils étaient reliés, parce qu’ils le sont dans Son Esprit. 3 Cette relation doit être dans Son Esprit parce que, si elle ne l’était pas, la séparation entre les deux façons de penser ne serait pas susceptible de guérison. 4 Il fait partie de la Sainte Trinité, parce que Son Esprit est en partie le tien et en partie aussi Celui de Dieu. 5 Cela demande clarification, non dans les termes mais dans l’expérience.

2. Le Saint-Esprit est l’idée de guérison. 2 Étant pensée, l’idée gagne à être partagée. 3 Étant l’Appel pour Dieu, c’est aussi l’idée de Dieu. 4 Puisque tu fais partie de Dieu, c’est aussi l’idée de toi-même, ainsi que de toutes Ses créations. 5 L’idée du Saint-Esprit a les mêmes propriétés que les autres idées parce qu’elle obéit aux lois de l’univers dont elle fait partie. 6 Elle est renforcée en étant donnée. 7 Elle augmente en toi quand tu la donnes à ton frère. 8 Ton frère n’a pas à être conscient du Saint-Esprit en lui-même ou en toi pour que le miracle se produise. 9 Peut-être comme toi a-t-il dissocié l’Appel pour Dieu. 10 Cette dissociation est guérie en vous deux quand tu prends conscience de l’Appel pour Dieu en lui, et reconnais ainsi Son être.

3. Il y a deux façons diamétralement opposées de voir ton frère. Les deux doivent être dans ton esprit parce que tu es celui qui perçois. 3 Elles doivent aussi être dans le sien parce que c’est lui que tu perçois. 4 Vois-le par le Saint-Esprit dans son esprit, et tu Le reconnaîtras dans le tien. 5 Ce que tu reconnais en ton frère, tu le reconnais en toi; et ce que tu partages, tu le renforces.

4. La Voix du Saint-Esprit est faible en toi. 2 C’est pourquoi tu dois La partager. 3 Sa force doit d’abord être augmentée avant que tu puisses L’entendre. 4 Il est impossible de L’entendre en toi-même tant qu’Elle est si faible dans ton esprit. 5 Elle n’est pas faible en Elle-même, mais Elle est limitée par ton indésir de L’entendre. 6 Si tu fais l’erreur de chercher le Saint-Esprit en toi seul, tes pensées t’effraieront parce que, en adoptant le point de vue de l’ego, tu entreprends un voyage qui est étranger à l’ego avec l’ego, comme guide. 7 Cela ne peut pas manquer de produire la peur.

5. Les retards sont de l’ego, parce que le temps est son concept. 2 Ni le temps ni les retards n’ont de signification dans l’éternité. 3 J’ai dit plus tôt que le Saint-Esprit était la Réponse de Dieu à l’ego. 4 Tout ce que le Saint-Esprit te rappelle est en opposition directe avec les notions de l’ego, parce que les perceptions vraies et fausses sont elles-mêmes opposées. 5 Le Saint-Esprit a pour tâche de défaire ce que l’ego a fait. 6 Il le défait au niveau même où opère l’ego, sinon l’esprit serait incapable de comprendre le changement.

6. J’ai souligné à maintes reprises qu’un niveau de l’esprit n’est pas compréhensible à un autre. 2 Il en va ainsi de l’ego et du Saint-Esprit; du temps et de l’éternité. 3 L’éternité est une idée de Dieu, ainsi le Saint-Esprit la comprend-Il parfaitement. 4 Le temps est une croyance de l’ego, l’accepte-t-elle sans poser de questions. 5 Le seul aspect du temps qui soit éternel est maintenant.

7. Le Saint-Esprit est le Médiateur entre les interprétations de l’ego et la connaissance du pur-esprit. 2 Son aptitude à user des symboles Lui permet de travailler avec les croyances de l’ego dans son propre langage. 3 Son aptitude à regarder au-delà des symboles jusque dans l’éternité Lui permet de comprendre les lois de Dieu, pour lesquelles Il parle. 4 Il peut donc accomplir la fonction qui consiste à réinterpréter ce que l’ego fait, non pas en détruisant mais en comprenant. 5 La compréhension est lumière, et la lumière conduit à la connaissance. 6 Le Saint-Esprit est en lumière parce qu’il est en toi qui es lumière, mais toi tu ne connais pas cela. 7 C’est donc la tâche du Saint-Esprit de te réinterpréter au nom de Dieu.

8. Tu ne peux pas te comprendre seul. 2 C’est que tu ne signifies rien à part de ta juste place dans la Filialité, et la juste place de la Filialité est Dieu. 3 C’est cela ta vie, ton éternité et ton Soi. 4 C’est cela que le Saint-Esprit te rappelle. 5 C’est cela que le Saint-Esprit voit. 6 Cette vision effraie l’ego parce qu’elle est si calme. 7 La paix est le plus grand ennemi de l’ego parce qu’elle est si calme. 7 La paix est le plus grand ennemi de l’ego parce que, selon son interprétation de la réalité, la guerre est la garantie de sa survie. 8 L’ego devient fort dans  la dissension. 9 Si tu crois qu’il y a dissension, tu réagiras avec méchanceté, parce que l’idée de danger est entrée dans ton esprit. 10 L’idée elle-même est un appel à l’ego. 11 Le Saint-Esprit est aussi vigilant que l’ego face à l’appel au danger, lui opposant Sa Force tout comme l’ego lui fait accueil. 12 Pour aller à l’encontre de cet accueil, le Saint-Esprit accueille la paix. 13 L’éternité et la paix sont aussi étroitement reliées que le sont le temps et la guerre.

9. La perception tire une signification des relations. 2 Celles que tu acceptes sont les fondements de tes croyances. 3 La séparation n’est qu’un autre terme pour un esprit divisé. 4 L’ego est le symbole de la séparation, tout comme le Saint-Esprit est le symbole de la paix. 5 Ce que tu perçois en autrui, tu le renforces en toi-même. 6 Tu peux laisser ton esprit malpercevoir, mais le Saint-Esprit laisse ton esprit réinterpréter ses propres malperceptions.

10. Le Saint-Esprit est le parfait Enseignant. 2 Il utilise seulement ce que ton esprit comprend déjà pour t’enseigner que tu ne le comprends pas. 3 Le Saint-Esprit sait s’y prendre avec un apprenant récalcitrant sans aller à l’encontre de son esprit, parce qu’une partie de celui-ci est encore pour Dieu. 4 En dépit des tentatives de l’ego pour la dissimuler, cette partie est encore beaucoup plus forte que l’ego, même si l’ego ne la reconnaît pas. 5 Le Saint-Esprit la reconnaît parfaitement parce qu’elle est Sa Propre demeure; le lieu dans l’esprit où il est chez Lui. 6 Toi aussi, tu es là chez toi, parce que c’est un lieu de paix, et la paix est de Dieu. 7 Toi qui fais partie de Dieu, tu n’es pas chez toi, sauf dans Sa paix. 8 Si la paix est éternelle, tu n’es chez toi que dans l’éternité.

11. L’ego a fait le monde comme il le perçoit, mais le Saint-Esprit, Qui réinterprète ce que l’ego a fait, voit le monde comme un mécanisme d’enseignement pour te ramener chez toi. 2 Le Saint-Esprit doit percevoir le temps, et le réinterpréter en l’intemporel. 3 Il doit travailler avec des opposés, parce qu’Il doit travailler avec et pour un esprit qui est en opposition. 4 Corrige et apprends, et sois ouvert à l’apprentissage. 5 Tu n’as pas fait la vérité, mais la vérité peut encore te rendre libre. 6 Regarde comme le Saint-Esprit regarde; comprends comme Il comprend. 7 Sa compréhension se retourne vers Dieu en mémoire de moi. 8 Il est toujours en communion avec Dieu, et Il fait partie de toi. 9 Il est ton Guide vers le salut, parce qu’il tient la mémoire des choses passées et à venir, et les amène au présent. 10 Il tient doucement cette joie dans ton esprit, te demandant seulement de l’augmenter en Son Nom, en la partageant afin d’augmenter Sa  joie en toi.