Les leçons pour atteindre l'expérience du Cours.

UCEM~DEUXIÈME PARTIE ~ Introduction

In Enrégistrement, UCEM, UCEM~DEUXIÈME PARTIE ~ Introduction, Un Cours en Miracles on octobre 17, 2014 at 8:52

DEUXIÈME PARTIE

Introduction

1. Les mots n’auront plus beaucoup de signification maintenant. 2 Nous ne les utilisons qu’en tant que guides dont nous ne dépendons pas. 3 Car maintenant nous recherchons l’expérience directe de la vérité seule. 4 Les leçons qui restent sont simplement des préludes aux moments où nous quittons le monde de la douleur et entrons dans la paix. 5 Maintenant nous commençons à atteindre le but que ce cours a fixé, et nous trouvons la fin vers laquelle nos exercices ont toujours été dirigés.

2. Maintenant nous tentons de laisser l’exercice être un simple commencement. 2 Car nous sommes dans la calme attente de notre Dieu et Père. 3 Il a promis qu’Il fera le dernier pas Lui-même. 4 Et nous sommes sûrs que Ses promesses sont tenues. 5 Nous sommes rendus loin sur le chemin, et maintenant nous L’attendons. 6 Nous continuerons à passer du temps avec Lui matin et soir, autant que cela nous rend heureux. 7 Nous ne considérerons plus le temps comme une affaire de durée maintenant. 8 Nous en prendrons autant qu’il nous en faudra pour le résultat que nous désirons. 9 Nous n’oublierons pas non plus nos rappels à chaque heure entre-temps, faisant appel à Dieu quand nous avons besoin de Lui et que nous sommes tentés d’oublier notre but.

3. Nous continuerons avec une pensée centrale pour tous les jours à venir, et nous utiliserons cette pensée comme prélude à nos moments de repos et au besoin pour calmer nos esprits. 2 Or nous ne nous contenterons pas simplement de faire les exercices durant les instants saints restants qui termineront l’année que nous avons donnée à Dieu. 3 Nous disons quelques simples mots de bienvenue, et nous escomptons que notre Père Se révèle à nous, comme Il l’a promis. 4 Nous L’avons appelé et Il a promis que Son Fils ne resterait pas sans réponse quand il invoque Son Nom.

4. Maintenant nous venons à Lui avec Sa seule Parole à l’esprit et dans nos cœurs, et nous attendons qu’Il fasse le pas vers nous dont Il nous a dit, par Sa Voix, qu’Il ne manquerait pas de le faire quand nous L’inviterions. 2 Il n’a pas laissé Son Fils dans toute sa folie ni trahi sa confiance en Lui. 3 Sa fidélité ne Lui a-t-elle pas mérité l’invitation qu’Il attend pour nous rendre heureux ? 4 Nous la ferons, et elle sera acceptée. 5 C’est ainsi que nous passerons maintenant notre temps avec Lui. 6 Nous prononçons les paroles d’invitation que Sa Voix suggère, puis nous attendons qu’Il vienne à nous.

5. Voici le moment où la prophétie est accomplie. 2 Maintenant toutes les anciennes promesses sont respectées et pleinement tenues. 3 Il ne reste plus de pas qui sépare le temps de son accomplissement. 4 Car maintenant nous ne pouvons pas échouer. 5 Assieds-toi en silence et attends ton Père. 6 Sa volonté était de venir à toi quand tu aurais reconnu que c’était ta volonté qu’Il le fasse. 7 Et tu n’aurais jamais pu te rendre aussi loin si tu n’avais pas vu, même très vaguement, que c’est ta volonté.

6. Je suis si proche de toi que nous ne pouvons pas échouer. 2 Père, nous Te donnons ces moments saints, par gratitude envers Celui Qui nous a enseigné comment quitter le monde du chagrin en échange de son remplacement, à nous donné par Toi. 3 Nous ne regardons pas en arrière maintenant. 4 Nous regardons en avant, les yeux fixés sur la fin du voyage. 5 Accepte de nous ces petits dons de gratitude, tandis que par la vision du Christ nous contemplons un monde au-delà de celui que nous avons fait et prenons ce monde pour remplacer pleinement le nôtre.

7. Et maintenant nous attendons en silence, inapeurés et certains de Ta venue. 2 Nous avons cherché à trouver notre voie en suivant le Guide Que tu nous as envoyé. 3 Nous ne connaissions pas la voie, mais Tu ne nous as pas oubliés. 4 Et nous savons que Tu ne nous oublieras pas maintenant. 5 Nous demandons seulement que soient tenues Tes anciennes promesses, que Ta Volonté est de tenir. 6 En demandant cela, notre volonté est la Tienne. 7 Le Père et le Fils, Dont la sainte Volonté a créé tout ce qui est, ne peuvent échouer en rien. 8 Avec cette certitude, nous entreprenons ces quelques derniers pas vers Toi en nous reposant avec confiance sur Ton Amour, qui ne faillira pas au Fils qui T’appelle.

8. Ainsi nous commençons la dernière partie de cette année sainte, que nous avons passée ensemble en quête de la vérité et de Dieu, Qui en est le seul Créateur. 2 Nous avons trouvé la voie qu’Il a choisie pour nous et nous avons fait le choix de la suivre comme Il voudrait que nous allions. 3 Sa Main nous a soutenus. 4 Ses Pensées ont éclairé les ténèbres de nos esprits. 5 Son Amour n’a pas cessé de nous appeler depuis le commencement des temps.

9. Nous avions souhaité que Dieu n’ait pas le Fils qu’Il a créé pour Lui-même. 2 Nous voulions que Dieu Se change Lui-même et qu’Il soit ce que nous voulions faire de Lui. 3 Et nous croyons que nos désirs insanes étaient la vérité. 4 Maintenant nous sommes heureux que tout cela soit défait, et nous ne pensons plus que les illusions sont vraies. 5 La mémoire de Dieu scintille à travers les vastes horizons de nos esprits. 6 Un moment encore et elle se fera jour à nouveau. 7 Un moment encore et nous qui sommes les Fils de Dieu serons en sécurité chez nous, où Il voudrait que nous soyons.

10. Maintenant le besoin d’exercices touche à sa fin. 2 Car dans cette dernière section nous en viendrons à comprendre que nous avons seulement besoin d’appeler Dieu pour que toutes les tentations disparaissent. 3 Au lieu de mots, nous avons seulement besoin de sentir Son Amour. 4 Au lieu de prières, nous avons seulement besoin d’invoquer Son Nom. 5 Au lieu de juger, nous avons seulement besoin d’être calmes et de laisser toutes choses être guéries. 6 Nous accepterons la façon dont le plan de Dieu finira, comme nous avons reçu la façon dont il a commencé. 7 Maintenant il est complet. 8 Cette année nous a amenés à l’éternité.

11. Nous ferons encore des mots l’utilisation suivante. 2 De temps en temps, des instructions sur un thème particulièrement pertinent entrecouperont nos leçons quotidiennes et les périodes d’expérience profonde, sans paroles, qui devraient suivre. 3 Ces pensées particulières devraient être révisées chaque jour, chacune d’elles continuant jusqu’à ce que la suivante te soit donnée. 4 Tu devrais les lire lentement et y réfléchir un petit moment avant chacun de ces instants bénis et saints de la journée. 5 Nous donnons la première de ces instructions maintenant.

UCEM~DEUXIÈME PARTIE ~ 8. Qu’est-ce que le monde réel ?

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~DEUXIÈME PARTIE ~ 8. Qu'est-ce que le monde réel ?, Un Cours en Miracles on octobre 17, 2014 at 8:51

8. Qu’est-ce que le monde réel ?

1. Le monde réel est un symbole, comme le reste de ce qu’offre la perception. 2 Or il représente ce qui est l’opposé de ce que tu as fait. 3 Ton monde est vu par les yeux de la peur, et il fait venir les témoins de la terreur à ton esprit. 4 Le monde réel ne peut être perçu que par des yeux que le pardon bénit, de sorte qu’ils voient un monde où la terreur est impossible et où les témoins de la peur sont introuvables.

2. Le monde réel tient la contrepartie de chaque pensée malheureuse reflétée dans ton monde; une sûre correction pour les vues de la peur et les sons de bataille que ton monde contient. 2 Le monde réel montre un monde vu différemment, par des yeux tranquilles et l’esprit en paix. 3 Il n’y a là que le repos. 4 Il n’y a pas de cris de douleur et de chagrin qui y soient entendus, car il n’y a rien là qui reste en dehors du pardon. 5 Et les vues sont douces. 6 Seuls les vues et les sons heureux peuvent atteindre l’esprit qui s’est pardonné lui-même.

3. Quel besoin un tel esprit a-t-il des pensées de mort, d’attaque et de meurtre ? 2 Quoi d’autre peut-il percevoir autour de lui que la sécurité, l’amour et la joie ? 3 Qu’est-ce qu’il choisirait de condamner et qu’est-ce qu’il voudrait juger et rejeter ? 4 Le monde qu’il voit surgit d’un esprit en paix avec lui-même. 5 Aucun danger ne le guette dans quoi que ce soit qu’il voit, car il est bon et il ne regarde que la bonté.

4. Le monde réel est le symbole de ce que le rêve de péché et de culpabilité est terminé et que le Fils de Dieu ne dort plus. 2 Ses yeux en s’ouvrant perçoivent le sûr reflet de l’Amour de son Père; la promesse certaine qu’il est rédimé. 3 Le monde réel signifie la fin du temps, car de le percevoir fait que le temps n’a plus de but.

5. Le Saint-Esprit n’a pas besoin de temps une fois qu’il a servi Son but. 2 Maintenant Il n’attend que ce seul instant de plus pour que Dieu fasse Son dernier pas; et le temps a disparu, emportant la perception en partant et laissant seulement la vérité être elle-même. 3 Cet instant est notre but, car il contient le souvenir de Dieu. 4 Et tandis que nous regardons un monde pardonné, c’est Lui Qui nous appelle et Qui vient nous ramener chez nous, nous rappelant notre Identité que notre pardon nous a rendue.

 

UCEM~LEÇON 294 – Mon corps est une chose entièrement neutre.

In Les leçons et l'Inspiration, UCEM, UCEM~LEÇON 294 – Mon corps est une chose entièrement neutre., Un Cours en Miracles on octobre 20, 2014 at 9:13

LEÇON 294

Mon corps est une chose entièrement neutre.

1. Je suis un Fils de Dieu. 2 Puis-je être aussi une autre chose ? 3 Dieu a-t-Il créé le mortel et le corruptible ? 4 De quelle utilité pour le Fils bien-aimé de Dieu peut être ce qui doit mourir ? 5 Et pourtant une chose neutre ne voit pas la mort, car les pensées de peur ne sont pas investies là, et ce n’est pas non plus à elle qu’un simulacre d’amour est accordé. 6 Sa neutralité la protège tant qu’elle est utile. 7 Et par après, sans but, elle est mise de côté. 8 Elle n’est ni malade ni vieille ni blessée. 9 Simplement, elle n’a plus de fonction, il n’en est plus besoin, et l’on s’en défait. 10 Ne me laisse pas y voir plus que cela aujourd’hui : une chose qui rend service pour un temps et propre à servir, qui garde son utilité tant qu’elle peut servir et qui ensuite est remplacée pour un plus grand bien.

2. Mon corps, Père, ne peut pas être Ton fils. 2 Et ce qui n’est pas créé ne peut être ni pécheur ni sans péché; ni bon ni mauvais. 3 Que j’utilise donc ce rêve pour aider Ton plan qui est de nous éveiller de tous les rêves que nous avons faits.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 206 autres abonnés