Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~LEÇON 13 – Un monde in-signifiant engendre la peur.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 13 - Un monde in-signifiant engendre la peur., Un Cours en Miracles on janvier 13, 2009 at 11:59

13 janvier

Leçon 13 ici

2. Reconnaître l’in-signifiance suscite une intense anxiété chez tous les séparés. 2 Cela représente une situation dans laquelle Dieu et l’égo se “défient” l’un l’autre d’écrire leur propre signification dans l’espace vide que fournit l’in-signifiance. 3 L’ego s’y précipite frénétiquement pour établir là ses propres idées, de peur qu’autrement le vide ne soit utilisé pour démontrer sa propre impuissance et sa propre irréalité. 4 Or en cela seulement il a raison. (L-I.13.2 ici)

3. Par conséquent, il est essentiel que tu apprennes à reconnaître l’in-signifiant, et à l’accepter sans peur. 2 Si tu as peur, il est certain que tu doteras le monde d’attributs qu’il ne possède pas et l’encombreras d’images qui n’existent pas. 3 Pour l’ego, les illusions sont des mécanismes de sécurité, comme elles doivent l’être aussi pour toi qui t’assimiles à l’ego. (L-I.13.3 ici)

L’idée d’aujourd’hui apporte un éclairage nouveau en ce qui a trait à l’in-signifiance que je vois. Ce monde in-signifiant que j’ai fait engendre la peur. Et d’ailleurs, la peur, l’angoisse et l’anxiété sont des concepts majeurs qui cimentent le monde de l’illusion. C’est la façon dont je façonne une partie du concept du soi:

5. Sous la face de l’innocence, il y a une leçon que le concept de soi a été fait pour enseigner. 2 C’est la leçon d’un terrible déplacement et d’une peur si dévastatrice que la face qui sourit au-dessus doit à jamais détourner son regard, de crainte de percevoir la traîtrise qu’elle cache. 3 La leçon enseigne ceci : «Je suis la chose que tu as faite de moi, et quand tu me regardes, tu es condamné à cause de ce que je suis.» 4 À ce concept de soi le monde réagit avec un sourire d’approbation, car il garantit que les chemins du monde sont bien gardés, et que ceux qui les parcourent ne s’échapperont point. (T-31.V.5 ici)

Ainsi mon image de soi bâti dans la peur garantit que les chemins du monde sont bien gardés et qu’il m’est impossible de m’en égarer. Quelle tristesse de savoir que je me suis emprisonné dans les dédales de l’illusion. Cependant  je peux me libérer grâce à l’idée de la leçon d’aujourd’hui. Celle-ci  me permet de pratiquer le processus de correction en reconnaissant l’in-signifiance du monde que j’ai fait et en l’acceptant sans peur. En fait la peur m’amène toujours à écrire encore plus d’in-signifiance sur le monde afin de me sentir en sécurité. Il m’est important de savoir que l’in-signifiance que je perçois dans le monde n’est pas apeurante puisqu’elle ne signifie rien. Voilà ce que le Cours me dit quant à la tentation de rendre réelle l’illusion:

4. Les images que tu fais ne peuvent prévaloir contre ce que Dieu Lui-même voudrait que tu sois. 2 N’aie jamais peur, donc, de la tentation, mais vois-la telle qu’elle est : une autre chance de choisir à nouveau et de laisser la force du Christ prévaloir en chaque circonstance et en chaque endroit où tu avais auparavant élevé une image de toi-même. (T-31.VIII.4:1,2 ici)

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :