Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~LEÇON 19 – Je ne suis pas seul à éprouver les effets de mes pensées.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 19 - Je ne suis pas seul à éprouver les effets de mes pensées., Un Cours en Miracles on janvier 19, 2009 at 8:56

19 janvier ~ Pensees

Leçon 19 ici

1. L’idée d’aujourd’hui est évidemment la raison pour laquelle ta vue n’affecte pas que toi seul. 2 Tu remarqueras que parfois les idées reliées à la pensée précèdent celles qui sont reliées à la perception, tandis qu’à d’autres moments l’ordre est inversé. 3 La raison en est que l’ordre n’importe pas. 4 En fait, la pensée et ses résultats sont simultanés, car cause et effet ne sont jamais séparés. (L-I.19.1 ici)

2. Aujourd’hui nous insistons à nouveau sur le fait que les esprits sont joints. 2 Cette idée est rarement entièrement bien accueillie au début, puisqu’elle semble porteuse d’un énorme sentiment de responsabilité, et qu’elle peut même être considérée comme une “invasion dans la vie privée”. 3 Or le fait est qu’il n’y a pas de pensées privées. 4 Malgré ta résistance initiale à cette idée, tu finiras par comprendre qu’elle doit être vraie si le salut est le moindrement possible. 5 Et le salut doit être possible parce qu’il est la Volonté de Dieu. (L-I.19.2 ici)

Cette leçon insiste à nouveau sur le fait que les esprits sont joints et qu’il n’y a pas de pensées privées. Dans la croyance dans la séparation,  j’ai des pensées séparées et privées. Cette  erreur se retrouve dans le fait d’avoir donné comme fonction à l’esprit les attributs des corps que  je vois séparés. Je ne veux pas croire encore que c’est un rêve que j’ai fait et que  je suis le rêveur de tout ce que je perçois. Il m’est très clairement dit dans la leçon que je dois finalement adhérer à cette idée que les esprits sont joints parce que c’est la voie du salut de par la volonté de Dieu. Je ne peux arriver au salut seul. Je ne peux pas être sauvé seul et les autres damnés.

Voilà pourquoi la solution vers le salut se trouve dans l’idée que les esprits sont joints et que des pensées privées ne peuvent exister:

2. La correction ne peut être acceptée ni refusée par toi sans ton frère. 2 Le péché soutient que cela est possible. 3 Or la raison te dit que tu ne peux pas voir ton frère ou toi-même comme pécheur tout en percevant l’autre comme innocent. 4 Qui, se considérant lui-même coupable, voit un monde sans péché? 5 Et qui peut voir un monde pécheur et se considérer lui-même comme étant à part de lui? 6 Le péché soutient que toi et ton frère êtes séparés. 7 Mais la raison te dit que cela doit être faux. 8 Si toi et ton frère êtes joints, comment se pourrait-il que tu aies des pensées privées? 9 Et comment des pensées qui entrent dans ce qui semble seulement être à toi seul pourraient-elles n’avoir aucun effet sur ce qui est à toi? 10 Si les esprits sont joints, cela est impossible. (T-21.VI.2 ici)

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :