Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

Archive for 17 janvier 2009|Daily archive page

UCEM~LEÇON 17 – Je ne vois pas de choses neutres.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 17 - Je ne vois pas de choses neutres., Un Cours en Miracles on janvier 17, 2009 at 10:26

16 janvier ~Adam-peche-originel

Leçon 17 ici

1. Cette idée est une autre étape vers l’identification de cause et effet tels qu’ils opèrent réellement dans le monde. 2 Tu ne vois pas de choses neutres parce que tu n’as pas de pensées neutres. 3 C’est toujours la pensée qui vient en premier, malgré la tentation de croire que c’est l’inverse. 4 Ce n’est pas ainsi que le monde pense, mais tu dois apprendre que c’est ainsi que tu penses. 5 Sinon, la perception n’aurait pas de cause et serait elle-même la cause de la réalité. 6 Étant donné sa nature extrêmement variable, cela est peu probable. (L-I.17.1 ici )

L’idée de la leçon d’aujourd’hui  fait suite à celle d’hier. L’idée d’aujourd’hui est l’effet de l’idée de la leçon d’hier. Si je n’ai pas de pensées neutres (la leçon d’hier), je ne  vois pas de choses neutres (la leçon d’aujourd’hui). La leçon m’apporte à identifier la relation de cause que sont mes pensées  à l’effet qui est le monde que je vois. Mes pensées sont la cause du monde que je vois et elles ne sont pas neutres. Elles ne sont pas neutres parce que mes pensées ne sont que le fruit de mes expériences passées. Ce que je vois viens de mes propres expériences que j’ai faites dans le passé. Comment cela pourrait-il être neutre ?

Ainsi lorsque je suis malade, j’ai réussi à me refaire une situation de ce que je crois être, du concept de soi que j’ai fabriqué dans la séparation. Je mets en place un monde de maladie que j’ai fabriqué pour contrer la Vérité. C’est un monde que je veux voir tel que je le pense. Je suis la cause du monde que j’ai fabriqué et je ne vois pas de choses neutres. Au lieu d’être la cause du monde enténébré que j’ai fait, je peux choisir autrement et devenir l’effet de l’Amour qui m’a créé:

3. Toujours, dans la maladie, le Fils de Dieu essaie de faire de lui-même sa cause, et ne se permet pas d’être le Fils de son Père. 2 Pour ce désir impossible, il ne croit pas qu’il est l’Effet de l’Amour, et croit qu’il doit être une cause à cause de ce qu’il est. 3 La cause de la guérison est la seule Cause de tout. 4 Elle n’a qu’un Effet. 5 Et dans cette re-connaissance, aucun effet n’est donné au sans-cause et aucun n’est vu. 6 Un esprit au-dedans d’un corps et un monde d’autres corps, chacun ayant un esprit séparé, sont tes « créations », à toi l’«autre» esprit, créant avec des effets différents de toi-même. 7 Et étant leur «père», tu dois être comme eux. (T-28.II.3)